en haut du forum
en bas du forum



Varnek Aeducan, l'agent nain rouge [Terminé]

Anonymous
Invité
Invité
Dim 30 Sep - 2:57

Fiche personnage


Nom, Prénom : Aeducan Varnek
Âge :
32 ans
Origine et lieu d'habitation :
Orzammar, Canal adamant
Langue parlée :
Féreldien
Sexe :
Masculin
Orientation sexuelle :
Là où mène l'argent, sinon hétéro
Situation amoureuse :
Cœur à prendre
Faction et rang :
Adepte de Corypheus, Agent d'Orzammar
Profession :
Voleur
Armement/Magie :
Arbalète
Intérêts :
Les secrets, les confessions, l'argent, devenir le futur roi d'Orzammar, barouder (dans tous les sens du terme)
Anecdotes : Cette arbalète ? À votre avis, un marché bien arrangé avec sa créatrice. Je suis un très bon joueur de luth ! Mais je suis un piètre danseur... Je suis fasciné par le lyrium, encore plus le rouge. Je rate pas une occasion d'en placer une bien salace !


Description psychologique :

Si l’on devait décrire Varnek, la première chose qu’on observerait serait sa capacité à se sociabiliser assez vite. Homme de goût, aussi bien dans le confort de vie que la bonne nourriture, ou les femmes, il sait se faire plaisir, sans se soucier de son argent. Avec une bonne somme, tout est possible, surtout à Orzammar, son habitation depuis son enfance. Il est très ouvert d’esprit, et apprécie toujours une bonne aide. Mais il sait quoi attendre de son samaritain. Si ce dernier peut-être une bonne source d’informations, il se le garde en dessous de la main. Une opportunité commerciale ? Retenter quelques affaires avec lui. Une potentielle recrue chez Corypheus ? On l'envoie dans un petit endroit secret, on le met à nu et… Non, pas à ce point-là. Il aime son travail, et se donne à fond dedans.

Les défauts sont nombreux. Par exemple, lorsqu’un plan ne se déroule pas comme prévu, où qu’on joue du sarcasme avec lui, il vient souvent à s’emporter, oubliant les bonnes manières. Si l’on évoque Bhelen, ainsi que les étapes tragiques de la lignée Aeducan, il s’emporte sans raison. Encore plus si l’on parle de Silsi. De plus, il est manipulateur et méthodique, pouvant briser même une amitié longuement forgée. Mais comme dit précédemment, Bhelen est LE MOT qui lui fait retourner le cerveau. Il sera très froid et totalement fermé à toute réponse et conversation par la suite, et si la personne soutient, comme Varnek le surnomme “le roi menteur”, sortez d’Orzammar. Sinon, il vous collera sa championne contre vous pour une Lice totalement à son avantage.

Revenons au niveau social, et surtout les relations dites amoureuses. Il est dur de se refaire une vie après avoir perdu un être cher, même après 10 ans. Cela montre les sentiments forts qui animaient et rythmaient sa vie une décennie auparavant. À présent, il reste malgré tout ouvert aux femmes, toute race confondue, mais son cœur reste prisonnier du passé, mélancolique de tous ces événements. Cela reste ses seuls moments de fragilité, que seule sa championne avait pu en témoigner, restant dans sa confidence, de même que son appartenance au mouvement de Corypheus.


Description physique :

Ici, nous parlerons des petites particularités qui permettront de reconnaître notre nain roux rouge.

- Comme dit précédemment (je crois ?), il est roux. Oui, mais ses cheveux tirés à l’arrière, serré avec du tissu pour y créer une petite queue de cheval tressé, sort de l’ordinaire, surtout en traînant parmi les non-nobles.
- Ses favoris sont très dimensionnés, et soyeux. On voudrait tellement les toucher ! Et c’est vrai, il en prend soin, le bougre.
- Il aime beaucoup s’habiller léger, et pas trop dans un style noble. Mais quelques exceptions font qu’il aime apparaître dans des habits tressés, aux couleurs d’une lave incandescente.
- Sa démarche est très souple, la main pas loin pour une tape dans le dos, l’autre pour dégainer son arbalète.


Derrière l'écran

Pseudo : Fafnir, Dudu
Âge :
23 ans
Comment avez-vous connu le forum ? :
Je voulais retourner sur l'ancienne version, mais c'était fermé, et en cherchant plus, j'ai trouvé le fofo, et quelques noms que je reconnaissais.
Que pensez-vous du forum ? :
C'est tout sympatoche, j'vais semer la zizanie ~
Un dernier mot avant de se jeter à l'eau ? :
It's a long rooaaaddddd... When you're on your ownnnnn...


Varnek Aeducan, l'agent nain rouge [Terminé] Latest?cb=20141218104531


Anonymous
Invité
Invité
Dim 30 Sep - 2:58

Fiche personnage


Histoire :

“Le cousin de Bhelen ?”
“Ouais, il a gagné encore en influence, lui et sa championne.”
“À croire qu’il peut s’octroyer tout ce qu’il désire.”
“Mais comment en est-il arrivé là ?”

*arrêt sur image, où Varnek apparaît au premier plan*

“Ah. Je pense que vous vous demandez comment on en est arrivé là ? De moi, insignifiant il y a dix ans, à maintenant ? Et par quels moyens ? Accrochez-vous à vos sièges, et appréciez MON histoire, celui d’un nain pas comme les autres.”

(Passage à la troisième personne, pour plus de fluidité et de hype. Et surtout : #DRAMA)

Faisons un rapide résumé de sa venue au monde : sa mère, dernière fille d'Ansgar Aeducan, a donné naissance à un enfant noble, nommé Varnek Aeducan, en 9:09 Drakonis. Dans la succession, il était bien loin de la branche principale de la famille, où l’actuel roi Endrin attendait déjà son deuxième enfant. Le petit nain avait déjà un grand frère, du nom de Piotin. Élevés dans de bonnes manières, le grand frère s’illustra mieux dans le maniement des armes, comparés à l’autre qui semblait… Être toujours ailleurs. Était-il niais ? Peut-être que oui. Peut-être que non. Mais elle lui disait souvent “Regardes comment fait ton frère” ou “Prends exemple sur lui, deviens comme lui”, et cetera, et cetera…
Il avait cependant un truc bien plus exotique, mais que seul lui était capable dans la famille : il avait un talent inné à la musique, surtout au luth. Quelques jours lui avaient suffi vers ses 10 ans, en 9:19, pour pouvoir maîtriser les bases de cet instrument, au grand dam de son frère, qui multipliait les exploits martiaux. De plus, il commençait déjà à obtenir une certaine gloire dans la Lice, une arène où se disputait des champions pour la caste noble, ou plus bas. Seuls les sans-castes étaient interdits. Et souvent, cela servait à régler les différends, pour éviter un bain de sang… Dans un duel en arène où l’issue était souvent la mort de l’un des concurrents. Piotin, lui, se forgea un surnom au sein de ce lieu, celui de “les cornes de mon armée”, par le prince et premier fils du roi d’Orzammar, Trian Aeducan.

Les années passèrent, et là où le fils aîné s’illustrait en tant que guerrier, le cadet était plutôt versé dans l’Histoire, les petites zones d’ombre, mais surtout, l’étude du lyrium. Il avait cette passion, cette envie, d’en connaître tous les détails, même les plus insignifiants. Il a même eu pour l’occasion un petit carnet, pour ainsi avoir ses petites notes sur lui. On pouvait dire que niveau dangerosité, c’était seulement s’il gaffait. Quelques années après, soit vers ses 20 ans en 9:29, il connut une jeune naine, toute aussi passionnée, mais bien plus guerrière que lui. Elle se nommait Silsi Aeducan, la dernière-née et la seule fille d’Endrin. Mais Varnek voyait en elle une beauté à la fois sauvage et raffinée, une naine intouchable mais si proche. Pour ainsi dire, il en tomba amoureux.
Une année, il la courtisait indirectement, ou directement. Et chacune de ses approches tombait à l’eau, simplement parce qu’elle les ignorait ou qu’elle en riait. Mais un jour, elle ne pouvait plus supporter. Dans un endroit à l’abri des regards, elle le menaça de son épée, voulant qu’il avoue tout, ou périr par sa lame. Il déballa son sac, avouant ses sentiments dans la foulée. Elle baissa sa garde, avant de lâcher l'instrument coupant, complètement perdue et rouge, gênée par la révélation. Varnek lui demanda si elle l’avait pris au sérieux depuis tout son manège, chose qu’elle répondit par la négation. Haussant les épaules, il était prêt à partir, avant de se faire rattraper, par une main douce, mais ferme, et des lèvres pulpeuses se posèrent sur les siennes. L’acte était fait, il était maintenant sûr d’avoir un avenir encore plus radieux.

Seulement, en fin 9:29, un drame eu lieu au sein de la lignée Aeducan : le prince héritier Trian fut retrouvé mort au sein d’une expédition secrète, visant à retrouver le bouclier du Haut Aeducan. La personne chargée de la mission n’était autre que Silsi, accusée de son meurtre. Elle fut alors condamnée, n’étant pas été convoquée par l’Assemblée, et banni dans les Tréfonds, avec juste une épée et un bouclier comme moyen de défense. Dans la culture naine, cela équivaut à annoncer la mort, en plus de rayer son nom de toutes les archives. Varnek fut anéanti par cet événement. Il n’y croyait pas une seule seconde, rejetant la faute sur Bhelen, ayant obtenu un poste au sein de l’Assemblée, précurseur de cet idée de l’exil. Perdu, dépressif, il ne savait plus quoi faire de plus, même sa mère ne semblait rien y faire. De chagrin à ne pas réussir à réconforter son enfant, elle se jeta dans le vide d’Orzammar. Mais cet acte désespéré, sortit Varnek de sa torpeur, et sa tristesse, naquit une colère, puis une haine, complètement farouche contre Bhelen, la raison de tout son malheur. Il se jura à lui-même que sa tête sera un jour disposé sur la place centrale, lui et tous ses relatifs, et qu’il serait le prochain roi d’Orzammar.

Lors du cinquième Enclin, en milieu 9:30, le garde des ombres Wulf Cousland demanda l’aide des nains, mais il était tombé bien mal : la famille Aeducan avait perdu leur roi bien-aimé, laissant le trône vide, et une Assemblée tiraillé entre le seigneur Harrowmont et Bhelen Aeducan. Varnek était bien sûr pour la succession du sang, pour rester fidèle à son nom, mais comme à l’accoutumé, un vote devait avoir lieu. Pendant son séjour, il entendit dire qu’un concurrent autre aurait défait et tué Piotin, son grand frère. Varnek n’en avait plus cure, se disant que sa famille était simplement morte le jour où le traître Bhelen avait commencé ses manigances.
Deux semaines après, l’Assemblée avait enfin pu réussir à obtenir un vote à sens unique, en faveur de Bhelen. Les premiers jours furent très mouvementés, avec toutes ses idées sur la réformations des sans-castes, et de pouvoir s’ouvrir plus à la surface. Mais ce qu’il fit par la suite, était bien plus qu’une simple mesure de précaution. Il tua chaque potentiel Aeducan capable de le trahir, à commencer déjà par son ennemi, Harrowmont. Même pas quelques heures après, il reçut une missive royale disant ces seuls mots “Ton insignifiance l’emporte sur ma pitié non-existante.” Varnek rangea la lettre précieusement, se promettant qu’à la mort de ce fou, il lui montrera cette lettre à nouveau.

Jusqu’en 9:41, Bhelen tentait tant bien que mal à maintenir ses vœux, ses ambitions, le gracié se versa dans la politique, jouant un double jeu : celui du fervent admirateur et fanatique dévoué à Bhelen, même devant lui. Mais dans son dos, il chercha à lui nuire, petit à petit. Les commerces de lyrium, il fit quelques accords avec la caste marchande pour y tirer plus de profit, toujours renversant la meilleure part pour la fortune royale, histoire de passer la pommade. Rentrer dans les grâces, pour mieux serrer les mains autour du cou d’un vil menteur, assassin, dénué d’honneur et déloyal. De plus, il s’offrit les services d’une naine de la caste guerrière, combattant à son nom, appelée Kalanda Daral. La famille comptait peu de membres, mais leur qualité martial était très impressionnante. Tout cela, il le préparait méthodiquement depuis une décennie, de quoi transformer la haine en une amertume contrôlée.


*second arrêt sur image, et Varnek revient au premier plan*

“Bon, peut-être que toute cette auto-biographie vous fait plaisir. Mais j’entends certains qui me disent : pourquoi adepte de Corypheus ? Tu veux juste la vengeance, pas besoin d’un type qui se prend pour une géode rubis nécromant divin. À cela, je réponds : ma flèche à travers ta gorge, ça fait le même effet... Qu'une flèche à travers la gorge. Simplement pour dire qu’avec toute cette histoire de messagère d’Andrasté, retour des démons, les failles, blablabla. Bref, je m’en contrefiche. Mais d’un type qui se prétend être Corypheus, l’une des premières engeances, et pour ceux qui le rejoindraient, peut obtenir un petit coup de pouce de sa part, moi, je ne dis pas non. Tous les moyens sont bons à Orzammar, non. Et ce lyrium rouge, à l’air d’avoir une forte valeur marchande. Bon, je ne vous embête pas plus, on m’attend pour des affaires… Plus urgentes.”

Varnek Aeducan, l'agent nain rouge [Terminé] Latest?cb=20150523145513


Zevran
Assassin fugitif
- Mercenaire -
Messages : 476
Emploi/loisirs : Assassin
Ven 5 Oct - 16:29

Fiche de validation


Félicitations, Varnek tu es maintenant officiellement,

Validé(e) !


Avis du staff sur ta présentation : Fiche interessante et bien construite! avec ce qu'il faut de drama :D hate de voir Varnek écoluer ^^

Maintenant que je suis validé(e), que faire ? Maintenant que ton groupe a été attribué, tu débloques plusieurs nouvelles fonctionnalités sur le forum ! Tu as désormais accès au flood où tu pourras t'amuser autant de fois que tu le voudras. N'hésite pas à donner un coup de pouce au forum, en votant pour nous aux topsites afin de pouvoir avoir plus de visibilité et obtenir de nouveaux joueurs sur notre plateforme !

Mais avant toute chose, tu peux avoir accès à la section Relations et Annexes jusque là invisible !
Tu peux ouvrir un sujet pour ta Gestion RPG et lister tous tes RPS en cours, gérer tes relations dans ta Fiche de liens,  ouvrir une boîte aux lettres pour recevoir tes missives, et enfin t'isoler pour rédiger dans ton journal intime et ne parler que de toi.

N'oublions pas le plus important : Maintenant tu as accès au système de points d'expérience et au(x) QG de ton (tes) faction(s) ! De nombreuses surprises t'y attendent : tu pourras échanger avec les autres membres de ta faction pour établir des stratégies et gérer les ressources de ton groupe !

N'hésite pas à demander un RP aux autres membres du forum et créer des liens avec eux ! Rendez-vous sur le discord ou sur ce lien pour demander un jeu aux membres disponibles !

Sur ce, cher membre, nous te souhaitons un bon jeu !





(PNJ) Allegra : La fille de Zevran et Rinnala Aranaï, cachée dans le clan dalatien dont était issue la mère du premier, elle a été découverte par un corbeau et s'est enfuit pour retrouver son père et protéger son clan. (Allegra peut-être reprise par un joueur comme personnage prédéfini)

Lien vers la fiche: http://da-resurrection.forumactif.com/t336-allegra-sulahnanor#1859

Allegra s'exprime en #9999cc

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Varnek Aeducan, l'agent nain rouge [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tout rouge fixe et sifflement
» envoie de message a mon lapin qui les lit pas (nez rouge clignotant)
» La menace Rouge...
» Lapin qui a la Nab:varicelle
» [consommable] Sous-marin nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Palais des perles noires :: Fiches abandonnées-
Sauter vers: