en haut du forum
en bas du forum



Comtesse Catherine Orrick, Championne de Tantervale

avatar
Nouvelle recrue
Messages : 2
Mer 19 Sep - 8:38

Fiche personnage


Nom, Prénom : Orrick Catherine.
Âge :
Née en 8:74 des Bontés.
Origine et lieu d'habitation
Née dans les plus somptueux et luxueux quartiers de Tantervale, aujourd’hui elle migre principalement entre sa cité natale, l'ambassade de Tantervale à Orlais et sa Cour Impériale, la Grande Cathédrale, et les différentes bases de l'Inquisition.
Langue parlée :
Orlésien et Langue Commune.
Sexe :
Son sex et son genre sont féminins.
Orientation sexuelle :
Asexuelle.
Situation amoureuse :
Célibataire, fiancée du Créateur.
Faction et rang
La Comtesse Orrick de Tantervale tient la dragée très haute dans la hiérachie de l'Inquisition, comme cela fut le cas dans la Chanterie.
Profession:
Autrefois Main Gauche des trois dernières Divines Faustine II, Béatrix III, et Justinia V, elle est actuellement Ambassadrice de Tanterval à Orlais, ainsi que agent de l'Inquisition auprés de Leliana et Joséphine.
Armement/Magie :
Ses seules armes directes sont ses compétences diplomatiques et politiques, mais aussi ses incommensurables capacités de discrétion et de dissimulation. Non contante de se servie des corbeaux et corneilles comme messagers, elle peut aussi lâcher tout une volée de ces espèce qui défendrons becs et serres leur dame, attaquant et volant au moindre de ses ordre.
Intérêts :
Sa famille, Tantervale, la Chantrie (Andrastienne tout naturellement), la politiques et la diplomatie.
Anecdotes : Très peu portée sur les épenchements émotionels et sentimentaux, et fervente détracteur de la violence, elle reste étonnamment une des plus grandes fanes du Grand Tournois. Les citoyens de Tantervale et notamment les aristocrates sont très souvant surnommés les Corbeaux par les étrangers, surtout à Orlais. De se fait, Catherine correspondant à tout les clichés que les orlésiens se font du peuple austère et sérieux de Tanterval, la Cour Impériale lui donna l'affectueux surnom de Dame de la Corneille, ou Madame du Corbeau. Des Surnoms au moins autant chargés de sympathie que celui de la très célèbre Madame de Fer. De ce fait, Catherine s'est fait une joie de devenir une cliente régulière des Corbeaux d'Antiva, 'assombrissant encore plus sa sinistre réputation, et développa des méthodes de dressage desdits oiseaux très particulières, faisant de ces volatiles ses plus précieux alliés, encore plus qu'un fidèle mabari et son compagnon féreldien. Malgré toute la ferveur religieuse qui annime sa profonde piété et son inégalable dévotion, ainsi que son amour illimité du pouvoir, Catherine ne brigue en rien le rang de Divine ou de Sainte, pour le moment. Sans pour autant être ce que nous pouvons appeler une féministe, Catherine restre très fière du fait qu'il y ait une majorité de femmes parmi les chefs dirigeants de l'Inquisition, et apprécie tout particulièrement que cette dernière ait à sa tête une Messagère d'Andrasté et Dame Inquisitrice, cela lui rappel justement la Sainte Épouse du Créateur. D'ailleurs, Catherine n'arrive même pas à concevoir l'Inquisition avec un homme à sa tête, et idem pour la Chanterie, car après tout, il serait plus que mal avisé à sons sens de placer un homme plus prompt à être guidé par ses passions qu'une femme à la tête de telles organisations. Seuls quelques très rare hommes ont la hauteur de corps, d'esprit, et d'âme suffisante pour être placés en très haute estime chez Catherine.  


Description psychologique : D'une piété et d'une dévotion sans égale, elle ferait pâlir les plus ferventes divines de l'Histoire. À l'instar de ses concitoyens de Tanterval, elle est une dame aussi austère que sérieuse, dotée d'une conscience politique et diplomatique plus que très aiguisée. Son éducation excessivement soignée fut des plus étroite, rigide, Chantriste, et profondément Andrastienne, faisant d'elle une dame très rigoriste, au moins autant qu'elle est croyante et pratiquante, étant au bord du fanatisme et de l'intégrisme. Cela est seulement contre balancé par une culture et connaissances très étendues, rendant la comparaison avec un puis de sciences quasiment  pléonastique. À cela s'ajoute une très grande aisance dans l'espionnage, au moins aussi naturelle que son évolution dans les salons mondains les plus distingués.

Description physique : Étrangement très bien conservée pour son âge, Catherine est une de ses beauté froide qui impressionne et écrase plus qu'elle ne séduit. La montagne de deux être qu'est son corps est couronné par son visage aux traits des plus durs, qui tel un camé de porcelaine, et serti de deux yeux d'onyx, est enchâssé au sien d'une abondante chevelure de jais, le tout porteur d'une sévérité antédiluvienne. Toujours emprunte d'une délicatesse et d'une élégance innées, l'ensemble de ses gestes sont mesurés, calculés, et maniérés, ne se départissant en aucune mesure d'une dignité et d'une grâce divine. Ne s'habillant jamais en dehors de son rang, et soulignant toujours ce dernier, ses vêtements et autres parures sont à l'instar de celle qui les protes si bien, soit très sombres, sobres, et strictes, à un point telle que Catherine ressemble plus à une princesse du sang en deuil qu'à une noble dame.


Derrière l'écran

Pseudo : Dodo.
Âge :
20 ans.
Comment avez-vous connu le forum ? :
Google.
Que pensez-vous du forum ? :
Très très beau en tout cas, j'ai hate de pouvoir commencer.
Un dernier mot avant de se jeter à l'eau ? :
Quel maillot de bain me conseillez-vous du coup?




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvelle recrue
Messages : 2
Mer 19 Sep - 8:39

Fiche personnage


Histoire : Née en l'an 8:74 des Bontés, Catherine est la fille du très honorable Seigneur Chancelier de Tantervale Joffrey Orrick, à l'origine de l’obsession de la garde municipale la mise en application du pouvoir spirituel, sa mère est quand à elle la très pieuse et influente Dame Lucille Trevelyan, grande-tante de l'actuelle Inquisitrice. Elle est la première née d'une fratrie de quatre enfants, composée de deux filles et deux files, tous nés à la suite, et par extension, principale héritière de ses parents, deux de ses cadets ayant prononcé leurs vœux chantriste, l'une pour la prêtrise, et l'autre pour les templiers. Catherine a donc vu le jour et a grandi dans la cité où la loi de la Chanterie y est absolue, une trois lus grande cités-état des Marches Libre, comptant parmi les plus influentes et les plus puissante de tout Thédas.
Depuis les tout début de Tanterval, les Orrick sont une lignée qui s'est toujours distinguée des autres de part son niveau de fortune et son poids politique local et régionale, aillant monopolisé et dominé politiquement et économiquement toute la ville au point d'avoir fourni tout au long de l'Histoire au moins un Seigneur Chancelier sur deux , mais aussi des Chevalier Capitaine, des Grande Prêtresse, des Sénéchal, des Capitaine de la Garde, des Gouverneur, jouissant toujours de la confiance pleine et entière de chef d'état lorsque ce dernier n'était pas un Orrick. De plus, cette famille n'a absolument pas peur de confisquer les autres lieux et formes de pouvoir à son profit, via une véritable stratégie de carrière nationale afin de concrétiser les ambitions intellectuelles et politique de la dynastie. Ne s'émancipant jamais de la Chanterie Andrestienne, les Orrick assurent localement le relais entre le service religieux et l'Etat, cette famille étant de par son extrême piété et dévotion, un véritable moteur de l'élite religieuse et spirituelle de tout Thédas, possédant d’ailleurs une Charte De Fraternité rédigée et signée des main de la Sainte Andrasté elle-même,  qui fut officiellement confirmée et contre signée par lettre  patente des Divine Justinia I et Joyeuse II. À travers ce privilège, la famille se liait à la vie spirituelle de la Chantrie Andrastienne.

Cela fut donc dans ce contexte très fortement marqué que Catharina fut élevée telle une princesse, dans l'optique d'en faire la future chef dirigeante des Orrick, recevant alors très jeune non seulement des relations et de l'influence sociale et économique, mais aussi la meilleure et la plus solide formation culturelle qu'il est possible d'avoir, aillant dés son plus jeune âge une véritable armée de gouvernantes d’exceptions et précepteurs de talents à son service, secondés par les cousin de la famille principalement des avocats, des magistrats, et des militaires, tous de la plus grande envergure possible. En 8:99 des Bontés, une fois sa formation considérée comme suffise ment avancée, Catherine fut choisie pour prendre la charge d'Ambassadrice de Tanterval à Orlais, où elle y fit des débuts forts remarqués, brillants par son efficacité, et l'ardeur qu'elle mettait à la tache. Cette même année, ses talents furent remarqués par la divine Faustine II qui la pris sous son aile comme Main Gauche, office où elle se révéla être très douée. Pour la remercier et l’encourager dans toute l'énergie qu'elle mettait dans la défense et la promulgation des intérêts de Tantervale et de sa familles, Catherine fut nommée Championne de Tanterval, tandis que pour l’honorer et la féliciter d’avoir atteint un tel niveau dans la hiérarchie Chantriste aussi jeune, elle reçu le titre de Comtesse, toujours de la part de la ville, enfin, de son père.

Catherine garda sa place de Main Gauche auprès de la Divine Béatrix III, prenant une part active dans les événements en lien avec Kirkwall, promouvant par exemple l'utilisation des Templiers contre le Vicomte de la cité. Catherine poursuivi son office sous Justinia V, jusqu'à ce qu'elle soit avec son accord, remplacée par Sœur Leliana après l'Enclin, devenant en quelque sort le bras droit de la nouvelle Main Gauche, mais aussi celui de son ancienne collègue, la Main Droite la Chercheuse De La Vérité Cassandra Allegra Portia Calogera Filomena Pentaghast. De ce fait, Catherine participa activement à la fondation de la nouvelle Inquisition auprès de Leliana et Cassandra, mais se devant de remplir ses autre obligations, devoirs, et responsabilités en parallèle. Ainsi, Catherine préféra se retirer du devant de la scène de l'Inquisition, agissant dans l'ombre et/ou a distance pour Leliana et l'Ambassadrice Joséphine Montilyet avec qui elle eu d'entrée de jeux des atomes crochus de parts leurs milieux respectif, bien qu'elle soit toujours perplexe devant l’exubérance de la jeune antivane.




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Maître Espionne
- Felassan -
Messages : 319
Dim 14 Oct - 14:36
Des nouvelles ici ? :)

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Comtesse Catherine Orrick, Championne de Tantervale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Lettre publique à la comtesse Illustre.
» Du surnom de la Comtesse qui est Vicomtesse
» Catherine[TOP]Révolte et prise de la mairie - Varennes - nuit du 17 au 18 janvier 1460
» Lettre ouverte du LPL à la Comtesse Nathy
» Catherine [TOP] Insubordination judiciaire + délit de fuite - Le 11/02/1460

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Le temple de Mythal :: Création de personnage :: Fiches en cours-
Sauter vers: