en haut du forum
en bas du forum



[FINI] [Flashback] Un oiseau en cage - pv. Cullen Rutherford

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
En ligne
avatar
Mage de soin
- Inquisition -
Messages : 199
Emploi/loisirs : Mage de soin
Jeu 5 Juil - 23:30

Un oiseau en cage


Elle observa son interlocuteur revenir vers elle. Intimidée, elle se redressa instinctivement sur sa chaise tandis qu’il lui faisait à nouveau face. Ses bras se croisèrent doucement tandis qu’il la toisait une fois de plus, impatient.

«Quel genre de question ? »

Lynne ne répondit pas immédiatement, encore étonnée du simple fait qu’il soit disposé à écouter ce qu’elle avait à demander malgré ses mauvaises prédispositions. En temps normal, elle ne se serait permit une telle audace. Elle était l’interrogée, pas le contraire.

Peut-être pensait-il que cela le ferait avancer d’une quelconque manière. Cela le décevrait sans aucun doute, ou il trouverait quelque chose à redire au fait qu’elle sache et ce pour des raisons évidentes. Peut-être lui mentirait-elle. Ou peut-être le prendrait-il simplement mal – après tout, elle n’était qu’une mage.

Enfin, peu importait. Elle se devait essayer malgré le potentiel rejet auquel elle allait devoir faire face.

« J’aimerai juste … mieux comprendre. » expliqua t’elle doucement tout en guettant tout signe d’irritation de la part de son interlocuteur. «Vous accusez Edwin d'un acte ... grave, et ... »

La tension ne l'avait pas quitté une seule fois depuis qu'elle avait été amenée par les gardes, et ici, elle s'accentuait encore davantage maintenant qu'elle était complètement au centre de l'attention. Elle détestait se faire remarquer.

Mais il était trop tard pour reculer, et elle avait besoin de comprendre quitte à faire face aux conséquences de ses actes. Elle se lança finalement, veillant à mesurer sa voix.

« ... Je me demandais simplement … qu’est-ce qui vous fait penser qu’Edwin ait quelque chose à voir avec ce complot ? Vous disiez qu’il était impliqué, mais de quelle manière ?»



#99ccff


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Commandant des forces armées
- Inquisition -
Messages : 173
Ven 6 Juil - 0:56




◇ Un oiseau en cage ◇





Elle le regarda, l’air effrayée tout de même. Elle semblait timide, et ne pas avoir l’habitude d’aborder un templier. Il se rendit compte trop tard de qui il était vraiment à l’intérieur de ce cercle, ce qui pouvait en intimider plus d’un. Il restait adossé confortablement contre sa chaise en en soutenant son regard sur elle, attendant qu’elle lui demande sa fatidique question.





《 - J’aimerai juste … mieux comprendre. Vous accusez Edwin d'un acte ... grave, et ... 》





《 - …… et ? 》





《 - Je me demandais simplement … qu’est-ce qui vous fait penser qu’Edwin ait quelque chose à voir avec ce complot ? Vous disiez qu’il était impliqué, mais de quelle manière ? 》





《 - Oow.. Donc il ne t’a étonnamment rien dit. 》


Les bras toujours croisés, il fut tout de même surprit par sa question. Il était certain qu’elle le couvrait, ou du moins qu’elle était au courant de son escapade ce soir-là. Mais avait-il seulement eu l’audace de la tenir au courant… ?





《 - … pas même un seul mot… ? 》


Il attendait sa désapprobation, car visiblement c’était le cas. Cullen entendit subitement frapper à la porte et un templier entra dans la pièce.





《 - Chevalier Sous-capitaine Cullen, il est prêt pour son interrogatoire. 》





《 - Parfait, faites-le monter. 》


Le templier referma la porte, et Cullen regarda le visage de la jeune fille à cet instant. Elle ne semblait pas au courant et cela, il allait rapidement y remédier. D’ailleurs, il ne tarda pas à se relever, encore.





《 - Ton ami a prit part à l’escapade nocturne de cette nuit, accompagné de l’enchanteur et d’un autre mage. Les templiers que j’ai déployé les ont rapidement pistés sans même avoir recourt aux phylactères. Et les maîtriser a été relativement facile. La… liberté, qu’ils voulaient hein… ? 》


Il posa les mains sur la table afin de s’approcher d’avantage d’elle, sans pour autant devoir bouger de sa place.





《 - Je l’ai attrapé et amené par la peau du cou au Chevalier-Capitaine et très étrangement il semblait avoir compris où était sa place. 》


Anders avait beau trouver comment les faire sortir, la plupart des mages, une fois dehors, ne savaient pas quoi faire ensuite. Et souvent, la crainte les rendait vulnérables et bien moins efficaces. Il ne voulait pas se montrer le bougre…





《 - Actuellement il est enfermé dans les cachots en attente de son interrogatoire. Et il va se montrer satisfaisant, il vaudrait mieux pour lui. Les templiers viennent de finir de le conditionner pour notre petite entrevue qui surviendra après toi. Enfin, vous vous croiserez sûrement en sortant de la pièce. 》


Il ne changea pas de position. Il savait qu’il était intimidant. Mais maintenant elle comprenait mieux les enjeux.





《 - … Et à moins que cette information ne te redonne soudainement la mémoire sur certains événements, je crains qu’il ne t’apporte rien en particulier.》


#a52b2b



Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Mage de soin
- Inquisition -
Messages : 199
Emploi/loisirs : Mage de soin
Ven 6 Juil - 22:30

Un oiseau en cage



« Oow. Donc il ne t’a étonnamment rien dit.»

Lynne demeura muette face au sarcasme. La réaction de Cullen ne la surprenait en rien – il n’avait aucune raison de croire qu’elle n’était pas au courant des faits et gestes d’Edwin. Et en vérité, elle l’était. Son compagnon était loin d’être innocent. Il voulait la liberté pour tous les mages, et agissait en conséquence. Cela ne l’étonnait pas qu’il vienne en aide à d’autres mages en participant à l’effort mené par Anders.
Mais ici, en l’occurrence, elle voulait vérifier les raisons sur lesquelles le chevalier sous-capitaine se fondait pour condamner son ami. Edwin était d’habitude quelqu’un qui savait se faire discret quand cela était nécessaire. Il était surprenant qu’il se soit fait découvert lui qui, pourtant, avait su prendre ses précautions pendant autant de temps.

Si Cullen bluffait, elle le saurait vite.

Voyant qu’elle ne répondait pas, le blond reprit une fois de plus.

« … Pas même un seul mot ? …» insista-t-il, son regard pesant sur la jeune femme.

Doucement, elle secoua négativement la tête.

« Non, du tout. »

Leur échange fut stoppé net. On frappait à la porte. Presque immédiatement, un Templier s’engouffra dans la petite salle pour s’adresser à son supérieur.

« Chevalier sous-capitaine Cullen, il est prêt pour son interrogatoire. »

« Parfait, faites-le monter. »

Un léger frisson la parcouru, touchée par les implications dissimulées derrière ce bref échange.
Il ne lui avait donc pas mentit. Edwin allait se faire interroger lui aussi, et sûrement de manière bien moins tendre à en juger par ses mots – ce qui la désola. Mais peut-être était-ce simplement des soupçons ; il pourrait se défendre s’il faisait attention. Du moins, elle l’espérait de tout son cœur.

Cullen se tourna à nouveau vers elle, semblant l’étudier. Elle se crispa imperceptiblement, mais ne se déroba pas.

« Ton ami a pris part à l’escapade nocturne de cette nuit, accompagné de l’enchanteur et d’un autre mage.» déclara t’il sans détours. « Les templiers que j’ai déployés les ont rapidement pistés sans même avoir recourt aux phylactères. Et les maîtriser a été relativement facile. La… liberté, qu’ils voulaient hein… ?»

Les mots du Chevalier sous-capitaine ne l’atteignirent d’abord pas ; son saisissement fut progressif, glaçant ses veines tandis qu’elle s’immisçait de plus en plus profondément dans son esprit pour s’y imprimer.
Edwin aurait fait cela ? Sans la consulter ? Sans lui dire ne serait-ce que ses intentions ? Sans un adieu ?

Non. Il mentait. C’était évident. Elle ne pouvait pas croire cela. Elle le connaissait mieux que lui.

Mais la détresse émanant de son déni se confrontait à l’indifférence du Templier.

« Je l’ai attrapé et amené par la peau du cou au Chevalier-Capitaine et très étrangement il semblait avoir compris où était sa place. »

Ses mains se crispèrent sur ses genoux dissimulés sous la table. Quels mots abjects. Oser parler de son compagnon de la sorte, comme s’il n’était qu’un vulgaire insecte.

Quelque chose changea dans son regard. Oubliée, sa mesure habituelle. Les mots du Templier l’avaient marquées de brûlures mentales. Ses iris étaient devenues le miroir de son âme, pris dans une tempête d’émotions. Parsemées de désarroi pour le sort de son ami, et nimbées d'une rancune qui s’enfonçait en elle comme une dague. Si elle était rancunière envers son ami, c’était parce qu’elle lui vouait une affection sans pareille. Il était sa seule famille. Si elle le perdait d'une quelconque manière, qu'adviendrait-elle, toute seule ?

Mais surtout, au-delà de la tristesse ou de l’accablement, une étincelle qui n’était pas là auparavant illuminait ses iris d’une lueur farouche.

« Actuellement il est enfermé dans les cachots en attente de son interrogatoire. Et il va se montrer satisfaisant, il vaudrait mieux pour lui. Les templiers viennent de finir de le conditionner pour notre petite entrevue qui surviendra après toi. Enfin, vous vous croiserez sûrement en sortant de la pièce. »

Elle ne voulait plus l’entendre, plus un seul mot … Ses explications étaient comme autant de coups de poignards dans son cœur.

« Et à moins que cette information ne te redonne soudainement la mémoire sur certains événements, je crains qu’il ne t’apporte rien en particulier.»

Elle ne dit d'abord rien, se contentant de le regarder sans prendre garde à l'impression qu'elle dégageait. Elle aurait voulu se lever pour lui faire payer son comportement. Mais n'en fit rien.

Car le Cercle était le Cercle. Une prison dans laquelle se dresser contre ses geoliers menait à de néfastes conséquences.

« … Merci. Je n'ai cependant rien à ajouter.» dit-elle avec un ton qui se voulait calme, contrastant avec son état mental actuel.



#99ccff


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Commandant des forces armées
- Inquisition -
Messages : 173
Dim 8 Juil - 17:50




◇ Un oiseau en cage ◇





Non, elle ne comptait pas rajouter quoi que ce soit et il le savait. D’une certaine manière, il avait rendez-vous avec le véritable coupable et désormais ce qu’elle avait à lui dire ne l’intéressait pas.





《 - … Merci. Je n'ai cependant rien à ajouter. 》


Elle se forçait à garder son calme, cela se sentait. A croire qu’il avait réussi à toucher un point sensible : Tant mieux. Elle se tiendrait à carreau la prochaine fois. La voilà avertie. De là où il était il la regarda affichant un léger rictus.





《 - Nous voilà d’accords. 》


Il se rendit près de la porte pour l’ouvrir, alors que deux templiers attendaient encore à leur post respectifs.





《 - J’en ai fini avec toi, tu peux t’en aller. Retourne voir Sœur Marjorie pour la soirée, mais garde en tête que le couvre feu est passé depuis pas mal de temps. 》


Les templiers surveillaient les dortoirs, les mages étaient consignés et interdits de sortir dans la potence aujourd’hui. Mais elle faisait partie de ceux qui s’occupaient des blessés et Meredith avait bien fait comprendre qu’il était nécessaire qu’ils reprennent leur travail une fois l’interrogatoire effectué. Dans ses propos il sous-entendait qu’elle serait d’avantage surveillée durant son service, et qu’elle n’allait pas croiser quelqu’un dans les allées désertiques du cercle.

De son côté le jeune templier pouvait reprendre ses recherches : Il avait toute la nuit pour régler le problème et préparer une nouvelle patrouille pour le milieu de la soirée. Pour lui, malgré tout, il’avait que très peu de temps pour questionner tout le monde et mettre la main sur Anders.

Il regarda la jeune femme sortir, et laissa la porte ouverte en attendant que les autres templiers apportent le fameux fugitif. Si Cette mage n’avait pas donné satisfaction, il arriverait à piocher des informations de la part de ce jeune Edwin. Les templiers l’avaient quelque peu… préparé avant leur entretient, de manière à le détruire moralement. Il donnerait plus facilement les informations désormais…

#a52b2b



Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Mage de soin
- Inquisition -
Messages : 199
Emploi/loisirs : Mage de soin
Dim 8 Juil - 23:39

Un oiseau en cage


«Nous voilà d’accords.»  

Ces simples mots, prononcés avec ce petit sourire suffisait à attiser sa colère. Très malin. Il savait. A défaut de ne pas avoir réussis à lui soutirer des informations utiles, il devait sûrement être satisfait d'avoir pu lui arracher une réaction.
La mage le regarda se lever pour se diriger vers la sortie de la salle, ouvrant la porte.  Quand il tourna la tête pour s'adresser à elle, elle l'avait déjà tué cent fois dans son esprit.

«J’en ai fini avec toi, tu peux t’en aller. Retourne voir Sœur Marjorie pour la soirée, mais garde en tête que le couvre feu est passé depuis pas mal de temps.»

De là où elle se trouvait, Lynne se contenta d'opiner du chef pour lui signifier qu'elle avait bien compris le message. Sans plus tarder, elle rejoignit le couloir sans accorder un seul regard au Chevalier sous-capitaine.
Dès qu'elle fut à l'extérieur, les gardes l'encadrèrent à nouveau pour la guider dans les couloirs maintenant obscurcis de la Potence.

La nuit était tombée depuis un certain temps, faisant règner le silence en maître dans les allées marquées de l'affliction des statues.  Seules les flammes fugaces des torches et les minces filets de lumière de l'astre lunaire traversant les rares fenêtres du sous-sol parvenaient à les faire avancer.  Chacun de leurs gestes résonnait dans les sous-sols de pierre froide, du simple bruissement de la robe de Lynne jusqu'au cliquetis des armures des Templiers. L 'ambiance du Cercle semblait transformée en cette heure où elle n'était autorisée à circuler. Tout semblait plus mystérieux, plus ... oppressant.

Son esprit nageait en des eaux sombres et tumultueuses, emplit des mots échangés lors de l'interrogatoire. Edwin occupait toutes ses pensées. Elle avait encore du mal à avaler la réalité. Il avait fait partie de l'escapade. Elle lui en voulait pour cela. Bien sûr, elle se sentait trahie de ne pas avoir été mise au courant , mais c'était une émotion bien mineure comparé au reste. Ce qui la préoccupait davantage était l'horrible situation dans laquelle cela l'avait plongé. Ils allaient l'interroger, mais pas avant de l'avoir mis dans les bonnes "conditions", comme ils disaient. Tourmentée par la crainte de ce qui attendait son meilleur ami, elle faillit ne pas remarquer le groupe qui allaient croiser leur route.

C'est là qu'elle le vit.

Elle tressaillit.

Il lui avait suffit d'un coup d'oeil. Incliné vers le sol, son visage était à moitié masqué par une multitude de mèches noires tombantes et horriblement marqués par ce que Lynne devina être des coups portés à son visage. Cela ne suffisaient pourtant pas à dissimuler ses traits familiers. Aucune erreur n'était possible, et pourtant, elle aurait tout donné pour que ce soit un autre que lui.
Edwin n'était que l'ombre de lui même. Il peinait à marcher, soutenu par les deux Templiers qui l'encadraient d'une poigne d'acier. Du sang coulait de son nez cassé et de sa bouche. Cripsé et légèrement courbé, il avait été visiblement passé à tabac - et pas de la manière la plus tendre. Quelques traces de brûlures marquaient ses avants-bras mis à nus.

Lynne voulu le rassurer, le consoler, peu  importe - lui dire quelque chose, mais sa voix était bloquée dans sa gorge, effrayée que cela ne donne qu'une excuse supplémentaire à ces salopards de le châtier.

Quand ils se rapprochèrent, son aîné releva légèrement la tête. Leurs regards se croisèrent brièvement.  Les yeux argentés d'Edwin, d'abord éteints, s'agrandirent légèrement en aperçevant le visage de la brune. Elle n'en était pas sûre, mais elle cru voir une flamme se rallumer dans ses iris.

Elle n'eut le temps de le contempler davantage. Tous deux se firent emporter en leurs lieux assignés.

Du plus profond de son être, entre la craintes, la douleur et les tourments, Lynne se raccrocha à l'espoir de revoir ce feu qui brûlait si fort en lui.



#99ccff

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

[FINI] [Flashback] Un oiseau en cage - pv. Cullen Rutherford
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Centre de Thédas :: Marches Libres :: Kirkwall-
Sauter vers: