en haut du forum
en bas du forum



[terminé] Déploiement [PV: Lynne]

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3
avatar
Commandant des forces armées
- Inquisition -
Messages : 173
Mer 25 Juil - 19:22




◇ Déploiement ◇





Il présenta les excuses pour la forme. Dans le fond même s’il avait réussi à se débarrasser du démon, il était déçu de ses propres prestations. Ce n’était pas digne de lui, de son rang. Mais le mage ne semblait pas du même avis que lui.





《 - Mais c’est moi qui ait insisté pour que nous allions voir. Et si j’avais mieux su contrer l’illusion du Démon … tout se serait mieux passé. 》





《 - Peut-être. 》


L’apaisé, jusqu’alors resté silencieux, s’avança pour prendre la parole vis-à-vis de leurs actes.





《 - Je vous l’avais dit. Les Failles ne sont pas à prendre à la légère. Si nous avions été plus nombreux et mieux préparés, nos chances de réussite auraient été plus grandes. 》





《 - En soit nous n’avons pas échoué, mais dans l’état actuel des choses, c’était la meilleure chose à faire. Ces démons sont peut-être moins puissants, mais seul face à eux je n’aurais rien pu faire. 》


Autant ne pas prendre de risques de son côté, sinon le conseil de guerre lui ferait la peau. Leliana en premier. Mais l’apaisé avait raison sur un point : ils n’étaient pas préparés.





《 - Mais nous sommes vivants, c’est le principal. D’autres occasions se présenteront, Lynne. 》





《 - Je l’espère. 》


Cullen les regarda, toujours assis à même le sol, les bras croisés sur ses genoux. Puis il se perdit au loin à regarder deux Fennecs jouer ensemble sur les rochers. C’est là que Lynne s’approcha de lui pour s’agenouiller à ses côtés, lui masquant alors sa vue sur les petits canidés.





《 - Qu’est-ce qu’il y a ? 》





《 - Ne croyez pas que j’ai oublié, pour avant. 》


Ses blessures étaient superficielles, rien de réellement alarmant. Elle l’analysa, se perdit quelque part sur son visage et s’intéressa alors à ses mains encore toutes tremblantes. Quand il s’en rendit compte il souffla légèrement du nez, détournant le regard ailleurs pour ne pas attirer son attention sur son état de santé actuel.





《 - Excusez moi … Je peux … ? 》





《 - Faites. 》


Sa réponse fut brève, mais si elle arrêtait de lui tourner autour après ça, cela lui allait aussi. Cullen n’était pas réellement très tactile et encore moins avec les femmes. Il continuait de fixer ailleurs alors qu’elle lui attrapa ses mains délicatement pour les observer. Il y avait de la douceur dans son geste, ce qui ne laissa pas le Fereldien indifférent pour autant. Il détourna son regard vers ses mains pour voir ce qu'elle faisait.





《 - Puis-je y faire quelque chose … ? 》


A sa question il fut prit d’un rire extrêmement nerveux avant de lui répondre concrètement.





《 - Non, pas à ma connaissance. Cela passera comme d’habitude. 》


Son corps réagissait curieusement depuis qu’il avait arrêté de prendre du lyrium. Il semblait vouloir trouver ce produit pour se défendre : signe de son addiction. Il se détestait de réagir de la sorte. Il anticipa d’ailleurs sa question avant qu’elle ne lui en demande d’avantage.





《 - Je suis pris de douleurs, cela m’arrive passablement souvent. C’est le dur fardeau que d’être un templier. 》


Il ne rajouta rien de plus à ce sujet et ne comptait pas le faire. De plus il devenait particulièrement irritable quand les discussions partaient sur ce genre de sujet. Elle n’avait pas à le savoir pas plus que l’inquisition d’ailleurs. Mais en parlant d’eux, voici qu’un groupe de soldat jaillit de tous les côtés pour les encercler, pointant leurs épées sur le mage et l’apaisé principalement. Ils devaient être une bonne vingtaine, certains munis d’une épée, d’autres sur la colline derrière eux brandissant un arc prêts à décocher.

Pour eux la scène n’était pas très difficile à comprendre. Le Commandant blessé et brûlé au visage avec un mage à ses côtés. Sans escorte ni rien, ils mirent la faute sur un enlèvement. Cullen étant un ancien templier, il serait fort probable que des mages tentent de s’en prendre à lui. Un homme sorti des rangs, visiblement un supérieur.





《 - Eloignez-vous tout de suite ! Il n’y aura pas de second rappel ! 》


Il attendit que le mage s’éloigne de Cullen quitte à le faire par la force s’il le fallait. Cullen ne tarda pas à reconnaître ce soldat, avec qui il avait eu affaire plus tôt dans la journée. Ce dernier le recherchait pour poursuivre leur discussion, et arrivés aux tours de guets il s’était aperçu que Cullen n’était pas arrivé à destination. Ils ont donc déployés toutes leurs patrouilles pour le retrouver, persuadés d’un enlèvement.





《 - Attrapez le mage et l’apaisé, nous allons les interroger une fois au croisement. 》


Cullen luttait contre ses douleurs, il ne réagit pas immédiatement. Alors assis sur le sol, il assistait à la scène sans pouvoir réellement réagir. Des soldats se précipitèrent alors vers lui pour s’enquérir de sa santé.





《 - Commandant ! Loué soit le Créateur vous êtes en vie ! 》





《 - Oui je vais bien et je suis très loin d’être mort. 》


Il se releva de lui-même pour faire face à son lieutenant qui venait d’ordonner d’arrêter les deux marchéens. Cullen avait un air assez agressif à ce moment-là.





《 - ça suffit maintenant, relâchez-les. 》





《 - C-commandant je ne compre… 》





《 - Je vous ai ordonné de les relâcher, Lieutenant, vous êtes sourds ?! 》


L’homme, ne comprenant pas tout à fait cette histoire, les relâcha sans un mot de plus. Un autre agent s’avança alors.





《 - Commandant, nos agents ont été alertés suite à votre disparition du croisement. On nous a informé d’un possible enlèvement, d’où nos précautions. 》





《 - Ah.. oui, les procédures habituelles, je les avais oubliées. Il n’y a aucun problème, je venu ici de mon plein gré suite à une requête de vieilles connaissances. Baissez tous vos armes à présent. 》


Il contrôla d’un simple balayement du regard que tout le monde rengaine leurs armes, avant de se soucier de ses compagnons de route, désormais relâchés. C’était sans compter l’air absolument absent de l’apaisé qui ne semblait pas choqué par ce qui venait de se passer, aussi prit-il soin de leur demander.





《 - Tout va bien ? 》


#a52b2b



Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Mage de soin
- Inquisition -
Messages : 199
Emploi/loisirs : Mage de soin
Lun 30 Juil - 17:10

Déploiement


A son interrogation teintée d’une préoccupation sincère, un rire particulièrement nerveux s’évada des lèvres du Templier. Tout en laissant s’échapper ses mains, c’est avec confusion que la jeune femme l’observa. Une vague d’incompréhension l’envahis quant à l’attitude de son interlocuteur. De toute évidence, quelque chose le gênait dans ce qu’elle lui demandait, mais elle ne saurait dire quoi.

« Non, pas à ma connaissance. Cela passera comme d’habitude. » lui répondit-il finalement une fois son agitation évanouie.

Elle soupira silencieusement, insatisfaite de cette réponse qui ne disait rien de la source de son mal. Peut-être était-il gêné d’en parler, d’où sa réaction – bien qu’elle ne parvînt pas à comprendre en quoi il était honteux d’être malade. Peut-être était-il simplement trop fier pour laisser transparaître un quelconque signe de faiblesse face à un individu, une mage qui plus est. Son statut, s’il n’avait pas changé, pouvait y être également pour quelque chose. Être au sommet demandait une solidité aussi bien physique que mentale. Néanmoins, quelque que soit les fondements de son attitude, la guérisseuse qu’elle était ne pouvait se satisfaire d’une réponse aussi vague et, surtout, de ne rien tenter pour le soulager ne serait-ce qu’un peu. Elle s’apprêtait à répliquer, mais elle n’eut même pas le temps d’ouvrir la bouche qu’il répondait déjà à la question qu’elle avait formulé dans son esprit.

« Je suis pris de douleurs, cela m’arrive passablement souvent. C’est le dur fardeau que d’être un Templier. »

Soit faisait-il référence à tous les efforts physiques qu’une telle condition impliquait, soit il s’agissait du Lyrium dont les Templiers se servaient pour mener à bien leur mission. Difficile à dire sur le moment, mais s’il s’agissait de douleurs, peut-être pouvait-elle faire quelque chose pour lui ne serait-ce que pour l’aider à traverser cela. Elle lui devait bien cela.

« Je vois. Mais peut-être que je pourrai toujours essayer de— »

L’agitation autour d’elle l’interrompit brusquement dans sa phrase. Tous trois tournèrent la tête vers la source du bruit, qui venait de toute part. Autour d’eux, une vingtaine d’hommes les avait encerclés. Lynne commençait déjà à empoigner son bâton par réflexe tandis que son regard naviguait avec empressement sur les soldats. Certains, postés en hauteur, bandaient déjà leurs arcs sur eux. D’autres étaient déjà à leur portée, épées sorties dans une posture menaçante. L’un d’eux en particulier, qui semblait être leur chef, se détacha de l’ensemble. Il arborait le blason de l’Inquisition.

« Eloignez-vous tout de suite ! Il n’y aura pas de second rappel ! »

Sa ferme injonction ne laissait que peu de doutes sur les intentions qu’il prêtait au duo. Cullen travaillait avec l’Inquisition, et il avait laissé derrière eux son groupe pour leur venir en aide. Cela faisait un moment qu’il aurait dû revenir, il n’avait s’agit que d’une discussion initialement, après tout. Mais malheureusement, cela rendait Lynne et Edwin plus suspects que jamais.
Aussi obtempèrent ils en silence. Ils ne leur feraient pas de mal s’ils prouvaient leur bonne foi. Mais contrairement à son ami, Lynne ne pouvait s’empêcher de s’agiter en voyant que Cullen ne réagissait pas.

« Attrapez le mage et l’apaisé, nous allons les interroger une fois au croisement. »

« Mais nous n’avons rien fait ! » ne put-t-elle s’empêcher de protester.

Mais déjà, des soldats l’encadrèrent pour refermer leur poigne d’acier sur ses bras bras. Il en fut de même pour Edwin, qui ne se révolta pas. Lynne, au contraire, jetait déjà un regard vers Cullen tandis qu’on la forçait à s’éloigner de lui. Mais déjà, des soldats se précipitaient vers lui et lui bouchèrent la vue.
Son cœur tambourinait fort dans sa poitrine, en proie au doute tandis que les souvenirs du Cercle revenaient en sa mémoire. La méfiance qu’elle nourrissait à l’égard des Templiers lui revint brusquement au visage, lui rappelant que leur faire confiance pouvait être hasardeux. Cullen était Chevalier sous-capitaine. Peut-être qu’actuellement il ne les voulait pas morts, mais dans une cage.

« S’il vous plait – vous faites erreur, ce n’est pas ce que vous croyez !»

« Nous verrons cela plus tard. Ne résistez pas. »

Avant qu’elle ne puisse répliquer davantage, une grande agitation lui parvint derrière elle. Visiblement, Cullen avait une discussion animée qu’elle ne parvenait pas à discerner clairement d’ici, mais la dureté de son ordre final résonna jusqu’à elle.

« Je vous ai ordonné de les relâcher, Lieutenant, vous êtes sourds ?!»

« Commandant, nos agents ont été alertés suite à votre disparition du croisement. On nous a informé d’un possible enlèvement, d’où nos précautions.»

Les soldats qui les escortaient regardèrent brièvement l’Apaisé et la Mage, puis le duo que formait Cullen et le lieutenant avec lequel il s’entretenait. Lynne se figea, ne pouvant détacher son regard de Cullen qui s’adonna à quelques explications nécessaires à la compréhension de la situation. Avait-elle bien entendu ? Il était Commandant ?
Son regard s’égara sur la vingtaine d’homme autour d’eux. Cela expliquait leur présence. Mais elle n’aurait jamais pu deviner que Cullen avait gagné une telle importance depuis toutes ces années.

Elle n’eut pas le temps de réfléchir davantage au sujet de cette nouvelle information. Elle sentit l’emprise des soldats se relâcher tandis que Cullen se dirigeait vers Edwin et elle-même.

« Tout va bien ? »

« Bien sûr. »

Edwin hocha doucement la tête, serein. En revanche, Lynne se sentait encore agitée par ce qu’ils venaient de traverser. Elle était lasse d’être ballotée par les circonstances, mais elle répondit à l’affirmative malgré ses traits fatigués.

« Oui. Ça va. »

Un léger silence plana. Ce contexte austère avec la présence d’autant de soldats autour d’elle la rendait particulièrement nerveuse. Ça, et sa connaissance du véritable titre de Cullen, bien qu’elle ne voulût l’admettre.

« Désolée pour … tout ça. Je n’aurais pas dû vous retenir si longtemps. Je ne me doutais pas que vous aviez pris en grade entre temps. » finit-elle par ajouter, lâchant un rire emplit de nervosité. « Mais je ne vais pas vous faire perdre davantage de temps. Si vous voulez, je peux … reprendre ma tâche là où je l’ais laissée, puis je vous laisserai tranquille. »  




#99ccff

(PNJ) Edwin Nachtigall : Un jeune homme d'une trentaine d'années au regard absent. Il s'exprime sur un ton à la fois monocorde et neutre. Un bandeau masque habituellement sa marque d'Apaisé.

Edwin s'exprime en #ccffff

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Commandant des forces armées
- Inquisition -
Messages : 173
Mer 1 Aoû - 7:31




◇ Déploiement ◇





Le premier à lui répondre fut l’apaisé qui constata seulement qu’il venait d’être libérer sans protester ou quoi que ce soit. Cullen ne pu s’empêcher de regarder la jeune femme du coin de l’œil pour percevoir sa réaction vis-à-vis de son ami. Elle semblait stressée, ce qui pouvait être compréhensif.





《 - Bien sûr. 》





《 - Oui. Ça va. 》


Les soldats retournèrent à leurs occupations alors que d’autres continuèrent de veiller sur leur supérieur. Il était bientôt temps de regagner le camp et les soldats ne tardèrent pas à le lui faire comprendre.





《 - Désolée pour … tout ça. Je n’aurais pas dû vous retenir si longtemps. Je ne me doutais pas que vous aviez pris en grade entre temps. 》





《 - Je n’ai nullement pris en grade, j’ai simplement été présent là au bon moment. Pour une fois. 》


Il hocha la tête pour signifier aux soldats qu’il allait venir avec eux sous peu. Il était vrai qu’il n’avait pas réellement pu lui annoncer son titre actuel : Elle devait encore penser qu’il était chevalier-sous-capitaine de l’ordre des templier. Mais cela était passé et l’inquisition était désormais sa nouvelle demeure.





《 - Ne sois pas désolée pour cela, crois-moi. 》





《 - Mais je ne vais pas vous faire perdre davantage de temps. Si vous voulez, je peux … reprendre ma tâche là où je l’ai laissée, puis je vous laisserai tranquille. 》





《 - Ne retourne pas à la faille seule, c’est un ordre. 》


Peu importe sa réaction à sa remarque il était clair sur cet ordre et n’hésiterai pas à le répéter s’il le fallait. Elle pouvait aisément ne pas l’écouter après tout cela lui importerait peu.





《 - Ah, et… Je ne suis plus ton supérieur, pas la peine de t’écraser de la sortes. 》


Depuis que son réel titre avait été énoncé, elle semblait perturbée. Et lui, ce n’était que le réflexe de creuser la distance entre les deux. Il regarda sur le côté et revint alors vers elle.





《 - Si besoin de moi tu sais où m’écrire. Que le Créateur veille sur vous. 》


Il parlait d’une voix presque douce mais cela sonnait les séparations. Il devait retourner à son travail désormais. Il se retourna vers ses hommes s’adressant a eux avec d’avantage de fermeté.





《 - On y va vous autres, dépêchez-vous !! 》


Il prit les devants du groupe et ils partirent aussi vite qu’ils étaient venus. Le lieutenant se rendit vers son supérieur en trottinant pour arriver à son niveau.





《 -  Commandant, nous avons pu trouver un accord. 》





《 - Ha, j’aime quand vous réfléchissez un minimum. 》


Il secoua la tête et vagua à ses occupations prochaines. La tour de guet l’attendait et était certainement déjà montée. Concernant les patrouilles, visiblement ils étaient consentants à collaborer et cela l’arrangeait. Il allait pouvoir quitter cet endroit plus rapidement que convenu. Mais cette histoire de démon lui restait au travers de l’esprit…

--Cullen sort du RP

#a52b2b



Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
avatar
Mage de soin
- Inquisition -
Messages : 199
Emploi/loisirs : Mage de soin
Mer 1 Aoû - 22:22

Déploiement



« Je n’ai nullement pris en grade, j’ai simplement été présent là au bon moment. Pour une fois.»

Lynne se contenta d’opiner légèrement du chef pour signifier sa compréhension. Certes, il s’agissait d’une autre manière de dire les choses, mais toujours est-il que c’étaient de nouvelles responsabilités qui pesaient sur lui, et avec elles leur lot d’enjeux. De Chevalier sous-capitaine d’un Cercle, le voilà Commandant d’une organisation qui gagnait toujours plus en puissance chaque jour. Si on lui avait dit ça il y a quelques années, elle n’y aurait sans doute pas cru.

La formulation de sa proposition initiale ne semblait pas avoir atteint Cullen de la manière dont elle l'aurait souhaité. A vrai dire, il l'avait tourné dans un sens complètement opposé.

« Ne retourne pas à la Faille seule, c’est un ordre.»

Les sourcils de la jeune femme se froncèrent d'abord d'incompréhension avant de réaliser ce qu'il venait de dire. C'était de sa faute, elle aurait dû être plus claire.

« Quoi ? Non- bien sûr que je ne vais pas y retourner, je n’en avais nullement l’intention- en fait, je faisais référence à votre blessure, pas à … ça.» tenta t’elle de répliquer face à ce grand malentendu.

Mais le Commandant avait déjà enchainé, emmenant la conversation vers des rivages plus déplaisants.

« Ah, et… Je ne suis plus ton supérieur, pas la peine de t’écraser de la sorte. »

« M-m’écraser ? Mais je ne … - »

Ses morts se perdirent dans sa gorge, la laissant simplement soupirer de dépit. Lasse aussi bien mentalement que physiquement, elle ne voulait pas perdre son énergie et temps à se justifier de ses actes ou de son comportement. Pourtant, ces mots lui faisaient mal. Savoir qu’il la percevait ainsi la révoltait car elle trouvait cela profondément injuste. Ne devait-t ’elle pas faire preuve d’humilité et de respect vis-à-vis d’un individu, peu importe son rang ? Il lui avait accordé bien plus de temps et d’attention à son égard qu’elle ne l’aurait jamais anticipé, quel genre de personne aurait-elle été de ne pas s’en excuser au regard de ses devoirs ?

Peut-être était-ce simplement un mauvais choix de mot de la part de l’ex-Templier – mais en vérité, il n’y avait pas vraiment de bons mots pour décrire le phénomène qu’il constatait à l’égard de la mage. Et le simple fait qu’il considérait ses actions de cette manière la révoltait. Elle n’était plus un vulgaire insecte. Le Cercle, c’était terminé.

Mais l’était-ce vraiment … ? S’excuser d’être là, courber l’échine, elle avait fait cela toute sa vie. Peut-être que ces mots lui étaient si douloureux parce qu’il y avait une part de vérité en eux, bien qu’admettre cela la révulsait.

Elle demeura muette, s’efforçant à soutenir le regard du blond tandis qu’il concluait leur échange.

« Si besoin de moi tu sais où m’écrire. Que le Créateur veille sur vous.»

Cette offre brisa un instant la distance qui s’était immiscé entre eux. Lui écrire serait une idée intéressante à l’avenir.

« Que le Créateur veille sur vous. »

« Prenez soin de vous, Cullen. » ajouta t-elle doucement, avant de tourner la tête vers Edwin. « Allons-y. »

Et ainsi, l’ex-Templier et la Mage prirent chacun une voie différente. Tandis que Cullen ralliait ses soldats pour repartir en direction du Croisement, Lynne prit un chemin opposé avec Edwin, les évènements de cette dernière heure passée avec le Commandant envahissant son esprit de sombres pensées, mais également peut-être d’une once d’espoir à l’égard de sa quête – et peut-être même de cet homme qu’elle ne pensait jamais revoir de sa vie.

Il semblerait que les temps changent.




#99ccff


(PNJ) Edwin Nachtigall : Un jeune homme d'une trentaine d'années au regard absent. Il s'exprime sur un ton à la fois monocorde et neutre. Un bandeau masque habituellement sa marque d'Apaisé.

Edwin s'exprime en #ccffff

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

[terminé] Déploiement [PV: Lynne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Sud de Thédas :: Ferelden :: Marches Solitaires-
Sauter vers: