en haut du forum
en bas du forum



Les chants de l'aube |Quellcrist| |SPJ|

avatar
Archiviste
- Felassan -
Messages : 1084
Mer 19 Sep - 4:42
La simple phrase de Quellcrist, aux aigres-douces notes de mise en garde prophétique, bourdonna encore à ses oreilles bien après qu'il ait accepté d'aller se reposer... Ou plutôt mis son obstination de côté en s'allongeant les yeux fermés pour faire plaisir à ses proches, enveloppé de la fragile quiétude d'une tente à moitié éclairée par le jour naissant. Après l'aube et ses carnages, trois heures passèrent d'un pas alangui, s'égrenant avec la lenteur du temps de l'inaction, lui laissant la désagréable impression de l'avoir gâché. Lorsque Siha se releva enfin et sortit après s'être lavé le visage, ses cheveux nattés battant contre ses côtes tel un serpent d'obsidienne, ses traits tirés trahissaient toujours les vestiges d'une nuit trop courte et d'un mouron passé sous silence.
Ses yeux en amande n'étaient plus que deux maigres fentes, plissées en un frêle rideau protégeant ses iris de premiers rayons du matin. Le temps était maintenant figé dans l’ambiguïté entre deux teintes, l'insistant crachin ayant cessé pour laisser sa place à un étrange brouillard et d'épais nuages gris, condensés comme de lourdes éponges. Et puis il y avait ce froid mordant et insidieux typique de la saison, céraste s'infiltrant jusqu'à l'os de ceux restant immobiles trop longtemps.

Resserrant les pans de sa tunique autour de son cou, l'archiviste rabattit la capuche sur sa tête et pria qu'il ne gèle pas. Les dalatiens s'en sortiraient comme d'habitude avec leurs fourrures quitte à devoir s'abriter dans une grotte pour protéger les bêtes, mais les mages eux, risquaient de ne pas le vivre aussi bien. S'arrêtant une minute en se demandant pourquoi il se souciait tant de ces gens dont il n'était pas responsable, Siha fronça les sourcils et s'acquitta de la routine de tâches quotidiennes en nourrissant les hahls et prenant des nouvelles des blessés à l'avant-poste.
Prenant une grande inspiration, il tapota l'encolure d'un des cervidés et lui parla comme tous les matins, à la recherche de repères et de conseils. Néanmoins il lui fallut faire fi de l'inattention inhabituelle récoltée pour toute réaction. Lucen, la femelle dominante et sa plus grande confidente le regarda longtemps sans ciller, ses yeux noirs peu impressionnés par les flatteries et les dilemmes de cohabitation. Cette dernière ne tarda pas à lui tourner le dos, privilégiant son repas.

« Voilà une étourdissante onde de réconfort, merci... » Murmura-t-il en dalatien, dodelinant de la tête avec une pointe d'ironie. « Je sais que j'ai du retard mais c'est pas la peine de bouder, j'y suis pour rien cette fois. »

Haussant les épaules dans une légèreté qu'il était loin de ressentir, Siha en retourna à ses affaires. Ce n'est qu'après une longue heure d'allées et venues lui permettant de faire le ménage dans ses confuses pensées qu'il retrouva un semblant de contenance, même si son éveil et son humeur laissaient encore pas mal à désirer. Il avait bien envie de retourner à l'avant-poste pour voir où en étaient les choses, mais d'un autre côté il craignait que sa présence trop constante ne rende les mages plus nerveux. Néanmoins si tant est que leur collaboration prenne la meilleure des tournures, il faudrait bien que chacun se fasse à son voisin.
Rassemblant la confiance qui semblait s'être envolée en même temps que l'obscurité, il s'engouffra parmi les arbres, saluant plusieurs elfes de garde sur son chemin, fermement décidé à préparer du thé pour tous ceux qui le désireraient. Un sac de baies sous le bras et sa boite à thé dans l'autre, Siha s'installa silencieusement devant le feu et savoura le calme après la tempête, seulement rompu par quelques ronflements discrets et le chant des premières fauvettes. Choisissant méthodiquement les feuilles de thé et une poignée d'épices, le métamorphe espéra que l'odeur fruitée du petit déjeuner aurait raison de la fatigue... et des tensions restantes.



Dialogue en #ffffcc

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Leader de mages libres
- Mage Libertaire -
Messages : 152
Ven 26 Oct - 0:38
Lendemains cléments


Le calme, enfin le calme. Ce calme que seul l'esprit peut trouver lorsqu'enfin, il se sait hors de danger. Les tension reste présente dans chaque parcelle de muscles de Quellcrist, mais nombre de ses pensées, de ses doutes encore présent le soir précédent se sont estompés. Elle ne pense plus aux templiers les ayant traqués, ni à ceux ressemblant à des monstres. En prenant cette eau dans ses mains, et en l'apposant sur sa peau, elle ne pense qu'à son propre bien être pendant quelques minutes. Ce bonheur, comme d'autres mages du groupe passés ici avant elle, ne se l'ont que très peu octroyé depuis leur fuite du Cercle et leurs divers heurts survenus durant leur parcours. Il n'y a pas plus rafraîchissant que de se baigner et surtout enlever la crasse d'un passé. Le sang d'un mage senior, le sang de templiers, l'odeur pestilentielle résultant de plusieurs jours de marche ... et tant d'autres choses, dont certaines que l'on pourrait croire folles. Mais le temps viendra pour les conter.

Pour le moment, Quellcrist repart à l'avant poste, de nouveau habillée et bien plus sereine qu'avant, un état sommes toutes rare au vu de son habitude à s'inquiéter et s'imposer des barrières envers son prochain. Et elle s'avance au milieu du campement de fortune de mages humains où se mêlent quelques archers et dalatiens non affilés aux tâches guerrières, droite, fière. Plus d'épaules voutées, des cernes moins grises sous les yeux, l'humaine en impose d'une autre manière que celle du champ de bataille. Comme si, quelque chose ne cessait d'animer son regard, sa gestuelle d'une certaine audace. D'une prestance faisant s'affaisser ce qui l'entoure sans qu'elle ne prononce un mot. Ninon n'a de cesse de regarder avec admiration et une pointe d'envie sa consoeur, au point d'en oublier le pauvre mage dont elle changeait les bandages. Elle eut la même impression quand tout à l'heure l'archiviste dalatien est passé près d'eux.
« Bonjour. »
Ninon tressaute, regarde à droite, à gauche, en haut pour remarquer un dalatien sur les branches de l'arbre puis elle regarde Quellcrist nerveusement.
« Bonjour C'reen. »
Silence. Elle vient de se rendre compte de sa bourde. Ninon baisse la tête en riant, nerveusement.
« Pardon. Je. J'ai. Je n'ai pas encore l'habitude et en plus j'ai mal dormi donc mes idées ne sont pas forcément claires.
- Tu n'as pas à t'excuser. C'était mon choix et vous faites déjà bien assez d'efforts pour qu'il existe. De surcroit nous ne sommes pas au milieu de templiers. Comment va-t-il. »
Tel un arbre gémissant, le mage blessé encore en train de somnoler répond pour prouver qu'il est encore en vie.
« Tu devrais aller te reposer, Ninon.
- Ça va aller. »
En réalité, la jeune rousse n'a pas envie de dormir, elle a peur. Malgré cette ambiance sécurisante, elle a peur de revoir l'un des siens mourir, comme Gontrand. Gontrand qui est mort, planté en plein ventre par une de ces créatures, habillée des bas d'un templier. Quellcrist n'insiste pas, lâchant un simple soupir empli de mélancolie pour toute réponse.

Car elle repense à ce qu'elle a pu dire à Siha, à cette hostilité ressentie à l'égard de son groupe, et aux quelques ouvrages qu'elle a pu feuilleter concernant ces parcelles de l'histoire, souvent obscurcies pour des raisons politiques ou religieuses. Comment ne pourrait-on pas se sentir lésé en tant qu'humain, par les absurdités de ses ancêtres. Seraient-ils ignorants en Thédas, ou chercheraient-ils à étouffer la réalité pour que jamais ne cessent ces clivages jusqu'à soumission d'une des parties.
Une odeur vient l'empêcher de se plonger un peu plus dans ses réflexions sur le genre humain et la religion. Une odeur à la fois douce et fruitée qui vous attire tel le papillon de nuit vers la chaleur de la lumière.
« Tu risques plutôt d'allonger la liste des disparus en mourant de fatigue. Viens.  »
Penaude, la mage guérisseuse suit sa collègue à petits pas jusqu'au lieu d'où provient cette odeur qui, vient elle aussi la prendre au coeur de la plus douce et chaleureuse des façons.
« Du thé. C'est vraiment ... du thé ! »
S'exclame-t-elle avant de courir vers l'archiviste, sans vraiment y mettre les formes. Non, son envie de thé prévaut sur sa politesse, comme l'enfant fixé sur un objet ou un met qu'il a envie de prendre en main. La rousse se poste le plus discrètement possible près du dalatien et se met sur la pointe des pieds en appui sur une roche, pour observer la mixture bouillonnante. Que dire. Le thé était à chaque période de festivités, l'un des rares cadeaux un peu exotiques venant de l'extérieur des murs du Cercle. Et Ninon adorait ça.
« J'ai l'impression que vous savez mieux que moi parler au coeur de cette demoiselle. Cette persuasion tend à animer ma jalousie. »
Ninon se retourne vivement, prise la main dans le sac par une Quellcrist appuyée contre le tronc d'un arbre et pas le moins du monde agacée. Elle semble même amusée par la situation. Décontenancée et bel et bien un peu bête, la rousse de son côté s'excuse à demi mots auprès du dalatien avant de s'installer, en demandant bien sûr l'autorisation avant.

« Note pour moi-même. Pour bien commencer une journée qui risque d'être riche en discussion et ce, après une nuit d'intenses combats, penser à faire du thé.
- Ce ne serait pas mieux de laisser ça à Salomé ? Parce que ... »
Quellcrist écarquille les yeux, surprise et quelque peu outrée. Mais il est vrai qu'il ne valait mieux pas la laisser derrière un fourneau, ou lui passer autre chose que de la viande à cuire. Il suffit de lui mettre de l'huile et de la myrrhe devant le nez pour qu'elle en fasse de la violette pourrie mélangée à une piquette d'auberge. La mage croise les bras et fronce les sourcils.
« Tu exagères. La dernière fois, ma soupe n'était pas si terrible que ça.
- C'est vrai, mais ne remets plus de résine la prochaine fois. Ce n'est vraiment pas un condiment fait pour ce genre de plats...erm. »



Give our pieces back to her
Fate will echo between the worlds through the shores of the fallen souls. To this land that I served with pride, visions clear in the fading light. And we walk through the shadows of pain. Come and walk with me...TO THE END! (⚡️) lord of the lost.


Voix de Quellcrist

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archiviste
- Felassan -
Messages : 1084
Lun 19 Nov - 16:45
Siha était accroupi devant le feu, touillant gentiment l'eau chaude qui dégageait déjà des effluves de fruits et de cannelle capables de momentanément effacer les horreurs de la nuit. Avec une concentration plus propice à la concoction d'un étrange philtre alchimique que d'une simple boisson, il noyait ses pensées au fond des vaguelettes dorées. Sursautant à l'approche enthousiaste de Ninon, l'archiviste cilla à plusieurs reprises comme pour assimiler la joie enfantine de la jeune femme. Souriant assez vite face à sa rafraîchissante spontanéité, il en oublia les circonstances de cette drôle de cohabitation et les raisons pour lesquelles le chemin du clan avait croisé celui des mages. Emporté par la simplicité réconfortante du moment, il répondit avec amusement et espièglerie.

« Je ne sais pas si c'est comme ce que vous connaissez mais c'est bien du thé aux fruits et à la cannelle, et il y en a largement assez pour tout le monde. » Il glissa vers la rouquine en retenant un petit rire, sa mine de chaton craintif aidant à briser la glace. « Vous pouvez vous approcher, je ne vais pas vous manger. Ninon c'est bien ça ? »

Encore plus amusé par les brouillonnes excuses qui semblaient être une suite habituelle de ses -jusque là inoffensives- maladresses, Siha haussa néanmoins un sourcil inquisiteur à la remarque de Quellcrist. Franchement surpris du ton employé, il lui offrit une œillade plus curieuse que surprise ou offensée. Ce n'était pas habituel qu'on s'adresse à lui de cette manière, et si des férus de solennité comme Jillian s'en hérisseraient les poils, Siha trouvait ça plutôt drôle. Assez pour rentrer dans ce petit jeu et se prêter au rôle de majordome sauvageon, au moins le temps que les premières personnes se réveillent. Et étant données les trois minuscules heures de repos qui s'étaient écoulées depuis l'effusion des combats, il ne serait pas franchement surpris qu'ils restent en petit comité encore un moment. Et ce n'était peut-être pas plus mal, les foules avaient tendance à le mettre mal à l'aise.

« Il y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour apaiser votre jalousie, en ma condition d'humble hôte ? » Une courbette impeccable ponctua sa question, et s'il n'était pas paré d'une tenue relativement modeste, on aurait sans doute pu croire qu'il était tout droit issu des temps anciens ou du lointain âge d'or elfique.

Une petite représentation qui se voulait humoristique et au moins aussi divertissante que le drôle d'échange culinaire entre les deux mages, qui se chamaillaient comme deux sœurs bien qu'il soit hautement improbable qu'elles soient de la même famille. Néanmoins grandir ensemble créait souvent des liens plus forts que le sang, le métamorphe le savait mieux que personne.
Servant le doux breuvage dans deux chopines de bois, il les tendit poliment vers les deux premières arrivées.

« De la résine ? » Il grimaça à l'idée, bien qu'il en salue l'inventivité. « Vous vous entendriez bien avec Jendi, notre apprentie cuistot. Elle est aussi terriblement... créative en ce qui concerne de nouvelles recettes. J'ai fini par abandonner l'idée de lui interdire d'essayer de nouvelles choses, néanmoins je ne me risquerais pas à jouer les cobayes pour ses premiers essais, mon estomac ne tiendrait jamais. Cela dit à force de traiter la cuisine comme un laboratoire elle finit toujours par trouver des idées innovantes. Son lait au sirop de noisette était très réussi en tant que remplacement du sucre, il faut le reconnaître. »



Dialogue en #ffffcc

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Les chants de l'aube |Quellcrist| |SPJ|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Perso] BIONICLE : Préférez-vous les méchants, les gentils ou les neutres ?
» HRP la charte gentils/méchants... vos avis ?
» 25 et 26 avril bfg/netepic a bucheres ( aube)
» [Question] Contraint par le Roc VS Aube (résolu)
» [Inscriptions Partie 42] Méchants de Disney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Tombes Émeraudes-
Sauter vers: