en haut du forum
en bas du forum



Greagoir Leilwin - Invictus.

avatar
Promesse Ardente
- Adeptes de Corypheus -
Messages : 155
Mer 30 Mai - 23:58

Fiche personnage


Nom, Prénom : Greagoir Leilwin
Âge :
30 ans
Origine et lieu d'habitation
Névarra, Combrelande
Langue parlée :
Universelle
Sexe :
Homme
Orientation sexuelle :
Hétérosexuelle 
Situation amoureuse :
Célibataire
Faction et rang
Templiers Rouges, chef d'une petite section.
Profession:
Chasseur d'Apostats
Armement/Magie :
Une longue Bardiche, Lyrium Rouge
Intérêts :
Fonder un nouveau monde, combattre, le Lyrium. 

Anecdotes : Notez une anecdote ici ! ◇ Notez une anecdote ici ! ◇ Notez une anecdote ici ! ◇ Notez une anecdote ici ! ◇ Notez une anecdote ici ! ◇


Description psychologique : Greagoir est un combattant. Il a perfectionné cet art du combat dans sa profession : Chasseur d'Apostats. Venant d'une famille de Templiers, il a été éduqué dans l'honneur et la gloire de l'Ordre. Enfin, c'est ce qui aurait du se passer. Son père était un Templier radical. Il pensait que les mages étaient prêt à tout pour s'échapper de sa tour à Combrelande, et renverser l'ordre mondial. Il n'avait pas tort, dans un sens. Greagoir a été bercé par ses longs discours sur le côté néfaste de la magie, le fléau imposé par le Créateur. De son père, Greagoir a gardé l'habitude des longs discours. Il n'est pas vraiment laconique, mais il est clair que sa passion est réservé à autre chose :
L'action. « Invictus » . Ce mot, de l'ancien Tévéne, résume bien l'état de pensée de Greagoir. Ne jamais abandonner. Jamais, jamais, jamais. Ne jamais laisser tomber, que ce soit quelque chose de grand ou de petit, large ou insignifiant, ne jamais abandonner. Excepté à l'injonction primaire de l'âme, et aux sens premier de la logique. Ne jamais capituler devant l'apparente supériorité de l'ennemi. Jamais. C'est cet état d'esprit qui l'ont poussé à rester avec la Chantrie lors du schisme. Et qui l'a poussé à la quitter. 
Invictus. Autant dans l'âme que dans le corps. Greagoir est un exemple de confiance en soi, et d'obstination. Quand il a quelque chose en tête, celle-ci ne sors généralement pas avant qu'il n'en ait finis avec. C'est pourquoi, sous cette carapace d'obstination et de détermination, il a tendance à garder ses émotions sous contrôle. L'entraînement de Templier a aidé aussi. Mais depuis qu'il est devenu un Templier Rouge, cela devient de plus en plus difficile.
Car le Lyrium Rouge peut lui donner un pouvoir qu'il trouve extrêmement satisfaisant, la taxe que le crystal pourpre impose à son esprit et à son corps, bien qu'apparament moins élevée que pour ses camarades, est énorme. Du jour au lendemain, il a pu sentir sa mentalité enivrée par la puissance du Lyrium Rouge. Il était habitué au lyrium normal de la Chantrie, et il était d'accord avec les Templiers Rouges sur beaucoup de points. La Chantrie réservait à ses Templiers le fond du tiroir, comme lorsque on donne des restes à un chien pour le garder heureux. Tout ça pour les contrôler. Maintenant, avec le pouvoir du Lyrium Rouge, il pouvait tout faire. Tout expérimenter. Créer un monde nouveau. Pas de Chantrie, pas de rois. Seulement le Lyrium Rouge. 
Il a déjà connu le manque de Lyrium, et c'était la pire expérience de sa vie. Plus jamais ça. Il serait capable de tout faire pour éviter de renouveler cette expérience. Cette expérience, couplée avec le pouvoir du Lyrium Rouge, a éveillée en lui une facette de sa personnalité qu'il ne connaissait pas avant. Il fait maintenant preuve d'un certain degré d'hédonisme. Profiter de la vie à chaque instant, de tout les petits plaisirs que ce soit l'alcool ou les rondeurs plaisantes aux yeux. Après tout, devenir un Templier Rouge était l'un des décisions les plus importantes de sa vie. Il n'allait pas gâcher ça.
Il pense aussi que l'âme de l'Homme peut lui donner la force de réussir n'importe lequel de ses desseins. Il n'as aucun respect ni pitié pour ceux qui se morfondent dans leur propre situation, et cela a toujours été en conflit avec sa nature de Templier. Protéger les faibles n'était pas pour lui. C'est pour cela qu'il préférait chasser les apostats. Sa volonté et sa destinée était primaire, et quiconque avait la force de surpasser la sienne était digne de continuer son chemin. Pour l'instant, son bras est invaincu. Mais non pas invincible.  

Description physique : Barbu, dans la force de l'âge et tout les traits du visage montrant sa détermination, Greagoir est un exemple d'austérité militaire. Il n'est pas vraiment considéré comme un top de beauté, mais quelqu'un comme lui ne peut laisser la laideur s'emparer de son corps. Il prend donc grand soin à ses cheveux, sa barbes, ses vêtements. La Corruption du Lyrium Rouge est relativement lente chez lui. Le pourquoi du comment, il n'en savait rien. Mais on voit à peine une lueur rouge dans ses yeux, et ses veines ne sont pas teintées de noir. Parfois, il peut sentir le Lyrium faire effet dans ses veines. Mais il ne s'en inquiète pas. Carpe Diem.


Derrière l'écran
 
Pseudo : Unter
Âge :
non
Comment avez-vous connu le forum ? :
non
Que pensez-vous du forum ? :
non
Un dernier mot avant de se jeter à l'eau ? :
non




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Promesse Ardente
- Adeptes de Corypheus -
Messages : 155
Jeu 31 Mai - 0:02

Fiche personnage


Histoire : Greagoir se trouvait dans une antichambre de la forteresse en ruine. Ils allaient bientôt abandonner cet endroit décrépit, permettant à la Dernière des Légions de finalement s'inscrire dans le monde. Il porta une outre d'eau à sa bouche, il avait besoin d'être hydraté pour ce qu'il allait suivre. Il vérifia les lanières de son armure, une armure de métal simple mais qui arboraient leur blason : Une épée tranchant le Soleil de la Chantrie par le côté. C'était un symbole glorieux, montrant leur détermination de former un nouveau monde. Et Greagoir les guiderait là bas. C'était son rôle. Il posa une main sur le pommeau de son épée, et s'approcha de la porte. Ses lèvres tremblaient nerveusement. Il se devait d'être d'acier, dorénavant. Il n'y avait pas de retour en arrière.

Le soleil inonda la cour dévasté de la forteresse. Toute la Légion était devant lui, et ses officiers les plus éminents se tenaient derrière la Chaire préparée pour Grégoire. Le discours qui suivait allait être décisif. Sa petite Légion de la Promesse Ardente, environ un peu moins de cents hommes, certains des Templiers Rouges convaincus par leur rêve, d'autre ceux qui trouvaient Lucius trop faible, d'autre, dévôts du Créateur qui rejoignaient la vision de Greagoir. Tous étaient des vétérans, une élite qui avaient combattus Orlésiens, Féreldiens, mages, Templiers. Ils étaient prêt à tout, mais surtout, étaient convaincus par l'idée de la Promesse. Tout comme Greagoir, la Chantrie les avaient déçus, et ils avaient adhéré à une nouvelle philosophie.

Greagoir se posta sur la chaire, dominant tout ses soldats. Car ils l'avaient choisi à leur tête pour son expérience de chercheur, pour sa part dans le combat contre les mages, pour son talent militaire. Et c'était l'un des seuls ayant voulu tenir tête à Lucius. Le fou voulait juste tuer n'importe qui, mais il n'était pas prêt à accepter le véritable prix. Greagoir lui, l'avait compris lors de cette ambuscade par les mages de sa troupe. Les seuls survivants en étaient sortit hagard. La magie de sang avait complètement dévasté sa troupe, et l'expérience l'avait changé à jamais.

Un lourd silence s'étala sur la cour alors qu'il s'apprêtait à parler. Il n'avait plus peur, il n'était plus anxieux. Il était fait de métal, non, d'acier. Il allait apporter un nouveau monde, et le Créateur porteraient son regard sur eux à nouveau. Il sourit à ses hommes.

« Camarades. Après avoir écrasé la rébellion Magi à Vimmark, il a souvent été dit que j'aimais la guerre. Camarades, je vous le dis maintenant. J'aime la guerre. Non, j'adore la guerre !

J'aime les charges de cavaleries, les sièges, les génocides, les embuscades, les lignes défensives, les retraites en masses, les opérations de nettoyage, les escarmouches. J'adore voir mon ennemi mourir de faim, alors que je détruis ma propre terre dans le feu et la furie pour gagner du temps. J'aime voir  un de mes soldats exploser de l'intérieur, ses entrailles fouillées puis extirpées dans une douche macabre par un Mage consciencieux. J'aime sentir l'odeur qui s'échappe d'un camp ennemi, alors que mes troupes l'encerclent et que je m'apprête à donner l'ordre d'assaut.

Il n'y a rien de tel que lorsque qu'un mage de sang détruisant l'ordre de bataille si bien planifié, ressentir le désespoir alors que le moral flanche et que chacun fuit pour sa vie. La sensation quand des flèches déchirent la chair et les os des femmes et des enfants que je devais protéger alors que je choisis de les sacrifier pour déloger des rebelles me remplie de joie.

Quand une bandes de pitoyables révoltés elfes opèrent leur dernière résistance, se raccrochant par le bout des ongles à un infime espoir de liberté seulement pour voir leur familles et leur terres piétiné par les bottes de métal d'une troupe vengeresse, je suis en extase.

J'aurais aimé voir la machine de guerre Qunari rouler sur nos royaumes sans défenses, les rois et les reines du temps criant au désespoir alors qu'ils voient leur efforts futiles face à tant d'efficacité. L'humiliation alors que leur hommes rampent comme des vers devant des dirigeants étrangers ! »


Il marqua une pause théâtrale, afin de reprendre son souffle. Pendant tout son discours, il utilisa des gestes pour appuyer et mettre en emphase son argument. Il reprit, sa voix prenant graduellement de l'ampleur pour retentir dans toute la cour et au delà.

« Mes amis, tout ce que je demande est une guerre. Une guerre si grandiose qu'elle fera trembler l'Immatériel lui même. Compagnons, je vous demande en tant que frères d'armes ce que vous voulez. Voulez vous une guerre comme je la veut ? Voulez vous une guerre sanglante et sans merci, une guerre construite sur la furie et sur l'acier, sur le sang et sur le feu. Voulez vous que la guerre balaye Thédas comme la plus grande des Tempêtes, ne laissant même pas les corbeaux pour festoyer sur les cadavres des victimes ?! »

Il leva les bras haut vers le ciel, comme pour une prière, en ayant terminé. Un petit silence s'installa, quand la première voix venant de la Légion s'éleva.

« La Guerre. »


Greagoir sourit à cette incantation. Graduellement, toute la Légion rejoins cette unique cri de guerre.

«Guerre ! Guerre ! Guerre ! »


Il baissa les bras, balayant du regard son bataillon.

« Très bien. Alors la guerre est ce que vous aurez ! Nous sommes une épée, tranchant la ruine du monde de maintenant et apportant avec nous un nouveau monde ! Et avec ce nouveau monde, nettoyé par le sang et les larmes, la furie et l'acier, le Créateur nous regardera de nouveau ! Et le monde aura de nouveau un dieu, qu'importe le nom qu'il prendra !
Nous ne sommes qu'un simple bataillon, ne mesurant que moins d'une centaine  d'hommes. Mais je crois que chacun de vous vaux mieux qu'un millier de leur frêles enfants malades ! Tirons les de leur rêveries, et rappelons les de ce que nous sommes vraiment ! Des Hommes, la grâce du Créateur lui même ! Et Il nous regardera de nouveau ! »


Il exhalait de l'air rapidement. Son discours l'avait essouflé, et des perles de transpiration coulèrent sur son front.

«Oui mes amis ! Bientôt, les restes carbonisé de Thédas illumineras le soleil nocturne ! »


Il avait enfin fini. Il salua ses hommes d'un poing levé bien haut, le bras droit et incliné à 60° . Bientôt, ce symbole serait reflété dans son bataillon renouvelé. Il allait recruter, s'expendre, et montrer à Corypheus qu'il avait eu raison de leur permettre d'apporter ce nouveau monde. Il descendit de la Chaire afin de retourner à l'intérieur. Derrière lui, des cris de guerre retentirent des soldats alors qu'ils retournaient eux aussi à leur quartiers.

Il était temps de planifier.




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garde-Commandeur d'Orlaïs
- Gardes des ombres -
Messages : 440
Sam 2 Juin - 22:33
Vive la décadence *o* !


* ~ Fight to the Warden Rythm ~ *





code dialogue: #cc0033

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Lun 4 Juin - 21:35

Fiche de validation


Félicitations, Greagoir tu es maintenant officiellement,

Validé(e) !


Avis du staff sur ta présentation : Je suis désolé du temps d'attente. Ta fiche est cohérente, et tu m'as apporté les précisions que je t'ai demandé. Donc voilà, validé à nouveau !

Maintenant que je suis validé(e), que faire ? Maintenant que ton groupe a été attribué, tu débloques plusieurs nouvelles fonctionnalités sur le forum ! Tu as désormais accès au flood où tu pourras t'amuser autant de fois que tu le voudras. N'hésite pas à donner un coup de pouce au forum, en votant pour nous aux topsites afin de pouvoir avoir plus de visibilité et obtenir de nouveaux joueurs sur notre plateforme !

Mais avant toute chose, tu peux avoir accès à la section Relations et Annexes jusque là invisible !
Tu peux ouvrir un sujet pour ta Gestion RPG et lister tous tes RPS en cours, gérer tes relations dans ta Fiche de liens,  ouvrir une boîte aux lettres pour recevoir tes missives, et enfin t'isoler pour rédiger dans ton journal intime et ne parler que de toi.

N'oublions pas le plus important : Maintenant tu as accès au système de points d'expérience et au(x) QG de ton (tes) faction(s) ! De nombreuses surprises t'y attendent : tu pourras échanger avec les autres membres de ta faction pour établir des stratégies et gérer les ressources de ton groupe !

N'hésite pas à demander un RP aux autres membres du forum et créer des liens avec eux ! Rendez-vous sur le discord ou sur ce lien pour demander un jeu aux membres disponibles !

Sur ce, cher membre, nous te souhaitons un bon jeu !




Contenu sponsorisé

Greagoir Leilwin - Invictus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Le temple de Mythal :: Création de personnage :: Fiches en cours-
Sauter vers: