en haut du forum
en bas du forum



Champions de la Justice

avatar
Chevalier-Templier
- Chantrie Andrastienne -
Messages : 222
Sam 21 Juil - 23:28

Champions de la Justice


La Chantrie au centre de Val Royeaux était l'une des plus belles choses que Léah a eu le plaisir d'observer. Bien plus grande que la Chantrie de Val Firmin, celle de la Capitale de l'Empire élançait ses hautes flèches de marbre blanc en haut du ciel, comme pour emmagasiner la grâce du Créateur lui même. L'intérieur était un mélange impressionnant d'or, de marbre, de pierre précieuse et de soie. Des milliers de chandelles illuminait l'endroit, et une aura de paix complète pesait sur tout les visiteurs de ce monument impressionnant. Mais pour Léah, le plus beau étaient les jardins. De grands arbres, d'énormes bancs de fleurs de toutes les couleurs, ainsi qu'une gigantesque fontaine au milieu. Des statues de cavaliers volaient sur les flots et les jets de la fontaine, rendant la scène encore plus dynamique. Les oiseaux chantaient, et Léah avait l'impression que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

Mais pour l'instant, elle voulait prier. Son armure cliquetait en mesure de ses pas dans le Transept de la chantrie, et dérangeait le silence sacro-saint de ce lieu. Elle voulait prier pour la réussite de son entreprise, et pour le Salut de l'ordre. Elle se dirigea vers l'autel, un énorme bloc de marbre et d'or, avec une statue d'Andrasté portant une épée. A chaque fois que Léah voyait une statue de la sorte, elle sentait sa détermination renforcé. Son but était noble. Elle faisait partie des Justes.

Etrangement, une autre femme était agenouillé en prière devant l'autel. Elle était en armure. Cela fit sourire Léah, qui était aussi en un tel accoutrement. Une crinière de cheveux noirs se déroulait derrière sa tête, et l'armure était frappé du lion d'Orlaïs. Oh. C'était donc elle. Léah, en tant que fille d'un noble orlésien, tentait de se garder au frais des nouvelles du haut cercle de la noblesse de l'Empire. Elle avait entendu parler de cette femme, et avait entendu sa description. La nouvelle championne de Céléne. La femme semblait s'agenouiller humblement, non pas dans la posture que les nobles prenait pour bien se montrer. Une femme respectable !

Léah, sans un mot pour ne pas déranger la prière de Béatrix, s'agenouilla à côté d'elle pour commencer sa propre prière.

O Créateur, je me prosterne devant ta miséricorde,
Car je ne marcherais que dans des endroits illuminés par Ta Grâce,
Car j'apporterais ta Lumière dans les endroits sombres,
Car je ne chanterais que les mots que Tu as placés dans ma gorge.

Elle resta agenouillé un peu plus longtemps, appréciant le moment de la Paix du Créateur. Puis, apercevant que la Championne de l'Impératrice avait terminé la sienne, et regardait Léah d'un regard en coin, la Templière tourna la tête pour sourire à la femme.

« Salutations, Dame Béatrix. » Il n'était peut être pas poli de ne pas se présenter maintenant. « Je suis Léah de Cautraux, Templière au service de notre Chantrie. Vous aussi venez prier pour que le Créateur bénisse vos actions ? »

La question était pour entamer un sujet intéressant. Parler avec quelqu'un comme Béatrix pouvait être gratifiant comme indispensable. Et Léah aimait joindre l'utile à l'agréable.



Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue le Créateur qui me donne
Une âme à la fois noble et fière.


En ce lieu d'opprobre et de pleurs,
Je ne vois qu'horreur et ombre.
Les années s'annoncent sombres,
Mais je ne connaîtrai pas la peur.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Championne de Célène
- Civils -
Messages : 101
Mar 24 Juil - 1:58

Champions de la Justice


La chantrie, un endroit où Béatrix aimait bien se rendre pour se relâcher mentalement. Les odeurs enivrantes des multiples encens, le silence remplit d’énergie religieuse brisée par les pas doux des prêtresses et parfois par la douce voix d’une Sœur ou d’une Mère récitant le Cantique. Elle s’y rendait de temps en temps, maximum une fois par semaine, pour procéder à ce qui ressemble plus à de la méditation que de la prière. L’endroit était aussi calme que d’habitude, elle avait pris l’habitude de venir à des heures où il n’y avait presque personne. Un excès de fierté qui hurlait au fond de son être, ne souhaitant pas la voir se relâcher complètement aux yeux de nombreuses personnes sans doute. Laissant son épée à l’entrée, la Championne se rendit devant l’autel où elle s’agenouilla, dans un silence troublé que par les cliquetis de son armure.

Son esprit commençait à s’animer peu à peu lorsqu’elle sentit une présence se poser près d’elle. Curieuse, Béatrix resta dans cette position et attendit que l’inconnu termine sa prière, ne désirant pas troubler la quiétude ambiante. Quelque temps plus tard, une voix de femme l’appela par son prénom. Même dans cet endroit, sa réputation lui collait à la peau aussi bien que son armure, dommage. Ouvrant les yeux, ses pupilles tombèrent sur une belle femme dans la mi-vingtaine et qui portait son armure, comme elle. Béatrix fut prise de court lorsque cette dame se présenta comme étant une Templière.

“ C’est un honneur de vous rencontrer, Léah de Cautraux. En réalité, je remerciais Andrasté de m’avoir donné la force et le courage de passer au travers des nombreuses épreuves de ma vie. Je crains de ne pas être une religieuse modèle, surtout pour une Templière telle que vous. Je ne connais que très peu le Cantique et mes prières sont que l’expression de ma pensée. Et vous, vous cherchez la bénédiction du Créateur ? „

Béatrix porta alors une plus grande attention à cette Templière. À vue de nez, rien ne laissait paraître à son armure ou autre qu’elle faisait partie de l’ordre, mais seulement les fous se feraient passer pour l’un d’entre eux. En plongeant un peu plus profondément dans son regard, La Comtesse cru voir une lueur de lassitude. Comme une image du passé que ses pupilles envoyaient en miroir, elle avait vu cela sur de nombreux visages lorsqu’elle était sur le front, mais elle se faisait sûrement des idées.

“ Si je peux me le permettre, pourquoi une honorable Templière ne porterait-elle pas l’emblème de l’ordre ? „
 

Voyant les quelques fidèles autour d’elles, Béatrix se leva calmement et tendit la main vers Léah. Un geste d’entraide qu’elle faisait rarement, l’ambiance de la chantrie la poussait souvent à répandre ce genre d’actes, même si cela durait qu’un court instant.

“ - Venez, allons discuter à l’extérieur pour ne pas déranger les autres pratiquants. „
 

C’était une rencontre inattendue et franchement hors de l’ordinaire, mais Béatrix ne se voyait pas couper court au contact. En tant que Templière et Championne, elle considérait Léah comme son égal et elle était curieuse de voir pour quelle raison cette dernière lui avait adressé la parole.



Béatrix s'exprime en #663399

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chevalier-Templier
- Chantrie Andrastienne -
Messages : 222
Ven 27 Juil - 15:57

Champions de la Justice


La Championne de Célène était aussi diplomatique que le nom de sa position suggérait. Léah était contente que Béatrix ne fuit pas la discussion avec quelqu'un de l'ordre. Leur réputation n'était pas franchement haute ces derniers temps. Elle parla d'une voix douce, pour éviter de déranger le silence pieux de la Chantrie.

« Oui, Dame Béatrix. En ces temps troublé, le Créateur a mis beaucoup d'entraves sur notre chemin. Je suis sûr que vous avez vos opinions sur l'Ordre des Templiers, et surtout sur ce qu'il s'est passé dernièrement. Prier pour le salut de mon Ordre me semblait une bonne chose à faire. Enfin... »


Elle laissa le silence traîner un peu, avant de se relever et de regarder Béatrix dans les yeux.

« Si l'on peux encore appeler cela un Ordre. »

Une lueur de détresse mais aussi de détermination passa dans le regard de Léah, communiqué à Béatrix à travers le miroir de l'âme seulement à cause de la proximité des pieux. Béatrix, comprenant le message, se leva et tendit sa main en invitant les deux à discuter plus dans les jardins.
Elles quittèrent la Chantrie pour se diriger vers la fontaine. L'environnement magnifique du Jardin était familier à Léah. Elle aimait son pays, particulièrement car c'était une balise de Culture et de Foi dans ce monde de ténèbres. Mais, plus rien ne faisait de sens après l'explosion du Conclave. La Chantrie était complètement en désordre, la chaîne d’autorité coupée avec un sabre chauffé à blanc. Léah ne pouvait pas rester tranquille dans ces nouvelles.

Accompagnant Béatrix vers la fontaine centrale, qui était déserté à cette heure, Léah s'asseya sur la chaude pierre, écoutant le doux gargouillement de l'eau. Elle soupira.

« L'emblème de l'Ordre... Je le porterais si il existait encore. Je ne sais même pas si on peux m'appeler Templière encore, Dame Béatrix. J'ai toujours été certaine de mon devoir, mais aucun homme n'a la vision du Créateur sur les choses. Ces Templiers Rouges... Ils représentent tout ce que l'Ordre est, maintenant. Nous ne sommes qu'une poignée de fidèles, et aucun d'entre nous n'as vraiment de pouvoir. La révolte des mages a détruit toute estime de notre ordre, en une croisade apocalyptique qui a signé le suicide de notre Honneur. »

Elle porta les yeux au sol, sur l'herbe verte.

« Je priais le Créateur pour qu'il m'envoie un signe... Je dois faire quelque chose. Je dois reformer l'Ordre. Mais, je ne sais pas par où commencer. Les bureaucrates de la Chantrie se battent pour quelques bribes de pouvoir ils peuvent saisir, tandis qu'ils ont, en un mouvement totalement irréfléchi, dénoncé l'Inquisition qui est la seule à combattre l'Ordre rouge en ce moment. »


Elle releva la tête, regardant à nouveau Béatrix dans les yeux avec un air intéressé.

« C'est une période de changement pour l'Ordre. Le nouvel Ordre. Et... chacun sait que tout changement est propice à du gain, ou à des pertes. »

Voilà où Léah voulait en venir. La discution avec Béatrix n'était pas un hasard.



Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue le Créateur qui me donne
Une âme à la fois noble et fière.


En ce lieu d'opprobre et de pleurs,
Je ne vois qu'horreur et ombre.
Les années s'annoncent sombres,
Mais je ne connaîtrai pas la peur.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Championne de Célène
- Civils -
Messages : 101
Lun 30 Juil - 19:14

Champions de la Justice


La voix douce de Léah s’accordait parfaitement à l’environnement. Ça se voyait que cette femme savait comment s’y prendre pour rendre le respect dû à cet endroit et ses visiteurs. Elle parlait de manière parfaitement pieuse, tout ce dont on pouvait s’attendre d’une honorable Templière. En réalité, cette guerrière était la représentation exacte des Templiers ayant gardé leur tête sur les épaules depuis le Conclave. Des êtres souhaitant faire régner l’ordre, mais divisé par la corruption et la situation mondiale effroyable. Déjà que le Templiers avaient énormément souffert avec la révolte des mages, la dissolution de l’Ordre et l’apparition des Templiers Rouges n’aidaient pas du tout. Béatrix aimerait bien offrir l’empathie dont le cœur de Léah devait sûrement avoir durement besoin, mais elle ne savait pas du tout comment s’y prendre.

Elles se dirigèrent vers la fontaine extérieure, où elles pourraient parler librement. Une fois en tête-à-tête, assises l’une à côté de l’autre sur la pierre chaude faisant face à la fontaine relâchant son eau fraîche, Léah relâcha enfin ce qu’elle avait sur le cœur. Béatrix l’écouta attentivement, elle ne s’apitoyait pas sur son sort, elle expliquait simplement sa situation. La Championne se sentait revenir quelques années en arrière, en voyant des soldats souffrir des effets néfastes du front, ces moments où elles devaient en secouer quelques-uns pour qu’ils reprennent leurs esprits. Léah laissa couler un court silence tandis qu’elle fixait le sol et Béatrix prit la décision de prendre les devants.

“ Si ces Templiers Rouges se font encore appeler "Templier", je pense que les gardiens de la justice comme vous peuvent porter ce titre également. Après tout, vous avez l’apprentissage, les préceptes et les valeurs d’une Templière et, par-dessus tout, vous avez sacrifier une partie de votre libre-arbitre pour servir la Chantrie et défendre les innocents et les justes. Vous ainsi que les autres Templiers n’ayant pas cédé à la corruption méritent le titre et les honneurs venant avec celui-ci. „

Le sacrifice était toujours étroitement lié au mérite. Lorsqu’on se sacrifie pour quelque chose, c’est parce que nous méritons cette chose. Cette pensée était très efficace pour gonfler le cœur des vertueux qui commençaient à douter, Béatrix le savait par expérience. La Templière évoqua sa volonté de reformer l’Ordre. Cette tâche s’annonçait déjà ardue et elle le savait, mais lorsqu’elle releva son regard pour l’ancrer dans les yeux pâles de la Championne, cette dernière comprit qu’elle avait un plan ou au moins une esquisse. Un sourire intéressé marqua le visage de Béatrix lorsqu’elle saisi la proposition évidente de Léah.

“ En effet, les bureaucrates chantristes tueraient la reformation dans l’œuf, ils sont aveuglés par le pouvoir et l’absence de la lumière d’une Divine. Dans ces moments, ce sont les guerriers remplis d’idéaux qui font ce genre de changements. Par contre, sans une figure d’autorité populaire pour supporter le mouvement, ce Nouvel Ordre serait perçu comme étant un rassemblement de mercenaires. L’Inquisition pourrait être une bonne idée, c’est l’organisation la plus puissante en ce moment et, comme vous l’avez dit, ils combattent les Templiers Rouges. Par contre, elle a tendu la main aux mages, ce qui pourrait créer de multiples tensions qui pourraient aller jusqu’à saboter l’Inquisition elle-même si le Nouvel Ordre les rejoint. „

Béatrix laissa flotter un long silence avant d’évoquer le plan qui faisait de l’œil aux deux femmes. La Championne était dans une course contre la montre, course qu’elle tentait de garder secrète, pour réunir le support divers ordres et personnalités de Thédas pour supporter Célène. Était-ce un simple hasard ou Léah l’avait remarqué ? C’était peut-être même un signe du Créateur, comme elle le cherchait. Finalement, Béatrix arrêta de faire languir la femme à ses côtés et continua d’un ton qui trahissait légèrement son espoir.

“ Et, bien sûr, il y a Célène. Je ne sais pas si elle serait pour, mais annoncer qu’elle supporte la reformation de l’Ordre serait un coup politique magistral. L’avantage pour vous, ce serait que la parole de notre Impératrice traverse tout Orlaïs en à peine deux ou trois jours. De plus, Célène veut la paix, je pense qu’elle ferait bonne image pour le Nouvel Ordre. Des guerriers vertueux qui n’ont pas peur de se salir les mains pour empêcher le monde de sombrer dans le chaos. „

Béatrix n’approfondit pas plus, suggérant la possibilité et sans plus. Il était trop tôt pour parler d’alliances et de faveurs, elle aidait simplement Léah à explorer les possibilités qui offriraient un environnement propice à la reformation des Templiers, même si elle trahissait l’intérêt de voir cet Ordre affilié à Célène. Mais où était le problème ? La Comtesse devait protéger Célène et ça, Léah le savait bien.



Béatrix s'exprime en #663399

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chevalier-Templier
- Chantrie Andrastienne -
Messages : 222
Jeu 23 Aoû - 15:10

Champions de la Justice


Béatrix semblait habitué à la pratique du Noble Jeu. Les nombreuses pauses dans le discours de la Championne laissait Léah impatiente, et dérangeait la paix relative que lui avait procuré la prière. Elle sourit faiblement en tournant la proposition de Béatrix dans son esprit. Quelque chose ne collait pas. Célène, célène, célène. Il y avait bien plus de mentions de l'Impératrice que de la Chantrie dans ce que disait Béatrix. Bien sûr... La Templière avait peut être été trop naïve de penser qu'il était dans la vertue de l'Empire d'aider la Chantrie dans ses temps sombres. Mais les yeux de Léah s'ouvrirent doucement sur la nature intéressée, étant elle même une noble Orlésienne elle aurait du s'en douter. Doucement, les réflexes que son père avait longtemps tenté de lui inculquer s'éveillèrent, rouillé et atrophié par des années d'entraînements spirituels, et de garde dans un Cercle. Son sourire se figea dans un agacement glacé. Elle n'allait pas laisser Béatrix penser que Léah allait assujetir son Ordre à l'Empire.

« Je suis reconnaissante de vos proposition Béatrix mais... L'Ordre des Templiers ne sera pas un gang de mercenaire attachés à Célène par des fils d'or adoucis par des promesses futiles. Nous allons nous relever, seul ou avec de l'aide. Mais la Chantrie ne peut simplement pas s'empêtrer dans la Guerre des Lions, surtout pas maintenant. »


Elle inspira longuement, tout en expliquant à Béatrix.

« Il n'est pas question de rejoindre l'Inquisition. Il n'est pas question de rejoindre l'Empire. Il n'est pas question de trahir la longue tradition, maintenant morte, de l'Ordre, d'un millénaire forte et fière !. »

Une partie d'elle fut un peu coupable de lui dire ça, sachant que c'est ses paroles qui ont amorcé cette discussion. Mais c'était un but comme un autre ; Faire comprendre que l'Ordre n'était pas faible. Que l'Ordre allait renaître de ses cendres, malgré les Templiers Rouges.

« Je dis que l'Ordre est mort, car je refuse d'être affilié à ces traîtres de Templiers Rouges. Non ! Je les déclare Anathème, et le nouvel Ordre vous en sera reconnaissant si vous en faites de même, vous et Célène. »

Elle se leva de la fontaine, et mit une main sur son plastron, là où son cœur se tenait.

« Si je vous ai dis qu'il y avait des choses à gagner, ce serait d'avoir l'Honneur d'être retranscris dans l'Histoire comme ceux qui ont permis à un ordre nouveau, et à la Chantrie, de s'être redressé dans ses moments les plus sombres. »

Elle parlait avec un feu qui reflétait sa passion, et espérait que Béatrix ne prenne pas mal le tour que la conversation venait de prendre.



Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue le Créateur qui me donne
Une âme à la fois noble et fière.


En ce lieu d'opprobre et de pleurs,
Je ne vois qu'horreur et ombre.
Les années s'annoncent sombres,
Mais je ne connaîtrai pas la peur.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Championne de Célène
- Civils -
Messages : 101
Sam 25 Aoû - 19:04

Champions de la Justice


Malgré les longues études de Béatrix sur les bonnes manières et, surtout, sur le maniement des mots, elle était toujours maladroite dans ses paroles. La preuve était bien là, Léah pensait qu’elle suggérait de faire des Templiers des mercenaires tandis que la Championne voulait le parfait opposé. La Dame soupira d’irritation, s’énervant toute seule avec sa maladresse. Elle écouta les revendications de la Templière et ses paroles vertueuses faisaient sens. Après tout, peut-être qu’elle ne voulait pas du tout être reliée à l’Empire, peu importe la forme de ce lien. Malgré tout, Béatrix se devait de tenter de ramasser les plats cassés.

“ Pardonnez ma maladresse, je ne voulais pas dire que le Nouvel Ordre serait sous le contrôle de Célène, au contraire ! Je suggérais simplement que son influence vous offre un milieu sain pour vous reformer. Je n’oserais pas demander un service de votre part dans une guerre qui ne vous concerne pas. „

Béatrix commença à faire les cent pas. Elle ne comprenait pas l’intérêt qu’avait Léah à lui demander son soutien si ce n’était pas lié à Célène. Après tout, la Championne était enchaînée à son service envers le trône impérial et il était bien difficile de prendre des opérations dans un but purement personnel …

“ Si vous voulez qu’on déclare Anathème sur ces traîtres, je saurai convaincre Célène de le faire, ça va baisser le nombre de septique à votre cause. „

Suivant ces paroles, Léah se présenta devant Béatrix et, la main sur le cœur, prononça des paroles accompagnées d’un regard brûlant de passion qui ne laissa pas la Comtesse indifférente.

“ Malheureusement, il serait plutôt difficile pour moi de vous suivre dans cette entreprise d’une manière parfaitement personnelle, bien que votre appel à l’honneur ait atteint le plus profond de mon cœur. Je pourrais me porter garant du support des Ménil, ma famille pourrait vous offrir un très grand soutien, mais avant j’aimerais savoir comment serait ce Nouvel Ordre. Que pensez-vous faire par rapport aux mages ? Allez-vous essayer de mieux les traiter et faire en sorte qu’une guerre comme celle qui frappe Thédas aujourd’hui ne se reproduira plus ? „

Ayant trouvé un moyen d’offrir à Léah ce qu’elle souhaitait trouver, Béatrix se rapprocha d’elle et saisit son épaule d’une poigne presque fraternelle.

“ Prouvez-le-moi et les Ménil déclarerons également l’Anathème sur les Templiers Rouges et feront tout en leur possible pour aider les Gardiens de la Justice, sans rien demander en retour. „

La passion, contagieuse, dont faisait preuve Léah brûlait désormais dans le regard de Béatrix. Si elle et sa famille pouvaient aider au retour à l’ordre en Thédas, alors elle le ferait sans hésitation. La templière avait seulement besoin d’utiliser les bons mots et elle obtenait le soutien inconditionnel des Ménil.



Béatrix s'exprime en #663399

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chevalier-Templier
- Chantrie Andrastienne -
Messages : 222
Sam 22 Sep - 17:46

Champions de la Justice


Léah regarda Béatrix se lever, et faire les cents pas. Elle était debout elle-même, mais il n'y avait aucune question dans son esprit. Son chemin était clair. Le Créateur lui donnerait la force. Elle accepta les excuses de Béatrix avec rapidité. Elle n'aimait pas utiliser ces méthodes malhonnête, le noble jeu lui donnait envie de vomir. Mais Béatrix devait savoir, et ceux avec qui elle parlait le devait aussi. L'Ordre des Templiers ne plierait pas. Ils n'étaient qu'une poignée, mais cela suffisait. Avec Léah à leur tête, ce qui était toujours un rêve pour l'instant, ils allaient connaître une nouvelle ère. Et la Chantrie suivrait le cours du torrent.

La main de Béatrix serra son épaule, mais elle ne ressentit presque rien. Elle était plongée dans ses idéaux et ses pensées, et construisait ses paroles dans son esprit. L'Anathème était une bonne chose. Léah voulait annihiler toute mémoire que le monde a des « Templiers » rouges. Elle regarda Béatrix à nouveau dans les yeux, ressentant à peine sa main à travers les plaques de son armure.

« Quand Andrasté a défié l'Imperium de Tévinter, le combat était féroce et inévitable. A la fin, la Vérité du Créateur a été lâché sur le monde. Quand Drakon a affronté les engeances et les abominations, afin de protéger la flamme balbutiante de la Chantrie et d'Orlaïs, le combat était désespéré et a faillis détruire le monde connu. A la fin, la Vérité du Créateur a été préservée. Quand la première Inquisition a été démantelée, et que les cercles ont été créés, le monde était sur le bord de la destruction. L'Ordre des Templiers, ainsi que celui des Chercheurs de la Vérité, a été appelé pour renverser la balance, et protéger les peuples de Thédas. »

Elle inspira, arrivant à la partie plus difficile de son récit.

« Et maintenant, alors que les Chercheurs poursuivent un mensonge, alors que les Templiers sont les Gardiens de l'Injustice, alors qu'un faux dieu auto proclamé veut créer un nouvel ordre mondial... qu'allons nous faire ? Orlaïs est en guerre civile. La Chantrie est désorganisée. Férelden se réveille à peine du cinquième enclin. Le Névarra est si instable qu'il pourrait chavirer à n'importe quel moment. L'Imperium est coincé dans son éternelle guerre avec les envahisseurs Qunaris. Qu'allons nous faire ? Que pouvons-nous faire contre les ténèbres qui maintiennent le monde dans le chaos ? »

Elle mit sa main gantelée sur celle de Béatrix, qui lui touchait l'épaule.

« Mon âme, ma passion, ma foi, mon bras d'épée, ma lame, mon armure, mon bouclier sont au service du Créateur, et des peuples de Thédas. Mais l'Ordre n'est plus, et je suis presque seule. Dites-moi Béatrix. Comment percevez vous le futur sans les Templiers pour protéger les mages ? »

Elle retira sa main, et recula de quelques pas.

« Nous devons nous resaisir. Kirkwall était une alarme qui aurait du tous nous réveiller. Je blâme les chercheurs de la Vérité, et l'Ordre des Templiers, pour ces fautes. Mais le pardon, et la rédemption, sont toujours à portées de main. Je vais créer un nouvel ordre, Béatrix. J'ai déjà parlé avec une mage libertaire, une certaine Quellcrist, qu'importe soit son nom ! J'ai bonne foi que les cercles seront recréés, avec l'accord de chaque parti, tous pour un monde meilleur. »

Elle sourit tristement.

« Mais un navire ne peut avancer sans vent, ni vagues. J'ai besoin de soutien, Béatrix. Un soutien qui me restera, qui restera à l'Ordre tout entier, bénéfique. La Stabilité est le fruit d'accord intelligents, et du temps. S'il vous plaît, Béatrix. Aidez moi. »




Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue le Créateur qui me donne
Une âme à la fois noble et fière.


En ce lieu d'opprobre et de pleurs,
Je ne vois qu'horreur et ombre.
Les années s'annoncent sombres,
Mais je ne connaîtrai pas la peur.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Championne de Célène
- Civils -
Messages : 101
Mer 10 Oct - 18:15

Champions de la Justice


Écoutant patiemment le discours de Léah. Elle connaissait beaucoup mieux l’histoire de la première Inquisition que la Championne. À l’époque, les chercheurs et les Templiers étaient nécessités, personne ne peut le nier. Sans eux, le monde aurait sombré depuis très longtemps, mais ces deux ordres sont aujourd’hui vieillissants, les méthodes d’autrefois étaient désormais inadaptées à la situation et c’est ce manque de progression qui a causé tout le mal de ces dix dernières années, ça et l’accumulation. La Templière sembla inspirer pour se donner du courage avant de parler de la situation d’aujourd’hui. Elle décrivit à la perfection à quel point Thédas était en train de céder, poussant un léger sourire sombre et cynique sur les lèvres de Béatrix. Trop occupée à observer la guerre civile, la Dame n’avait que très peu d’occasions pour poser son regard sur l’ensemble et il fallait l’admettre : c’est la merde.

La guerrière releva les yeux en sentant la main de Léah sur la sienne, bloquant son regard dans le sien. Elle étala à nouveau sa loyauté aussi profonde que celle de Béatrix en faisant valoir la nécessité des Templiers. Sans les Templiers, les mages pourraient réussir à établir quelque chose de sain, mais cela prendrait trop de temps et l’efficacité resterait au stade d’une utopie. De plus, il serait fort possible qu’un ordre, n’ayant pas autant la justice à cœur comparé aux Templiers, voie le jour et rende la situation des mages encore pire. Béatrix prit quelques secondes de réflexion, pesant les quelques possibilités effleurant son esprit avant de reprendre la parole.

“ Selon moi, les mages mériteraient une chance, mais la liberté serait trop risquée. Surtout dans le monde actuel dans lequel on vit. Les Templiers sont une solution viable, mais énormément de choses ont changé depuis la première inquisition, même si nous sommes à nouveau sur le bord du gouffre. Nous ne pouvons pas simplement oublier les Templiers comme cela, nous avons besoin d’eux pour faire la transition vers ce qui sera mieux pour les mages et tout le monde. Plus que les gardiens de la justice et ceux qui s’occupent des mages, les Templiers sont un symbole. Si vous réussissez à vous relever, vous redonnerez de la force à la Chantrie et donc à tout le monde, mais je ne suis pas encore convaincue. Je ne sais pas si je suis prête à impliquer la totalité de ma famille. „

Léah retira sa main de celle de Béatrix, s’éloignant un petit peu. Reprenant la parole, pleine de vertu, elle continuait à prouver son point jusqu’à ce qu’elle énonce le nom de Quellcrist. Ce nom sonna une cloche dans la tête de Béatrix, elle avait entendu les serviteurs au domaine raconter des ragots sur cette Libertaire qui aurait pointé le bout de son nez il y a quelques années. Une petite visite qui coïncidait étrangement avec la disparition du plus jeune frère de la Championne. Elle s’écria, coupant la parole à Léah inconsciemment.

“ J’accepte ! „

Choquée par sa propre réaction, Béatrix resta immobile quelques secondes avant de reprendre contenance.

“ Si vous travaillez avec une mage, cela change tout. Si les Templiers et les Mages sont prêts à travailler ensemble pour un avenir meilleur, je ne vois pas pourquoi je refuserais d’impliquer dans ces opérations. Par contre, vous devrez vous entretenir avec mon frère pour les détails. Notre domaine est au nord d’ici, dès que j’aurai mon prochain congé, je lui rendrai visite et je vais le convaincre que votre cause est juste et qu’elle en vaut la peine … J’ai toujours eu le dernier mot avec lui, ne vous inquiétez pas. „

Béatrix se rapprocha de Léah.

“ C’est le plus que je peux faire pour l’instant. Priez pour que la Guerre Civile se termine rapidement et alors je pourrai vous offrir mon propre soutien de manière bien plus significative. „



Béatrix s'exprime en #663399

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chevalier-Templier
- Chantrie Andrastienne -
Messages : 222
Dim 18 Nov - 11:31

Champions de la Justice


Léah afficha un grand sourire à la réaction de Béatrix. La femme semblait être une femme d'honneur, de devoir, de foi... Tout adjectifs positifs pouvait lui être rattaché. Léah ne la connaissait pas assez pour lui faire une liste de négatifs, en revanche. Mais, elle la respectait. Comme elle, elle se battait pour sa vision de renouveau de quelque chose de beau. Qu'il en soit ainsi. Léah se leva, et tendit une main à Béatrix.

« Le Créateur sourit à notre rencontre ! Dame Béatrix, vous êtes une femme de parole. »

Elle pensa au lieu où elles étaient. La Chantrie de Val Royeaux était magnifique en effet, mais... Elle avait envie de connaître la championne un peu plus. Peut être que si elle avait le temps...

« Dame Béatrix, que diriez vous de quitter ces lieux sacro-saints, et d'aller boire un verre à l'Hostellerie de l'Oranger ? Le vin de là bas y est excellent. »

Elle serra vigoureusement la main de la guerrière.

« Bien sûr, je comprendrais totalement si vos devoirs de Championne vous appelle à un devoir plus grand. »

Léah lui sourit, mais c'était à l'intérieur qu'elle exultait de joie. Les Champions de la Justice referont surface.



Dans la nuit qui m'environne,
Dans les ténèbres qui m'enserrent,
Je loue le Créateur qui me donne
Une âme à la fois noble et fière.


En ce lieu d'opprobre et de pleurs,
Je ne vois qu'horreur et ombre.
Les années s'annoncent sombres,
Mais je ne connaîtrai pas la peur.

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Champions de la Justice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Codex Levan] Chapitre 5 – Justice héraldique
» Ligue des Champions (2007/2008)
» La justice Provençale, une mascarade ?
» Statuts de la Haute Cour de Justice
» Greffier de justice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Val Royeaux-
Sauter vers: