en haut du forum
en bas du forum



Codex Qunari

Créateur
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 512
Jeu 10 Mai - 12:02

Codex entry :

Les Qunari

Le principe du Qun

Un des concepts majeurs du Qun est l'idée de « Asit tal-eb » - « cela doit être (it is to be) » : chaque chose et chaque personne dans le monde a un rôle, et c'est en s'imbriquant dans le tout qu'elle forme un ordre naturel, tel qu'il est supposé être. Chaque individu peut soit admettre sa place dans ce tout, soit la combattre et lutter par là-même contre soi et contre le monde. En réalité, l'individu en tant que tel n'existe pas vraiment, mais est plutôt perçu comme un maillon d'une chaîne. De fait, la société Qunari ne se considère pas comme artificielle (comprenez créée par l'homme), mais comme une partie intégrante de la nature.


Culture

Chaque aspect de la vie des Qunari est dévoué au Qun, qu'ils suivent sans poser de questions. Par conséquent ils voient cela comme un devoir moral d'éduquer, parfois de force, ceux qui ne comprennent pas le Qun (on ne croit pas au Qun, on le comprend.) Pour eux, il s'agit d'une source de morale et toutes les sociétés qui le rejettent vivent dans la débauche et la souffrance. Les amener vers le Qun revient donc à les libérer de ces maux qu'elles s'infligent. Aussi, les échanges commerciaux que font les Qunari avec les autres régions de Thédas ont d'avantage pour but d'infiltrer des ennemis potentiels que d'amasser des ressources et des richesses.

Tous les Qunari sont définis par leur rôle social, qui est supposé être lié à la nature même de l'individu, immuable et fondamentale. Ils accordent beaucoup de valeur à leurs outils et les considèrent comme liés à leur mérite, des extensions de leur devoir et de leur rôle. Par exemple, un soldat Qunari ne doit jamais se retrouver séparé de son arme, car ils seraient humiliés voir éxécutés de retour sur leurs terres natales, leur arme étant perçue comme étant une partie de leur âme (par opposition au corps, qui n'est qu'un instrument.) Certains comme les Ben-Hassrath, sont autorisés à utiliser n'importe quel outil s'ils l'estiment adapté à leur tâche, car leur devoir est majoritairement considéré comme cérébral.

Les Chantries Andrastienne et Impériale considèrent le Qun comme une menace à leur enseignement, une épreuve de foi. Il y a eu plusieurs Marches Exaltées menées contre les Qunari par chacune d'entre elles.
Les Qunari qui ont abandonné le Qun sont nommés « Tal-Vashoth » et vivent exilés de leurs terres, travaillant la plupart du temps comme mercenaires.


Le Triumvirat

Le symbole principal utilisé pour représenter les Qunari en tant que peuple est l’icône de la Maison des Marées, qui a pour but de signifier le triomphe inévitable du Qun. Il symbolise le triumvirat des Qunari, les piliers qui gouvernent toute la société à travers ces trois principaux leaders, correspondant au Corps, l'Âme et l'Esprit. Le Corps est représenté par l'Arishok, toujours un homme, qui guide les armées. L'Esprit par l'Arigena, toujours une femme, qui guide les travailleurs. Et l'Âme, l'Ariqun, dont le genre peut varier, et guide le Clergé.
Les trois sont à la tête de leur voie respective et travaillent ensemble pour parfaire la société Qunari. Le devoir est souverain dans leur culture et la société est vue comme une entité vivante dont le bien-être est la responsabilité de chacun. Chaque personne est comme une goutte de sang dans les veines de cet être: ils ne doivent pas faire ce qui est bien pour eux mais ce qui est bien pour tous.


Identités personnelles

Les Qunari n'ont pas de concept d'identité personnelle. Bien qu'ils possèdent des noms, ils ne les utilisent pas : ils préfèrent utiliser les titres plutôt que les noms pour s'identifier et se présenter. Les noms sont simplement des repères d'information génétique utilisés seulement par les Tamasrans pour tenir les registres. Ainsi, certains des titres-noms sont Sten, Arishok, ou Tallis. Cependant, ils utilisent fréquemment des surnoms.


Les liens familiaux

Les Qunari n'ont pas « d'unité familiale » : ils ne se marient pas, ne choisissent pas leurs partenaires et ne connaissent même pas leur parenté. Le rôle d'un père se finit à la conception, le rôle d'une mère à la naissance. Les Qunari n'associent pas l'acte sexuel à l'amour. Ils savent aimer, même avoir des amis et former des liens émotionnels avec d'autres ; ils ne l'expriment simplement pas avec des actes charnels. S'ils le faisaient ils seraient alors envoyés en ré-éducation chez les Ben-Hassrath. Si un enfant était conçu de cette manière, il lui arriverait la même chose qu'à tous les enfants Qunari : il serait élevé par les Tamasrans, évalué et désigné à une fonction au sein de la société. Les Qunari ne gaspillent pas des ressources inutilement, et cela comprend les ressources humaines. Les géniteurs Qunari sont choisis en fonction de leurs qualités respectives afin d'obtenir une certaine ascendance. Cependant ce choix ne détermine pas forcément la fonction d'un Qunari au sein de la société : quelqu'un né de parents soldats et se révélant plus intellectuel pourrait être réassigné au Clergé, à la recherche technologique ou chez les Ben-Hassrath, selon les rôles qui ont besoin d'être remplis.


Vénération

Les Qunari sont connus pour tenir les dragons comme sacrés. Les haut dragons sont appelés "Ataashi": "Les glorieux" en Qunlat. Une partie de cette sacralité vient de ressemblances physiques, tandis que d'autres croient que les Tamassrans entretiennent du sang de dragon parmi les Qunari, permettant à certains d'acquérir des aptitudes de combat similaires à celles des psychomanciens. Cela ne se traduit cependant pas par de l’idolâtrie, car la plupart des Qunari acceptent que les dragons soient des créatures sauvages qui doivent être abattues afin d'établir la civilisation. Il est dit qu'avant de se convertir au Qun, la race cornue priait des dieux animistes, mais ces pratiques ont étés rendues illégales par le Qun, et ainsi il serait contre la loi de vénérer ouvertement les dragons.
Le cadavre d'un Qunari est considéré comme une enveloppe insignifiante qui n'est plus l'individu qu'il était avant, et en vertu de cela il ne lui est dédié aucun traitement spécial: on en dispose plutôt de la manière la plus pratique. À la place un objet avec lequel il avait l'habitude d'exercer son métier est prélevé : par exemple les épées des guerriers, qui sont considérées comme leur "âme".


L'éducation

La société Qunari tout comme l'armée est basée sur l'apprentissage. Peu parlent la langue commune qui est utilisée au sein des Théodosiens, et encore moins la maîtrisent. Pour cette raison, les Qunari restent souvent silencieux autour d'étrangers, par honte de leurs lacunes linguistiques.

Les Tamassrans ont une grande influence dans la société Qunari. Comme c'est prioritairement un rôle pour le genre féminin (de la même manière que les taches administratives), cela pourrait mener un étranger à penser que leur société est matriarcale. Les Qunari ne considèrent cependant pas le gouvernement exactement de la même manière. On pourrait dire que le cerveau dirige le corps, mais le cœur aussi, les poumons et l'estomac. Tous font partit d'un plus grand ensemble.

Les Tamassrans élèvent tous les enfants, leur donnent leur éducation générale et les évaluent. Les Qunari ont leurs rôles assignés officiellement quand ils ont 12 ans. Les Tamassrans s'occupent également de certains tests, la suite logique de leur contrôle sur le programme de reproduction sélective.


Rôles genrés

Les Qunari croient fortement que les genres sont intuitivement et toujours meilleurs à certaines tâches. Quel que soit le talent et intérêt qu'un mâle puisse montrer pour l'administration, il ne sera jamais considéré comme aussi bon qu'une femelle. En conséquence il serait considéré comme inefficace et une perte de ressources de le placer dans un rôle où une femme servirait mieux. À la place les Tamassrans lui trouveront un autre rôle pour lequel il montre davantage de capacités.
De même, la plupart des Qunari trouverait étrange une femme devenant une guerrière. L'incongrue, très rare exception arrive cependant. Un mâle Qunari va labourer s'il le doit, de la même manière qu'une femelle combattra, selon des circonstances.

Les Qunari ont aussi le concept d'"Aqun-Athlok", qui veut dire "Celle/ui né/e dans un genre mais vivant comme un autre". Si une femelle montre un intérêt sincère et un talent remarquable pour le combat, elle sera considérée comme un mâle, sans un regard pour son sexe biologique. Pour les Qunari le genre est un trait secondaire comparé à leur devoir envers le Qun.
Il y a des domaines comme la philosophie ou les sciences qui utilisent les deux genres, mais même là, il y a des divisions selon les disciplines. De même les Ben-Hassrath suivent aussi ce principe et intègrent les deux genres, en les séparant par spécialité.


Économie

Les Qunari rejettent la propriété individuelle. Ils n'ont pas de monnaie à proprement parler, ne vendent pas et n’achètent pas. Les « marchands » des cités Qunari s'assurent en réalité que leurs biens soient distribués de manière appropriée. Ils vont cependant commercer avec le reste de Thédas dans une moindre mesure, mais visent plutôt à obtenir des informations et des opportunités que d'accumuler biens et richesses.
Les Qunari visent à améliorer leurs méthodes de production par le biais de recherches et de renseignement auprès des cultures voisines. D'un autre côté, ils essaient de ne produire que le strict nécessaire au bon fonctionnement de la société.


Armée

L'armée Qunari est nommée "Antaam" et est dirigée par l'Arishok. L'Antaam est les yeux, les oreilles, les bras, les jambes et les mains de la société, et regroupe l'essentiel de ce qui interagit avec le reste de Thedas. Les femmes ne peuvent pas intégrer l'Antaam, à moins d'être considérée comme transgenre, auquel cas elles portent le nom d'Aqun-Athlok. Les éclaireurs de l'armée, le Beresaad, sont envoyés hors du territoire Qunari afin de répondre aux interrogations de l'Arishok sur les cultures voisines. Chaque Qunari reçoit un outil qui symbolise leur rôle dans société, est c'est bien évidemment une arme pour les soldats de l'Antaam. Perdre cet objet est considéré comme un déshonneur et revient à perdre son âme, ce qui est puni de mort au sein de l'armée.


Technologie

Les Qunari ont la technologie militaire la plus avancée de Thédas, à l'exception des nains. Ils ont développé une poudre explosive, le « gaatlok », qui est plus stable et plus sûre que les bombes au lyrium naines. Sa formule est un secret jalousement gardé. Leurs navires de combat, les dreadnoughts ou forteresses flottantes, sont équipés de canons et leur permettent de faire des avancées dans les autres mers de Thedas. Pour s'en protéger, la plupart des nations comptaient sur la présence des Cercles des Mages, misant sur leurs dons pour les contrer ou s'en protéger.


Magie

Les Qunari nomment leurs propres mages « Saarebas », ce qui signifie « une chose dangereuse » en Qunlat. Comme ils pensent que les mages sont incapables de se contrôler eux-mêmes, ils assignent à chaque Saarebas un « Avaarad » (celui qui repousse le mal), dont la tâche est de le surveiller et de le contrôler.
Les Qunari respectent les Saarebas en dépit de leur nature défectueuse et dangereuse, et ils leur rendent parfois hommage. Dans la réalité, les Saarebas sont à peine mieux traités que des chiens de combat : ils sont restreints par des laisses et une sorte de camisole, et leurs lèvres sont cousues. Ils sont tués lorsqu'ils quittent leur unité car on considère qu'ils ont été pervertis par des démons. La société Qunari perçoit cette condition de vie et ce sacrifice comme la plus grande des vertus du Qun.
Les Saarebas sont moins entraînés que les mages d'un Cercle, ce qui ne les empêche pas d'être dangereux et utilisés lors des batailles, à l'instar de la seconde invasion de Kirkwall par les Qunari.


Les étrangers et les convertis

Les Qunari voient les autres nations comme inférieures et sont appelées kabethari (ceux qui doivent être éduqués). Les kabethari doivent donc êtres conquises et illuminées. Lorsqu'ils prennent un village, les Qunari séparent les familles : les enfants sont arrachés à leurs parents pour être élevés comme Qunari, et les adultes sont envoyés dans des camps de rééducation tenus par la branche religieuse des Ben-Hassrath. Ces derniers sont raisonnables quand un individu ne résiste pas à leurs enseignements sévères, et un nouveau converti peut parfois prendre une haute position dans la société Qunari. En réalité il serait même possible pour un nain, elfe ou humain de devenir Ariqun, Arigena ou Arishok s'ils parvenaient à le mériter. Leurs chances sont bien moins importantes cependant, car ils sont naturellement minoritaires dans la société Qunari.


Les Ben-Hassrath

Les Ben-Hassrath constituent un groupe d'élite Qunari pour protéger la foi et le peuple. Ils répondent directement à l'Ariqun, et sont considérés comme des prêtres. Les Ben-Hassrath agissent essentiellement comme garants de la loi au sein de la société et forment une sorte de police au sein de la population. Ils sont également en charge de « ré-éduquer » à la fois les Qunari qui ne suivent pas les règles et les nouveaux convertis. Enfin, certains Ben-Hassrath agissent comme espions et assassins, ou sont employés dans une large variété de missions clandestines.

Ils sont divisés en trois branches, sous les ordres de l'Ariqun : « Les Questions Dangereuses », « Les Actions Dangereuses » et les « Intentions Dangereuses ». Trois prêtres chapeautent ces branches sous forme de mini-Triumvirat:
La branche des Questions Dangereuses s'occupe de la majorité du renseignement Qunari et des missions de sabotage.
La branche des Actions Dangereuses s'occupe du maintien de la loi et de la traque des Tal-Vashoth au sein des territoires Qunari.
La branche des Intentions Dangereuses s'occupe de la conversion des étrangers et de la ré-éducation, ainsi que du contrôle de la magie.

Les deux genres sont admis au sein des Ben-Hassrath bien que distingués par groupe : les femmes Ben-Hassrath peuvent par exemple s'occuper de ré-éduquer les femmes et enfants, tandis que les hommes Ben-Hassrath s'occupent des hommes. Les hommes Ben-Hassrath peuvent accéder à la prêtrise, et les femmes Ben-Hassrath apprennent à se battre, mais d'une manière différente des soldats.
Les Qunari préfèrent employer des Ben-Hassrath d'autres races quand il s'agit d'espionnage dans des territoires étrangers, mais ce n'est pas une règle absolue.


Le Qunlat

Le Qunlat est le langage des Qunaris. D'ordinaire, les Qunaris ne communiquent pas plus que nécessaire, alors quand ils parlent avec quelqu'un qui ne suit pas le Qun ils sont souvent laconiques et assez condescendants. La métaphore est une partie intégrée au Qunlat, les mots ont souvent plusieurs sens en fonction du contexte.

Peu de Qunaris parlent la langue commune, et encore moins la parlent couramment. Dans cette culture qui exhorte ses membres à la maîtrise, avoir si peu de talent de communication peut être embarrassant, alors les Qunaris préfèrent rester silencieux en présence d'étrangers. Ils ont la réputation de ne jamais commencer une conversation avec ceux qu'ils ne connaissent pas, et peu d'inconnus les entendent parler entre eux.



Voir le profil de l'utilisateur
Créateur
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 512
Mar 8 Jan - 13:17

Codex entry :

Les Rangs Connus

Le Clergé

Ariqun: Un des trois membres du Triumvirate; ce peut être un homme ou une femme, Iel dirige le clergé. Le devoir est de pousser les progres scientifiques et de s'assurer que le Qun est enseigné convenablement

Ben-Hassrath "Heart of the many," Partie du clergé qui servent d'espion, Ils sont une équipe de rééducateurs et les défenseurs de l'unité Qunari . Ils font respecter la loi du Qun et son tristement connus pour leur sévérité face à ceux qui la transgressent. Dans les Ben-hassrath on retrouve plusieurs rangs:

Hissrad: "Menteur, Gardien des illusions. Un espion dans et hors de son pays.

Vidathiss: Ré-éducateurs affectés aux personnes capturées ou conquises

Viddasala : membre de haut rang chargé de trouver, étudier et stopper la magie. S'occupe aussi de la conversion et de la ré-éducation des étrangers et des dissidents Qunari. Dirige la branche « Intentions Dangereuses ».

Isskari: Haut gradé dont le devoir inclue de collecter des artefacts magiques

Tallis: "Solution" Assassins et saboteurs


Taarbas: Titre clérical, celui qui le détient doit récupérer, cataloguer et inventorier  les armes des Qunari tombés au combat.

Tamassran: "Celles qui parlent" une prêtresse chargée d'éduquer les jeunes, interroger les captifs et assigner les rôles de chacun dans la société. Un rôle réservé aux femmes exclusivement.

Rasaan: "Emissaire," or "L'héritier'" Il est le second de l'Ariqun et à ce titre le représente à l'étranger. Il sert également de consultant spirituel à l'Arishok, qu'il accompagne lors de ses expéditions


Armée

Arishok: Un des trois membres du Triumvirate; toujours un homme, chef des armées. Il est responsable de la défense de son peupke, d'étendre le territoire Qunari, et il est le dirigeant effectif de l'Etat. L'Arishok est souvent confondu avec un roi par les étrangers.

Ashaad: "Eclaireur" Archer Qunari

Avaraad: "Celui qui retient le mal" un Qunari qui a pour responsabilité de controler un Sareebas (mage)


Beresaad
Signifie littéralement "those who reach ahead." l'avant garde dee l'Antaam, Ils sont envoyés à l'étranger pour interagir avec le monde extérieur.Bien qu'ils soient avant tout des militaires, Ils agissent également comme diplomates, observateurss, administrateurs du commerce à l'étranger. Ils étudiens également les cultures étrangères pour le compte de l'Arishok. Dans les Beresaad on compte plusieurs rangs spécifiques:

Sataari: "Premier homme sur le terrain." Un type de soldat de choc parmi les Beresaad
Taam-kasari: "Qui combat à la hâche." Un type spécifique de Sataari

Karasaad: Gradé d'infanterie.  Guerrier de mêlée Qunari

Karashok: Soldat d'infanterie. Guerrier de mêlée Qunari

Karasten:  Commandant d'infanterie , carporal.

Kathaban: Amiral de la flotte Qunari

Kithshok: Les hauts gradés responsables des combats sur Seheron; un Général. Ils sont également en charge du commerce avec les étrangers sur les ports de l'île.

Sten: Commandant d'un peloton d'infanterie

Les travailleurs:

Arigena: La troisième partie du Triumvirate, chargée de la guidance des travailleurs, artisans, paysans ect du peuple. Ce rôle est exclusivement fénminin et représente "l'esprit".

- Autres rangs connus -

Qunoran vehl: Un mentor, Qui a été un exemple à tous les autres. Un Qunari peut être nommé  "Qunoran vehl" par l'Arishok post mortem.

Voir le profil de l'utilisateur
Codex Qunari
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Codex Levan] Chapitre 9 – Des modalités internes
» Planing des nouveaux codex
» CODEX Livre VI : Des institutions provençales
» [Abrogé] Codex II
» [Codex Levan] Prologue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Le temple de Mythal :: Règlement et contexte :: Codex-
Sauter vers: