en haut du forum
en bas du forum



[Mission] Blitz [TERMINÉ]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
avatar
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 403
Jeu 26 Juil - 17:48

Blitz

 «  Je vous rassure mon cher, mon degré d'exigence autrefois jugé excessif est devenu ma marque de fabrique et le gage de qualité de mes nombreuses recommandations. Cela dit ma générosité est proportionnelle à mes attentes. »

Amusée par l'étincelle de fierté qu'il lui sembla déceler chez Octave elle sourit d'un air entendu, peu surprise qu'il soit si facile de taquiner l'auguste fierté d'un Orlésien. Par ailleurs son but n'étant certainement de s'engager sur la pente de la rivalité patriotique, Amelia accueillit le changement de sujet les bras ouverts. Tandis qu'ils progressaient entre les groupes de convives elle lui proposa une coupe d'un grand cru Antivan avant de poursuivre la tête haute, peu perturbée par les regard curieux qui les suivaient. Octave ne passait pas inaperçu avec sa blondeur et son masque grandiose ; et dame Werfel n'était pas en reste, avec son visage angélique et son regard chaud, ses cheveux corbeaux pliés en boucles élégantes. L'impromptue rencontre entre Névarra et Orlais, à plus d'un égard.

Laissant derrière lui les regards intrigués et les potentiels commérages, le couple de nobles jouit de la brise fraîche qui caressait Combrelande telle une plume invisible. Par ailleurs la vue donnait sur de magnifiques jardins intérieurs illuminés par le clair de lune, ce qui dressait un décor plus mystérieux encore.

« Évidemment j'ai déjà plusieurs noms en tête, après tout c'est pour cette raison que mon aide a été sollicitée. »  Son sourire était limpide et si ses yeux étaient pensifs, ils n'en laissaient rien paraître. Timidement elle observa les jeux d'ombre dans les allées fleuries à leurs pieds. « Néanmoins vos origines risquent en effet de ralentir la procédure, et je devrai sûrement m'occuper personnellement de défendre votre cause pour les temps à venir, je le crains. Il nous faudra travailler en étroite collaboration pendant plusieurs semaines, y voyez-vous un inconvénient ? »

Manifestement la soudaine manœuvre de son cavalier la prit au dépourvu. Un rouge enflamma spontanément  ses joues et ses lèvres s'entrouvrirent de stupeur avant qu'elle ne reprenne contenance, toussotant doucement au passage.

« Comment oserais-je, ou pourrais-je jamais accepter l'idée de me jouer de vous, ou pire, de vous sacrifier ? »  Déposant son verre sur la balustrade, Amelia s'y appuya de ses mains, le haut du corps tourné vers son interlocuteur. « Oh, vous êtes bien cruel de me tenter ainsi, Octave. »



Amelia Werfel (GM)
• Diplomate vivement conseillée à Capheus
• Fille aînée d'une influente famille Névarrane
• Impitoyable femme d'affaires
• Parle en #996699  

Vous pouvez à présent commencer à poster. L'ordre établi lors du premier tour sera conservé pour la suite. Privilégiez les réponses courtes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Baron de Vertbois
- Adeptes de Corypheus -
Messages : 421
Ven 27 Juil - 16:42
« Comment oserais-je, ou pourrais-je jamais accepter l'idée de me jouer de vous, ou pire, de vous sacrifier ? Oh, vous êtes bien cruel de me tenter ainsi, Octave. » Octave ne répondit rien, laissant son regard parcourir la silhouette de l’envoûtante Nevaranne, délicatement adossée à la balustrade de pierre finement ornementée. Pensif, perdu, ses lèvres se délectèrent du vin, d'un verre qu'elle lui avait tendu un peu plus tôt. Il était fruité, effectivement, d'une autre manière que ceux dont il avait l'habitude, mais le jeune homme le sentait fort alcoolisé, bien plus que ce dont il avait l'habitude. D'un geste sûr, il le reposa à côté de celui d'Amelia, et se décida enfin à sourire. « La tentation est-elle une mauvaise chose ? N'est-ce pas la volonté du Créateur de vouloir que ses créatures en soient victimes, pour pouvoir choisir, d'y succomber ou de respecter la bonne Vertu qu'Il nous a enseigné ? Si vous tenez à tenir quelqu'un responsable de cela, accablez le Lui plutôt. Il a créé la beauté dans ce monde. Regardez. » D'un geste de la main, il invita la diplomate à se tourner pour faire face à Combrelande, le Joyau du Nevarra, dans son costume obscur. Puis, délicatement, sa main s'étira pour pointer le ciel, luminescent d'astres. « La Beauté nous environne, en chaque instant. Elle nous invite à prendre le temps de la contempler, la caresser du regard comme une amante éternelle, à s'y perdre, sans retenue. La beauté est là ce soir, mais je ne suis pas responsable, pas plus que vous. Nous ne sommes que de la poussière d'étoiles, confrontés au va et vient de la vie. » Un nouveau sourire étira ses lèvres. « Je m'égare, pardonnez moi. Pour en revenir aux échecs, un jeu pour lequel je n'ai qu'un don très modeste, je ne suis pas certain que les pions aient nécessité d'être tous sacrifiés lors d'une partie. Un stratège habile saura soigner leur placement pour faire avancer ses objectifs, et si ces derniers nous sont communs, alors je veux bien être un pion pour cette partie là. Je suis prêt à m'abandonner dans les mains d'une personne telle que vous, oui, je n'y vois pas le moindre ombrage. Aussi, faites ce que vous à faire, et nous communiquerons par missives, et je l'espère, par de nouvelles entrevues aussi délicieuses que celle dont vous me faites l'honneur ce soir. » Léger silence. « Si nous sommes d'accords pour partir ensemble à l'aventure, alors... Serait-il possible qu'elle attende demain ? Que nous puissions rester, nous perdre un peu sous la lumière de la Beauté, et parler de choses plus légères autour d'un verre ? Ou deux, je ne dis jamais non à l’excès. »



Octave s'exprime en DarkOrange

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 403
Lun 30 Juil - 1:37

Blitz

Les paroles du baron de Vertbois se tissaient dans l'air chaud avec la même délicatesse que des notes de musique complexe, se chevauchant habilement en une plaisante mélodie. De ses yeux perçants Amelia l'écouta parler sans l'interrompre, surprise de le voir prendre en confiance et s'élancer si galamment alors qu'en début de soirée il osait à peine quitter l'étreinte de son ami Capheus. C'était un intéressant changement, comme s'il laissait la passion filtrer à travers les arabesques de son masque et retrouver une bien méritée liberté.
Ce n'était pas pour lui en déplaire et bien qu'il soit aisé de deviner que ce dernier espérait tirer moult ficelles, la jeune se laissait volontiers séduire par le son de sa voix. Cet entretien prenait une direction des plus inattendues, néanmoins cela ne saurait desservir ses plans. Il suffisait de s'adapter. Sur un échiquier même le plus modeste des pions pouvait avoir un rôle à jouer, et qui sait, peut-être lui faire remporter la partie.

« Il n'y a nulle nécessité formelle de sacrifier des pions, mais le risque demeure lorsqu'on veut remporter la victoire. » Jouant avec la bague à son doigt elle le regardait en coin, un sourire dansant sur ses lèvres teintées de rouge. « Vous semblez être un homme visionnaire et plein d'assurance aussi je ne peux que me montrer sensible à vos mots et votre cause. Nul doute que vous sauriez faire chanter le cœur de n'importe quelle dame, néanmoins je compte me montrer à la hauteur de vos faveurs et m'élever plus encore. Abandonnez-vous donc si tel est votre désir, cher baron. »

Sa phrase était une languide invitation, murmurée juste avant qu'une nouvelle gorgée de vin ne vienne rouler sur son exigeant palais. Les mains croisées l'une sur l'autre la demoiselle écoutait les derniers criquets des beaux jours manifester leur nonchalante allégresse. Dans le regard en coin qu'elle glissa vers son invité il y eut l'éclat d'une promesse, une étincelle de ferveur contenue... et un brin de dangerosité. Un petit rire secoua sa poitrine et ses frêles épaules découvertes, avant qu'elle n'acquiesce à cette tentante proposition. Amelia aimait les hommes ambitieux.

« Bien entendu, mon attention est toute à vous ce soir. Nous pouvons discuter aussi longtemps qu'il vous plaira, avant et après avoir discuté de notre futur projet avec la duchesse. Je suis sûre qu'elle sera ravie de rencontrer une personne aussi distinguée, et intéressée par l'optique de resserrer les liens entre nos deux pays par des affaires florissantes. Et puis si vous désirez passer un peu plus de temps en ma compagnie à l'avenir, je devrais parvenir à vous trouver une place d'honneur au grand Tournoi qui aura lieu dans quelques mois... »

Elle se tourna enfin vers lui, le dévisagea derrière la dentelle satinée de son masque.

« Qui sait... peut-être que d'ici là vous ne serez plus mon pion... mais mon Roi. »

Lui tendant silencieusement la main comme elle l'avait fait un peu plus tôt, Amelia espéra qu'ils puissent profiter de leur intime espace nocturne pour danser aux notes du bal qui venait de se lancer dans une lente valse.



Amelia Werfel (GM)
• Diplomate vivement conseillée à Capheus
• Fille aînée d'une influente famille Névarrane
• Impitoyable femme d'affaires
• Parle en #996699  

Vous pouvez à présent commencer à poster. L'ordre établi lors du premier tour sera conservé pour la suite. Privilégiez les réponses courtes.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Baron de Vertbois
- Adeptes de Corypheus -
Messages : 421
Ven 3 Aoû - 16:30
Contrairement à ses parents, Octave avait toujours été joueur. Il aimait particulièrement jouer avec d'autres, tenter de leur plaire, les séduire, les duper, et le Noble Jeu avait toujours eu un grand attrait pour lui. Le noble orlésien était encore jeune, du haut de ses vingt-cinq ans, mais il Jouait depuis une dizaine d'années déjà. Il était bon. Et s'il est vrai que les bons joueurs, en toute discipline, finissent par se confronter au haut du panier, c'était son cas également, naturellement. Les dernières parties en cours étaient des plus complexes, et les risques toujours plus grands. Et le jeune homme, trop engagé pour pouvoir se permettre de reculer, sous peine de tout perdre, se retrouvait parfois confronté à des dilemmes qui le dépassaient de loin. Perdu, éloigné de toute personne à qui il pouvait se confier, car personne n'avait connaissance de l'ensemble des éléments en jeu, il se devait de se soumettre à son simple jugement. Ce soir là était un soir de conflit assez intense. L'orlésien savait que ses activités, la nature de sa personne, ne pourraient jamais, une fois démasquées, rendre heureuse la femme qui comptait pour son cœur au delà de toute autre. Une femme incroyable mais inaccessible, une véritable Muse, dans le sens où elle l'inspirait, lui donnait envie de se battre, pour lui et pour elle, et qu'elle n'avait pas vocation à devenir sienne pleinement. Un amour impossible, à supposer que l'homme soit capable d'aimer, d'une manière aussi pure que celle qui est comptée dans les célèbres poèmes, dans les jolies histoires. Elle lui donnait cependant envie de devenir un homme meilleur, aussi bon qu'il puisse, pour s'élever, peut-être, à ses yeux et dans son estime. D'un autre côté, se tenait une créature envoûtante de beauté elle aussi, une grâce délicate, sensuelle, et qui semblait sensible à son charme. Elle n'était pas Josephine, mais elle était présente, en ce soir de tourmente, et accessible. Et Octave avait désespérément envie d'elle, envie de se perdre, à nouveau, dans les frissons de ce temps, seuls à seuls, perdus dans un monde de sensations, où les échos du sens ne venaient pas troubler son esprit. Aimer simplement, sans autres attentes, sans conditions, sans qu'elle soit elle, sans y penser. Et trahir. Pas sa Muse, cette dernière était probablement convaincue qu'il n'était homme pour elle, mais se trahir lui, la personne qu'il pouvait devenir. Un renoncement, quel que soit son choix.
Les mots d'Amelia résonnèrent en lui, une secousse profonde, déroutante au plus haut point. Il sentit sa douce main prendre la sienne avec douceur, et leurs corps se rapprocher. La mélodie de la salle de bal arrivait à eux dans l'obscurité de ce balcon aux mille étoiles, et il aurait pu s'agir d'un compte de fées, dans un autre monde, dans une autre peau. Ses lèvres tremblèrent un instant, hésitantes. « J'ai peur de devenir un bien trop mauvais Roi pour une personne telle que vous, Amelia. Le Fou me semble nettement plus adapté. Imprévisible, agile, distrayant... » D'un geste élégant, il posa sa deuxième main sur la hanche de la diplomate, et commença à danser comme il avait prit l'habitude de le faire avec de jeunes femmes pleines d'attraits. Délicatement, affreusement proche, ses yeux brillants sous son masque blanc. « Vous êtes la Tentation du Créateur Lui-même pour m'éloigner de son chemin, soyez-en consciente Ma Dame. Et je suis tenté, oui, les astres m'en sont témoins. Mais je ne sais trop ce que vous cherchez en ma personne, et j'ai bien peur de ne pouvoir vous satisfaire sur tous les points, même si je pense avoir les qualités requises dans certains domaines. En outre, vous êtes une joueuse remarquable, et avec votre potentiel, dont vous êtes consciente également, vous n'avez nullement intérêt de vous dresser dans mon ombre. Je ne suis qu'un feu qui se consume, les ténèbres viendront à moi bien assez tôt. » Il sourit tout en continuant à danser. « Mais je suis ravi que nous ayons cette discussion en ce lieu. Vous êtes une compagnie des plus agréables, et un esprit des plus raffinés. »



Octave s'exprime en DarkOrange

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 403
Mar 7 Aoû - 8:35

Blitz

La délicate main d'Amélia vint naturellement trouver l'épaule d'Octave tandis qu'ils ébauchèrent les premiers pas de cette valse sur le balcon, leurs sourires les engageant sur la promesse d'une aube nouvelle. Avec douceur la jeune femme s'adapta à l'espace entre ses bras autant qu'à ses confidences, soit l'hésitation d'une grandeur depuis longtemps rêvée, et vers laquelle il devrait encore œuvrer ardemment.

« J'ignorais que le Folie pouvait prendre des airs aussi attrayants. » Dit-elle en un murmure, profitant de leur proximité pour discuter sans être entendue. Son buste se tenait toujours à une distance fort bienséante pour quiconque les observerait -et il y en avait dans la salle, à n'en pas douter- néanmoins sa posture était confortable et détendue, à l'opposé de l'Orlésien qui semblait soudainement pensif.

Aux antipodes de cette mystérieuse inquiétude, dame Werfel glissait élégamment au rythme de la musique, bercée par la conduite de son courtois partenaire, comme si rien ne pouvait ternir l'apparat de ce bal. Un petit rire cascada dans sa gorge. Octave était un homme amusant, certainement ambitieux mais aussi complexe et intensément passionné.

« Vous n'êtes pas le seul. Ne sommes-nous pas tous un feu qui se consume, désespérés d'accomplir quelque chose dans le temps qui nous est imparti ? »

La main qui tenait celle d'Octave l'enserra plus fermement et ses yeux établirent un contact direct, comme pour l'ancrer les deux pieds dans cette délicieuse réalité. La soirée avait si mal commencé, et pourtant rien ne les empêchait de lui tisser un nouveau dénouement, plus heureux cette fois. Il suffisait parfois de le vouloir...

« Je vous remercie du compliment. Toutefois si je suis une joueuse victorieuse c'est justement parce que j'ai appris à faire la distinction entre les cailloux et les diamants. » La brune s'avança sous couvert de la lente mélodie pour murmurer dans le creux de son oreille.

« Pour l'heure je ne peux encore me prononcer à votre sujet, mais en définitive je suis bien curieuse de savoir dans quels domaines vous pensez pouvoir me satisfaire. Mais ne soyons pas pressés, nous avons toute la nuit devant nous, et bien plus encore si notre partenariat porte les fruits espérés... » Ses lourds jupons tournoyaient comme de l'eau sous la pleine lune. « Octave profitons de cette danse tant que nous le pouvons encore... car ce soir je vous dévoilerai les plus beaux secrets que le Névarra a à offrir. »



Amelia Werfel (GM)
• Diplomate vivement conseillée à Capheus
• Fille aînée d'une influente famille Névarrane
• Impitoyable femme d'affaires
• Parle en #996699  

Je donne désormais ce topic pour terminé. Un courrier officialisera le résultat final de la mission, comme convenu.

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

[Mission] Blitz [TERMINÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Centre de Thédas :: Nevarra :: Combrelande-
Sauter vers: