en haut du forum
en bas du forum



[Mission] Le signe du Triomphe - Tullia, Blackwall, Wylliam

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
avatar
Garde-Commandeur d'Orlaïs
- Gardes des ombres -
Messages : 440
Jeu 23 Aoû - 23:31

Le Signe du Triomphe

La réaction de cette montagne fut excitante et relativement prévisible. Je me faisais rembarrer, mais avec un certain tour dans les mots qui montrait qu’il n’était pas stupide. Très caustique, mais il avait le sens de la répartie. Bien qu’il se moque ouvertement de moi, je ne me laissais pas aller. Lui souriant toujours avec malice, je répondis avec le même entrain, mais mes mots pouvaient glacer le sang de n’importe quelle personne normale.

"Un monde merveilleux de sang et de mort, en effet ~ ! Pas si différent du vôtre, j’ose le croire."

Je n’eus pas l’occasion d’aller plus loin dans ma tentative de flirt, vu qu’il s’éloignait vivement. C’est pas grave, j’ai encore tout le temps de mieux connaitre ma proie. Je finissais mon tour rapide dans l’arène, récupérant mes couteaux de vols et revenant avec les autres dans les salles de repos et de soin. Je n’allais pas chercher le moindre mage, n’ayant aucune blessure par on ne sait quel miracle. Car oui, c’était un miracle que je sois encore de la partie. Ma performance avait été médiocre, ma concentration forcée et non naturelle m’ayant fait perdre mon talent de précision et mes instincts. Au diable cette règle de ne pas pouvoir tuer ! Pour le prochain tour, je ne m’en embarrasserais plus. J’allais vers les quelques rafraichissement, voulant prendre un verre avant de retourner vérifier mon matériel et discuter avec quelques concurrents. Avant qu’il ne parte, je voulais parler à l’autre garde des ombres du tournoi. Egalement, je souhaitais réitérer ma reconnaissance auprès de Bereral et engueuler Blackwall pour son manque évident d’aide. Prenant un verre de bière pour me rafraichir et me soulager le gosier, je regardais en même temps ma ceinture. Mes deux brumes de piment et mes deux bombes de poix étaient toujours là. Ma paire de belles dagues également, bien attachée. Je posais mon verre, décrochais le bouclier dans mon dos pour y remettre correctement les couteaux. J’essuyais rapidement d’un geste d’expert les lames, pour que la poussière ne les grippe pas. Je les disposais, en mettant également à mes hanches, dans mes manches et mes bottes. Je me relevais, cherchant du regard ma prochaine cible. Je fronçais légèrement des sourcils, entendant la voix forte et chantante d’un des autres participants. Il fanfaronnait, et semblait très au fait des dames. Vu son accent similaire au mien, c’était un Antivan également. Méfiance et amusement, bien entendu. Je n’eus pas le temps de vraiment partir, que ce personnage m’accosta. Avec toute la grandiloquence et la facilité que les Antivans ont, il me parla familièrement et me tendit une main pour la serrer. Bien entendu, je n’allais pas refuser. Je me tournais vers lui, le fixant de mes yeux étranges mais perçants. Un sourire s’afficha sur mes lèvres, et tout en lui serrant la main je lui répondis avec la même chaleur et volubilité caractéristique de noter accent chantant.

"Haaa, vous n’avez pas raté grand-chose alors. Ne pas pouvoir tuer ne m’est pas un avantage, j’étais assez pitoyable. Espérons que le prochain tour me laissera un peu plus révélez ma…. Véritable nature ~ ."

Je lui souriais de façon plus appuyée, une lueur malicieuse passant dans mon regard. S’il savait que je préférais la mort subite à blesser simplement… Seuls mes frères Gardes avaient le luxe de pouvoir se battre contre moi sans subir la mort de mes lames. Leur odeur, leur sang m’étaient acquis, et mon instinct s’apaisait en les combattant, comprenant qu’ils étaient de ma famille, et donc intouchable. Mais les autres… c’est une autre histoire. Ce premier tour était la preuve vivante, car mon instinct et ma soif de sang avaient hurlé à l’indignation et à la réparation. Calme et patience… leur tour viendra. J’observais l’homme en face de moi, qui avait tous les atours d’une personne d’Antiva. Une légère nostalgie me prit, alors que je répondis enfin à sa question.

"Je suis de la garnison d’Orlaïs, toute fraichement en train de se remettre de la dernière catastrophe en date. Mais je proviens à la base des Gardes de Férelden."

Je ne m’étendais pas sur mes origines Antivanes, n’ayant pas d’intérêt à prolonger sur ce terrain. S’il était d’Antiva, il était peut être avec les Corbeaux. Même s’ils m’avaient laissés tranquilles depuis le temps, car je ne me souciais plus de leurs affaires et cela leur coûtait trop cher en corbeaux envoyés à mes trousses, je devais rester sur mes gardes. Si nécessaire, et par précaution, je devrais le tuer pendant le tournoi. Cette idée me fit sourire un peu plus, un instinct de meurtre revenant à la surface avec délectation.

"Vous êtes Antivan, non ? Il est agréable d’entendre ce ton chantant et espérer de voir un combat à la fois élégant et raffiné. Rien ne vaut une belle danse avec la Mort, ne croyez-vous pas ? Fu fu fu ….."

Je riais avec chaleur, et pourtant on ne pouvait qu’y trouver une sensation glaciale à ce rire. Celle d’un prédateur se délectant d’avance de sa chasse. Mes yeux se posaient sur lui avec envie, mais non pas pour des désirs charnels, mais pour une soif de sang vorace et toute aussi sensuelle. Mais mon train de pensé se vit détourné en voyant du coin de l’œil et derrière Lando le fameux garde que je voulais voir. Il finissait de faire son sac, je devais faire vite et revenir à la réalité. Je soupirais légèrement, comme si j’étais déçue de devoir mettre de côté mon début de chasse.

"Ha… Je m’excuse de devoir interrompre notre conversation, mais des obligations m’appellent. Je me dois de parler à mon confrère Garde avant qu’il ne parte. Mais à défaut de pouvoir discuter pendant l’entracte, peut être pourront nous valser ensemble sur l’arène avec la Mort ? Sinon une petite partie de Grâce Perfide, cela fait bien longtemps que mes doigts cherchent à exercer leurs talents….Al nostro prossimo ballo, carino Canarino ! "

Sur ces dernières paroles piquantes et charmeuses, je me détournais en lui laissant un dernier sourire appuyé par un clin d’œil malicieux. Marchant d’un pas décidé mais souple et félin, je m’écartais de Lando et allais vers ce garde. Zig zaguant avec élégance et un certain entrain entre les autres participants, j’arrivais près du Garde des ombres et me manifestais de ma voix chantante et joyeuse.

"Pardon de ne pas être venue vous voir plus tôt, j’étais retenue. Ravie de faire votre connaissance, frère Garde. Je suis Tullia Estrama Von Raijer, Garde-Commandeur d’Orlaïs et ancienne Sénéchale de Férelden. Vous venez de la garnison des Marches Libres, je suppose ? Comment est-ce que cela va de votre côté de la mer ? "

Je l’avais salué à la façon des gardé, frappant de mon poing mon torse au niveau du cœur avant de lui tendre la main, le regardant avec curiosité et souriant amicalement. Je me demandais ce que cet homme pensait des autres gardes, et étais curieuse de savoir pourquoi il était ici. De plus, cette conversation pourrait me donner d’autres informations sur sa garnison, et son avis sur le dernier débâcle de l’inébranlable.




* ~ Fight to the Warden Rythm ~ *





code dialogue: #cc0033

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Templier perturbé
- Civils -
Messages : 70
Mar 28 Aoû - 3:17
Le signe du triompheWylliam & Combattants

Si Wylliam arrivait à garder son calme, ce n'était surtout pas à cause du garde des Ombres. S'il n'avait pas d'abord suivi un entraînement de Templier qui lui avait appris la patience, mais aussi le contrôle sur lui-même, il aurait déjà tenté une attaque de bélier contre l'amas de barbe devant ses yeux. Un bon coup directement sur le nez, de quoi le sonner assez longtemps pour le traîner jusqu'à un puits et le jeter à l'intérieur pour ensuite y balancer un nid d'abeilles bien énerver. Le fait qu'il l'évoque comme un ami était assez pour l'agacer, mais lorsqu'il le traita de bête enragée, son sang ne fit qu'un tour. Il ne savait pas à quel point il pouvait devenir une bête. Son arrogance le faisait jouer avec un feu qu'il ne savait pas comment contrôler. Wylliam l'avait appris il y a bien longtemps, qu'il ne fallait jamais trop parler en défiant tous ceux qui se baladaient devant lui s'il n'était pas prêt à dormir avec un oeil bien ouvert pour le restant de ses jours.

Il tourna la tête pour fixer Tullia pendant quelques secondes, assez longtemps pour permettre à son adversaire de mettre une tulipe blanche sur lui. Enrouler dans ses vêtements, il l'arracha de sur lui très rapidement en la broyant dans sa main. Cet homme méritait une leçon. Il se prenait pour le roi des vestiaires en riant de la sorte et en continuant de se moquer de lui ouvertement devant les autres. Au diable ce tournois, il n'aurait peut-être pas son argent, mais au moins il en ressortirait avec son honneur. Cet homme n'en avait aucun. Il fuyait déjà, en paradant, se croyant en sécurité. Ce n'est pas parce qu'il se trouvait dans un vestiaire, dans une pause d'un tournois, qu'il pouvait se permettre d'agir de la sorte. Wylliam attrapa la dague à sa ceinture rapidement et prit la lame entre ses doigts. Attaquer un adversaire de dos ? Cela ne causait aucun problème pour lui. Cet idiot lui avait tourné le dos juste après l'avoir insulter. Il méritait ce qui allait venir.

Un homme venu se mettre devant lui, son ancien adversaire, visiblement il prenait toujours sa défaite bien mal. Il le fixa avec une colère qui n'était pas dirigée vers lui, mais le templier n'aurait aucune difficulté à la rediriger vers lui à ce moment même. Il le regarda dans les yeux sans jamais détourner son regard, toujours avec sa dague entre les doigts.

- Ne fait pas de promesse que tu ne pourras pas tenir.

Il cracha au sol en le voyant partir comme une de ses vedettes de théâtre, en effectuant de grands vents, mais très peu d'action. Il chercha du regard le garde, mais il avait disparu à travers les autres. Wylliam gronda de l'intérieur et remit sa dague à sa ceinture. Il le trouverait bien dans le tournois et s'il en avait la chance, il le tuerait. Par accident, bien sûr, après tout, il n'était pas une bête enragée. En fait, peut-être bien que si.

Il alla s’asseoir dans son coin, prenant le temps affûter sa lame en paix, histoire de retrouver un peu de contrôle sur lui-même, mais aussi de la concentration. De toute façon, il n’était le genre à se promener partout pour parler aux gens. Il n’avait rien à leur dire, surtout pas après sa performance.

©️  YOU_COMPLETE_MESS


I can't remember your eyes, your face

#ff0000

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garde des Ombres
- Inquisition -
Messages : 135
Mer 29 Aoû - 16:54

Le signe du Triomphe


Blackwall gardait toujours un œil derrière lui, pour apprécier les effets de ses provocations. Ce n'était pas vraiment une chose digne de lui, et si jamais cet homme était avec lui lors du combat en équipe... la chose serait vraiment difficile. Mais par les couilles du Créateur, qu'il s'était amusé ! Cela allait faire presque 20 ans qu'il n'avait pas parlé à quelqu'un de cette manière. Son frère serait fier. L'homme bouillait de rage, et il aurait sûrement sauté sur Blackwall qui était prêt à le recevoir si le compagnon de cette danse nuptiale n'avait pas juré vengeance. Bah ! Blackwall n'avait pas que ça à faire.

Il continua sa marche, observant les discussions qui étaient en vigueur autour de lui. Il hésita un moment à rejoindre Tullia, qui semblait au prise avec un espèce de parvenu Antivan. La Garde-Commandeur semblait entièrement dans son élément, et Blackwall n'avait aucune envie de participer à ça. Se déplaçant à l'autre bout du vestiaire où de l'eau fraîche était mise à disposition pour les participants, il prit un verre d'eau et s'appuya sur un mur, pour observer les participants. Chacun semblait à leur place : de grands guerriers, digne de gagner le tournoi. Bien sûr, Blackwall avait pour intention de gagner lui même, mais sa présence au second tour servait déjà ses desseins.

Alors que Blackwall était en pleine observation, un chevalier vint lui parler. Il avait un tabar rouge et blanc, qui était sûrement reconnaissable par quelqu'un qui s'y connaissait. Mais Blackwall avait autre chose à faire que d'apprendre par cœur les armoiries de pays étrangers, alors il se contenta d'hocher la tête en souriant et prit la main de l'homme avec vigueur.

« Salutation, Arrun Manlius. Je suis Blackwall, agent de l'Inquisition. Il est vrai que l'Inquisitrice a beaucoup a faire en ces temps sombres, et elle fait son possible pour restaurer l'ordre. »

Lâchant le bras du chevalier, il lissa sa barbe.

« Bien qu'elle a tenu a étendre sa présence en ces lieux. Le grand tournoi de Combrelande est un endroit plein d'honneur et de gloire ! Elle m'as envoyé ici, en tant que champion pour porter les couleurs de l'Inquisition. »

Il mit en valeur le symbole de l'Inquisition sur son armure, pour appuyer son discours.

« J'ai sauté sur l'occasion de pouvoir combattre en son nom. J'ai toujours voulu participer au grand tournoi, car le combat est une passion ! Je pense que vous devez être d'accord avec moi. »

Souriant, et content d'avoir trouvé un partenaire de discussion respectable, il se sentit plus à l'aise.



Oh Grey Warden... What have you done ? 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 428
Mer 29 Aoû - 21:50

Le signe du triomphe




- « Vous avez un regard des plus enchanteurs, Madame. » déclara Lando en retournant la main de Tullia pour y déposer un baise-main. « Je viens en effet de Trevisi, mais j’ai eu la chance de voyager beaucoup et j’ai été invité au Tournoi par Elyséo lui-même. Il faut croire que mettre quelques brigands de la campagne au pas passe pour de l’héroïsme de nos jours. Quand on voit le ciel se déchirer ce genre de petites esclandres paraît bien dérisoire. Je ne suis pas le seul cependant à porter en moi le sang du nord, n’est ce pas ? Votre accent est subtil mais il trahit votre provenance. Je serai ravi de pouvoir affronter une compatriote, en tout cas, si le tirage au sort n’en décide pas autrement bien entendu. »

A l’annonce de son départ, il posa un genoux à terre dans une brève révérence puis se releva gracieusement.

- « Ce fut un plaisir, cher Commandant Garde, je serai honoré de jouer avec vous, quelque soit le terrain de jeu. »

Il la laissa partir avant de se tourner vers le Tal-vashoth, en conversation avec une guerrière qui lui était inconnu. Diverti, il s’assit sur une chaise en hauteur et observa la scène.

L’homme aux cornes de bélier, recourbées en arrière en une presque boucle avait regardé Elysa arriver avec un air de dédain. Son éclat au près du nain et de l’elfe, qui discutaient près d’elle, lui avait semblé déplacé et au vu des expressions sur les visages de ces derniers, il n’était pas le seul. Mais aussitôt qu’elle prononça les premières phrases de son discours, son expression passa du dédain au mépris.  Il se leva et la toisa de toute sa hauteur pendant quelques instants avant de parler d’une voix rauque et sonore qui semblait en pleine proportion avec sa taille gigantesque.

- « Bereral est un grand champion, digne de respect, vanter ses mérites avec si peu de sérieux est une insulte à ses talents. Quand à garder mes arrières, si tu les protèges comme tu te protégeais il y a quatre ans personne n’a besoin de cette malédiction. » Il fit une pause. « Quand on a rien d’intéressant à dire… » grogna-t-il presque en se penchant sur elle dans une attitude menaçante. « on se tait et on attend sagement son élimination. »

Sur ce il abandonna la guerrière en emmenant ses armes ailleurs, loin de son babillage et de celui des autres participants, il n’était pas là pour s’amuser, lui, il était là pour combattre.

De l’autre côté de la salle Elijah était en train de rassembler ses affaires lorsqu’il fut abordé par la Garde Commandant d’Orlais. Il lui rendit son salut avec fierté et esquissa un sourire navré.

- « Elijah Honingmann, Ma’am. Garde recruteur du Nevarra. Je suis désolé de ne pas être au second tour avec vous, j’aurais voulu défendre les couleurs de la Garde à vos côtés. » Il sembla réfléchir à la question. « On entend de drôles de rumeurs dans le sud, tout et son contraire en vérité. Il paraîtrait que ce Coryphéus est une des premières engeances, qu’il aurait un archidémon comme animal de compagnie. Pour être honnête beaucoup ont du mal à le croire, mais l’Appel a rendu pas mal de Gardes fous… certains vétérans ont cru que c’était le moment de se rendre dans les tréfonds et nous avons perdu certains officiers clefs de nos rangs…. »

Le chevalier au tabar rouge et blanc écoutait quant à lui le discours passionné de Blackwall en ne faisant pas attention au Tal-vashoth qui passait près d’eux et leur lançait un regard dégoûté. Arrun sourit largement et avec fierté à son entrain. Lorsqu’il eut terminé il frappa l’écusson de métal qui paraît sa brassière avec une inspiration visible. Le dessin représentait deux loups se mordant l’un l’autre, gueule contre gueule.

- «  Je suis le meilleur guerrier des Chevalier de Crechy, nous avons mené notre propre tournoi pour décider lequel de nous représenterait l’Ordre ici même. Nous servons le peuple, défendons les faibles contre l’oppression. Ce qui revient ces derniers temps à combattre ces raclures de vénatoris et de templiers rouges. Ils sortent de terre comme de la viveracine. »

Le coin de la salle dans lequel était assis Wyll était doté d’une porte, laquelle s’ouvrir sur un vieil homme courbé qui prit appui sur son épaule pour se reposer un instant.

- « Pardonnez moi jeune homme. J’ai ici le tirage au sort des combats du prochain tour, seriez vous assez aimable pour me céder votre place et réunir tous vos valeureux adversaires autour de moi afin que je puisse vous répartir en groupe ? Je vous remercie.»

Il le laissa se lever et s’assit à sa place en attendant qu’il rameute les autres. Une fois tout le monde rassemblé il déroula un parchemin.

- « La pause est maintenant terminée, je vais vous appeler par groupe et vous indiquer un numéro de porte où aller vous positionner avant le début des combats dans dix minutes. Lorsque j’aurais appelé vos noms, vous rejoindrez vos portes immédiatement. Premier pool : Jerric Helras de Kal Sharok, Wylliam de l’Ordre des Templiers, et Bereralle Géant d’Orzammar. Presentez vous tous les trois à la porte numéro cinq je vous prie. »

Il attendit que les trois sus-nommés soient partis.

- « Le second pool sera composé de Lando de Calvio, Elysa Albyon et Irina.. Présentez vous à la porte numéro deux en attendant qu’elle s’ouvre s’il vous plait. »

Il attendit à nouveau qu’ils soit partis rejoindre leur porte.

- « Le premier duel sera Ser Blackwall de l’Inquisition contre Askhanat. Messieurs, la porte numéro neuf s’il vous plait. »

Encore une fois il attendit et s'adressa aux deux derniers participants.

- « Le dernier duel vous opposera Arrun Manlius et La Garde Commandant Tulia Estrama Von Raijer à la porte douze. Début de la joute dans dix minutes.

--------------------------------

Le second tour ne va pas tarder à débuter vous pouvez effectuer vos dernières actions avant l’entrée du vieil huissier, une fois appelés vos personnages doivent se rendre devant la porte indiquée et attendre qu’elle s’ouvre. Les portes sont réparties tout autour du stade et reliées par un long couloir circulaire.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garde des Ombres
- Inquisition -
Messages : 135
Jeu 30 Aoû - 15:39

Le Signe du Triomphe


Blackwall sourit aux paroles du Chevalier. Cet homme le mettait plus à l'aise, et son humeur goguenarde disparut au fil de la discussion. Il caressa le pommeau de son épée, tout en s'assurant que sa masse n'allait pas tomber, et était bien accroché à sa ceinture.

« Cela me fait grand plaisir de voir que, malgré la folie qui semble prendre le monde, il reste des hommes et des femmes tels que vous pour s'assurer que l'ordre reste. Arrun Manlius, vous êtes assurément un homme d'honneur, et je suis fier de combattre avec vous ou contre vous dans ce tournoi. »

Il tendis sa main une fois de plus, serrant l'avant bras du chevalier à la manière d'un frère d'armes.

« Les Templiers Rouges sont nos ennemis les plus mortels. J'étais à Darse quand ils ont lancé leur assaut surprise, et on déclaré leur dominion sur Thédas. Ces chiens ne se soucient même pas de qui ils tuent ! Sans l'Inquisitrice, ils auraient probablement gagné la bataille. Il a fallut faire tomber une montagne entière pour ensevelir ces bâtards ! »

Il rit à sa propre anecdote, même si la pensée de Darse restait toujours un mauvais souvenir.

«Sachez que l'Inquisition a toujours besoin d'hommes tel que vous. Si un jour vous sentez que vous, ou votre ordre, n'as pas les ressources nécessaires pour sauver tout le monde, venez vous présenter à un camp de notre organisation. Au nom d'Andrasté, ou au nom de l'Honneur, c'est la bonne chose à faire de nos jours. »


Leur discussion fut coupée court quand un vieil homme annonça le début de la seconde phase. Inspirant joyeusement, et trépignant d'impatience, il fit signe à Arrun. Un signe de guerrier.

« Hé bien, j'imagine que ça va bientôt commencer. Je vous souhaite bonne chance, Arrun Mantius. Puisse votre gloire être à la hauteur de vos aptitudes ! »


Sur ces paroles, il se déplaça vers la petite foule des participants qui s'amassait vers le vieil homme. Attendant patiemment son tour – et notant les pools dans un coin de sa tête. Quand vint enfin l'annoncement de son duel, il sourit d'impatience. C'était le Qunari qu'il avait déjà combattu lorsqu'il s'appelait encore Thom Rainier. Il se souvenait un peu de ce dur combat, qu'il avait gagné par le bout des ongles, mais le Qunari avait sûrement évolué en talent depuis. Tout comme Blackwall.

Mais le lancier était l'éternel second depuis des lustres. Il avait participé de nombreuse fois au tournoi, et Blackwall devrait se méfier. Faisant un signe de bonne chance à Tullia quand elle partit pour rejoindre les lices, il partit lui même vers la porte numéro neuf. Il attacha fermement sa masse, et dégaina sa lame d'argentite. Sur ce combat, il mettrait à profit tout son talent à l'épée et au bouclier.



Oh Grey Warden... What have you done ? 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Templier perturbé
- Civils -
Messages : 70
Ven 31 Aoû - 3:45
Le signe du triompheWylliam & Combattants

Lorsqu’il sentit une main sur son épaule, Wylliam aurait été prêt à propulser cette personne au sol d’un seul mouvement. Il n’était pas dans un environnement stable et très sécuritaire pour le moment, il venait tout de même de recevoir des menaces de mort, pas que cela l’inquiétait, vu son adversaire, mais il ne se laisserait pas vaincre aussi facilement, de dos en plus. Se retournant sur son siège d’un seul bond, il observa le vieil homme surgir de cette porte qu’il n’avait même pas remarqué auparavant. Le templier devait vraiment porter plus attention à son entourage, cela lui arrivait trop souvent de se couper du monde extérieur pour se concentrer dans ses pensées et un jour il pourrait avoir de mauvaises surprises, comme aujourd’hui. Sauf qu’aujourd’hui, ce n’était qu’un pauvre vieillard.

Sans démontrer la plus grande délicatesse, il se leva tout de même pour lui céder sa place en laissant son bras disponible pour l’aider dans le mouvement. Il se savait quand même un être désagréable, mais cela ne lui rapporterait bien d’être méprisant avec l’aînée. Sa fille elle-même se serait empressé de l’aider. Quelques fois, il ressentait le besoin de faire ce qu’elle aurait fait à sa place, cela lui permettait de croire, d’une façon désespérée, qu’elle ne l’avait pas quitté.

Il acquiesça de la tête à sa demande et se retourna pour aller rassembler le restant des combattants de sa voix forte et puissante. Sa voix portait, il n’était pas obligé de crier pour se faire entendre, il montait simplement le ton. Cela attira rapidement l’attention de tous les autres.

- Le tirage au sort a été effectué, la deuxième manche va commencer.

Il retourna auprès du vieil homme pour récupérer son arme et écouter ce qu'il avait à lui dire. Il resta sérieux et ne lança même pas un regard vers ses futurs adversaires lorsqu'ils furent nommés en même temps que lui. Il aurait tout le loisir de les dévisager durant le combat. Il grinça simplement des dents lorsqu'on l'annonça comme membre des Templiers. Les gens se plaisent à imaginer un Templier venir combattre ici, mais il n'en était plus un. Se faire nommer ainsi lui dressait les poils, mais il resta, encore une fois, bien silencieux dans le groupe et alla se préparer après avoir été annoncé. Plus que 10 minutes et le tout allait recommencer. Il devait retrouver son focus pour éviter une situation semblable à la dernière, cette fois-ci il n'aurait pas la même chance devant les champions.

Une fois ses choses rassemblées, il aperçu le vieil homme toujours assis sur son banc à la fin de son discours. Wylliam se rapprocha de lui et lui tendit une main. Ce n'était pas le premier aîné qu'il rencontrait, ses genoux allaient le faire souffrir lorsqu'il essayerait de se remettre debout et un peu d'aide serait surement apprécié. Avec la force de son bras, il le remit sur ses pieds en peu de temps et d'effort.

- D’ailleurs, grand-père, je ne fais plus partie de l’ordre des Templiers depuis déjà bien longtemps.


Une fois l'ancêtre remit sur ses pieds, Wylliam parti pour la porte qui lui était attitré avant de se retrouver côte à côte avec deux nains. Bien qu'un des deux soient surnommés le Géant vu sa grande taille pour un nain, il en restait très petit pour Wylliam. Il n'avait pas affronté beaucoup de nain dans sa vie, mais il avait toute la confiance du monde que cela ne serait pas un problème pour lui. Avant de commencer a avoir des hypothèses, il allait laisser le commentateur leur expliquer les règles de ce prochain combat. Peut-être ne seraient-ils pas des adversaires, mais plutôt des alliés ? Il les regarda chacun à tour de rôle en laissant son épée dans son fourreau pour le moment.

- Je vous souhaite la bonne chance pour la suite du tournois.

Il ne leur parlait pas avec du mépris, ou bien avec sarcasme, ses paroles étaient sincères, bien qu’assez froide, mais venant d’un homme comme lui, il aurait été étonnant de l’entendre parler avec joie et entrain. Il restait encore étonnant de l'entendre dire quelques mots, vu son silence presque absolue durant tout le temps de la pause.

- Je ne connais pas beaucoup de nains, mais il sera intéressant d’apprendre avec autres choses que des amateurs qui savent à peine tenir une masse.

Il regarda droit devant lui, en attendant que la porte s’ouvre devant lui. Si sa fille était là avec lui, il devait tout faire pour la rendre fier et se rouler dans le sable ne serait plus une option ici.

©️  YOU_COMPLETE_MESS


I can't remember your eyes, your face

#ff0000

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garde-Commandeur d'Orlaïs
- Gardes des ombres -
Messages : 440
Ven 31 Aoû - 19:06

Le Signe du Triomphe

Le Garde semblait heureux de me voir, ou plutôt fier. Fier et gêné à la fois. Il me rendit mon salut, et tout en se présentant s’excusa de ne pouvoir participer également au second tour. Je lui souriais, lui rendant ses honneurs et surtout montrant que je ne faisais pas grand cas de cela, étant moi-même une survivante du premier tour par le hasard des choses.

"Elijah, c’est un honneur de pouvoir rencontrer un frère du Nevarra. Ne soyez pas désolé, moi-même je n’ai réussi que par la chance à arriver au second tour. Et nous savons tous les deux que les véritables batailles ne se livrent pas dans une arène sous les hourras de la foule. "

Là, je faisais bien entendu mention de notre combat éternel contre les engeances. Nous étions les meilleurs combattants, et ce n’était pas pour nous pavaner dans des tournois et des arènes. Tout comme je n’étais pas à l’aise pour respecter la règle du premier sang, je me doutais qu’il devait être redoutable sur le terrain, surtout en tant que recruteur. En général, on ne laisse pas n’importe qui être recruteur. Je l’avais été avant de prendre ma fonction de Sénéchale à Férelden. Aussi, j’en connaissais la charge. Eilijah avait également abordé le sujet de Corypheus, et des dégâts causés par l’Appel. Je croisais les bras, soupirant légèrement et prenant un ton plus préoccupant. Ils avaient le droit de savoir, en effet. Et surtout de ne pas paniquer avec l’Appel, qui ne semble pas être relié à un nouvel Enclin. Enfin, selon mes hypothèses et ce que j’avais trouvé.

"C’est un fait préoccupant, c’est certain. L’Inquisition recherche en ce moment même à établir la vérité sur ce Corypheus. Qu’il soit une engeance me parait tout à fait véritable vu les faits, cependant que le dragon qui l’accompagne soit un Archidémon sonnant le début d’un autre Enclin, cela est beaucoup moins sûr…. "

J’essayais donc de le rassurer et de le tempérer dans ses craintes, ramenant le concret dans la partie. On peut avoir peur de l’Appel, c’est compréhensible, mais rien ne sert de se sacrifier inutilement et aussi rapidement. J’exposais donc ce que je savais, ainsi que mes hypothèses.

"Orlaïs semble avoir été le plus touché par l’Appel. Quand j’étais en Férelden, nous l’entendions mais à des degrés différents et pas de façon aussi prononcée pour que nos seniors ne se lancent en direction des Tréfonds pour le dernier combat. De plus, plusieurs choses ne concordent pas, comme l’inconstance de cet Appel, et le fait qu’à aucun moment nous n’avons pu détecter une activité des engeances supérieure à ce que nous avons vu les quelques années précédentes. C’est trop différent du dernier Enclin, j’en ai discuté avec le Garde-Commandeur Cousland qui en connait sur la chose. Je ne suis donc pas favorable au fait de crier à un nouvel Enclin, tant que l’activité des engeances n’a pas été confirmée. Mais Corypheus reste un sérieux problème pour tout Thédas. "

La conversation s’en suivie pendant plusieurs longues minutes, chacun rapportant ce qu’il avait entendu ou expérimenté. Dans le Nevarra, l’activité des engeances n’était pas plus élevée qu’à l’habitude, tout comme ce que nous avions observé en Férelden. Mais soudain, une voix forte et reconnaissable, c’était le beau templier, s’éleva pour annoncer que les tirages pour le second tour allaient être annoncés. Je me tournais vers Elijah, le saluant une dernière fois avec camaraderie et souriant avec affabilité.

" Je vais y aller. Mais si vous restez dans le coin aujourd’hui, ce serait avec plaisir que je vous inviterais à boire un verre. "

Un dernier salut de la tête, et je rejoignais tout le monde. Pour ce tour, il y allait avoir apparemment deux duels et deux combats par trois. Comme les autres, j’attendais l’annonce avec une impatience peu dissimulée, et écoutais attentivement (pour une fois). N’entendant pas mon nom scandé dans les trois premières poules, je souriais en constatant que j’avais hérité de l’avantage du duel et que mon adversaire était de choix. Je ne pus m’empêcher de faire une petite réflexion excitée et joyeuse sur le sujet.

" Un petit tête à tête avec un Chevalier, ce n’est pas moi qui vais dire non ~ ! Fu fu fu fu !"

Les chevaliers avaient un style de combat comparable à celui des Templiers, avec la spécialisation pour contrer la magie en moins. Je n’avais pas vu mon adversaire au tour précédent, mais je savais pour sûre qu’il n’était pas lancier ou bien voleur. Ceux-là, je les avais déjà identifiés comme de potentiels nuisibles. Tout le monde s’affairait pour aller rejoindre ses portes respectives, et croisant du regard Blackwall je répondis avec enthousiasme à son signe de la main. Lui aussi avait l’air très heureux et motivé. Pour ma part, j’étais de bonne humeur et avait presque oublié le fait que j’avais manqué de me faire éliminer par malchance et mauvaise gestion de ma concentration. Marchant d’un pas vif mais aérien dans le couloir, je rejoignais sans mal mon adversaire, qui était plus en avant. Notre porte était à l’autre bout, aussi nous avions un peu de chemin. Pas du tout hostile, je m’approchais de lui pour marcher à ses côtés et converser un peu. Mon regard étrange mais pétillant posé sur lui, je souriais et engageais la conversation avec autant de politesse que d’engouement et de charme.

"Au plaisir de vous combattre, Chevalier Manlius. Puissions-nous divertir la foule tout en nous amusant autant que possible ! J’irais un peu plus franchement cette fois ci, alors ne vous étonnez pas si je manque de vous tuer. Ce n’est pas contre vous, c’est juste mon style normal de combat. Et quitte à vous faire honneur lors de ce combat, autant que ce soit en tentant franchement de vous tuer ~ . "

Cette allusion, faite avec un grand sourire et sur un ton plein de naturel et d’innocence, aurait de quoi perturber ou glacer n’importe qui. Mais j’étais fière de ma résolution de me battre sérieusement, peu importe les conséquences sur mon exclusion du tournoi. Au moins, je pourrais me battre de façon plus naturelle, et j’espérais également que mon adversaire en tienne compte pour donner le meilleur de lui-même. Au moins pour sa survie, au plus pour mon divertissement et celui de la foule. Je ne le sous-estimais pas, au contraire, je me doutais qu’il allait être un redoutable adversaire et c’était ce qui me faisait vibrer et bouillonner le sang de plaisir. Nous marchions d’un bon pas, arrivant presque à notre porte. Continuant et changeant de sujet, je mentionnais sa conversation avec Blackwall que j’avais observé de loin et du coin de l’œil. Ils semblaient s’être trouvés en vrais camarades.

"Vous sembliez être en grande conversation avec Blackwall. C’est un bon gars, bien qu’il soit dommage que son allégeance aille plus à l’Inquisition qu’à son sang de Garde. Mais bon, ainsi va la vie, et il aurait pu tomber sur bien plus mal que l’Inquisition. Eux au moins tentent de résoudre cette sordide affaire. "

J’haussais des épaules, regrettant son changement de cœur, mais appréciant suffisamment la valeur de l’Inquisition et de ses membres pour ne pas goûter à l’amertume du mépris et de la déception. C’était son choix, même si je ne le comprenais pas vraiment. Attendant juste à côté du chevalier, qui était pour le moins grand, je me rendais compte que je faisais frêle figure en comparaison. Il me fallait utiliser cela à mon avantage, car malheureusement je ne connaissais rien de son style de combat. Il me faudra m’adapter, comme dans les combats réels. Voilà qui est grisant !






* ~ Fight to the Warden Rythm ~ *





code dialogue: #cc0033

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 428
Sam 1 Sep - 15:34

Le signe du triomphe


- « Ce sera peut être une suggestion que je ferai aux Chevaliers de Créchy. Si nous pouvons nous rendre utile en ces temps troublés alors peut-être l’Inquisition saura-t-elle nous montrer le chemin. »

Arrun rayonnait. Les hommes comme Blackwall, l’honneur et la loyauté à fleur de peau, lui avaient toujours plu. Le barbu aurait probablement fait un grand chevalier et il était regrettable qu’il ait déjà une allégeance. Peu importait, peut-être une alliance avec l’Inquisition serait bénéfique pour tout le monde, mais il ne pouvait bien sûr prendre aucune décision sans l’accord de son Ordre.

Un peu plus loin Elijah esquissait un petit sourire en coin en regardant l’assemblée de guerriers. Il écoutait attentivement Tullia en hochant la tête.

- « Non, la vraie guerre ne se passe pas au soleil dans un stade, mais il est vrai que des combats moins signifiants que le notre sont parfois les bienvenus pour oublier les tréfonds. » Il fit une petite pause. « Un nouvel enclin dix ans après le dernier serait cruel pour Thedas, le Créateur nous préserve de cette funeste idée. Mais je suis d’accord avec vous, l’Enclin n’a pas l’air à nos portes, les engeances ne sont pas plus nombreuses ou plus agressives qu’en temps normal, ni plus organisées au Nevarra en tout cas. Nous avons eut vent de ce qui s’est passé à Orlais mais pour être honnête, beaucoup son sceptiques de ce qui nous parvient. Peut-être serait-il intéressant que vous discutiez avec le Commandant Garde du Nevarra après le tournoi, il sera sûrement intéressé par des informations fiables. Moi et mes frères restons à Combrelande encore quelques jours. Ce sera avec plaisir que je me joindrai à vous Commandant. »

Mais Wylliam appela les participant à se rassembler et Arrun quitta Blackwall avec un salut, et Elijah sortit du stade avec son paquetage afin de ne pas gêner le début de l’épreuve suivante. Tous se rassemblèrent autour du vieil homme alors qu’il distribuait les groupes. Une fois son devoir accompli et aidé de Wylliam pour se relever, il   eut un petit rire


- « Si vous passez en finale je ferai en sorte de corriger cette appellation. »

Wylliam

Une fois les groupes répartit chacun put rejoindre sa porte et attendre l’ouverture. Bereral portait son marteau de guerre en travers de ses épaules, il prenait son temps pour marcher et étudier ses adversaires. Leur groupe était équilibré, un guerrier à l’épée et au bouclier, un guerrier avec arme à deux mains et un voleur. Il y en avait pour tous les goûts.  Le longues jambes s’adressa à eux. Bereral éclata d’un rire sifflant.

- « Ouais bonne chance à toi aussi, par contre je te préviens, si tu me roules dessus je t’écrase. Je pèse pas un bouquet de fleur comme ton fiancé du premier tour. »

Jerric étouffa un rire dans sa barbe. De stature bien moins imposante que Bereral, le voleur était en train de ranger les tresses de sa barbe noire dans sa ceinture. Il jeta un coup d’oeil à l’autre nain, avant de tourner à nouveau son regard sur la porte.

- « Faites ce que vous pouvez, le Marteau reviendra à Kal-Sharok.»


Blackwall

Askhanat entendit à peine le nom de son opposant, il se dirigea vers la porte neuf en faisant tournoyer sa lance, comme pour s’échauffer l’épaule. Comme si le premier tour n’avait pas suffit à le dérouiller. Il se planta devant la porte, la pointe de sa lance dans le sable et regarda approcher Blackwall avec scepticisme.

- « J’espère que tu as conscience que tu n’atteindras pas la finale. Je serai toi je rentrerai dans les jupes de mon inquisitrice avant de me faire humilier. »


Tullia

La femme qui servirait d’adversaire à Arrun pour le second tour était la Commandant de la Garde d’Orlaïs. Il n’aviat pas vraiment fait attention à elle durant le premier tour mais il avait assisté à son sauvetage. Il s’adressa à elle avec prudence, bien que visiblement outré par ses propos.

- « Ce tournoi a des règles, madame, si vous n’avez pas plus d’honneur qu’une bête sauvage faites-nous tous une faveur et retirez vous. »

Mais ces yeux brûlèrent de colère lorsqu’elle évoqua les allégeances de Blackwall.

- « Ou peut-être ne connaissez vous rien de la Loyauté elle même et n’êtes vous pas à même de jugé des motivations d’une autre âme. En attendant que la porte s’ouvre, faites donc silence et gardez votre langue traîtresse derrière vos dents. »


--------------

La voix d’Elyseo retentit dans tout le stade, facilement audible même derrière les grandes portes de bois. Dans un premier temps il donna le nom des combattants éliminés, puis rappela le prix en jeu pour le vainqueur du tournoi. Il entreprit ensuite un rappel des règles du second tour.

- « Deux combats à trois et deux duels, dans tous les cas il ne peut en rester qu’un par groupe ! Les quatre personnes encore en lice passeront en finale ! L’élimination se fait au premier sang, les poisons sont toujours interdits, les participants ne peuvent intervenir dans les combats des autres groupes sous peine d’élimination pour félonie ! »

Il y eut une pause et des acclamations. Puis la voix de l’organisateur s’éleva à nouveaux.

- « A la porte numéro cinq veuillez accueillir Ser Wylliam, Jerric Helars de Kal Sharok et Bereral le Géant d’Orzammar !! »

La porte numéro cinq s’ouvrit et laissa entrer les trois challengers.

- « A la porte numéro deux Messere Lando de Calcio, Dame Elysa Albyon et Dame Irina »


Lando sortit le premier en saluant la foule, maintenant que le nombre de participants était réduit à dix on entendant plus distinctement les noms criés par la foule, clairement, Lando était loin devant ses deux concurrents. Il envoya des baisers à quelques femmes du premier rang et alla se ranger avec les deux jeunes femmes.

Jerric marmonna à Wyll et Bereral, un sourire aux lèvres.

- « Ah, ils ont fait une équipe masculine et une équipe féminine, c’est pas con. Ca fait qu’il y aura au moins une donzelle en finale. »


Bereral éclata de rire mais sembla rapidement perdre son souffle et termina par une quinte de toux.

- « A la porte Neuf Ser Blackwall de l’Inquisition et Ser Askhanat ! »

La lourde porte de bois s’ouvrit dans un grincement sonore identique aux deux précédentes et libéra les combattants du premier duel.

- « Et pour finir à la porte douze, Ser Arrun Manlius et le Commandant Garde d’Orlaïs, Tullia Estrama von Raijer ! »


Les applaudissements assourdissants de la foule résonnèrent entre chaque entrée mais les gardes des ombres réunis non loin de la porte douze furent particulièrement bruyants. Chacun put prendre place et le silence se fit dans les gradins.

- « Que le second tour du tournoi de Combrelande…. COMMENCE ! »


Le bruit de la corne de brume retentit et les lames purent se croiser à nouveaux au dessus du sable

-----------------------------------------------
Attention <3
L’ordre dans lequel vous posterez les premiers posts du second tour devra rester identique jusqu’à la prochaine pause


.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garde des Ombres
- Inquisition -
Messages : 135
Sam 1 Sep - 20:30

Le Signe du Triomphe


Cet Ashkanat, l'éternel second, était une teigne violente. Blackwall pouvait le sentir à des lieux. Le Qunari puait la rage du combat et l'anticipation. Ecoutant sans broncher -Blackwall pensait pouvoir garder son sang froid après tout-, l'Agent de l'Inquisition se prépara doucement, vérifiant une dernière fois toutes les sangles de son armure. Caressant sa barbe, il ne regardait même pas Ashkanat et se concentrait sur la porte. Accrochant son bouclier à son bras, et tenant son épée d'argentite dans l'autre, il coinça son casque sous son échelle. Et alors que les premiers participants se faisaient appeler par Elyseo, Blackwall dit tranquillement à Ashkanat.

« Je ne savais pas qu'ils acceptaient la candidature des coqs dans le Grand-Tournoi. Mon Inquisitrice, comme tu dis, ferait une simple bouchée de toi, avant de vite te recracher afin de ne pas attraper la rage. Tu n'es qu'une petite friture, Qunari. »


Calmement, il sourit tout en continuant à ignorer Ashkanat du regard. Si ses paroles avait un quelconque effet sur le Qunari, ce que Blackwall doutait grandement, il était toujours plus facile de tromper un adversaire en rage qu'un adversaire en pleine possession de ses moyens. Et puis, cette bête sans honneur le méritait un peu. Mais avant qu'une plus longue discussion s'établisse, Elyseo annonça leur duel, et il entra dans l'arène.

Le sable tamisé faisait un bruit familier sous ses bottes d'acier, et les choeurs de la foule éveilla en lui à nouveau la soif du combat. Un combat honorable, sous les auspices du Créateur, de son Inquisitrice, et du Peuple. Qu'est ce que Blackwall pouvait demander de mieux ? Il écarta les bras pour accueillir les hourras de la foule, qui n'étaient probablement pas dirigés à lui. Peut être pas tous. Mais c'était la façon d'un homme de l'arène, qui profitait de son image pour faire penser des choses au publique. Il pointa son épée à Ashkanat, tout en souriant, sa barbe flottant au vent chaud de l'arène. D'un geste fluide, il mit son casque en place.

Et la corne de brume résonna, signifiant le début du combat. Ashkanat ne perdit pas de temps, et commença à s'approcher, lance en main prête à frapper. L'avantage de l'allonge était avec le Qunari, et s'approcher serait difficile. Blackwall devrait user de tout les talents de son art du combat, et notamment de son bouclier.

Il commença à courir, bouclier au devant et épée au clair, se protégeant. Ashkanat ne portait pas d'armure, et malgré le cuir épais des Qunaris, Blackwall pouvait terminer rapidement le combat si il parvenait à passer à travers la lance. Chargeant, il espérait pouvoir percer la défense. Mais Ashkanat était lucide. C'était un très bon guerrier, très confiant en lui même. Il submergea la défense de Blackwall d'attaque, forçant l'Agent de l'Inquisition à arrêter sa charge. Concentré sur sa défense, même si il pensait que son armure pouvait absorber le choc, Blackwall ne pouvait rien faire. Il devait attendre une percée dans l'attaque d'Ashkanat.

Spoiler:
Premier jet de dés : S'approcher d'Ashkanat suffisamment pour attaquer [ECHEC]
Second dé : Attaque [Echec]


Oh Grey Warden... What have you done ? 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 428
Sam 1 Sep - 20:30
Le membre 'Blackwall' a effectué l'action suivante : Faire appel au hasard...


#1 'Destin' :


--------------------------------

#2 'Destin' :

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

[Mission] Le signe du Triomphe - Tullia, Blackwall, Wylliam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 8Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Sujets similaires
-
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» [Blog] LEGO Actu 2011 : nouvelle mission, nouveaux gangsters !
» ====ORDRE DE MISSION=====
» Mission de mes carottes
» signe de geekitude...le nab's tee-shirt...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Combrelande-
Sauter vers: