en haut du forum
en bas du forum



[LIBRE, Eliwendë] Un Serment pourtant tenu [RP important Cullen]

avatar
Commandant des forces armées
- Inquisition -
Messages : 173
Mer 19 Sep - 17:19




◇ Un serment pourtant tenu ◇





Deux longues journées s’étaient écoulées alors que Cullen ne parvenait toujours pas à trouver le sommeil. Tout se bousculait dans sa tête alors qu’il tournait encore en rond dans son bureau. Sa frustration, sa fatigue et son angoisse d’échouer l’empêchaient de réfléchir posément à la situation. Il devenait tellement paranoïaque qu’il refusait le sommeil sous prétexte qu’il pouvait reprendre du lyrium inconsciemment.

Il gardait comme à chaque fois cette fameuse boite que chaque templier possède avec lui contenant la dose hebdomadaire de lyrium. Bien qu’il ne l’utilisait pas, la savoir près de lui à un endroit sécurisé l’apaisait grandement. C’est d’une part pour cette raison qu’il ne supportait pas qu’on touche à ses papiers et en particulier ces derniers jours.

En matinée, le Fereldien venait de terminer d’écrire un petit mot qu’il avait déchiré sur un vieux parchemin. Il le glissa dans un rapport, mais fut surprit par l’entrée d’un de ses Lieutenants qui le fit oublier de vérifier si elle était bien accrochée au support. Comme s’il venait d’être pris la main dans le sac, une montée de stress le prit subitement alors qu’il ignorait la venue de cet agent dans la pièce.






《 -  U-un problème ? 》

L’homme s’approcha de lui en observant son état qui semblait particulièrement alarmante : L’état de ses yeux, sa fatigue particulièrement perceptible, sa maladie presque. Mais malgré tout, et même si le Commandant se tenait la tête en grimaçant de douleur, il ne broncha pas et fit mine de pas remarquer son état.






《 - Vous… Avez-vous encore fait nuit blanche, Commandant ? 》






《 -  En quoi cela vous regarde ? 》






《 -  J’imagine bien ce qui vous préoccupe, mais ce n’est pas une raison pour vous laisser aller. Vous devriez aller au corps médical, votre état est inquiétant. 》

Son regard s’éleva envers lui alors qu’il tenait encore le rapport entre les mains qu’il avait mit plusieurs essais – encore visibles sur son bureau – pour enfin pouvoir l’écrire sans faire de ratures. Il ne se leva pas, dans l’immédiat mais le regarda de manière très mauvaise.






《 -  Mon état est… inquiétant… ? 》

Il se leva brusquement et attrapa le soldat par le plastron pour le tirer droit vers lui sans que ce dernier ne s’y attende.






《 -  Mon état ne regarde que moi, c’est bien clair ? Vous devez avoir mieux à faire non ?! 》






《 -  On devait parler de l’état du campement à la côte orageuse et de la disparition des villageois aux alentours. Mais visiblement vous ne semblez pas réellement vous en souvenir, ce qui me conforte dans mon idée. 》

Le Commandant le relâcha violemment en lui indiquant de sortir de là immédiatement. Le lieutenant le regarda sans dire mot, mais estima qu’il était plus légitime de le faire quand il fut arrêté une nouvelle fois.






《 -  J’ai d’autres choses à régler en premier. Si vous voulez vous rendre utile amenez ça à Cassandra. Le campement attendra. Sortez maintenant…》

Le lieutenant fut surpris, mais prit le rapport sans dire un mot de plus. La tension était palpable entre les deux hommes, mais il préféra éviter d’énerver le Commandant à Fleur de peau. S’il ne coopérait pas, il irait lui-même en informer les soigneurs avant que cela ne dégénère d’avantage.

Cullen à nouveau seul, son premier réflexe était de vérifier l’état de sa boîte, car il ressentait tout à coup le besoin de savoir où elle était. Il ouvrit le second tiroir de son bureau, regarda à l’intérieur, et constata qu’elle était encore là. Des deux mains, Cullen la saisi délicatement pour la poser doucement sur son bureau en face de lui. C’est sans hésitation qu’il l’ouvrit et découvrit une nouvelle fois tout son attirail pour le travail du lyrium brut. Il observa chaque ustensile un par un et se remémora ce qu’il préparait chaque matin un jour lorsqu’il était templier. Initialement il ne faisait pas ça, mais ces derniers temps il prenait d’avantage de temps à observer la simple couleur bleuté qui brillait dans chaque flacons qu’il avait encore à disposition. Il se disait que cela le consolerait, qu’il en était ainsi uniquement pour regarder leur état sans y toucher. Il se forçait à penser qu’il ne fallait pas y toucher. Mais ce bleu, il lui donnait envie il était si pur, si brillant, si…

La porte s’ouvrit une nouvelle fois, il referma sa  boite immédiatement, en levant les yeux vers l’origine du bruit : Eliwendë. Sa main avait alors approché dangereusement du contenu mais l’interruption de la jeune femme avait attiré son attention ailleurs. Comme la première fois, il se sentait presque menacé, voir en faute d’être prit ainsi à ne pas travailler.






《 -  Oh c’est… toi. 》

Il oublia subitement la boîte qu’il avait pourtant toujours devant lui, mais il ne la toucha plus car il la savait à proximité. Il.. peut-être… qu’une petite dose ne ferait pas de mal, vu que visiblement il n’allait pas bien. Personne ne lui en tiendra rigueur vu que personne à part lui n’était au courant… Mais le papier pourtant.. il était déjà dans les mains de Cassandra… Ses yeux fatigués revinrent se poser sur cette boîte alors qu’il ne pensa plus qu’à ce liquide bleu qui attendait que lui. Il ne se rendit pas compte mais il devint de plus en plus fébrile, tant l’attente se faisait lourde. Il en voulait, il en avait besoin.

#a52b2b


Pour le moment, seule Eliwendë peut se joindre au RP, un autre message de ce type viendra rejoindre le RP lorsque les autres joueurs pourront y prendre part. Merci de votre patience, ça fait un moment que j'en ai parlé de ce RP <3 J'espère que ça vous plaira également !



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eclaireuse
- Inquisition -
Messages : 338
Jeu 20 Sep - 0:55
Un serment pourtant tenuEliwendë & Cullen Rutherford


C'était si calme dans la grange qu'elle aurait pue y rester toute la journée. Seulement, la lumière du soleil lui arrivait maintenant dans le visage, lui provoquant un réveil en douceur. Elle sentait un torse lourd contre le sien, qui se relevait et descendait au rythme du sommeil. Il avait toujours eu un sommeil profond, chaque nuit, il fermait les yeux et ronflait jusqu'au matin. Elle lui enviait cette facilité à dormir aussi profondément. Pour le réveiller, elle devait quand même faire un bruit sourd ou bien sortir du lit en l'écartant et même encore, elle était certaine qu'en bougeant lentement, il n'ouvrirait même pas un oeil. Ce n'était pas son cas. Le moindre bruit, le moindre changement dans la luminosité la réveillait de plein fouet. Blackwall murmurait dans son sommeil et cela était assez pour lui couper sa nuit. Ce n'était pas de sa faute, si cela n'était pas lui, le bruit d'une branche trop vigoureusement secouer servirait à la réveiller. Elle devait même avouer que quelques fois elle s'amusait à l'écouter marmonner des histoires incompréhensibles.

Elle était constamment sur les nerfs. La nuit surtout. Lorsque son compagnon fermait les yeux, les siens se perdaient au plafond et ses pensées se mettaient à errer sur les récents évènements et elle avait des frissons dans le dos. Elle avait perdu le contrôle la dernière fois. Par chance, il n'y avait qu'elle qui en avait souffert, mais que se passerait-il la prochaine fois ? C'est ce genre de pensées qui lui coupaient son sommeil. La plupart du temps, elle finissait par s'endormir très tard et se réveillait en même temps que Fort Céleste, mais pas ce matin. Ce matin, les bras réconfortants du garde l'avait tenu au chaud et en sécurité. La fatigue accumulée avait fait son travail et la voilà, le visage enfouie dans une barbe qu'elle connaissait de plus en plus. Elle s'étira légèrement, assez pour déranger son compagnon dont elle faisait l'objet de son matelas principal. Son autre boule de poils aussi se leva debout sur les balles de foin pour bailler et s'étira, enfin un des deux se mettaient à bouger.

C’est lorsqu’elle réalisa l’heure tardive, en observant la position du soleil au travers de l’ouverture qui servait de fenêtre, qu’elle compris.

- Je suis en retard.

Elle poussa Blackwall sur le côté pour se libérer de l’espace et être capable de sortir du lit. Alors que le matin, il avait normalement le droit à des câlins avant de se lever, cette fois si, il avait seulement le droit à un vent d’air froid comme réveil. Se levant à toute hâte, elle chercha parmis leur bordel habituel où ses vêtements avaient bien pu atterrir la veille. Un bas par là, une botte au loin, tien voilà son pantalon. Les deux n’avaient rien qui leur servaient de garde-robe et pour tout dire, les deux appréciaient ce mode de vie, un peu comme s’ils vivaient sur la route. Lorsqu’elle trouva sa chemise, elle la jeta au visage de Blackwall.

- Elle est brisée, encore.

Elle se dépêcha d'agripper celle de Blackwall qui traînait et elle entreprit sa sortie de la grande, en replaçant ses cheveux en chemin. Elle ne pouvait pas se permettre le luxe d'arriver en retard avec Cullen. Déjà, depuis la dernière mission, sa première mission avec l'Inquisition, elle avait tout fait rater. Enfin, pas vraiment, mais avec Cullen, elle avait cette impression, que le Templier en lui la prenait maintenant comme une fugitive, remplis de méfiance à son égard. Arriver en retard n'aiderait en rien à améliorer leur relation, très froide dans les dernières semaines. La semi-elfe avait tout fait pour que sa présence soit facile à oublier pour le Commandant. Il avait l'air à cran ces derniers temps et pas seulement avec elle. Elle en avait glissé un mot à Blackwall, sans être alarmant. Probablement seulement le stress dû à son poste et ses responsabilités. Ça, elle pouvait le comprendre.

Escaladant les marches comme si elle était poursuivie, elle prit une légère pause devant la porte pour s'assurer d'être présentable dans sa tenue improvisée. Elle n'avait pas le temps de faire un arrêt par sa chambre et de toute façon, elle doutait fortement que le Commandant se rendrait même compte qu'elle portait une chemise qui ne lui appartenait pas. Même s'il le réalisait … ce n'est pas comme si elle faisait tout pour garder leur relation secrète depuis le dernier mois. Attachant ses cheveux, elle prit un grand respire pour se calmer et passa la porte, ne sachant pas si elle devait s'excuser de son retard ou bien faire comme si de rien était.

Normalement, elle l’aurait trouvé en train de travailler, sauf qu’avec le regard qui lui lançait, elle se demanda pendant quelques secondes si elle venait de l’interrompre dans une conversation … avec lui-même. Ses yeux parcouraient la salle, juste pour être certaine qu’elle ne le dérangeait pas avec l’Inquisitrice. Elle lui adressa un rapide sourire, visiblement troublé de causer chez lui cette surprise.

- Oh c’est ...toi.

Elle venait pourtant ici chaque jour, mais c'était comme s'il semblait étonné de la voir rebondir ici. Peut-être n'avait pas remarqué l'heure tardive ? Elle ne voyait aucune bonne raison de lui rappeler dans ce cas-là !

- Bonjour !

Elle avait toujours un accent assez prononcé, mais elle avait prit l'habitude d'utiliser leur langue, alors elle devenait beaucoup plus compréhensive que lors de ses premiers jours avec lui. La semi-elfe l'avait souvent regardé sans comprendre réellement ce qu'il voulait, avec ses grands yeux et son air d'incompréhension la plus totale. Cela pouvait encore laisser l'impression au Commandant que quelques fois, elle ne comprenait pas tout ce qui se disait dans son bureau. Elle s'approcha de lui en gardant ses mains dans son dos. Malgré la méfiance qu'elle ressentait de la part du Templier, elle essayait de rester positive, sans changer son comportement vis-à-vis lui, même si cela était difficile. Elle s'imaginait comme il la percevait. Dangereuse. Ce mot lui résonnait dans la tête, faisait battre son coeur et lui glaçait le sang, mais elle continuait de lui sourire.

- Comment puis-je vous aidez en cette bell-

Elle remarqua la boîte, placer devant lui. Tien, elle n’avait jamais vu cette boîte. Elle arqua légèrement la tête en la fixant, avant de remonter ses yeux sur le Commandant. Elle ne l’avait jamais vu avant. Pourtant, cette boite, elle la reconnaissait. Elle plissa légèrement des yeux en la regardant. Elle se souvenait l’avoir vu dans les affaires de son père. Elle en déduisait donc que les Templiers devaient en avoir.

- Mon père à une boîte similaire. Légèrement plus abîmée.

Elle releva le regard vers lui, arrêtant d'observer la boîte placer devant eux. Elle ne lui avait jamais parlé de son père, ni même qu'il pourrait être un Templier, mais elle se doutait fortement de ce qu'il y avait à l'intérieur de cette boîte et malgré ses airs innocents, elle en comprenait peut-être plus qu'il ne l'aurait souhaité.
© YOU_COMPLETE_MESS


All that is gold does not glitter

#006600

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Commandant des forces armées
- Inquisition -
Messages : 173
Dim 23 Sep - 20:37




◇ Un serment pourtant tenu ◇





Presque immédiatement, le Commandant ôta sa main de cette fameuse boîte et observa celle qui venait d’entrer dans son bureau. Il avait l’impression qu’il devait avoir a faire avec elle, mais il ne s’en rappela pas immédiatement, car seul le lyrium occupait son esprit. Quand il se mit à réfléchir il garda un visage crispé quelques instants alors qu’elle s’approcha de son bureau un sourire sur son visage. Créateur, elle sentait vraiment les écuries et ce fut ce qui donna la puce à l’oreille à Cullen quand l’odeur le réveilla brusquement. Mais à peine eut-il le temps de reprendre ses esprits qu’elle continua sur sa lancée.






《 - Comment puis-je vous aidez en cette bell- 》

Elle remarqua alors la boîte, pourtant si bien en évidence. Ressentait-elle également son attraction ? Ou peut-être qu’elle avait compris ce qui se passait dans la pièce au moment où elle était entrée ?  Le Fereldien tourna au blanc quand il commença à se poser des questions sans oser dire quoi que ce soit.







《 - Mon père à une boîte similaire. Légèrement plus abîmée. 》






《 -  Ce.. c’est du matériel réservé aux templiers. S’il en était un alors oui. 》

Son réflexe premier fut de s’en éloigner pour reprendre un semblant de consistance, afin d’éviter d’être tenté chaque fois qu’il pouvait avoir les yeux rivés dessus. Il prit deux livres au hasard sur sa table pour les remettre dans la bibliothèque.






《 -  Il est tard, nous étions sensés avoir une entrevue bien plus tôt dans la matinée, il me semble. 》

Son air subitement agacé et sec témoignaient à la jeune femme qu’il n’avait pas une once de patience cette journée. Il se retourna subitement pour l’avoir en visuel, et constata que non seulement elle n’était pas en uniforme, mais qu’elle était dans un état assez… misérable contrairement à d’habitude.

En temps normal, il se fichait bien mal de ce genre de détail, mais son état actuel l’irritait sur le moindre sujet qui le déplaisait. Et l’état d’Eliwendë conjugué à son retard le mettait hors de lui.






《 -  * disgusted noise * Il faudrait mieux gérer ton emploi du temps. 》

Il regardait notamment les brins de paille qui trainaient encore dans ses cheveux. Par déduction, il ne lui prit pas énorme de temps pour savoir qu’elle traînait encore avec Blackwall. Quand elle avait des entretiens aussi tôt, il était préférable et recommandable qu’elle fasse ses petites parties de jambes en l’air un autre moment. Ce qu’il détestait ce genre de comportement. D’ailleurs il n’était pas difficile de savoir quel était l’objet de son agacement.

#a52b2b



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eclaireuse
- Inquisition -
Messages : 338
Dim 30 Sep - 3:40
Un serment pourtant tenuEliwendë & Cullen Rutherford


Elle se doutait fortement que la boite avait un rapport bien établi avec son rôle de Templier, mais puisque le Commandant ne voulait pas développer le sujet de cette boîte qui semblait si précieuse pour lui, la semi-elfe n’allait pas le forcer. Il avait déjà l’air bien assez troublé comme ça. À vrai dire, dans ce genre de moment, elle aurait même préféré qu’il oublie sa présence dans la pièce et fasse comme si elle n’était pas là. Elle pouvait sentir cette tension dans l’air qui n’annonçait rien de bon pour elle. Elle soupira intérieurement en le voyant lui tourner le dos pour aller ranger des livres dans sa bibliothèque. Eliwendë se doutait bien qu’il ne la portait plus dans son coeur depuis qu’il savait qu’elle était une mage. De là sa raison de vouloir tout cacher au tout début. Ce jugement contre les mages … cette manière de les traiter.

Il n’y aurait probablement aucune façon pour elle de se racheter à ses yeux … Elle ne ferait pas ses quatre volontés toute la journée pour obtenir un pardon de sa part. Pas avec quelqu’un avec qui elle n’était pas proche déjà. Elle se passa une main dans les cheveux en l’écoutant. Elle observait ses réactions et l’air sur son visage. Pour elle, il avait l’air qu’il avait toujours eu depuis le début. Un air vraiment sérieux, prit dans le travail, sauf que cette fois, on pouvait y ajouter une grande impatience. Une impatience dont elle n’était probablement pas la source, mais dont elle était la victime présentement.

- Mon nouvel emploi du temps est quelques peu chaotique. Entre les leçons des mages, les entraînements, les cours d’écritures, mon travail ici, ce matin le sommeil a eu le dessus sur moi. Cela ne se reproduira plus, je vais me réserver plus de temps pour dormir.

Elle regarda son bureau et il y avait encore quelques livres qui y traînaient. Rien de mieux que de se rendre utile pour changer le cours d’une conversation ainsi que de l’humeur.

- Laissez-moi vous aider avec ça.

Elle s’approcha du bureau pour commencer à vouloir le ranger de ses livres, mais aussi de la mystérieuse boite qui allait dans son tiroir à droite. Elle l’avait déjà aperçue à cet endroit en rangeant. Au moins cela allait rendre son bureau propre et s’il avait besoin de quoi que ce soit, le tout restait à portée de main. Ce n’était pas la première fois qu’elle rangeait son désordre et voulait seulement se rendre utile et surtout commencer à travailler au lieu de parler à un homme qui ne semblait pas apprécier sa présence ce matin. Elle agrippa la boite en premier pour la replacer.

© YOU_COMPLETE_MESS


All that is gold does not glitter

#006600

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

[LIBRE, Eliwendë] Un Serment pourtant tenu [RP important Cullen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Serment des vignerons et caviste de la coopérative
» [Blog] Important : Changement de nom de domaine
» Serment du Temple à l'Eglise
» si près et pourtant si loin.
» le québec libre!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Cour du Fort-
Sauter vers: