en haut du forum
en bas du forum



[Mission] En l'honneur de l'Impératrice

Créateur
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 665
Mar 17 Juil - 15:36

En l'honneur de l'Impératrice
Mission pour Octave, Béatrix, Rose et Briala

Ce soir, c'est le grand soir. Le bal organisé depuis de longues semaines par la famille du Marquis de Chevin va enfin ouvrir ses portes. Tous les nobles restés fidèles à sa Majesté Impériale ont été conviés. On leur a demandé de garder le secret, pour ne pas que d'autres nobles soient au courant, leurs opposants, ceux soutenant Gaspard de Chalons et sa terrible rébellion. Bien sûr, une si grande partie de la cour se déplaçant de tout Orlaïs à Val Chevin, cela ne passe pas inaperçu, mais de nombreux gardes sont présents pour sécuriser le château du Marquis, et ses invités. Certains sont déjà arrivés, annoncés un par un du haut de la salle de bal. Le Duc Cyril de Montfort est annoncé en ce moment même, accompagné de Dame Mantillon. L'Inquisitrice n'est pas encore présente, mais la musique déjà résonne dans le château, et les conversations vont bon train. La Marquise de Chevin sourit, au bras de son mari, pleine d'espoir et de joie. Leur fille, Althée, est elle aussi aux anges, virevoltant de musiciens en ménestrels, eux qu'elle a trié elle-même sur le volet. Ce bal a toutes ses chances d'être une grande réussite, qui ravira le cœur bien triste de l'Impératrice, condamnée à surveiller ses arrières à chaque instant.

Vous pouvez à présent commencer à poster. L'ordre établi lors du premier tour sera conservé pour la suite. Privilégiez les réponses courtes et essayez de prioriser les missions sur les autres rps en cours. Nous vous demandons une réponse dans les 4 jours maximum, sauf absence. En cas de retard, nous inviterons la personne d'après à poster. Pour toute question, veuillez contacter Joséphine. Bon RP !


Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
Ven 20 Juil - 15:05
Le jeune Baron de Vertbois n'avait jamais été préparé aux fonctions qu'il assumait désormais. Faire tourner le domaine familial pour éviter qu'il ne tombe en ruine était un des plus grands défis auxquels il avait jamais eu à faire face, et il fallait en plus gérer la politique, le Noble Jeu, et les nombreuses parties dans lesquelles il était engagé. Il ne pouvait pas faiblir cependant : le pouvoir était pernicieux, et s'il était difficile à gagner, seul le mérite permettait de le garder. Les faibles sombraient, et les dignes arrivaient à braver la tempête. Ainsi, les vents s'étaient déchaînés, et Octave, à la proue, titubant face aux éléments meurtriers, tentait de garder le cap.
On l'avait convié à un bal, une de ces invitations qui ne pouvait décemment se refuser. Un bal pour soutenir l'Impératrice, pour faire front un moment, une soirée peut-être, contre les usurpateurs qui voulaient déstabiliser son règne. Pas d'illusions cependant : personne ne pouvait tenir la noblesse orlésienne, et les amitiés se dénouaient bien plus vite qu'elles ne se nouaient. Au temple de l'illusion, tout était question de gestuelle, de posture, de sourires et bien sûr, de mots. En d'autres termes, la soirée qui s'annonçait était symbolique, mais ne dupait personne. Le Baron s'était apprêté pour la situation comme il avait l'habitude de le faire à la Cour : on le distinguait souvent facilement à sa longue cape de soie verte, impeccablement immaculée, et aux teintes de ses vêtements. Une chemise grise à la coupe avant-gardiste, un pantalon brun bois, et sa célèbre dague à la ceinture.
A l'étonnement de certains, Octave de Gautron se présenta au domaine du Marquis à l'heure, et s'il se plongea aussitôt dans son rôle de jeune homme séducteur et avenant, le cœur n'y était pas. Il avait ses propres attentes concernant cette soirée, mais ses pensées étaient ailleurs, vers de froides contrées. Le Jeu reprenait ses droits, et l'échec commençait. Il ne prendrait fin qu'aux mots suivants, quoi qu'ils signifient : « Echec et Mat ».


Béatrix de Ménil
Championne de Célène
- Civils -
Messages : 308
Ven 20 Juil - 21:13


Le bal du Marquis de Chevin tenait à cœur à Béatrix. Réussir une manœuvre politique rassemblant les alliés de Sa Majesté Impériale tout en tenant loin ses ennemis relevait du miracle, surtout en ces temps troublés. La Dame avait gardé un œil sur la liste des invités pour s’assurer que l’Impératrice y soit tranquille et, mise à part quelques noms, elle était satisfaite du résultat. Malgré les nombreuses précautions déjà mises en place, Béatrix prit la décision de prendre de l’avance sur Célène, la laissant entre les mains de ses gardes, pour tâter le terrain et éviter les mauvaises surprises.

La Comtesse arriva à l’heure, laissant Centaure aux soins des palefreniers. Elle ne perdit pas une seule seconde avant de se diriger vers l’endroit où la fête battait son plein. La fierté de Béatrix marqua l’ombre d’un sourire sur son visage lorsqu’elle se fit annoncer. Droite, la main doucement posée sur l’épée fixée à sa hanche, elle marchait entre les nobles en observant un peu partout de manière calme et discrète tout en saluant poliment les invités qui s’adressaient à elle. Le bal semblait déjà être à son paroxysme, rassemblant des nobles de tous les rangs. Des discussions, sans scandales pour l’instant, se faisaient entendre d’un peu partout, le tout animé par les musiciens. Le Marquis de Chevin ainsi que sa femme et sa fille semblaient fiers de cette soirée qui s’annonçait déjà comme un véritable succès. Béatrix se sentait légèrement rassurée, l’environnement semblait être sain pour Célène. Malheureusement, il était peu probable qu’elle puisse s’y reposer, des invités allaient sans doute tenter une approche et obtenir des faveurs, mais au moins ils offriraient à cette dernière support et gentillesse, sans que qui que ce soit – mise à part la Championne évidemment – ait besoin de chercher d’où pourrait venir le couteau désirant se planter dans le dos de l’Impératrice. Béatrix est sûrement la seule personne ce soir qui ne profitera pas de la fête, mais cela ne la dérangeait pas du tout. Sa première ronde étant terminée, la Dame s’installa dans un coin de la salle, un œil posé sur les personnes se faisant annoncer et l’autre cherchant activement un visage en particulier.




Béatrix s'exprime en #663399
Jenifaël s'exprime en #ff6600

Voir le profil de l'utilisateur
Briala
Maître Espionne
- Felassan -
Messages : 693
Sam 21 Juil - 15:12

A la réception de la lettre de mon informateur orlésien, j'ai, sans hésité une seconde, organisé ma venue. Mes contacts dans les cuisines du palais impérial m'ont fait passer pour l'une des leurs quand ils sont venus soutenir l'organisation du bal. J'ai délaissé rapidement la tenue de domestique pour prendre mes armes et me faufiler dans le château des Chevin, repérer les accès à la salle de bal, les moyens d'observer sans être vue. J'ai ne l'ai pas encore vue arriver. Au fond de moi, je meurs d'envie d'épier son arrivée, la descente de sa voiture. Quelle robe portera t-elle ? J'imagine son sourire tandis qu'elle saluera ses hôtes. J'ai même trouvé une porte dérobée pour accéder à ses appartements. Après le bal, je pourrais la rejoindre, je pourrais être avec elle, goûter de nouveau à ses caresses et à ses baisers... Mon cœur se brise, mais mon esprit domine mes sentiments. Ce que nous étions n'est plus. Et je suis ici pour une très bonne raison.

J'observe dans l'ombre, d'un balcon donnant sur la salle de bal, les arrivants. Je reconnais des visages, des noms. Je découvre de nouveaux soutiens de l'Impératrice, des personnes dont j'ai entendu parler, mais que je n'ai encore jamais eu l'occasion de voir. C'est le cas de la Comtesse de Ménil, la nouvelle Championne au passé discret de Célène. Je n'ai rien pu apprendre sur elle, elle ne semble pas avoir fait le moindre faux pas. Enfin, c'est ce que je pensais de Michel...

J'attends, patiemment, son entrée, en observant les groupes se former et se déformer. L'hypocrisie de certains me rend amère. Pour chaque noble de cette cour, tout ceci n'est qu'un jeu. Un jeu mortel dont les premières victimes sont les miens.


Voir le profil de l'utilisateur
Créateur
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 665
Sam 21 Juil - 17:09

Presque tous les invités sont arrivés. On boit, on danse, on discute. Des tables ça et là accueillent des joueurs de cartes, de dés ou d'échecs. On rit, on glousse, on fait des messes basses. La cour a retrouvé ses habitudes, elle s'amuse, tout en sourires et en faux semblants. Mais un chuchotement parcourt la salle... Les domestiques se mettent en rang, le Marquis et sa famille se pressent en bas des escaliers. L'Impératrice arrive, marchant lentement, un sourire aux lèvres. Son masque brille de mille feux, de même que sa robe de neige sur laquelle courre des ruisseaux de rubis et d'argent. Ses cheveux d'or sont relevés en chignon de tresses, quelques boucles retombant délicatement autour de son visage. Elle a rarement été aussi belle que ce soir.

« Son Altesse, l'Impératrice Celene. »

D'un seul corps, les nobles de la cour se baissent pour saluer celle pour qui ils sont là, précédés par les domestiques qui s'inclinent plus bas encore. Celene descend les escaliers tandis que tous se redressent. Elle est accueillie d'un baise-main par le Marquis de Chevin. Elle semble enchantée de ce bal et des convives présents. Floriane de Chalons s'approche, et salue à son tour l'Impératrice. Les deux dames échangent quelques mots, mais bien vite d'autres invités se pressent vers leur féroce Lionne pour à leur tour lui présenter leurs respects. La plupart d'entre eux n'ont jamais été aussi heureux de voir leur Impératrice, envers qui leur loyauté est amplifiée par l'ivresse de ce bal fabuleusement bien orchestré.



Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
Lun 23 Juil - 16:04

Les dés roulèrent sur la table, annonçant une double paire. Avec un air victorieux sur le visage, le jeune Baron relava la tête pour narguer ses adversaires avec son masque d'arrogance. Ses yeux taquins se posèrent sur la fille du Marquis de Ronsart, et ils ne la lâchèrent que quand elle détourna le regard, de nouvelles couleurs sur les joues. « Vous avez eu de la chance, Octave, mais je sais qu'elle ne durera pas. » Octave reporta son attention sur l'homme assis à sa droite, et laissa planer un court silence. « Je suis chagriné de constater que vous avez l'intention de dilapider votre fortune avant même que les festivités ne commencent, Pierre. Mais je ne suis pas homme à refuser un défi, et, généreux, j'accepte de bon cœur votre argent. » Plusieurs personnes autour de lui rirent, d'un rire contrôlé et emprunt de bienséance. Pierre se contracta sur son fauteuil, au grand amusement du Baron de Vertbois. Certaines personnes n'étaient pas faites pour le Jeu.
La partie fut interrompue cependant avant une conclusion nette à ce défi, par l'arrivée triomphante de la resplendissante Impératrice d'Orlaïs. En quelques secondes à peine, Célène était au centre de l'attention de l'assemblée, et les plus hâtifs – probablement les plus en besoin – des nobliaux présents se précipitaient déjà pour la saluer et lui présenter leur soutien. Octave profita de cet événement pour se mettre à l'écart, quelques secondes, et se diriger vers le balcon le plus proche, prétextant le besoin de prendre l'air un instant. Ses mains se posèrent sur la rambarde en pierre, et ses yeux se plongèrent dans l'obscurité. Des soldats faisaient des rondes autour du palace, mais certaines torches fixes, plus loin, lui indiquèrent ce qu'il avait besoin de savoir. Ils étaient en place. Octave prit le temps de respirer profondément avant de se détourner pour rejoindre l'Impératrice, le centre de l'attention de tous ce soir.
Une ouverture s'offrit finalement à lui, un moment des plus opportuns. Plusieurs couples se dirigeaient vers l'Impératrice, mais ils étaient encore à une distance raisonnable, et cette dernière n'était plus qu'avec la Duchesse Florianne. Le jeune homme s'avança avec élégance, et s'inclina avec déférence devant son impératrice. « Impératrice Célène, c'est un plaisir de vous voir nous accorder la Grâce de votre présence ce soir. Je suis convaincu que cette soirée sera riche en souvenirs pour nous tous. Duchesse... » Il s'inclina à nouveau, et s'éloigna de quelques pas. Peu de personnes en ce lieu devaient être aussi tendues que lui, pourtant si désinvolte.


Béatrix de Ménil
Championne de Célène
- Civils -
Messages : 308
Lun 23 Juil - 19:19


Sirotant un verre de vin, Béatrix avait à peine bougé de son lieu d’observation lorsque l’Impératrice fit enfin son apparition. Son arrivée créa l’émoi auquel s’attendait la guerrière qui resta d’abord immobile, observant la réaction de tous et chacun et laissant à Célène le temps d’apprécier ce moment. Tout le monde dans la salle semblait heureux, ce qui en soi pourrait être une évidence, mais il était facile de cacher un sourire perfide au milieu de la joie ambiante.

Béatrix était doublement satisfaite, d’une part en voyant aucun danger apparent pour le moment et d’autre en voyant enfin la Duchesse Florianne. La cousine de l’Impératrice ne s’était jamais prononcée en faveur de Gaspard et dans le Noble Jeu, les partis neutres étaient presque pires que les nobles se montrant ouvertement contre l’Impératrice. Elle pouvait être n’importe quoi : alliée ou ennemie, bien sûr, mais surtout d’autres rôles plus sombres encore comme une espionne par exemple. Posant sa coupe sur une table à côté d’elle, Béatrix se dirigea vers l’Impératrice d’un pas rapide pour être à ses côtés avant les nombreux nobles souhaitant s’entretenir avec elle. L’air calme et détendu de la Championne s’était durcit, montrant une expression froide et impassible renforcée par sa posture encore plus droite qu’auparavant. Son véritable travail commençait maintenant.

Arrivée près de Célène, Béatrix remarqua qu’elle était en présence de Florianne et d’un noble qui venait à peine d’arriver. Elle se souvenait de presque tous les noms de la liste des invités, mais elle ne connaissait pas tous les visages, comme celui de ce jeune homme qui se tenait devant elle. Béatrix baissa solennellement la tête en direction de Célène.

- Votre Majesté Impériale.

Elle tourna ensuite la tête vers Florianne et cet inconnu, jaugeant la cousine de l’Impératrice sans discrétion. Elle était douée, ça se voyait. Aucune marque, aucun signe et aucune émotion particulière se voyait au travers de son joli masque.

- Duchesse. C’est un honneur d’enfin faire votre connaissance, à tous les deux.

La Championne regarda le jeune homme et la Duchesse une dernière fois avant de faire un pas vers l’arrière, laissant Célène et les autres nobles discuter entre eux, se contentant d’écouter et de prendre des notes mentalement tout en veillant à la sécurité de son Impératrice.




Béatrix s'exprime en #663399
Jenifaël s'exprime en #ff6600

Voir le profil de l'utilisateur
Briala
Maître Espionne
- Felassan -
Messages : 693
Sam 13 Oct - 20:51

Quand elle apparaît en haut de l'escalier, j'oublie tout ce qu'il y a autour de moi. Je n'entends pas la voix de l'homme qui annonce son nom. Je ne vois pas l'assemblée s'incliner. Du haut de mon balcon, cachée dans la pénombre, je ne vois plus qu'elle. Se doute t-elle de ma présence ? Son sourire fait couler une larme sur ma joue. Je sens mon cœur se déchirer en moi, une fois de plus. Soudain, je me ressaisis. Je ne l'avait pas vue depuis trop longtemps, je me suis laissée surprendre par mes émotions. Je ne me laisserai plus avoir. J'observe les interactions de l'Impératrice, repère les visages qui me sont inconnus. Je reconnais la Duchesse de Chalons, la sœur de Gaspard. Je savais qu'elle n'avais pas opté pour un camp, mais de là à l'inviter à une cérémonie en l'honneur de l'Impératrice ? Je note mentalement de ne pas la perdre de vue, sait-on jamais. Je détaille l'homme aux cheveux roux qui leur parle. Si je me souviens bien de son arrivée, c'est un Baron mineur. Pourtant, il dégage quelque chose dans son attitude qui est désarçonnant pour un simple élément secondaire du Jeu. Il semble trop sûr de lui. La Championne les rejoint, et j'en profite pour mieux l'observer. Plutôt belle, pour une humaine. Sérieuse. Concentrée. Dévouée. Elle me rappelle Michel, dans son attitude. A-t-elle, comme lui, un secret bien caché ? Il serait intéressant pour moi de le trouver. J'ajoute cette pensée à ma liste mentale. Ce sera pour plus tard. Pour l'heure, il est temps de m'approcher, afin de mieux entendre les conversations. Je suis venue ici pour cela, après tout. J'emprunte une porte dérobée utilisée seulement par les domestiques en cas de banquet pour rejoindre le rez-de-chaussée. Une fois à hauteur de la foule, je me glisse derrière des piliers, sans sortir de l'ombre. Les voix des nobles les plus proches arrivent à mes oreilles et je souris. Tout se passe comme prévu.


Voir le profil de l'utilisateur
Créateur
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 665
Dim 14 Oct - 21:38

Célène salue ses invités le sourire aux lèvres, nommant chacun d'entre eux par son nom, demandant des nouvelles de leurs proches, ou faisant des traits d'humour amenant ses interlocuteurs à rire aux éclats. Elle sourit particulièrement à la Duchesse Florianne, dont la présence certes la trouble, mais lui rappelle de ne pas perdre le masque d'assurance qu'elle s'est construit. Les mots du Baron de Vertbois la troublent, mais elle le remercie et lui indique qu'elle tâchera de ne pas boire trop du vin si exquis de ses terres afin de se souvenir de chaque moment de ce bal offert par le Marquis de Chevin. Elle incline légèrement la tête pour saluer sa Championne, dont la présence la rassure immédiatement. Elle ne peut lui faire confiance autant qu'à Michel auparavant, la trahison de ce dernier l'ayant énormément peinée, mais elle apprécie grandement le calme et les conseils de Béatrix. Ses pensées se tournent un instant vers l'autre personne l'ayant trahie... Son cœur brisé est encore douloureux un an après leur dernière entrevue. Un tintement clair vient détourner ses pensées. Les convives se tournent vers les escaliers, où le Marquis de Chevin s'est posté afin de déclamer quelques mots.

« Mes chers amis, je vous remercie d'être venus si nombreux ce soir pour célébrer la gloire de Son Altesse, notre bien aimée Impératrice. » Le Marquis continue son discours, évoquant les événements douloureux vécus par l'Empire depuis l'attaque de Gaspard à Halamshiral. Charismatique et éloquent, il capte l'attention de ses invités, tandis que les domestiques s'assurent que chacun d'entre eux a un verre plein entre les mains. Une fois son discours terminé, il invite les convives à trinquer. « En l'honneur de l'Impératrice, et à la gloire d'Orlaïs. »

Les invités répètent ses mots, avant de porter leurs verres à leurs lèvres. Alors que l'Impératrice s'apprête à boire, la Marquise de Chevin l'interrompt subtilement, et confie le verre de vin qu'elle tenait dans sa main à un goûteur. Elle murmure tout bas, il a déjà été goûté, mais on n'est jamais trop prudent. La Marquise a bien raison... Quelques secondes après avoir avalé une goutte infime du liquide rouge sang, le goûteur tombe à terre, la respiration coupée, les lèvres violacées et le visage crispé. Une courtisane apercevant la scène, ne peut s'empêcher de hurler.


Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
Sam 20 Oct - 17:38

Il était dans la vie des pas immuables, ancrés dans la pierre, qu'on ne pouvait renier. Des choix qui marquaient le cours de son destin à jamais, véritables piliers du soi en devenir. Le remord, la fierté, la mélancolie, en étaient souvent, et il y avait un peu de tout cela dans le cœur d'Octave en cette soirée sans étoiles. Il se sentait vivant pourtant, plus intimement présent que lors des longues journées d'attente dans son domaine délabré. Il y avait encore une page à écrire, quelle qu'en soit l'encre, et son auteur s'était exercé pour cela toute sa vie. Il était prince des mots, héros du verbe. Il était le Masque, et connaissait les chemins sinueux du gris, de la demie-mesure, de la nuance. Les lourds tambours de guerre pulsaient en son cœur, et inconnu déambulant au milieu de d'ennemis  adulés, l'homme se mit à danser.
Sa cible était là, impériale, la figure resplendissante au dessus des fous, hommes et femmes en quête d'un sourire de sa part, d'une bonne parole, d'une action qui servirait probablement leurs propres intérêts. Elle était là leur loyauté hypocrite, celle du fauve, du loup qui guette, affamé, qu'on le nourrisse de souris, petits espoirs. Qu'ils crèvent alors, bêtes aveugles et ignorantes : personne n'en souffrirait. La main de l'artiste se posa sur une frêle épaule dénudée. Regard évocateur, sourire en coin. Il laissa sa petite proie lutter en vain contre son émoi soudain et continua à tourner. La voix du Marquis de Chevin s'éleva dans la salle, les notes de ses mots résonnant dans la gigantesque salle. Un air de violon lui revient, l'homme baisse la tête et esquisse quelques pas discrets. Il tourne un instant dans sa tête, et lève son verre à la gloire de l'ancien monde. Le liquide bénit descend dans ses veines, et il le savoure, en veut plus, encore plus. Un homme tombe au sol, et le liquide s'écoule sur le marbre, et les premiers cris résonnent dans la grande salle. Les gardes posent la main sur leurs armes, prêts à protéger leur bourreau. Pauvres fous.

Utilisation de l'unité de mercenaires des Adeptes de Corypheus, annoncés au MJ au post précédent

Le signal a été donné. De nouvelles voix se mêlent au chant, et les acteurs prennent des postures étonnantes de surprise et terreur. Des hommes de Gaspard attaquent ! Mais quelle surprise ! Ne le savait-on pas prêt à tout les sacrifices pour monter sur le Trône et mettre fin à la guerre civile. Il feint aussi alors et se baisse, la main sur son cœur. Un groupe de gardes se dresse autour de Célène et Florianne, et les nobles les plus fous ou les plus vaillants prennent les armes pour les protéger. Mais il n'est pas un guerrier, et tout le monde le sait. Il serait bien incapable de défendre convenablement qui que ce soit. Il connaît les lieux cependant, et de fait, les hommes qui arrivent pour tuer aussi. L'heure du changement arrive, celle de vérité aussi. Plus de mensonges. Son masque roule par terre et les hommes entrent. Que le spectacle commence donc.


Contenu sponsorisé

[Mission] En l'honneur de l'Impératrice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Missions : Invité d'honneur
» Missions : Invité d'honneur
» Vany, Impératrice Éclairée des Lions Rasta
» Nouvelle Impératrice!
» Arrivée de l'Impératrice de Tamerlan.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Palais des perles noires :: Rps abandonnés-
Sauter vers: