en haut du forum
en bas du forum



Les Masques du Noble Jeu (PV Léopold)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
avatar
Garde-Commandeur d'Orlaïs
- Gardes des ombres -
Messages : 445
Ven 14 Sep - 15:39

Les Masques du Noble Jeu


Léopold reprit le verre, et répondit à ma question en se montrant moins taciturne. J'haussais cependant un sourcil en le regardant d'un air surpris quand il mentionna que cela lui rappelait son enfance. Il avait vécu dans un port paumé étant petit ? Vu ses origines j'en doutais, mais sans doute que c'était plus le côté port paisible qui lui rappelait cela. Ici on était dans le trou d'Orlaïs, et lui avait du vivre dans un des ports marchands luxueux des rives ouest. Mais ma curiosité sur sa jeunesse ne fut pas satisfaite, car pour ma plus grande surprise et mon plaisir, il parla enfin de façon constructive. Ou plutôt, il annonçait qu'il avait des questions. Enfin, il se décide à prendre le taureau par les cornes ! Le vin semblait faire effet, même s'il en buvait par petite rasade comme les dames nobles d'Antiva. A chacun son niveau, sans doute. Gardant mon verre en main et lui faisant signe de la tête pour l'encourager, je m'installais plus confortablement dans mon siège pour entendre ce qu'il avait à dire. JE m'attendais à devoir me justifier pour beaucoup, mais finalement c'est une question assez sensée qui sortit de sa bouche. Il parlai de cet Archidémon, de ce dragon qui accompagnait Corypheus. J'étais toujours autant étonnée que tout le monde l'appelle ainsi, alors que de nombreuses preuves montraient l'incohérence de cette appellation. Mais à esprit traumatisé et impressionné, on peut laisser passer cela. Il se demandait si un Enclin allait arriver, et si nous ne devions pas le combattre en conséquence. Sa question montrait au moins qu'il n'avait aucune réticence à accomplir son devoir et à retourner au combat, malgré la débâcle subie. Je poussais un léger soupire et très sérieusement m'attelais à lui répondre.

"Un Enclin est certes confirmé quand un Archidémon apparait, mais il y a trop d'incohérences sur la table pour dire que c'est bien un Enclin. "

Sa question était pertinente, dans le sens qu'il n'avait pas toutes les informations que j'avais à ma disposition, ni mon recul. Je n'étais pas affectée comme eux par l'Inébranlable, aussi j'avais pu analyser les choses sous un autre angle et recouper d'autres données. Il me manquait certes l'expérience d'avoir rencontré en chair et en os ce dragon ou ce Corypheus, mais les circonstances actuelles montraient que c'était une expérience à éviter autant que possible pour un Garde des Ombres. Je démontais donc un à un et de façon très méthodique, chose surprenante venant de moi quand on me connait pas, les moindres preuves et hypothèses d'un Enclin actuel.

"Premièrement, nous n'avons vu ou sentit aucune activité supérieure des engeances dans Thédas, et même dans les Tréfonds. J'ai envoyé des corbeaux et des messagers aux personnes que je connais dans les autres garnisons de Gardes et croisé les quelques infos que j'avais de l'Inquisition. La conclusion est que nous sommes bien loin du cas du 5e Enclin. "

Wulf m'en avait parlé, et je l'avais également vécu de loin. Nos expériences respectives montraient qu'il n'y avait ici pas les symptômes habituels pour un Enclin. Il n'y avait pas de vague d'engeances, pourtant si caractéristique d'un tel évènement. Je plongeais mes yeux étranges dans ceux du garde, continuant de parler avec autant de passion que de résolution.

"On est alors en droit de se demander... Mais pourquoi entendons nous l'appel ? Pourquoi ce dragon aux côtés de Corypheus qui semble être une engeance ? "

C'était une question pertinente et importante, et sans doute le principal problème pour les Gardes. L'Appel était une chose terrible, mais son inconstance et le fait qu'elle ait disparut presque aussi vite était un élément clé. D'un Garde à un autre on n'avait pas le même effet, hors Wulf m'avait bien confirmé que pour tout le monde c'était la même chose. Là, il fallait pousser la réflexion plus loin.

"De nouveaux, des incohérences. Un Achidémon est en effet un ancien dieu corrompu sous la forme d'un dragon qui guide les engeances à la surface. Il n'y a pas d'armée d'engeances, et ce dragon semble plus être à la botte de Corypheus qu'autre chose. Corypheus est une engeance, mais sont cas de conscience est si particulier chez une engeance qu'il doit être traité avec grande réflexion."

On ne pouvait s'attaquer au cas de Corypheus sans une grande prudence. Selon quelques rapports de l'Inquisition, données par une personne ayant directement été en contact avec cette engeance par le passée, Corypheus était bien une engeance qui avait été emprisonnée par des Gardes. Et le fait qu'elle ait put s'échapper, mais surtout survivre... Et s'il peut commander un Archidémon, cela veut dire qu'il est supérieur à un dieu déchu. Ou alors que ce dragon n'est pas un de ces dieu corrompu. La deuxième option me semblait la plus plausible, surtout quand on connait la rumeur comme quoi ce Corypheus ferait partie de ces premier mage à avoir traversé l'Immatériel. S'il y a de la magie, alors beaucoup de choses sont possibles. Il me manquait forcément des éléments pour pouvoir attester de façon certaines l'une et l'autre hypothèse, mais je faisais confiance à mon instinct et préférais ce qui me semblait être de la plus grande probabilité et cohérence avec les autres faits. Mais l'Appel... voilà quelque chose de bien fâcheux. Je poussais un soupire, car cela avait causé de nombreuses pertes de Gardes dans tous Thédas.

"Pour ce qui est de l'Appel...Il n'y en a plus, non ? Et pourtant le dragon est toujours là. Ce qui prouve que cet Appel devait être artificiel. J'en ai discuté avec l'Inquisition, et il semble que ce soit l'oeuvre d'un démon dans l'Immatériel ayant travaillé avec Corypheus."

C'était véridique, venant de l'Inquisitrice elle-même. Un démon de la Peur ou des Cauchemars, je ne sais plus. Il semblait qu'il avait accepté un pacte avec Corypheus pour amplifier la peur des Gardes et ainsi générer de façon indirecte l'Appel. Le fait que Corypheus soit une engeance avait sans doute affaire avec cette conséquences. La peur était connue pour provoquer des comportements terribles et désespérés. Ca n'avait pas loupé avec les Gardes d'Orlaïs. Je ne connaissais pas la Garde-Commandeur Clarel, mais je préférais me rassurer en me disant qu'elle avait manipulée mentalement voir contrôlée pour en arriver à de telles extrémités. Sacrifier ainsi des Gardes des Ombres, avec de la Magie du Sang... Sans avoir rien vérifié en plus. Comme si elle ne pouvait pas demander de l'aide des autres Garnisons ! Une confusion qui me laissait perplexe même maintenant. Mais je n'étais pas là, alors je ne pouvais complètement me permettre de juger. Même si personnellement j'aurais foutu le camp avant que ça dégénère pour rejoindre une autre garnison de garde et prévenir de cette folie ! Je buvais un peu de vin, réfléchissant à comment aborder la dernière question. Certes, nous n'allons pas rester les bras croisés à ne rien faire. Mais une fois de plus, il fallait faire preuve de prudence. Bizarre quand ça vient de moi, non ?

"Corypheus reste une engeance, et donc notre devoir de s'en occuper. Cependant, vu comment il peut nous manipuler et nous faire perdre la raison, je n'ai certes pas envie de nous jeter dans la gueule du loup pour devenir ses pantins. Combattre est une chose, mais de façon réfléchie et préparée dans ce cas. Tant que nous ne saurons pas comment contrer sa prise de contrôle, nous restons un danger pour les autres et nous devons rester à l'écart."

Je vidais mon verre d'une traite, me sentant bien réchauffée et d'une certaine manière en jambe pour un entrainement avec les éclaireurs. Un petit sourire s'affichait sur mon visage, alors que mon teint devenait plus rosé et mon regard brillant d'une flamme inquiétante. J'haussais des épaules, posant mon verre et parlant avec plus de véhémence et de chaleur. Il n'était pas dit que nous allions rester terrés comme des lapins. Ou alors des lapins avec des pièges vicieux et des crocs à la place de petites quenottes toutes mignonnes.

"Mais cela ne veut pas dire que nous allons rester là à nous tourner les pousses. Nous aiderons l'Inquisition avec le savoir à notre disposition sur les engeances, en espérant que cela puisse être utile. Nous devons nous reconstruire, trouver les zones où les engeances sont de sorties tout en évitant les Venatoris qui pourraient tenter de nous couper l'herbe sous le pied. Voilà ce qui est prévu..."

Je soupirais, le regardant avec un certain amusement et croisant les bras. Je me mis à rire un peu, raillant ce que j'avais récupéré comme gardes et dont je devais m'occuper jusqu'à ce qu'ils aient retrouvés la santé.

"Cependant, avec la bande de bras cassé que j'ai récupéré à Fort Céleste, je peux vous dire que c'est pas de suite que vous allez être de sortie ! Beaucoup trop d'entre vous sont encore sous le choc, et vous manquez d'entrainement. Quand votre peur aura cessé et que vous reviendrez sur terre, alors on pourra s'occuper de choses sérieuses."

Je me pensais un peu plus en avant, le fixant de mes yeux étranges et parlant d'une voix plus charmeuse et veloutée.

"Alors... Satisfait ~ ? Fu fu fu fu fu !"

Je flirtais un peu, mais plus par habitude que par véritable envie. Il était mignon comme garde, mais tellement trop insignifiant et plat comme caractère pour me tenter d'une quelconque façon. Et puis, c'était un de mes Gardes. Si je me mettais à draguer et à coucher avec mes propres hommes, ça ferait bazar dans la basse-cour.




* ~ Fight to the Warden Rythm ~ *





code dialogue: #cc0033

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garde Orlésien
- Gardes des ombres -
Messages : 68
Emploi/loisirs : La lecture, servir la Garde, fuir ce stupide chien...
Lun 24 Sep - 21:56

Les Masques du Noble Jeu


La Commandeur écouta ma question, au fond de moi, je connaissais déjà la réponse… mais je savais que l'entendre de la bouche de ma supérieure me permettrait d'avoir la confirmation de mes doutes. Elle commença à mettre en avant les incohérences, et le Créateur, ainsi que le Commandeur-Garde apparemment, sait qu’il y en a beaucoup. Déjà, même si je ne suis pas un expert, je suis presque sûr que jamais un archidémon ne se déplacerais sans, au moins, une horde d’engeances. De plus, il s’emblait répondre à l’appel à l’aide de ce mage tévinter… je ne pense pas qu’une créature casi-divine soit près à attaquer l’une des forteresses de ses pires ennemis juste pour sauver un pitoyable mage humain. Chose qui me surprit, la Commandeur, plus informée grâce à ses nombreux contacts. Elle parla alors du 5ème Enclin… l’histoire de la Garde féreldienne, bien que glorieuse, était assez tragique, après tout, la quasi-totalité de leur Ordre avait été massacré, j’aurais aimé comparer la… "tragédie" d’Osthagar à notre situation à l’Inébranlable, mais je n’étais pas dupe. Nos frères et sœurs férediens étaient morts en accomplissant leurs devoirs. Nous, nous avons été manipulés par une des créatures que nous avions juré de détruire. J’avais même entendu une paysan dire qu’ils étaient des traîtres, avant de se faire méchamment corriger par une Garde qui n'avait pas apprécié les remarques du roturier.
De plus, je faisais confiance à notre commandeur en matière d’Enclin, elle avait côtoyé des héros de la précédente invasion, pas moi. Je me contentais d’écouter son argumentaire, buvant des lampées de vin de marinière constante, jetant un rapide coup d’œil à la bouteille, elle semblait vide, assez pour un demi-verre toute-au-plus… Par chance, les mois entourés de joyeux compagnons aux goûts plus qu’alcoolisés avaient, un peu, augmenter ma résistance aux breuvages.

Lorsque le Commandeur parla de l’Appel, j’aurais aimé lui demander si elle l’avait elle aussi ressenti. Mais je savais aussi que peu importe la réponse, elle ne me plairait pas…

Un démon nous manipulait ? Je n’avais pas été mis au courant. En même temps, je n’avais guère cherché à en savoir plus… mais un démon pouvait faire ça ? Et bien oui, apparemment…

"Le démon de la peur… savez vous s’il a été éliminé ?"

Dis-je alors, lors d’un moment de silence. Je ne savais pas quoi dire d’autres, je ne sais pas moi-même quelle était la réponse que j’attendais.
Je ne sais pas moi-même pourquoi, mais quand la Commandeur m'assura que notre travail était bien d'annihiler la créature, que ses fidèles appelaient "Ancien", je fus soulagé. C'était un sentiment de vengeance ? L'envie de se racheter ? Les deux ?
Mais peut importait, comme le disait la Commandeur, nous devions nous reconstruire avant tous. Sinon, notre… "survie" à l'Inébranlable aurait été utile qu'a Corypheus.  

J’eu un petit rictus lorsqu’eux la Commandeur parla de la situation de la Garde, dire . J’aurais aimé la contredire, mais j’avais beau chercher, je ne trouvais rien à redire. Nous étions soit des "vétérans" traumatisé, soit des recrues, ayant, pour la plupart, jamais vu d’engeance de leurs vies. Alors affronté une créature ayant pris le contrôle de ce… dragon corrompu, n’allait pas être une mince affaire.

C’était… du charme ? Non, ça devait être l’alcool qui me faisait penser n’importe quoi. Ou alors c’était pour me déstabiliser, comme lorsqu’elle avait mis sa main sur ma tête. Bon, peu importe, je réussi à ne pas devenir rouge, en grande partie parce que je devais déjà ressembler à une pomme bien mûre avec tous ce vin que je m’étais enfilé.

"Oui, Commandeur-Garde."

Par chance, j’avais même réussi à ne pas balbutier. Étonnant quand on sait à qu’elle point je suis mal à l’aise dans pareil situation.

"Desi… Voulez-vous autre chose ?"


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garde-Commandeur d'Orlaïs
- Gardes des ombres -
Messages : 445
Mer 26 Sep - 16:28


Les Masques du Noble Jeu


Léopold écouta avec attention, et ses expressions ne semblaient pas montrer de la contrariété, un désaccord ou bien une certaine indignation. Il avait l’air assez détendu et attentif, ingérant toutes les informations que je lui donnais avec calme. Avait il déjà entendu cela auprès des autres Gardes ? Est-ce que Emery avait fait circulé en amont ce genre d’informations ? Quoi qu’il en soit, même le fait d’appeler les Gardes d’Orlaïs une « bande de bras cassé » ne semblait pas le choquer le moins du monde. Ou bien il s’en fichait, ou bien il reconnaissait lui-même la vérité derrière cette plaisanterie. Je regardais la bouteille, qui était vide à présent et ne pouvait plus vraiment nous aider. La tête un peu rougeaude de Léopold était signe que le vin avait bien agit sur lui. J’étais simplement étonnée qu’un gaillard comme lui soit aussi atteint pour si peu. Mais s’il ne tient pas l’alcool… il demanda si le démon de la peur avait été éliminé. J’essayais de me rappeler ce que l’on m’avait dis, mais à aucun moment je n’arrivais à me rappeler d’une élimination définitive.

"Mh… De ce qu’on m’a dit, c’était un démon puissant de l’Immatériel, relié au cauchemard, un truc du genre… Il semble qu’il ait été suffisamment affaiblis pour rompre le charme de l’Appel. Mais les gens auront toujours peur de l’obscurité, de ce qui se cache et ce qui grouille. Il ne disparaitra jamais vraiment à mon avis. "

C’était un fait, les gens auront toujours peur de quelque chose, et le climat en ce moment dans tout Thédas n’allait pas aider. Sa question était pertinente, car on pouvait craindre que ce démon reprenne du poil de la bête et provoque de nouveau l’Appel. Mais si nous sommes assez intelligents, et je l’espère, nous aurons au moins assez de jugeote pour nous méfier et ne pas sauter sur des conclusions hâtives. Je l’avais invité à me demander autre chose, et je le vis légèrement perturbé. Le vin sans doute. Il était satisfait de ma réponse, et voulu mettre un terme à l’entretien en me demandant si j’avais autre chose à lui demander. Mes yeux perçants se posèrent sur lui, fronçant légèrement de sourcils et restant un moment silencieuse. Pauvre de lui, s’il avait voulu la paix il aurait mieux fait de se taire. Je l’observais, réfléchissant à ce que je pourrais bien trouver. C’était un garçon calme, quelque peu apathique et d’une apparence molle qui ne plaisait guère à mon caractère. Mais le fait d’avoir refusé d’obéir aux ordres était une chose, cela démontrait une certaine volonté. J’étais intriguée par cette… incohérence physique et mentale. Sans faire de détour, je lui posais sur la table ma pensé, ne prenant pas vraiment de gants pour lui faire part de mon avis sur lui.

"Mh… je suis étonnée d’une certaine chose, tout de même. Vos actions sont si différentes de votre attitude. J’ai entendu parlé de la manière dont les orlésiens sont capable de se dissimuler sous de faux semblants…"

Je souriais quelque peu, la malice revenant à la charge en même temps que ma curiosité. Rien de tel comme véhicule que mes sous-entendu et mon humour quelque peu caustique, pour provoquer chez lui une réaction intéressante. Car c’était le mot et tout ce que je cherchais : qu’il soit intéressant.

"En tant que bon noble Orlésien, n’auriez-vous pas oublié de retirer ce qui vous sert de masque en entrant chez la Garde ? Je me demande ce qu’il se cache derrière cette attitude atterrée et passive, fu fu fu ~ ! "

Je riais légèrement, mon regard pétillant posé sur lui et mon sourire de prédateur affiché comme un étendard. Il n’avait pas beaucoup d’options pour s’échapper.






* ~ Fight to the Warden Rythm ~ *





code dialogue: #cc0033

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garde Orlésien
- Gardes des ombres -
Messages : 68
Emploi/loisirs : La lecture, servir la Garde, fuir ce stupide chien...
Jeu 11 Oct - 21:25

Les Masques du Noble Jeu

La réponse de la Commandeur ne me plaisait pas. Bien sûr, elle avait parfaitement raison, je ne connais pas grand-chose sur les démons, et ce que je sais viens du cantique, mais si ce… démon des Cauchemars est aussi puissant, le tuer ne pouvait pas mourir aussi facilement… surtout s’il s’alimente des peurs de chacun… Rien que la terreur que ressentent certains "vétérans" de la Garde devrait le sustenter pour les mois à suivre… Néanmoins, je ne pense pas qu’il prévoit un nouvel Appel… Inutile, maintenant que toutes les garnisons sont aux courantes. Mais nous devions nous tenir prêt à tous… des organisations, et même des civilisations, avaient disparu par la simple faute de leurs arrogances… nous étions affaibli, nous nous devons de faire attention pour ne pas disparaître.

Alors que je demandai, avec une certaine subtilité, si notre entretien était fini. J’eu le ‘‘bonheur’’ d’avoir une réponse négative… Bien assis sur ma chaise, je soufflais intérieurement. Cet entretient me mettais mal à l’aise. Je n’avais pas vraiment cherché à le cacher, mais je commençais sérieusement à regretter d’avoir suivi Alan. En même temps, ce n’est pas comme si j’avais eu le choix… Je savais que la Commandeur était moins ‘‘protocolaire’’ que Clarel, mais je ne m’attendais pas à un tel entretien… J’avais l’impression d’avoir bu plus maintenant que dans toute ma vie. C’était sans doute le cas d’ailleurs… Peu importe.

Mes actions ? mon attitude ? Veut-elle parler du fait que j’ai épargné des elfes ? ou que j’ai refusé de mourir pour l’invocation d’un démon ? Dans les deux cas, je ne voyais qu’une l’acheter d’un individu incapable d’aller au bout de ses idées… enfin pour le premier cas c’est ce que mon père a vu, moi je voyais ça plutôt comme ‘‘juste’’, je n’avais aucun grief contre ces elfes… mais je n’avais aucun regret à ne pas l’avoir fait, inutile d’en avoir, ce qui est fait est fait. De plus, je sers mieux l’Empire, et même Thédas en étant dans la Garde… en tout cas c’est ce que je crois.

Lorsqu’elle parla de mon attitude "étrange", j’eu un petit rire… je ne saurais dire si c’était nerveux ou parce que la Commandeur croyait vraiment que je me cachais derrière une attitude passive…

« Hélas, Commandeur, je n’ai pas eu à retirer ce masque qui fait la réputation de notre noblesse… C’est d’ailleurs, car je n’ai jamais su correctement le porter que je suis ici… Je ne m’en plains pas néanmoins… Au moins, ici, je n’ai pas l’impression d’être inutile. »

Et après une petite pause… pour souffler un peu, je finis par dire sans réfléchir :

« Et vous ? Vous avez un accent Antivain, si je ne m’abuse, et il est dit que vous faisiez partie de la Garde de Férelden… Pourquoi un tel voyage pour finalement rentrer dans la Garde, et abandonné l'aventure ? »

Quand je me rendis compte de se que je venais de faire, je devins encore plus cramoisie qu’avant, un exploit :

« Je… désolé. J’ai outrepassé les bornes… »

J’aurais aimé être à mille lieues d’ici, même l’estomac d’un Archidémon m’aurait plus convenu que ce bureau…  


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garde-Commandeur d'Orlaïs
- Gardes des ombres -
Messages : 445
Sam 13 Oct - 21:40


Les Masques du Noble Jeu


Le Garde faisait du mieux qu'il pouvait, mais je fus ravie qu'il esquisse un petit sourire. Il en était donc capable, ce coquin... S'il travaillait un peu plus dessus, nul doute qu'il réussirait à charmer la moitié des demoiselles du coin. Enfin, celles qui aiment le genre réservé et de présence fantomatique. L'équivalant d'Alan, mais en transparent. Bha, en combat ça doit être utile si les ennemis ne te remarquent pas. Quoi qu'il en soit, il disait ne porter aucun masque, d'où la raison de sa présence ici. Ainsi, incapable de correspondre au dogme de son environnement et à s'adapter, il a fuit dans un réflexe de survie pour retrouver un groupe archaïque acceptant la simplicité. Mhh... Ca se tente, chez les Gardes il a une chance d'exister. Tant qu'il arrive découper des engeances bien sûr. Je souriais, l'observant avec amusement.  

"Un sans masque, voilà qui est intéressant... Une rareté, mais bon... On n'a pas besoin d'être Orlésien pour en porter, fu fu fu ~ !"

La suite des évènements me surpris également. Dans un excès de confiance ou bien la vinasse lui montant à la tête, Léopold m'interrogeas sur l'origine de mon accent, et pourquoi j'avais rejoins la Garde de Férelden. Mais ce nouveau courage fut presque immédiatement tué par une pléiade d'excuses bredouillante. Je riais intérieurement, amusée par cette timidité et cette espèce de coquille dans laquelle il se renfermait aussitôt par peur de se faire mordre. C'était vraiment mignon. A se demander en fait ce qu'il faisait dans ce monde cruel et sauvage. Que le Créateur ait pitié de son âme. La question en soit n'était pas un problème, et assez logique à poser. C'est donc sans mal et de façon très détendue que j'y répondis.

"Hooo, ça ? La réponse est assez simple en fait. J'ai été trouvé dans les Tréfonds par les Gardes de Férelden et j'ai subis le rituel de leurs mains. Il était donc naturel que je vienne avec eux. Avant cela, je n'ai aucun souvenir de mon passé donc aucune idée de ce que je faisais avant. Mais le fait d'être Antivane, avec mon accent je ne peux le nier."

Oui, ça c'est certain on peut pas dire que les chiens font des chats. Je souriais un peu plus en pensant à la partie aventure. Certes en n'étant plus Corbeau j'avais eu accès à d'autres plaisirs d'aventures, mais au moins j'avais la satisfaction de toujours pouvoir tuer et nourrir de sang mes chères dagues. Que pouvais je demander de plus ? J'avais même eu le plaisir d'ambiancer un peu les autres Gardes, ces chanceux !

"Pour ce qui est de l'aventure, je dois dire que depuis que je suis Garde je ne m'ennuie jamais ! Ou alors je fais en sorte de ne pas m'ennuyer. A Fort Bastel, ils ont vraiment eu besoin que j'amène un peu de chaos. C'était tellement morbide et lassant...."

Je levais les yeux vers le ciel, soupirant en pensant à quel point c'était ennuyeux à mon arrivée. Des patrouilles ennuyeuses, des tours de garde ennuyeux, des soirées ennuyeuses... Il a bien fallu que j'invite une fois toute une tripotée de danseuses et de prostituées ambulantes pour les dérider un peu ! Enfin, pas mal avaient râlé et criés au scandale, mais au moins ça leur changeait un peu les esprits. Je crois que certains éleveurs appellent cela de l'enrichissement... Ma foi, pendant 10 je leur ais bien enrichi l'environnement avec mes 400 coups. Et celui des danseuses n'était pas mon pire. Maintenant que cela avait été dit, je jetais un coup d'oeil au dehors. L'heure tournait, et je sentais que Léopold n'aurait rien d'autre d'intéressant à me dire. Une autre fois peut être. Pour une première entrevue, le fait qu'il ait survécu sans piquer une crise de panique vu son caractère semblait être une victoire. Autant ne pas aller plus loin. J'allais donc le congédier, rassemblant d'un geste de la main les quelques papiers sur la table.

"Bon... Si vous sentez qu'être parmi nous vous permet d'avoir un but et d'être heureux, alors tant mieux. Si vous avez un doute ou besoin de réponse à vos questions, vous pouvez toujours vous adresser à Alan ou bien à Emery. Dans mon cas, uniquement si on est en rade de vin ou de bière, et si un contingent de Templier à moitié nu arrive à Térébinthe."

Je me levais, sonnant ainsi la fin de l'entretien et la liberté chérie de Léopold. Je lui souriais, lui tendant une main pour le saluer.

"Ce sera tout, Garde Léopold. Ravie d'avoir put discuter. Je vais vous laisser tranquille à présent et retourner à votre entrainement. Ou cuver le peu que vous avez bu, ha ha ha ! "

Je riais, mon regard pétillant posé sur son visage un peu rouge. Je me demandais s'il allait tituber en sortant du bureau....




* ~ Fight to the Warden Rythm ~ *





code dialogue: #cc0033

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garde Orlésien
- Gardes des ombres -
Messages : 68
Emploi/loisirs : La lecture, servir la Garde, fuir ce stupide chien...
Sam 27 Oct - 23:27

Les Masques du Noble Jeu


Je mentirais en disant que sa remarque ne blessait pas un tant soit peu mon orgueil. Mais cela me surprit aussi. J'ai toujours pensé que les "masques" étaient propres à la culture orlésienne… On pourrait penser que c'était de l'étroitesse d'esprit de penser ça, c'est en grande partie pour cela que je ne posai pas la question.

Alors que je m'excusais de mon manque de manière, et de ce je pouvais moi-même qualifié d'insubordination, je fus à la fois grandement et agréablement surprit que la Commandeur ne prenne pas mal cette question. Elle semblait même assez amusé par mes pitoyables tentatives d'excuse. Sa réponse était pour le moins… déroutante… J'aurais aimé trouver le courage de lui poser des questions, mais… disons qu'il n'y avait plus de vin. Cela me surprenait, tout d'abord pourquoi une amnésique ne chercherait-elle pas a en apprendre plus sur ses origines ? Oubliant les questions qui naissaient dans mon esprit légèrement aviné, je me reconcentrais sur la discutions…  

Elle dit alors que les Gardes lui apportait suffisamment d'aventure. Et bien, certes la Garde garantissait voyage et gloire, mais elle limitait grandement les déplacements, et je ne pensais pas que cela plairai à une femme comme la Commandeur. Après, la question est, a-t-elle toujours était ainsi ? Question, qu'un fois encore, je n'osais poser. D'après ce qu'elle disait, elle apportait… le chaos au sein de Fort Bastel. Donc je pouvais supposer que son caractère avait toujours été le même.   

Elle décida de mettre fin a notre entretient, non sans une pointe d'humour qui semble la caractérisé. Au moins, maintenant, je sais qu'elle a une certaine… prédisposions pour les templiers… Pauvre Alan. Lui qui passe tant de temps avec elle… Je remerciai aussi le Créateur de ne pas avoir fait de moi un templier…

"Bien compris, je ne vous dérangerais que pour les sujets les plus… importants."

Ce n'est qu'après que la Commandeur m'ait permis de partir que je me levai de mon siège.

"Je vous remercie… mais je pense que les entraînements devraient… m'aider à me vider la tête. Bonne fin de journée, Commandeur."

Je réussis à faire un salut de la main, et, presque en ligne droite, je me dirigeais vers la sortie, jamais aussi heureux d'aller à un entraînement.



Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Les Masques du Noble Jeu (PV Léopold)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» [Collectible] Les Masques Kanohi
» 24 Novembre 1456 : Mariage noble de Rosa et de Louis-Hubert
» [Story/Investigation] L'origine des masques des Toa Mahri
» Un mariage noble Espagnol
» [Edit] DU LIGNAGE NOBLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Lac Célestine :: Térébinthe-
Sauter vers: