en haut du forum
en bas du forum



How to hunt an Archdemon 101 (PV Bull + Wardens)

Tullia E. Von Raijer
Garde-Commandeur d'Orlaïs
- Gardes des ombres -
Messages : 496
Mar 9 Oct - 13:49

How to hunt an Archdemon 101


Tout était fin prêt. Mes missives avaient été envoyées à Fort Bastel pour étendre mon invitation aux Gardes de Férelden et avoir l'approbation de Wulf, des missives avaient été échangées avec Iron Bull pour convenir de la date et du lieu. J'étais tellement fière de la petite surprise que je réservais à mes Gardes ! Rien de tel qu'un entrainement surprise pour gonfle le moral et leur faire penser à autre chose. Pour mes Gardes d'Orlaïs, j'avais préparé depuis un moment une mission conjointe avec les Gardes de Férelden, suite à celle plutôt réussite dans les Dorsales de Givres. L'idée était de chasser ensemble de l'engeance sur la côte orageuse, qui pour nous était facilement accessible par bateau et pour les Gardes de Férelden n'était qu'à quelques jours de voyages. Mais ce que mes Gardes d'Orlaïs ne savaient pas, c'est que cette mission était en fait une chasse au dragon organisée par mes soins ! Le but était de les entraîner à tuer des dragons, pour mieux appréhender comment tuer un Archidémon. C'était également pour les aider à vaincre cette peur qu'ils avaient subis lors de l'Inébranlable, quand ce grand dragon a attaqué tout le monde. Bull était un Qunari et spécialiste d'après mes informations. Travaillant pour l'Inquisition, il fut ravis de ma proposition. En charge de nous trouver un endroit où l'on pouvait trouver des dragons, mais surtout de taille modeste, il serait également un bon instructeur pour avoir la bonne méthode sur comment tuer une de ces magnifiques créatures. Emery elle n'avait pas goûté l'idée de la même manière, mais comme je n'en fais qu'à ma tête et que je commençais à m'ennuyer...

C'est donc par un matin nuageux qu'une partie de mes Gardes me suivirent sur un bateau Féreldien en direction de la côte orageuse. J'avais fait un appel à candidature libre, avec cependant quelques gardes à qui je n'avais pas donné le choix. Ils pensaient juste aller tuer quelques engeances, mais j'avais pris avec moi ceux que j'estimais pouvoir arriver à un grade plus élevé, et donc qui devraient peut être un jour tuer un archidémon si un Enclin se déclarait vraiment. Un vrai enclin. J'avais également pris ceux qui avaient eu vraiment peur de ce dragon. Pour moi, rien de tel que d'affronter sa peur et se rendre compte qu'il n'est fait que de chair et de sang comme tout le monde. Pas la plus douce des méthodes, mais elle avait fait ses épreuves. Nous nous retrouvions donc une petite dizaine à débarquer deux jours et demi plus tard sur la côte orageuse, sous une bruine désagréable et un vent fort. Habituée depuis plusieurs semaine à une météo similaire sur Térébinthe, je n'étais même plus ronchon à cette idée et faisais même une petite blague à ce sujet.

"Haaa.... L'air bien humide de la côte Orageuse... La même chose que Térébinthe mais en plus froid n'est ce pas ?"

Je n'attendais pas vraiment l'accord des autres, qui débarquaient de la barque sur la plage de galet. Je les sentais tendus, sur le qui-vive à observer les alentours en quête d'un signe d'engeance. Et pourtant, on ne voyait rien à part quelques falaises, des collines boisées et des mouettes. On ne sentait d'ailleurs pas la présence d'engeance. C'était un fait que l'on pouvait en croiser ici, mais ce n'était pas pour cela que nous étions ici. Je cachais mal mon sourire et ma bonne humeur, excitée d'avance pour notre prochaine chasse et à la tête qu'ils allaient faire. Les autres Gardes étaient au courant, mais pas les miens. Normal, autant mes gardes je peux les obliger à me suivre en tant que Garde-Commandeur, autant pour ceux de Férelden je n'ai plus aucune autorité. A par celle du souvenir de la terreur que je leur évoquais, et encore. Nous marchions donc sur la plage, et je savais parfaitement où nous allions. J'avais fait débarquer là où j'avais vu une maisonnette en haut d'une falaise, notre point de rassemblement. Facile à repérer de loin et facilement atteignable. Pour y arriver, il nous fallait à présent nous enfoncer dans les colline et contourner la falaise. Je fis signe à mes gardes de me suivre, et prenais le devant de la marche. Notre groupe était relativement homogène, et à peu près le même nombre était attendu des Gardes de Férelden. J'avais quatre gaillards avec des épées et des boucliers, un autre avec un arc, deux mages et deux voleurs avec des dagues. J'avais confiance en leur talents, même si parmi eux il y avait trois recrues ayant tout juste fait leur union. Nous marchions d'un bon pas, chacun étant à sa place dans la formation. On ne savait pas sur quoi on allait pouvoir tomber, surtout avec nos uniformes de Gardes qui pourraient attirer des Venatoris. Mais avec trois anciens templiers dans nos rangs, nous devrions pouvoir nous débrouiller. Tout en marchant, je leur expliquais notre objectif et où nous allions.

"Bon, on rejoint les autres en haut de cette colline, au niveau de la cabane de guet. Il devrait y avoir les autres gardes de Férelden et notre guide."

L'un des gardes à mes côté me jeta un regard étonné, répondant en me posant une question. Je leur avais appris à toujours élever à haute voix leur doute, pour éviter toute embrouille mais également mieux comprendre ce qu'on allait leur faire faire. Je refusais de les laisser dans leurs anciens travers d'obéir aveuglément à leur supérieur. Ils devaient obéir bien sûr, mais en ayant conscience de ce qu'on leur demandait. Il me fit donc par de son étonnement sur la présence d'un non-garde.

"Un... un guide ? Mais pourquoi faire ? "

Je lui jetais un coup d'oeil et souriais, cachant mal mon expression de vif contentement et mon excitation. Je ne pouvais leur révéler tout de suite la chose, car j'attendais qu'on soit arrivé en haut et avec tous les autres Gardes. Ainsi, en voyant que les autres sont au courant et pourtant là, ils ne pourront tourner les talons ou bien refuser de participer. Ce serait la honte sinon et le déshonneur. Passer pour des trouillards face à une autre garnison ? Jamais de la vie, pas pour des Orlésiens. Là dessus, j'arrivais à tirer avantage de ce trait de caractère très Orlésien. Une fierté exacerbée, surtout face à des Féreldiens, qui les poussait à prouver leur valeur. J'avoue que c'est très utile, surtout dans cette circonstance. Je lui répondis donc assez simplement, alors que nous marchions sur une pente pour gravir la dernière colline d'herbe et de rochers glissants.

"Et bien... je voulais vous faire la surprise, alors je ne vous ais pas tout dis... Je vous dirais tout une fois qu'on sera là haut avec les autres."

Il resta muet, mais je sentis une certaine appréhension dans le groupe. Quand je faisais des surprises, ce n'était jamais une bonne chose. Entre les exercices de nuits que je préparais en cas d'attaque de Venatoris, ou bien les entrainements où ils se font faucher par un mabari, ils ont déjà goûté assez souvent à mes petites idées de divertissement. Mais là, le coup de la chasse, je dois reconnaitre que c'est ma meilleure idée et de loin. Plus de chance de mourir, donc plus d'amusement non ? Je marchais bien devant, me mordant légèrement la lèvre pour ne pas rire et essayer d'arrêter de sourire. J'étais tellement excitée et de bonne humeur, s'en était presque terrifiant ! Nous avancions, et bientôt nous pouvions voir la maison ainsi que plusieurs silhouettes aux uniformes familiers.

"Haa... je vois les autres Gardes. Manque plus que notre guide et on sera au complet. Bonjour tout le moooonde ~ !"

Nous arrivions en haut, et je faisais un grand sourire tout en saluant les autres Gardes. Ils étaient un peu moins que nous, 7 pour tout dire. Je reconnaissais deux trois visages du temps où j'étais Sénéchale, mais à par cela ce n'étaient que des nouveaux. Avec un grand sourire et toujours avec mes manières amiables, je me présentais ainsi que mon groupe.

"Je suis Tullia E. Von Raijer, Garde-Commandeur d'Orlaïs. Et voici mon équipe. Tous les Gardes de Férelden conviés sont là ?"

Je les observais, me demandant s'il n'y aurais pas plus de monde. Je ne voyais pas non plus la silhouette et les cornes imposantes de Bull, que j'avais croisé quelques fois à Fort Céleste. Peut être qu'il était encore en balade d'éclaireur pour reconnaitre le terrain. Ce qui nous laissait un peu de temps entre Gardes, et pour ma part l'opportunité de faire l'annonce à mes Orlésiens de la petite surprise qui les attendait.... Leur tête sera impayable !








code dialogue: #cc0033

Voir le profil de l'utilisateur
Léopold de Haute Tour
Garde Orlésien
- Gardes des ombres -
Messages : 72
Emploi/loisirs : La lecture, servir la Garde, fuir ce stupide chien...
Mar 16 Oct - 18:26

Vous avez dit: "Dragon" ?



Il y avait anguille sous roche, ça, j’en étais sûr. Ça ne pouvait être une "simple chasse d’engeance" comme le disait la Commandeur-Garde. Tout d’abord, la présence des Garde Féreldien… Évidemment qu’il serait présent, nous somme en Férelden après tout… non je me demandais surtout pourquoi à Férelden ? N’y avait-il pas assez d’engeances à Orlaïs pour que l’on vienne tuer celles de nos voisins ? Même si je ne disais rien, je savais que notre mission était bien plus compliquée… ou alors la Commandeur avait décidé de faire visiter les tavernes de Férelden à ses Gardes… chose qui ne me surprendrait que peu venant d’elle.

C’est par une matinée, que notre qu’un groupe des Gardes volontaires, et des peu moins volontaires, furent choisie pour cette mission. Je faisais partie des Garde ayant eu le choix… celui "d’aller avec le Commandeur-Garde ou aller à pied jusqu’à Férelden pour accomplir la mission"… Enfin bref…

J’avais de la chance d’être un guerrier lourd, car quand je regardais les mages ou les troupes légères de notre groupe, et leurs façons de trembloter à cause du froid, je me moquais intérieurement d’eux. Ma lourde armure, bien que peu pratique pour se déplacer, me protéger de la température.
Par chance, j’avais le pied marin, et les mouvements du navire ne me gênaient pas le moins du monde. Les deux jours en mer furent calmes. Ni tempête, ni même une pauvre averse… J’en profitai pour sympathiser, un peu, avec les autres Gardes présent avec lequel je n’avais que des contacts… distants. Il n’y avait pas grand-chose d’autre à faire de toute façon.

Au troisième jour, nous nous arrêtions auprès d’une côte. Alors que nous débarquions, je ne pus m’empêcher de remarquer que malgré la tension qu’affichaient les autres Gardes, la Commandeur était sereine… trop sereine. Tout cela ne pouvait que cacher quelque chose. Par chance, malgré la réputation de folle de notre Commandeur, je savais que notre Commandeur n’irait jamais nous mentir si ce que nous devions faire était mortel… enfin j’espère. Je jetais néanmoins de petits coups d’œil aux alentours, je ne ressentais pas d’engeance, mais ces créatures sans âmes n’était pas le seul danger, il paraîtrait que de nombreux ours vivent dans cette région… sans oublier le danger que pouvait représenter les divers bandits et les Venatoris.

Notre guilde ? Nous rendrions-nous dans les Tréfonds ? Un nain allait-il nous accompagner ? Orzammar n’aurait-il pas valu mieux pour nous rendre dans l'ancien empire ?

Plus je me posais de question et plus suspicieux sur notre véritable mission… L’un des Gardes me prit de vitesse et demanda pourquoi faire appel à un guilde. La réponse du Commandeur commença à vraiment me donner des sueurs froides. Bien que je ne me suis jamais plein des entrainement… "surprenant" de notre Commandant ne me mettait pas en confiance…. Surtout quand elle décrivait ça comme une "surprise".

Alors que le Commandeur se présenta, je fis un petit signe de la tête en guise de salut à nos frères et sœurs de l’autre pays… toute en les jugeant du regard, cacher derrière mon heaume. La plupart devais être des Gardes depuis quelque années… Il serait intéressant dans savoir plus sur leurs expériences.


Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Bethany Hawke
Garde Marchéenne
- Gardes des ombres -
Messages : 74
Mer 23 Jan - 17:16

~ Des dragons ... Encore. ~


Il y a quelques jours de cela, Wulf annonçait aux Gardes qu’une activité commune avec les Gardes Orlésiens aurait lieu sur la Côte Orageuse. Le but de ce petit rassemblement, sans doute rare, était bien simple : à l’aide d’un guide, nous devions apprendre à combattre des dragons La Garde-Commandeur orlésienne ayant eu la brillante idée de vouloir entraîner les recrues comme les gardes prometteurs à affronter ces bêtes partageant leur forme physique avec les Archidémons. Wulf précisa que personne n’était obligé d’y aller et, au contraire des Gardes sous la direction de Tullia, nous avions le privilège de nous porter volontaire. Au départ, je n’avais pas l’intention de m’y rendre, mais mon supérieur m’avait fortement recommandé de faire partie du voyage en disant que cela me ferait du bien de rencontrer des compagnons, moi qui avait passé tant de temps dans la nature. Je savais très bien que, suite à cette demande personnelle, je ne pouvais pas refuser et, à bien y penser, je comprenais parfaitement pourquoi il voulait que j’y aille. Les légendes de ma sœur abattant un dragon-sire avec une facilité déconcertante courraient partout à Thédas depuis qu’elle avait accompli cet exploit et j’avais moi-même beaucoup d’expérience sur le sujet. De plus, mes soins et mon comportement seraient un avantage non-négligeable pour éviter toutes catastrophes sur le champ de bataille et rassurer les recrues. Tout le monde n’avait pas la chance – ou la malchance – d’avoir vu et combattu des dragons et il était bien vrai que ces créatures, même bébé, étaient imposantes. C’est donc dans un soupir bien dissimulé que j’acceptais de me rendre à la Côte Orageuse.

Quelques jours de voyage plus tard, moi ainsi que six autres Gardes arrivent enfin au point de rendez-vous, qui se trouve à côté d’une petite maison abandonnée se dressant sur la côte. Le voyage s’était bien passé, les six autres s’entendent bien et ils n’arrêtent pas de jacasser. Ils me demandent parfois mon propre avis sur les divers sujets à débat et, bien que j’essaye de répondre de bon cœur, j’ai de la difficulté à renouer avec les membres de la Garde. J’espère vraiment que mon comportement solitaire ne les incommode pas, surtout lorsque je pense au fait que Wulf m’a envoyé en me demandant de nouer des liens … Tout ça sera sûrement plus facile une fois en pleine mission, mes années d’ermite m’ont habitué à mieux m’exprimer par la magie que par mes paroles. Malgré tout cela, un petit sourire perça mes lèvres lorsqu’ils commencèrent à râler à cause de la pluie. Je les encourageais à presser le pas jusqu’au point de rendez-vous en leur promettant un bon feu pour lutter contre ce doux climat, et cela, semble-t-il, a fonctionné.

Une fois sur place, comme promis, j’allume un feu magique à même le sol au grand plaisir de mes compagnons. Ils se rassemblent rapidement autour en se réchauffant les mains.


“ Réchauffez-vous et prenez le temps de souffler. La Garde-Commandeur d’Orlaïs n’est pas du genre à y aller doucement avec ses Gardes. Je vais monter la garde en attendant. „

Je me rends à un point légèrement plus élevé où je peux voir suffisamment loin autour de moi pour repérer nos amis orlésiens, notre guide ou bien n’importe quel danger imprévu. Je plante mon bâton au sol et prends place dans l’herbe fraîche et mouillée en profitant de ce moment de calme pour faire danser une chaleur harmonieuse et réconfortante à l’intérieur de mon corps. Une vingtaine de minutes passent jusqu’à ce que je voie une tête chevauchée d’une chevelure fauve aux couleurs de la neige accompagnée de quatre guerriers, un archer, deux mages et deux autres portant des dagues. Leur groupe était en formation parfaite et ils portaient tous fièrement l’uniforme de la Garde. J’avertis rapidement mes compagnons au loin et j’approche de ce groupe plus nombreux que le nôtre.

“ Je suis Tullia E. Von Raijer, Garde-Commandeur d'Orlaïs. Et voici mon équipe. Tous les Gardes de Férelden conviés sont là ? „

“ Je suis Bethany Hawke, Garde basée à Fort Bastel. Nous sommes tous là, il manque plus que notre guide mystère. „

Je lui fais la révérence pour témoigner mon respect, ignorant totalement si les hommes et les femmes derrière moi prennent la peine de rendre honneur à notre supérieure. En me relevant, je fais bien attention de ne pas fixer de manière indécente les yeux uniques de Tullia, sachant très bien que la majorité des gens n’aiment pas être connus pour leurs différences. Je tâche donc de me comporter avec elle comme une personne tout-à-fait normale. Je remarque dans sa petite compagnie que plusieurs Gardes tolèrent mal la pluie et la température féreldienne.

“ Venez, j’ai allumé un feu un peu plus loin pour nous réchauffer avant cette expédition. Allons-nous avoir la chance d’en savoir un peu plus à propos de notre présence ici, Garde-Commandeur ? „

Je les guide vers les flammes et je jette quelques regards furtifs entre les Gardes féreldiens et orlésiens en cherchant la moindre tension. Orlaïs et nous ne sommes pas les meilleurs amis du monde et j’espère que cela ne se ressent pas dans la mission que nous allons entreprendre. Heureusement, pour l’instant, il n’y a pas de tension dans l’air, mais personne n’a encore ouvert la bouche …


Voir le profil de l'utilisateur
Iron Bull
Chef de la Charge
- Inquisition -
Messages : 56
Dim 10 Fév - 21:28
How to hunt an archidemon 101


Bull n'avait pas pu dire non à une chasse aux dragons. Son obsession sur ce reptile en voie d'extinction n'avait probablement pas de limite. Il fallait seulement qu'on lui en parle, ou qu'on lui raconte une rumeur menant à l'un d'eux, et déjà, le qunari partait avec ses mercenaires s'y frotter. Il va s'en dire qu'avec la brèche dans le ciel et son allégeance à l'inquisitrice, ses parties de chasse au dragons s'étaient réduite à néant. Pas qu'il s'ennuyait vraiment avec ce bout de femme, non. Il avait ses périodes de combat assez corsées pour pouvoir s'amuser quand même. Mais l'idée d'un dragon lui trottait toujours dans la tête. Lorsque la Garde-commandeure lui avait proposé d'être leur guide pour entraîner les nouveaux et les plus prometteurs de la garde des Ombres, il avait dit oui instantanément. Cordélia avait assez de compagnons de combat pour qu'il puisse s'éclipser quelques semaines sans que sa présence doit obligatoirement nécessaire. Et puis, comme Dame Tullia allait emmener des gardes à la suite, le taureau n'avait pas à apporter la plupart de ses mercenaires. Seulement les plus expérimentés dans la chasse au dragons. Le plan n'était pas que ceux-ci combattent, mais s'il fallait que les gardes des Ombres perdent leur moyens devant le reptile ailé, il lui fallait un plan de rechange.

Il était donc parti quelque jours après la proposition vers les Côtes orageuses. C'était où il aurait la chance de trouver des dragons assez dangereux pour des gardes des Ombres, mais pas trop gros pour les néophytes qu'ils étaient. S'ils étaient tous la moitié de ce qu'était Blackwall, il aurait peut-être une chance de ne pas faire tourner cette expédition au vinaigre. Il avait laissé ses mercenaires au bon soins de Krem et il avait apporté avec lui sa garde rapprochée lorsqu'il fallait affronter des dragons. En plus de lui, il avait deux archers et deux guerriers. Pas de mages. De toute façon, comme les gardes des Ombres les acceptaient, ce n'était pas ce qu'il allait manquer là-bas. Les gars étaient un peu déçus de ne pas pouvoir attaquer les dragons comme lorsqu'il partaient habituellement chasser, mais Bull les avait convaincu qu'il faudrait bien qu'il démontre à ces combattants comment il fallait s'y prendre. C'était mieux que rien et la plupart étaient seulement content de monter vers le nord pour se réchauffer, même si cela venait avec de la pluie.

Le qunari était arrivé deux jours avant les gardes pour la bonne raison qu'il devrait les trouver, ces dragons. Ses mercenaires et lui s'étaient séparés et avaient trouvé trois endroits intéressants. Selon le plan de la Garde-Commandeure, ils pourrait faire travailler ses combattants plus d'une fois ou essayer plusieurs techniques. Bull avait ensuite monté un camp rudimentaire près de la petite maison qui leur servait de point de rassemblement. Heureusement, les eaux furent de leur côté et malgré la pluie, les gardes arrivèrent comme prévu. Bull était impatient de revoir cette humaine plutôt impressionnante, mais surtout avec une intéressante réputation. Il l'avait rencontrer à de multiples reprises au fort. C'était elle qui l'avait envoyé à la rencontre des mages libertaires. Considérant que cette dernière mission avait été tout sauf ennuyante, il avait hâte de voir ce qu'elle avait en tête.

Bull monta la colline pour rejoindre les troupes. Les gardes des Ombres étaient une dizaine, jeunes comme moins jeunes. Sa hache sur l'épaule, il avait un sourire amusée face à la réaction des soldats. Probable que certains n'aient jamais vu un qunari de leur vie. Et comme il était en soi un gros qunari, son arrivée faisait encore plus d'effet. Cela l'amusait. Si leur réaction devant lui ressemblait à cela, il avait hâte de voir ce que cela serait devant un dragon. Mais il ne s'en faisait pas encore. Les gardes des Ombres avaient pour réputation d'être d'excellents soldats. Il ne restait plus qu'à leur donner de l'expérience.

- Garde-commandeure Tullia. Cela fait longtemps.


Bull arrivait de derrière, mais il n'était pas plus inquiet de cela.

- C'est donc ses jeunes gardes que vous m'emmenez ? J'espère que vous leur avait dit qu'on allait s'amuser. Parce que j'ai déjà trouvé nos cibles et ce sera... Intéressant.


À la pensée du combat à venir, le sourire du qunari s'élargit. Ils allaient bien s'amuser.





Voir le profil de l'utilisateur
Tullia E. Von Raijer
Garde-Commandeur d'Orlaïs
- Gardes des ombres -
Messages : 496
Sam 16 Fév - 23:55

How to hunt an Archdemon 101


La rencontre se passait plutôt bien, les quelques gardes de férelden étant présents et se présentant. En premier s'avança une mage, relativement jeune à mes yeux, et qui se présenta poliment sous le nom de Bethany Hawk. Je m'avançais vers elle pour lui serrer le bras, comme la coutume des Gardes des Ombres le voulait entre camarades, mais restais un instant les yeux fixés sur elle. A ce nom, je fronçais légèrement des sourcils, un sourire malicieux s'arborant alors que je fronçais légèrement des sourcils. C'était sans aucun doute une nouvelle venue à Fort Bastel, ou alors elle aurait forcément à un moment où à un autre eut un tic à ma simple vue. J'y peux rien, je marque les gens quand je suis à Fort Bastel. Mais l'autre point était son apparenté à Hawk, le Hérault de Kirkwall. Je l'avais croisé à Fort Céleste, et je connaissais également par les rumeurs et les histoires tous ses déboires à Kirkwall. Et également qu'il était sans doute à l'origine de la libération de Corypheus. Le genre de personne que l'on peut appeler "poisse ambulante" qui me conviennent parfaitement. Avoir un membre de sa famille en face de moi était une aubaine, et je ne pouvais m'empêcher de laisser éclater une légère jalousie face à la chance de Wulf.

"Bethany Hawk ? La petite soeur de Hawk qui a survécu au désastre de Kirkwall et au pétage de câble de son acolyte mage ? Ha ha ha !!! Une survivante ! Maudit soit Wulf d'avoir les recrues les plus divertissantes avec lui.... Tch... Il va finir par me gâcher mon plaisir..."

Je tiquais légèrement, mon expression au début si débonnaire et malicieuse se changeant soudainement en une moue désapprobatrice et ronchonne. Mais cela ne dure que le temps d'un claquement de doigt, car de nouveau je retrouvais ma bonne humeur et ma nonchalance habituelle. J'aurais adoré avoir un tel potentiel avec moi, une mage qui plus est. Mais la chance n'était pas de mon côté cette fois-ci. Elle avait proposé une place près du feu, et je ne risquais pas de refuser. La chaleur d'Antiva me manquait, et bien que j'ai retrouvé un peu de douceur à Térébinthe, aller plus au sud sur les côtes orageuses me donnait un coup de froid peu agréable. Je faisais signe aux autres Gardes de venir, et d'également de prendre plus d'aise. Tout en suivant Bethany, je badinais sur le temps pour commencer la conversation.

"Je ne vais pas dire non à un feu. A térébinthe il pleut, mais la pluie a au moins la décence d'être moins glacée, fu fu fu ~ ! "

Je riais un peu, profitant de la présence dans mon champs de vision du discret Léopold pour lui faire un signe de tête afin qu'il ramène ses fesses près de moi. Interdiction pour lui qu'il reste dans son mutisme, et de tous les Gardes que j'avais amené avec moi c'était celui qui avait eu la grande chance de devenir mon "protégé". Aka le souffre-douleur qui subirait toutes mes petites brimades et qui ne peut espérer sortir de cette balade sans suer sang et eau. Je n'en avais pas honte, car cela m'amusait beaucoup. Donc je lui faisais signe de venir auprès de Bethany et moi, alors qu'elle me demandait ce que nous allions faire. A cela je lui jetais un regard brillant de malice, souriant comme une enfant et cachant à peine mon excitation.

"Je ne vous dirais rien de plus tant que notre guide ne sera pas là. Sinon, ce ne serait pas drôle, n'est ce pas ? "

J'avais vraiment hâte qu'Iron Bull arrive. Il n'était pas fou comme moi, mais il aimait se battre. Bon, mon regard de démon n'est pas pour le mettre le plus à l'aise, mais quand on sympathise à pourrir les soldats de l'Inquisition à la taverne au travers de quelques parties de Grâces Perfides, ça rapproche. Pour toute la surprise que la nouvelle allait provoquer, et les têtes des Gardes, je devais obligatoirement garder le secret. En attendant qu'il arrive, nous parlions de tout et de rien, des nouvelles de Fort Bastel, de Wulf, de comment nous nous étions installés à Térébinthe... Puis une voix grave nous interpella, faisant sursauter certain. Je me retournais, étant l'une des seules à ne pas afficher une mine étonnée voir effrayée, mais un sourire radieux et un salut des plus conviviaux. C'était limite si je n'allais pas à sa rencontre les bras écartés pour faire un calin à cette montagne de muscle cornue.

"Haaa, Iron Bull ! Si c'est pas mon mercenaire Qunari préféré ça ! "

Je souriais, voyant que le mercenaire s'amusait beaucoup également de son petite effet. Somme toute, nous n'étions que deux à goûter pleinement à notre petite surprise, et à anticiper grandement ce qui allait se passer pour la journée. Il demanda si les Gardes étaient prêts, et tout en jetant un regard malicieux sur les Gardes des Ombres je répondis en riant.

"Fu fu fu fu ~.... Non, il ne savent pas encore, j'attendais votre venue. Comme ça le moindre qui essaye de s'échapper, vous pourrez l'assommer, ha ha ha ! "

Je ne pensais pas que certains oseraient s'enfuir, surtout pas les miens. Mais ceux de Fort Bastel n'étaient pas sans leur commandeur ou leur sénéchal. Théoriquement ils n'étaient pas obligés de m'obéir, mais un coup de masse bien placé devrait au pire les persuader. pas de mou du genoux dans mon escapade scolaire. Je faisais un clin d'oeil au mercenaire, puis me tournais vers les Gardes des Ombres. Ceux-ci nous regardaient tous, s'étant même rapproché pour mieux écouter. Là, je faisais d'une voix forte et enjouée les présentations.

"Gardes des Ombres, voici Iron Bull, chef de ma Charge du Taureau et présentement embauché par l'Inquisition. Iron Bull et ses quelques spécialistes seront nos guides pour notre petite balade pédagogique et bucolique. "

Je souriais un peu plus, mon regard brillant d'une excitation carnassière bien propre à ma folie. C'était comme si on allait en campagne contre des templiers rouges ou des engeances, mais en mieux. Avec solennité, je faisais la grande annonce.

"L'ordre du jour, et votre mission car vous devez l'accepter sans avoir le choix, c'est comment chasser l'Archidémon."

Il y eut une surprise, quelques murmures, mais je ne les laissais pas aller plus loin et continuais sur quelque chose de plus... réaliste et moins apocalyptique. Ou presque.

"Nous n'avons pas d'Archidémon sous la main, mais comme il faut toujours être prêt nous allons nous entrainer sur un de leur cousin pas si éloigné que ça: les dragons. Aujourd'hui, nous allons apprendre à chasser du bon gros dragon ! Elle est pas belle la vie ?! On va bien s'amuser, ha ha ha !"

Je riais de nouveau, très contente et heureuse de ma petite surprise. Ne suis je pas un Garde-Commandeur généreux et fantastique ? Ce n'est pas tous les chefs qui offrirait un tel entrainement de choix pour ses petits Gardes des Ombres. Je m'étais rappelé de la difficulté de Wulf à savoir comment tuer un Archidémon, et que finalement tuer un ou deux dragon-sire avant était plutôt de bon aloi. Je n'espérais pas un enclin, loin de là, mais lors de l'Inébranlable le dragon de Corypheus avait jeté une ombre sur leurs esprits, la peur d'être face à un Archidémon sans y être préparé étant le pire. Je me doutais que certains de mes hommes risquaient de rechuter, mais rien de tel pour affronter sa peur que d'affronter la cousine par la grande tante germaine au troisième degré par alliance de cette peur. Soit un Dragon. Je n'étais pas une bourrine dans l'âme, bien loin de là. Mais l'idée d'un tel défi était si excitant que même moi je ne pouvais que faire bonne figure à l'idée de faire face à une montagne de viande bourrée de crocs et de griffes, et crachant du feu. Ouais, mais moi j'ai un qunari et des mages, toc ! Je regardais fièrement mes Gardes, soulagée d'avoir enfin pu avouer la surprise.

"Bon alors.... des questions ?"

C'est le moment ou jamais les gars !









code dialogue: #cc0033

Voir le profil de l'utilisateur
Léopold de Haute Tour
Garde Orlésien
- Gardes des ombres -
Messages : 72
Emploi/loisirs : La lecture, servir la Garde, fuir ce stupide chien...
Mer 6 Mar - 23:54

Vous avez dit: "Dragon" ?


Le premier Garde féreldien à se présenter était une jeune femme. Une mage, si je crois son accoutrement et son arme: un bâton… Elle semblait assez accueillante, en tout cas plus que ce que les stéréotypes que les orlésiens ont au sujet de leur voisin… Pendant quelques secondes, je me demandais s'il s'agissait de la cheffesse des féreldiens, mais il fut évidant qu'il s'agissait de la première rencontre entre elle et la Commandeur-Garde, elle ne devait pas être dans la Garde depuis suffisamment longtemps pour être nommé à la tête d'une équipe… je crois…

La jeune mage répondait au nom de Bethany Hawke… Hawke… comme le Héraut ? Si je me souvenais bien du livre que j'avais lu à ce propos : Béthanie était la sœur aposta du héraut ayant rejoint la Garde.
Information confirmée par la Commandeur, qui, pendant une seconde, semblait… déçue… avant de reprendre son attitude habituelle…

Après de brèves présentations, nous nous dirigeâmes vers le feu de camp qu'avait fait le groupe féreldien avant notre arrivée.
La Commandeur m'ordonna, d'un simple signe de la tête, de m'approcher… ô joie…
J'aurais préféré rester seul, mais la Commandeur avait pris un malin plaisir à m'inclure dans les conversations entre Gardes. Conversation durant laquelle malgré la demande de plusieurs Gardes, la Commandeur absolument refusée de nous donner les objectifs exacts de notre mission avant l'arrivée du "guide"… Ce denier ne tarda pas à arriver, car alors que mes confrères étaient dans une conversation… passionnante, une voix grave se fit entendre. Je fus surpris de voir un Qunari. Même si le monde pouvait receler mille surprises, je voyais mal cette personne nous guider dans l'ancien empire souterrain.

De plus, en apercevant le géant cornu, notre guide, j'eu un étrange sentiment de déjà-vu, comme si je connaissais cette personne, mais je ne m'en souvenais pas… dans une taverne, je crois, je n'avais pas l'habitude de ces endroits…
Enfin bref, pour le moment, je n'avais aucune raison de le savoir, de plus avec ma chance légendaire, il ne s'agissait pas de ce Qunari. Vu les souvenirs flous que j'avais, il pouvait aussi bien s'agir de lui que d'un autre…
En tout cas, sa présence confirmait mes doutes, nous n'étions pas à une "simple chasse aux engeances"...
Cet Iron Bull serait donc notre guide pour ce nouvel entraînement. Entrainement dont la Commandeur n'allait pas tarder à nous révéler les objectifs…

Des dragons… nous allions affronter des dragons… je n'arrivais pas à le croire. Nous partions à la chasse à l'une des créatures les plus féroces de Thédas. Et cela sans préparation… Mais en y réfléchissant, je comprenais maintenant pourquoi la Commandeur-Garde nous avait rien révélées. Il était évidant que l'Archidémon, ou cette créature lui ressemblant, ne nous enverrait pas une missive pour nous prévenir de son arrivée… il fera comme à l'Inébranlable et attaquera quand-t-on ne s'y attendra pas… Peut-être même qui tentera de dévorer la Commandeur, ce stupide animal…  

Néanmoins, un petit doute persistait. Et vu qu'il était l'heure aux questions, que j'osai demander :

"Quel genre de dragon, exactement ?  



Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Bethany Hawke
Garde Marchéenne
- Gardes des ombres -
Messages : 74
Jeu 7 Mar - 21:01

~ Des dragons ... Encore. ~


Je suis contente de voir que la rencontre entre les deux groupes soit chaleureuse, enfin, en quelque sorte. La Garde-Commandeur est parfaitement amicale, mais les Orlésiens sont plutôt silencieux et les Féreldiens un peu réticents. J’espère que la camaraderie de la Garde va vaincre cette légère tension rapidement.

“ Bethany Hawk ? La petite soeur de Hawk qui a survécu au désastre de Kirkwall et au pétage de câble de son acolyte mage ? Ha ha ha !!! Une survivante ! Maudit soit Wulf d'avoir les recrues les plus divertissantes avec lui.... Tch... Il va finir par me gâcher mon plaisir... „

“ Une Survivante … Oui … „

Dis-je d’un air inconfortable, laissant tomber mon regard ambré sur l’herbe mouillée. Dans cette simple réplique, je sens que Tullia ne partage pas du tout mon avis face à l’Union. Elle a sûrement bu à la coupe avec plaisir et je doute qu’elle comprenne mon … Mal-être. Ne souhaitant pas transmettre mon inconfort aux autres, j’invite la Garde d’Orlaïs rapidement près du feu en changeant habilement le sujet, même si je reste trop gênée pour remonter le regard.

“ J'ai entendu dire que vous avez passé du temps à Fort Céleste. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais de récents évènements à pousser Wulf à m'y envoyer. Je me demandais si vous aviez quelques conseils pour moi, puisque j'éprouve quelques ... Difficultés à m'intégrer dans de nouveaux endroit ... „

Les deux groupes prennent place à des côtés opposés des flammes et je prends place aux côtés de la Garde-Commandeur. On dirait que je viens de me coller le rôle de représentante féreldienne sur le dos … Je ne suis pas très fan, mais Wulf sera content de voir que malgré tout : je m’implique. Tullia fait signe à l’un de ses Gardes de la rejoindre. Un homme, quoi que difficile à dire vu son armure lourde laissant paraître qu’une paire d’yeux verts. Il semble timide, mais la rejoint tout de même, il est sûrement son second. Je lui offre ma main pour lui serrer l’avant-bras du mieux que je peux, sa poigne pouvant facilement écraser la mienne. Je croise son regard à travers l’interstice de son casque et je me présente avec un sourire accueillant.

“ Bethany. Tu es le second de Tullia ? D’ailleurs, Garde-Commandeur, les Gardes et moi nous sommes d’accord pour être sous vos ordres sans condition lors de cette expédition. Vous êtes la seule ici ayant accès à une telle responsabilité. „

Rapidement, quelques conversations commencent à naître autour du feu et, comme je m’y attendais, il ne faut pas bien longtemps avant que les légères différences entre nous disparaissent en laissant sa place à des échanges amicaux et plusieurs rire francs. Ça, c’est quelque chose que j’aime beaucoup de la Garde : nous possédons quelque chose de suffisamment puissant pour nous unir ! Si seulement cela pouvait être ainsi pour les mages et le reste du monde …

Finalement, une voix grave se fait entendre et j’espère vraiment que mes oreilles me trompent … Tullia se lève et va rencontrer l’homme qui semble être notre guide du jour avec joie. Je me lève également et je vois un Qunari très grand et musclé, portant une paire de cornes impressionnantes, un cache-œil comme celui des pirates, une lourde hache et sa peau grise couverte par quelques tatouages. Malaiiiiiiise … Je n’ai jamais réussi à me faire ami-ami avec les membres de cette espèce. Tout ce que je connais d’eux c’est une violence bestiale et une soif d’envahisseur impossible à calmer. Fenris semble les respecter, il m’a déjà un peu parlé du Qun, mais nos différents sur la magie ne nous a jamais vraiment laissé le temps d’approfondir le sujet …

Mais bon, si Tullia est si heureuse de le voir, j’imagine que je peux lui faire confiance ? Qu’est-ce que je raconte ? Évidemment que je dois lui faire confiance : il est notre guide ! J’espère simplement que son comportement ne correspond pas au tueur de Lothering ou à l’Arishak de Kirkwall.

La Garde-Commandeur revient vers nous, portant aux lèvres un grand sourire fier, voire excité. Je sens que c’est très mauvais signe, mais au moins mes camarades et moi, nous avons eu la chance de s’avoir à quoi s’attendre, ce qui n’a pas l’air d’être le cas de ses propres Gardes.

“ L'ordre du jour, et votre mission car vous devez l'accepter sans avoir le choix, c'est comment chasser l'Archidémon. „

Dans le genre spectaculaire, on ne peut pas faire mieux. Je comprends pourquoi tout le monde à Fort Bastel, sauf Oghren, parlent ainsi de la Garde-Commandeur d’Orlaïs. Ses Gardes réagissent avec surprise, partageant des regards écarquillés et quelques chuchotements. Je ressens même de l’inquiétude chez "mes" Gardes. Ils craignaient sûrement s’être fait emmener en bateau. Tullia nous rassure, sans se délecter des visages m’entourant auparavant, en précisant le type de dragon que nous allons affronter à l’aide de ce Iron Bull et de sa compagnie. Je n’apprécie pas vraiment le plaisir que ces deux-là, ainsi que certains Gardes, peuvent ressentir à l’idée de tuer des dragons, considérant une part d’irresponsabilité dans cette joie enfantine, mais ils ont sûrement développé ce trait avec l’expérience … J’espère … Elle parcourt notre groupe avec un regard fier avant de s’ouvrir à nos questions. Le silence tombe sur notre assemblée, certains par inconfort et d’autres par impatience. Personnellement, je considère la mission. Tout semble parfaitement sécuritaire, enfin, considérant le fait qu’on va combattre des dragons. Tout ce que je me demande, c’est quel type de créature nous allons affronter. J’ai de l’expérience contre ces bêtes, mais le seul dragon auquel j’ai fait face qui avait une taille plus imposante qu’un homme, c’est lorsque je suis allée dans les Tréfonds avec Garrett et Varric, lorsque j’étais encore moi-même, et ce dragon-là à bien failli nous dévorer. Le second de Tullia brise le silence en posant une question semblable à la mienne. Il a beau être timide, une belle part d’intelligence se cache derrière cette armure imposante, j’aime bien.

“ Je suis d’accord, des dragons gros comme des chiens ou gros comme des hommes ? „

Si j’ai seulement le quart de la poisse de Garrett, on va finir par affronter un dragon sire, mais ça, vaut mieux pas le dire tout haut.



Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

How to hunt an Archdemon 101 (PV Bull + Wardens)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hunt for Illidan Nouvelle série pour le mois de juillet
» Puzzle Hunt Melbourne 2012 - généralités
» M.I Ethan Hunt
» [Medicom] RAH Mission Impossible 3 - Ethan Hunt teaser
» [Fini] Jeux des Trois heures Gagnant Sitting Bull

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Côte Orageuse-
Sauter vers: