en haut du forum
en bas du forum



Une lune de miel, probablement

avatar
Haut-Prêtre et Magister
- Chantrie Impériale -
Messages : 117
Sam 2 Juin - 22:41




◇ Une lune de miel, probablement ◇





Asariel semblait étrangement calme ce soir, malgré l’ambiance festive qui régnait en ces lieux. En effet, la cérémonie du mariage battait son plein ce soir et l’entier de la ville était en liesse. Pourtant, comme toute soirée, ceci devait avoir une fin. Et c’est en beau milieu de la nuit que le couple finit par trouver répit, quand ils finirent par se rendre dans la chambre nuptiale.

La mariée fut la première à s’y être rendue, car Varsus avait encore des choses à régler de son côté. Il ne revint que de très longues minutes après, après s’être assuré tout était en ordre des suites des festivités.

Il revint alors près de la porte de la chambre où l’attendait la jeune fille, accompagné d’Amélia Lacryn, la mère de sa promise et quelques templiers qui lui servaient d’escorte. La soirée était soudain très calme – enfin, pour ne pas le dire – mais il était temps de quitter son dernier invité pour retrouver la paix. Sauf que cette dernière ne semblait pas vouloir le lâcher de sitôt. Après tout, cela concernait sa fille, il était compréhensif pour cela.

Ils échangeaient quelques paroles, avant qu’il ne signifie à celle-ci qu’il souhaitait se retirer. Il posa la main sur la poignée et attendit qu’elle s’en retourne à ses quartiers avant de donner l’ordre à ses gardes de surveiller l’endroit et pousser la porte de la pièce nuptiale.

Le Haut referma la porte lentement après s’y être glissé et s’adossa contre celle-ci pour la refermer, les yeux rivés sur le sol. Il goutta quelques secondes au doux son du silence, en soupirant longuement. En relevant les yeux, il vit qu’Eymerald était déjà là à l’attendre probablement depuis que la soirée fut terminée.

Il jeta son dévolu sur les canapés et s’y installa. Il ne comptait pas vraiment aller dormir immédiatement, malgré que la soirée était quelque peu arrosée. Il prit alors la carafe d’eau qui était posée sur un plateau d’argent sculpté et se servi un verre, puis un second qu’il tendit à la jeune fille.





《 - Prenez un peu d’eau, cela ne vous fera que du bien. 》

La grande fenêtre qui donnait sur le balcon de la pièce était ouverte pour laisser entrer l’air frais de la soirée. Seulement, en regardant à l’extérieur de la pièce, il se rendit compte qu’il pleuvait, un orage ayant apparu probablement quelques instants plus tôt dans la nuit.

En tout franchise, cette situation le mettait dans un état étrange : Le voilà marié avec la fille aînée d’un de ses meilleurs amis, sans vraiment encore le prendre sérieusement. Après tout, il l’avait vue naître, grandir, s’épanouir… Il ne se serait jamais douté qu’un jour il allait devoir partager sa vie avec elle… Le Créateur avait un sens de l’humour particulier.





《 - Votre père vous-a-t-il expliqué pourquoi nous avions conclu cette union ? 》

Il se redressa en posant la carafe sur son socle et s’adossa contre le dossier de cuir noir en sirotant sa boisson. Après tout, elle semblait aussi perplexe qu’il ne l’était. Mais il était important de mettre les choses au clair dès le départ…

#544968

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Altus Tevintide
- Civils -
Messages : 15
Sam 2 Juin - 22:52

Une Lune de miel, probablement


Les festivités avaient battu leurs pleins, et la mariée entre les nombreuses félicitations, les danses, le buffet Elle n’avait même point eut le temps de discuter avec son époux  il faut dire qu’il était très demander ce soir tous comme elle l’avait été de son côté même si son amie n’était pas venu lui adresser la parole… ce qui décevait quelques peu la jeune femme. Vers minuit Amélia Lacryn était venus chercher sa fille pour la préparer à sa nuit de noce le temps était donc venu pour la jeune fille de quitté l’enfance et de devenir une femme dans les bras de son mari…  et cela vas sans dire qu’elle appréhendait ce moment, comment cela allait-il se dérouler même si elle sait comment il faut faire l’acte charnelle jamais aucun homme n’a posais les mains sur elle…
Tous le long du trajet menant à la chambre nuptiale, la jeune femme se posait des millions de questions, qui n’aurait de réponses que dans quelques heures lorsque son mari la rejoindrai pour consommer leur unions, cela était très complexe pour la jeune femme d’oser imaginer les mains du seigneur Smarah sur son corps mis à nus…
Apres tout il était comme son oncle, elle avait vécu avec lui que se soit lorsque qu'il était chez ses parents, ou lorsque son père l’emmener elle et ses frères et sœurs pour lui rendre visite il l’avait en quelques sorte lui aussi éduquer
Comment toute cette situation avait-elle pu arriver qu’avait-elle fait au créateur pour mériter cela. Non point qu’épouser le seigneur la dégoute, mais il faut avouer que la situation est cocasse.

Arrivé dans la chambre la mère lacryn demanda à la jeune femme de se dévêtir et qu’on la lave elle fut donc dévêtit, des servantes la frottèrent alors sur tout le corps sous le regard de la génitrice de la jeune Lady…
 
-Mère cela est-il vraiment nécessaire ?

Tout en regardant sa génitrice alors que des servantes l’avaient mise debout dans la baignoire pour lui frotter le dos et les jambes une situation  qui était vraiment gênante  

-Bien sûr que cela est nécessaire nous n’allons pas vous confier à votre mari comme une vulgaire pouilleuse ?

Amélia Lacryn était une femme avec une forte corpulence et dont les cheveux roux était coiffé de chapeau ou orné de perle, de plume et il n’était jamais détaché c’était une femme snob, dont la prétention n’avait d’égale. Posant les yeux sur le corps nu de sa fille elle s’avança vers elle tout en lui tournant autour en ordonnant de frotter plus le dos de la jeune femme au servante.
 
-Non je ne parlais point de cela mère je parlé de votre présence et toute ses femmes je peux me laver seule, vous savez…
 
Debout dans la baignoire nu comme un vers devant toute ces servante mais aussi sa mère qui ne l’avais vu nu depuis son entrée dans l’adolescence… Cette ambiance était des plus désagréables.
 Eymerald se sentait vraiment désappointer elle avait envie de courir ou encore de se revêtir au plus vite et que tous cela se termine rapidement cela sa mère l’avait certainement remarqué puisqu’elle prit aussitôt la parole
 
-Voyons ma chérie vous devez être parfaite vous n’êtes point l’épouse de n’importe qui cessez donc de grelotter, voyons qu’elle tenue allez-vous porter pour combler les yeux du seigneur ?

Se questionna telle, en regardant deux tenue dont le tissu ne servait pas à grand-chose car l’on voyait tout à travers vu sa finesse… Finalement elle prit une tenue en lin de couleur rosé on aida Eymeraude à sortir de son bain puis on l’aida à revêtir sa tenue puis on la sortit de la salle d’eau, l’invitant à s’assoir devant la coiffeuse qui se trouver sur le côté droit du lit, tout en la coiffant, la remaquillant, et en la parfumant les servante suivaient à la lettre les instruction de la mère de leur nouvelle maitresse, qui prenait vraiment à cœur cette nuit de noces.
Sa procréatrice commença alors à traiter un sujet de conversation que la jeune femme ne souhaitait pas vraiment aborder avec sa mère.
 
-J’espère que tu vas faire honneur au lacryn en comblant ton époux ce soir il ne faut pas seulement le contenter, il faut que cette nuit soit inoubliable pour lui surtout faite lui plaisir, même si cela vous rebute un peu.

Fermez les yeux et cela ira mieux vous verrez la douleur n’est que passagère. Lors de la nuit de noce avec votre père je n’ai perdu que l’équivalent d’une minuscule  verre de vin sur le drap.

 
Eymeraude regarda sa mère complètement abasourdi ne sachant pas vraiment quoi lui répondre, cela était peut être mieux de ne rien dire…
Mais maintenant des images vinrent perturber la jeune femme qui frissonna, mais pas vraiment de plaisir à l’idée de ce contact charnelle avec cette homme pour qui elle avait tellement de respect que ce soit parce qu’il était un am,i mais aussi le père de son amie, mais aussi parce qu’il était un haut prêtre.
 
-Au pire si vous ne savez plus que faire laissez-le vous guidez, c’est un homme qui doit avoir de l’expérience après tout vous êtes sa deuxième épouse j’espère que vous  assouvirait le Haut prêtre bien plus que sa défunte épouse, il en vas de
vôtre réputation, mais aussi de la mienne J’espère donc pour vous que vous ne me décevrez pas.

Si des rumeurs remontent à mes oreilles elles ne seront que flatteuse à votre égard… Votre père a fait en sorte que vous deveniez quelqu’un d’important ne le décevez pas jeune fille vous restez notre enfant malgré  tout et la moindre erreur pourrait nous être fatale.

 
Lady Lacryn s’approcha de sa fille et l’aspergea de parfum pour la énième fois ce qui fit tousse la demoiselle, après avoir inspecter son maquillage, sa tenue et sa coiffure les servantes et sa mère décidèrent de lui souhaitait une bonne nuit et de ne pas oublier ce qui lui avait était dit au cours de la soirée.

Dès que la porte se referma, Eymerald se regarda dans le miroir cette tenue  était vraiment trop aguicheuse à son gout…
Saisissant alors une robe de chambre en soie et la revêtit puis elle se rassit devant sa coiffeuse et se démaquilla quelques peut; Son cœur battant la chamade, le stresse qui monter, pour essayer de se détendre  en se changeant les idées. Elle se mit à la fenêtre regardant les étoiles puis au bout d’une dizaine de minutes, l’épouse Smarath regarda cette chambre qu’elle ne connaissait pas, touchant les meubles sculptés, regardant les tableaux, ainsi et feuilletant les livres qui se trouvaient sur une grande étagère placé au font de la pièce en face de la porte, elle était en traint de lire un livre sur les dragons  quand soudain elle entendit la porte de la chambre se refermer…

Elle tourna la tête le Haut venait d’entrée dans la chambre il regarder le sol. Eyme en profita pour reposer le livre mais aussi pour réajuster sa robe de chambre.Puis ne le quittant pas des yeux quand il s’assit dans le canapé elle sentit son souffle se faire plus court et son cœur lui donner l’impression qu’il allait sortir de sa poitrine.Le seigneur Smarath lui tendit alors un verre d’eau ce qui la surprit un peu mais elle apprécia ce geste.
 
«  - Prenez un peu d’eau, cela ne vous fera que du bien. »
 
Saisissant alors le verre d’eau elle lui fit un petit sourire en coin.
 
« - Je vous remercie votre grâce, c’est très gentil.»
 
[justify][i]Dit-elle avant de boire une gorgée d’eau bien fraiche, c’était comme si on venait de lui administrer une petite dose d’anti-stress …  Soudain elle sursauta sur place lorsque le tonnerre se fit entendre, La grande fenêtre qui donnait sur le balcon de la pièce était ouverte la pluie tambourinant sur la pierre de celle-ci car elle ne l’avait pas refermée, quand elle avait observé les étoiles tout à l’heure elle regarda son époux.
 
«  - Votre père vous-a-t-il expliqué pourquoi nous avions conclu cette union ? »
 
Elle le fixa du regard de ses beaux yeux vert émeraude tenant toujours son verre d’eau à la main, elle répondit alors :
 
« - La raison est-elle grave ? Car je n’ai pas eu le plaisir d’avoir des informations concernant notre unions..»
 
La nouvelle Dame écouta attentivement son époux et son récit qu’elle raison pouvait avoir engendré cette union que personne n’aurai pu prédire…



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haut-Prêtre et Magister
- Chantrie Impériale -
Messages : 117
Sam 2 Juin - 23:48




◇ Une lune de miel, probablement ◇





Il se doutait qu’elle ne savait pas grand chose, son interrogation le laissait parfaitement entrevoir. C’était une décision juste que son père avait prise, que de ne pas tenir au courant son propre sang. D’une part cela ne les regardait absolument pas, et il ne fallait pas prendre le risque que cela ne s’ébruite auprès de mauvaises oreilles. Mais ce mariage était directement lié à cette affaire, et ce ne serait pas correct vis-à-vis de la jeune fille qu’elle ne le sache nullement.





《 - La raison est-elle grave ? Car je n’ai pas eu le plaisir d’avoir des informations concernant notre union… 》





《 - Oh, croyez-moi, je doute que cela soit un plaisir… 》

Il reposa son verre sur l’accoudoir du canapé sur lequel il était installé, sans pour autant lâcher le récipient. Il le regarda quelques instants puis retourna le liquide dans son verre en gardant en premier lieu son attention dessus. Il savait déjà comment énumérer ses explications, et Nathaniel était déjà au courant qu’il allait lui en parler. Disons qu’il n’était pas difficile de lui faire entendre raison.





《 - Vous devez probablement l’ignorer, mais votre cadet a éclaté plus de la moitié de la fortune de votre famille en jeu d’argent. Les dette avaient été nombreuses et même si tout est quasiment réglé… Les menaces contre votre famille ont perdurés, et cela ne s’arrêta pas seulement à un simple avertissement. 》

Il leva ensuite les yeux vers elle et en effet, elle ne s’y attendait pas. Mais effectivement, la famille Lacryn était en proie à l’humiliation, aux attaques et à la salissure de la part des autres nobles et en particulier des familles rivales… Mais cela, il allait l’épargner à cette jeune enfant, le stricte nécessaire était utile uniquement.





《 - Afin de faire taire définitivement la société et d’obtenir la paix, votre père m’a demandé de faire une alliance par le sang avec ma famille. Je ne pouvais pas le laisser dans cette misère, alors voyez-vous, si le cantique m’a apprit quelque chose, c’est bien d’aider mon prochain. 》

Concernant cette union, la situation était délicate et ils avaient longtemps posé le pour et le contre de cette histoire. De toute manière, ils n’avaient pas eu énormément de solutions.





《 - Mais suite au scandale, votre héritier n’est plus en mesure de se marier, car personne ne veut de lui et votre père hésite presque à le faire repentir de ses péchés en l’envoyant en formation à la chantrie. La seule de ma famille susceptible de pouvoir épouser votre frère était ma nièce Vitellia Ticinus… Mais vous connaissez l’animosité que vos deux familles éprouvent l’une pour l’autre… La seconde option était de vous marier vous, mais, dans ma famille nous manquons d’héritiers mâles. Et mon fils, la seule personne susceptible de vous épouser est déjà marié. 》

En soi, pour le Seigneur Smarath, cela ne changeait pas énormément à sa manière de vivre ou de faire. Il allait juste être accompagné lors de bal ou de sorties au sein des altus, mais au moins la réputation de son ami était protégée désormais.





《 - Vous avez perdu de nombreux alliés à cause de cette histoire, mais plus personne ne fera du mal à vous et votre famille désormais. La vie reprendra son cours prochainement… 》

Il se resservi un verre d’eau. Cette histoire était délicate d’une certaine manière.

#544968

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Altus Tevintide
- Civils -
Messages : 15
Dim 3 Juin - 0:41

Une Lune de miel, probablement


-« Oh, croyez-moi, je doute que cela soit un plaisir… »

Sa jeune épouse le regarda alors et fit un léger soupir avant de répondre à son mari :

-Eh bien soit je suis prête à tout entendre.

Elle but la dernière gorgée de son verre mais elle le garda en main .l Ele posa ses mains sur ses jambes qui étaient collées
. Eymerald se tenaiT bien droite ne quittant pas Varsus des yeux
Qu’elles étaient donc les raisons  de ce mariage ? La réponse ne se fit pas attendre :

«  - Vous devez probablement l’ignorer, mais votre cadet a éclaté plus de la moitié de la fortune de votre famille en jeu d’argent. Les dette avaient été nombreuses et même si tout est quasiment réglé… Les menaces contre votre famille ont perdurés, et cela ne s’arrêta pas seulement à un simple avertissement. »

-Je l’ignorais en effet …mais quel inconscient… il ne s'est pas dit qu’il m’éttait notre famille en danger... Par le créateur …. Continuez je vous en prie mon seigneur.
Les joues de la demoiselle commencèrent  à devenir rouge  mais elle souhaitait en savoir plus après tout cette histoire ne faisait que commençer
«- Afin de faire taire définitivement la société et d’obtenir la paix, votre père m’a demandé de faire une alliance par le sang avec ma famille. Je ne pouvais pas le laisser dans cette misère, alors voyez-vous, si le cantique m’a appris quelque chose, c’est bien d’aider mon prochain. »



-Je comprends mieux la situation  c’est tout à votre honneur mon seigneur.

Cet homme est vraiment un exemple. Eyme ne pouvait que l’admirer; effectivement très  peu de personnes feraient tout pour éviter l’humiliation de leurs amis.

«- Mais suite au scandale, votre héritier n’est plus en mesure de se marier, car personne ne veut de lui et votre père hésite presque à le faire repentir de ses péchés en l’envoyant en formation à la chantrie. La seule de ma famille susceptible de pouvoir épouser votre frère était ma nièce Vitellia Ticinus… Mais vous connaissez l’animosité que vos deux familles éprouvent l’une pour l’autre… La seconde option était de vous marier vous, mais, dans ma famille nous manquons d’héritiers mâles. Et mon fils, la seule personne susceptible de vous épouser est déjà marié. »


Lorsque le seigneur Varsus souligna le fait que son fils était déjà marié sa jeune épouse repensa à la soirée qu'elle avait passé peu de temps avant leur mariage ou celui-ci avait essayé de l’embrasser et qu’elle l’avait envoyé sur les roses...
Parfois le créateur fait  bien les choses enfin presque…Car leurs épousailles n’étaient donc qu’un acte de charité pour éviter que son vieil ami ne se retrouve dans le pétrin. En même temps elle savait très bien qu’elle ne se marierait pas par amour, personne ne le fait de toute manière. Mais cela voulait dire que c’était elle qui, par son mariage, corrigeait les erreurs de son frère

-Oh je vois... Savez-vous qu’elle est la situation de ma famille  à présent ?


«  - Vous avez perdu de nombreux alliés à cause de cette histoire, mais plus personne ne fera du mal à vous et votre famille désormais. La vie reprendra son cours prochainement… »

Eymerald se leva, elle posa son verre sur le plateau et alla à la fenêtre,  regardant la pluie tomber; Elle était en colère de toute manière son frère n’avais jamais été un ange, mais pourquoi elle ?! Enfin c’est à lui de payer ses erreurs non ? Même si cela n’était pas un triste sort,  elle était mariée à la personne la plus influente après le divin mais il fallait quelle comprenne.  Heureusement , que le seigneur est un homme honnête

-J’espère qu’il sera envoyé à la chantrie cela lui permettra de se repentir et de réfléchir à ses erreurs …. 


Elle frissonna alors, et frotta sa main droite sur son bras,
Elle réfléchissait Varsus les avaient sauvé d’une humiliation inévitable..
Sa mère avait peut-être raison il fallait être une bonne épouse après tous ce qu’il avait fait pour elle et sa famille il fallait lui être redevable.
Elle se tourna alors vers lui croissant son regard et plongeant dans le bleu de ses yeux.

- Je vous suis reconnaissante merci pour avoir protégé ma  famille des malheurs qu’elle encourait je vous suis redevable…

Elle croisa les mains sous sa poitrine , elle ne savait pas vraiment si il fallait qu’elle s’avance vers lui ou qu’elle reste à bonne distance…
Que devait-elle faire maintenant?
 Puis cet acte charnelle qui la tracassait... tous se mélangéait dans sa tête, et son cœur qui battait la chamade ne l’aidait pas, elle avait l’impression que d’où il était son époux pouvez les entendre...


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haut-Prêtre et Magister
- Chantrie Impériale -
Messages : 117
Dim 3 Juin - 2:05




◇ Une lune de miel, probablement ◇





Suite à ses annonces, elle se leva et quitta la conversation en se dirigeant vers la fenêtre. Il la regarda faire puis baissa les yeux au sol en soupirant doucement. Son frère était déshonoré, il en était certain… Mais maintenant qu’il avait épongé le sang qui coulait comme il le pouvait, il espérait qu’elle ne soit pas rancunière au point de lui en vouloir. Après tout, elle n’était plus une petite fille et devait accepter la situation.





《 - J’espère qu’il sera envoyé à la chantrie cela lui permettra de se repentir et de réfléchir à ses erreurs… 》





《 - Croyez-moi je comprends votre colère, ma chère. 》


Suite à cela, il se leva à son tour et se dirigea vers la bibliothèque, sa lourde cape lui retombant le long du dos dans un mouvement ample. Il préféra la laisser quelques instants seule, alors il entreprit d’occuper sa soirée autrement. Après tout, il ne comptait pas poser les mains sur elle, bien que sa mère avait eu la bonne idée de lui bourrer le crâne d’idées sordides concernant la consommation. Pauvre enfant…

Il se préparait à contourner le second canapé, qui était adossé à la bibliothèque quand la jeune fille se retourna vers lui, leurs regards pour la première fois, se regardant intensément. Le Haut-prêtre resta de marbre, mais écouta la jeune femme.





《 - Je vous suis reconnaissante merci pour avoir protégé ma famille des malheurs qu’elle encourait je vous suis redevable… 》


Il s’était arrêté pour l’écouter. Mais dans le fond, il n’attendait pas vraiment à ce qu’elle lui soit redevable. Il avait fait ce que n’importe quel ami aurait fait. Enfin, une telle aide était rare à Tevinter, les nobles adorant voir les familles chuter dans la déchéance comme l’on regarde une joute de gladiateurs. Mais il n’était pas comme ça, pas avec ses alliés. Et encore moins quand son ami de toujours avait besoin de son aide.





《 - Si vous étiez à ma place, peut-être que vous auriez fait pareil. Mais que l’on soit d’accord, interdiction d’en parler à qui que ce soit. Votre père aimerait limiter les dégâts au préalable. 》


Il remarqua soudainement une once d’hésitation chez la jeune femme, qui s’apprêtait à dire ou faire quelque chose visiblement, mais qui se ravisa… Ah, il avait oublié le pourquoi ils étaient sensés être ici. Il avait appris de ses esclaves que la mère Lacryn mettait une énorme pression quant à son statut d’épouse et d’expérience, il connaissait l’appréhension de ces dames pour cet acte. Elle ne le savait pas, mais il était au courant de tout ce qui se passait dans cette maison…

Ah, Eymerald… Il la considérait comme quelqu’un de sa famille. Jamais ô grand jamais, il ne s’était imaginé un jour devoir partager sa couche avec elle. D’ailleurs les deux mariés n’avaient visiblement pas l’envie de le faire ce soir.





《 - Vous endossez peut-être le fardeau de votre frère, mais ne vous mettez pas la pression avec vos devoirs conjugaux. Et si vos parents exigent de vous d’être exemplaire, c’est qu’ils ne veulent pas que ce que votre frère a fait se reproduise à nouveau. 》


Il jeta le bouquin sur le lit, la couverture parlait d’astrologie, domaine dont était passionné le vétéran. Puis il se rendit derrière la cabine pour se changer. La nuit s’annonçait courte alors s’ils ne devaient pas quitter la pièce, autant se reposer un minimum.






《 - Vous devriez aller vous coucher. 》


Il opta pour un pantalon ample serré à la taille et enfila sa robe de chambre par-dessus, attaché sur le côté. Puis il ressorti l’air de rien pour aller étudier l’ouvrage qui se trouvait abandonné sur le lit. Par chance, le mobilier était assez large, donc chacun pouvait garder son intimité. C’est pourquoi Varsus se glissa sur le côté le plus proche de lui – côté porte – laissant alors le choix ou non à la jeune fille de venir s’installer du côté fenêtre.

Une fois bien installé, il profita de la lueur de sa bougie de chevet pour décrypter les écritures du bouquin, tranquillement.

#544968

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Altus Tevintide
- Civils -
Messages : 15
Mar 5 Juin - 23:52

Une Lune de miel, probablement



《 - Vous endossez peut-être le fardeau de votre frère, mais ne vous mettez pas la pression avec vos devoirs conjugaux. Et si vos parents exigent de vous d’être exemplaire, c’est qu’ils ne veulent pas que ce que votre frère a fait se reproduise à nouveau. 》

Ne pas se mettre la pression pour ses devoirs conjugaux, que voulait-il dire par cela ? Eyme fit un air plus que surprit mais elle pensa vite à la suite de ce que venait de lui dire son mari…
En effet ses parents lui avait fait porter les conséquences des actes de son petit frère, en l’occurrence  il fallait bien qu’ils sauvent la mise….. De toute manière ce qui est fait est fait pensa-t-elle en regardant le ciel. On discerne la lumière de la lune malgré la pluie et les nuages noir qui de temps à autres  libéraient un ou deux  éclairs qui le temps d’une seconde illuminer les alentours comme en plein jour.

《 - Vous devriez aller vous coucher. 》


Lui dit alors son époux, mais elle ne savait pas vraiment quoi lui répondre ,et malgré l’heure tardive, elle n’avait pas envie d’aller dans les bras de Morphée. Soudain un bruit sourd sortit la jeune mariée de ses pensées, le frôlement du livre sur le drap fit tournée la tête d’Eyme
Le seigneur venait de jeter un livre sur le lit d’où elle était-elle ne voyait  pas vraiment ce que la couverture représenté ; un vent glaciale entra alors dans la chambre Eyme se recouvrit alors de sa robe en la resserrant plus fermement, elle ferma aussitôt la fenêtre  c’est alors que des bruit de pas se firent entendre derrière elle, la jouvencelle se retourna alors c’était  le seigneur, il s’était changer et était maintenant apprêter d’une robe de chambre noué par la taille et d’un pantalon
Cela faisait vraiment bizarre à la jeune femme de le voir si modestement vêtu, c’était la première fois qu’elle le voyait ainsi … c’était  même le premier vrai homme qu’elle voyait  comme cela c’était assez déstabilisant; même si on ne voyait pas grand-chose.
Il ne faut pas oublier qu’Eymerald le considère comme un père de cœur, un sorte de parrain
Varsus est quand même le père de sa meilleure amie…
Dire que la nouvelle Smarath n’avait même pas eu le temps d’adresser la parole à son amie, pensant réellement que celle-ci l’évitait car elle lui en voulait très fortement … Même si rien n’était certain que pouvait bien penser Iria de cela…
 Impossible de le savoir, Mais malgré que cela la déstabilisait, elle ne pouvait s’empêcher de suivre du regard son conjoint. Il se posa sur le lit saisissant  le bouquin et il commença à le parcourir, la jeune femme s’approcha avec hésitation du lit… Apres tout elle n’allait pas rester planter devant la fenêtre Elle s’assit sur le coté gauche du lit et regarda autour d’elle, c’était comme-ci  la pièce avait changé.
La lueur crée par la flamme de la bougie, qui dansait doucement le long de sa mèche, créant une ambiance particulière. Tandis qu'elle admirait l’aura de la pièce la jeune femme prêta attention à la lecture de son mari.
C’était un livre sur l’astrologie, un sujet qui la passionnait moins que les dragons, mais toutes les légendes qui contait les l’histoires des constellations étaient si passionnantes et puis il faut avouer que les étoiles sont magnifiques.
Eymerald s’approcha doucement vers son conjoint, se pencha  sur le livre à une distance de raisonnable de son mari.
Elle put alors commencer à lire l’ouvrage, c’était le récit de la constellation Belenas l’histoire du père montagne qui à soulever sa demeure jusqu’aux cieux pour ne plus subir l’intrusion humaine, selon une légende Alvvar une histoire que la jeune femme apprécié énormément.

-Vous vous intéressez aux légendes des constellations ? Je les ai étudié lorsque j’étais à l’université j’aime beaucoup celle-ci.

Elle lui montra d’un geste élégant le paragraphe qui parlait de la légende de la constellation Bélenas.

-Il y en a une que vous préférez ?

Lui dit-elle en essayant de croiser son regard, c’était étrange elle ne c’était jamais retrouvé si proche de lui son cœur se mit à battre tel un tambour de guerre, elle lui sourit cela lui faisait plaisir de discuter d’un sujet qu’il la passionne avec un homme aussi cultiver que Varsus.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haut-Prêtre et Magister
- Chantrie Impériale -
Messages : 117
Mer 6 Juin - 21:09




◇ Une lune de miel, probablement ◇





Vigilance. Où l’œil du Créateur selon les récits. Ce symbole possède une histoire tout à fait passionnante, selon certains récits que l’on peut trouver dans les cantiques de la Chantrie. Andrasté avait levé une armée pour renverser Tevinter, qui avait réduit son village en esclavage. Aux côtés du Créateur et de Maférath son époux, elle répandit la bonne parole durant son périple. On raconte que l’armée levée par Andrasté était guidée par un œil, ce symbole ayant une grande importance pour les anciens peuplades Alamarri d’où elle appartenait.

L'épée du Créateur était la création elle même : feu et inondation, famine et tremblements de terre. Ce symbole arriva plus tard. On dit que l'étoile qui marque la pointe de sa lame est apparue seulement pendant la nuit qui a suivi la mort d'Andrasté. La constellation de « Visus » a été utilisée par la première inquisition comme symbole de son appel sacré lorsqu’elle a rejoint la foi Andrastienne. Elle représentait la recherche des maléficiens et le jugement du Créateur sur ses actions. Ainsi, lorsque l’inquisition se sépara pour rejoindre les chercheurs de la vérité et l’ordre des templiers, ces signes furent réutilisés : L’épée du créateur pour les templiers, et l’œil du Créateur pour les chercheurs.





《 - Et Aujourd’hui, elle est devenue le symbole de l’inquisition… 》

Il murmurait sans s’apercevoir que son épouse déversa sa curiosité sur son ouvrage ouvert. Le Haut était éprit par la lecture, et cette histoire était gravée à jamais sur cette terre. Il aurait aimé que cela se passe autrement… Les récits chantristes racontés par les sudistes dénigraient sans cesse le peuple Tévintide qui a pourtant tout forgé sur ce monde. Le Créateur aimait ses enfants, même s’il prétendait les délaisser. Car même à Tevinter les cultes lui sont loués.

Mais cette inquisition suivait le cours de l’histoire, en réutilisant les symboles de la chantrie. Et dire que tout est parti d’une simple constellation dans le ciel.





《 - Vous vous intéressez aux légendes des constellations ?》

Alors sorti de sa lecture, il tourna légèrement la tête sur le côté pour observer celle qui venait de s’introduire dans son intimité. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir d’avoir soif de connaissance en voyant un tel ouvrage.





《 - Le ciel reste notre observateur le plus ancien. S’y intéresser, c’est s’intéresser à l’histoire du monde et des croyances. Il nous apprend énormément de choses sur ce que l’on devient aujourd’hui. 》

Il observa le visage de la jeune femme quelques instants, puis replongea son regard sur le livre encore ouvert sur la légende Alvaar de Bélenas. Eymerald y déposa ses doigts fins, prenant soin de ne pas effleurer son époux lors de son geste.





《 - Avez-vous lu certaines légendes ? 》





《 - Je les ai étudié lorsque j’étais à l’université j’aime beaucoup celle-ci. 》

Décidément les orlésiens apprenaient les bonnes choses à leurs élèves. Probablement car le ciel a encore beaucoup à nous apprendre de notre passé et qu’il est de leur devoir de les étudier.





《 - Il y en a une que vous préférez ? 》





《 - Difficile d’avoir une préférence lorsqu’il s’agit de nos premières croyances. En bien ou en mal, ces constellations nous racontent tellement de choses rien qu’en les regardant luire entre les lumières de nos ancêtres. 》

La naïveté de la petite était touchant d’une certaine manière. Mais il n’y avait pas d’âge pour se retrouver comme un enfant devant un sujet aussi passionnant.





《 - Vous étiez loin d’être née lorsque j’ai installé un Astrarium sur le toit de cette demeure pour regarder les étoiles. Et si le Créateur nous observait de là-haut pour veiller sur ceux qui y prêtent ne serait-ce qu’un peu d’attention ? Je ne sais pas, cela m’a toujours intrigué. 》

L’histoire qui le fascinait le plus était bien évidemment celle de Visius… Pour des raisons qui lui étaient propre non seulement pour la présence du Créateur dans ces récits. Il se comparait à l’œil d’une manière ou d’une autre en raison de ses visions qu’il pouvait parfois avoir… Il espérait des réponses du Créateur, ou des étoiles peut-être.





《 - Les étoiles inspirent d’innombrables peuplades, comme les dalatiens, les alvaars et tous ceux qui font partie de cette terre. La constellation de Visius par exemple a servi de symbole lorsque la prophétesse Andrasté a guidé son armée sur Tevinter. 》

L'archonte Hessarian qui a fait exécuté Andrasté et lui a finalement offert une mort rapide par l'épée, fut le premier à se convertir au Cantique de la lumière. Selon les textes, il aurait pris conscience de son erreur et l'épée est devenue symbole de miséricorde dans la tradition andrastienne. C’était là que la Chantrie était née : A tevinter.

Les Andrastiens considèrent Andrasté comme celle qui aurait été choisie par le Créateur, car elle était seule à lui adresser des prières. Hors, selon les impériaux, Andrasté était simplement une puissante mage qui a prit la tête d’une armée dans le but de libérer les esclaves. Contrairement à la Chantrie Sudiste, les Tévintides ne cachaient pas que les mages avaient affecté énormément l’histoire. Quelle hérésie pour Val royeaux qui enferme les mages dans des tours jusqu’à leur mort s’ils ne sont pas accusés de magie du sang avant. Une bien triste vision de ce don si particulier… Varsus se sentait bien là où il était.

Il referma le livre en soufflant légèrement du nez. Cela remontait terriblement loin, et la nostalgie de repenser à son enfance chaque fois qu’il parlait d’astronomie le rendait pensif, mais heureux. Il avait encore son frère à cette époque.





《 - Ma mère désapprouvait que j’aille m’aventurer sur le toit en pleine nuit. J’y suis tombé plusieurs fois d’ailleurs. 》

Ils étaient les deux assis sur les duvets à discuter simplement. Qui aurait cru que la nuit se passerait ainsi lors d’une nuit de noce ?

#544968

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Altus Tevintide
- Civils -
Messages : 15
Ven 8 Juin - 22:44

Une Lune de miel, probablement


《 - Difficile d’avoir une préférence lorsqu’il s’agit de nos premières croyances. En bien ou en mal, ces constellations nous racontent tellement de choses rien qu’en les regardant luire entre les lumières de nos ancêtres.Vous étiez loin d’être née lorsque j’ai installé un Astrarium sur le toit de cette demeure pour regarder les étoiles. Et si le Créateur nous observait de là-haut pour veiller sur ceux qui y prêtent ne serait-ce qu’un peu d’attention ? Je ne sais pas, cela m’a toujours intrigué. 》

Eymerald le regardait, elle était captivée et ne perdait pas une miette de ce que le haut prêtre lui disait. Cela se voit, son mari est un homme très cultivé et cela lui faisait énormément plaisir. Elle aussi elle se posait des milliers de questions sur ce monde, il faut dire que la vie est un grand mystère d’ont seule le Créateur connait toutes les réponses…

《 - Les étoiles inspirent d’innombrables peuplades, comme les dalatiens, les alvaars et tous ceux qui font partie de cette terre. La constellation de Visius par exemple a servi de symbole lorsque la prophétesse Andrasté a guidé son armée sur Tevinter. 》

-Oui c’est vrai, elles nous inspirent et font partis de notre quotidiens tout en restant si mystérieuse… C’est ce que j’aime, on connaît énormément de choses elles restent tout de même mystérieuse…

En disant cela elle regardait par la fenêtre, l’orage avait cessé mais le bruit de lapluie qui tombait retentissait autour d’eux mais les nuages noirs s’étaient enfin écartés et l’on pouvait maintenant distinguer les étoiles qui malgré l’heure avancée et le temps, brillaient mille feux.
Eymerald entendit le livre se refermé, en un instant elle tourna sa tête vers son mari, il semblait pensif …

- Ma mère désapprouvait que j’aille m’aventurer sur le toit en pleine nuit. J’y suis tombé plusieurs fois d’ailleurs. 》

Eymerald fit un léger rire presque  inaudible, un grand homme tel que lui se soucie encore de risquer de se faire moraliser par sa mère, lui le haut prêtre, craint et respecter avait peur que la matriarche de la famille désapprouve ses actions ?
Elle le regarda tendrement elle trouvait cela touchant comme un enfant qui aurait peur des conséquences de ses actes c’est comme ça qu’elle le voyait.

-Pourquoi dites-vous cela ? Vous souhaitez aller dans l’Astrarium pour admirer les étoiles ?

Même si sa tenue n’était pas appropriée, Eyme est une aventureuse et elle n’a pas vraiment peur de partir à l’aventure certains appel cela de l’inconscience, elle du courage. Elle prit ses long cheveux noir et les mit sur le côté, pour ne pas qu’ils effleurent son mari. S
es yeux vert lui faisait un malicieux, elle ne savait pas vraiment ce que son mari souhaitait faire, mais si il devait s’occuper en faisant quelques chose qui leur plaisait à tous les deux, alors pourquoi pas.
Elle l’avait imaginé très différentes cette nuit de noce, mais la tournure que la soirée avait prise lui plaisait. Elle en apprenait non seulement plus sur son époux, mais en plus elle discutait de sujet passionnant. Elle lui sourit timidement puis elle lui dit gentiment

-Nous y allons  très cher?

La jeune femme c’était lever et avait mis des pantoufles elle était très enthousiasme à l’idée d’aller dans l’astrarium là bas non plus elle n’y avait jamais mis les pieds, même si le temps n’est pas des plus agréable pour sortir...

 


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Haut-Prêtre et Magister
- Chantrie Impériale -
Messages : 117
Sam 9 Juin - 1:59




◇ Une lune de miel, probablement ◇





Varsus détourna la tête vers elle quand se mit à légèrement rire à sa remarque. Il avait probablement pensé à voix haute, mais la soirée avait été longue et il était difficile de garder un semblant de sérieux quand on avait aligné des verres et des verres de champagne. C’était dans des cas comme celui-ci où il savait qu’il n’avait plus 20 ans.





《 - Pourquoi dites-vous cela ? Vous souhaitez aller dans l’Astrarium pour admirer les étoiles ? 》





《 - Non, ma chère, ça c’est ce que Vous, souhaitez faire ~ 》


Il connaissait la jeune fille depuis enfant, il l’avait vue grandir et il connaissait son tempérament. Elle était curieuse et friande d’aventures dangereuses. Ce n’était pas pour rien qu’elle s’était mise à la chasse aux dragons, d’une certaine manière. A première vue Eyme semblait être une fille fragile et coquette, mais ce n’était qu’une façade, une fois qu’on la connaissait vraiment.





《 - Je vous déconseille de sortir, le toit est glissant 》


Le voilà à la sermonner comme une enfant. Mais de toute manière elle n’allait pas l’écouter, elle était trop têtue pour cela. Le Haut se laissa tomber sur le lit après avoir posé l’ouvrage sur sa table de chevet. Eymerald, elle, était toujours à côté, mais débordait encore d’énergie comparée à lui. Mais même si elle était de nature aventureuse, elle semblait encore hésitante sur la manière de procéder ce soir. Ce ne devait pas être évident pour elle non plus d’ailleurs. D’où il était, il la regarda simplement, puis orienta son regard au plafond sculpté de la pièce.





《 - Nous y allons très cher? 》


Elle était sérieuse en fin de compte. Il ouvrit les yeux et la regarda S’éloigner du lit pour enfiler des chaussons. Elle comptait vraiment sortir avec des chaussures pareilles aux pieds ? D’un air plus ou moins neutre, l’homme se redressa et quitta le lit pour s’approcher lentement de son épouse.





《 - Donc : Vous êtes entrain de me dire que vous souhaitez vous échapper par la fenêtre pour monter sur le toit glissant et aller essayer l’astrarium.. ? Ne jouez pas la carte de la sûreté la dernière fois vous avez réussi à finir dans un étang. 》


Enfant avec Iria elles allaient souvent faire les aventurières dans les environs, mais elles n’écoutaient pas quand on les mettait en garde des dangers. Et une fois, elles étaient tombées dans l’eau crasseuse d’un marais en voulant traverser sur un tronc d’arbre appuyé sur deux rochers. Les bêtises étaient une chose, les réprimandes une autre.





《 - Entre nous je suis épuisé, la soirée a été très longue… 》


Mais qu’est-ce qu’il aimait passer du temps avec cet engin à observer les astres et divaguer dans des suppositions, des questionnements sur le fonctionnement du monde, de l’histoire. Varsus rêvait de pouvoir connaître la Tevinter Antique, celle qui gouvernait Thédas, celle qui était grande et qui brillait, mais qu’il ne connaîtra probablement jamais.

Puis il se saisi de la poignée de la fenêtre alors qu’il faisait encore face à la jeune femme, puis désigna l’extérieur de sa main libre comme pour lui permettre de sortir, mais avec son air stricte habituel, probablement une habitude chez lui.





《 - … c’est 5 minutes, pas une de plus. 》


#544968

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Une lune de miel, probablement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Mystérieux Crâne d'Acier sur la lune Dent-d'Or.
» Le coup de lune........
» Maudite lune
» [Réflexion] Les pensées de la lune
» ma table de jeu, une lune, et mon cuirassé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Asariel-
Sauter vers: