en haut du forum
en bas du forum



[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
En ligne
Lynne Lenhardt
Mage de soin
- Inquisition -
Messages : 377
Emploi/loisirs : Mage de soin
Jeu 18 Oct - 17:53

Entre mages et pirates




Le port était relativement peu peuplé à cette heure de la matinée. Pointant à peine le bout de son nez le soleil éclairait doucement la bordure dorée de l’horizon, offrant suffisamment de lumière pour les quelques âmes qui profitaient du spectacle.

Trois individus modestement vêtus s’arrêtèrent vers un point spécifique des quais, silencieux et attentifs aux alentours. Quelques marins et travailleurs particulièrement matinaux vaquaient à leurs occupations à plusieurs mètres de leur position sans toutefois se préoccuper de leur présence, trop absorbés par leurs tâches pour leur accorder une quelconque importance. Un spectateur qui se serait attardé aurait aperçu trois chevelures sombres appartenant à deux hommes et une femme aux mines éveillées mais graves, du moins pour le plus barbu du duo masculin. L’autre semblait plus serein, presque rêveur alors qu’il constatait en silence l’imposant bateau en face du petit groupe.

Lynne respira doucement les embruns salés, profitant de l’atmosphère du moment. L’aube était particulièrement belle, donnant au ciel une teinte à la frontière du rose et de l’orange tendant doucement vers le bleu. Le spectacle ne suffit pourtant pas à ôter la nervosité qui ne la quittait pas depuis ces trois derniers jours.

Il avait d’abord s’agit de l’attente de la réponse de Varric Tethras qui l’avait laissée sur le qui-vive, craignant une réponse négative de sa part. Mais son soulagement à réception du courrier fut bientôt écarté pour laisser place au stress lié à l’anticipation de cet évènement tant attendu.
Ce n’était que la deuxième fois de sa vie qu’elle montait sur un bateau, et bien la première fois sur un qui appartenait à des pirates. Le concept même de ces brigands des mers ne lui était pas inconnu, mais s’y confronter du jour au lendemain était une toute autre expérience. Dans son fort intérieur, elle espérait que les nouvelles qui mettaient en scène de pareils individus et les romans qu’ils inspiraient n’étaient que des faits extrapolés et caricaturés au possible. Être enfermé dans un Cercle avait ce majeur inconvénient de n'être jamais véritablement exposé au monde réel, ou du moins au travers du filtre des paroles et des écrits.

La mage jeta un regard à ses compagnons, se détendant légèrement alors qu’elle les observa un bref instant - le barbu plus particulièrement.
Ces derniers jours passés avec Anders avait au moins eus le bénéfice de calmer sa méfiance à son égard. Malgré son titre d’ennemi public numéro un, il s’avérait être d’une compagnie agréable et amusante pour un fugitif coupable d’un acte terroriste. Au fur et à mesure que Lynne le côtoyait, elle-même avait de plus en plus de mal à imaginer ce fait pourtant indéniable – ce qui d’une certaine manière la dérangeait.

Pourtant, le savoir à ses cotés la rassurait en pareilles circonstances. Elle espérait simplement que leurs futurs hôtes tiendraient parole et que le voyage se passerait sans encombres.

Une légère hésitation parcouru ses lèvres avant qu’elle ne prenne doucement la parole, d’une voix discrète – presque timide, ne voulant pas se faire entendre par de tierce personnes.

«Dit moi Will … tu ne t'es  pas entretenu avec le capitaine du bateau avant notre rencontre, je suppose ? »
[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders] Latest?cb=20150523145513

#99ccff


(PNJ) Edwin Nachtigall : Un jeune homme d'une trentaine d'années au regard absent. Il s'exprime sur un ton à la fois monocorde et neutre. Un bandeau masque habituellement sa marque d'Apaisé.

Edwin s'exprime en #ccffff

Voir le profil de l'utilisateur
Anders
Ennemi public n°1
- Mages Libertaires -
Messages : 472
Jeu 25 Oct - 22:22

Entre mages et pirates



Les trois jours qui avaient précédés le départ avaient été riches en discussions et en courrier. Avec la bonne nouvelle de Varric, qui avait réussi à négocier le passage à mes deux nouveaux compagnons de route. L’aube et la marrée se levaient en même temps et il serait bientôt l’heure d’aborder. L’ambiance du port ne me plaisait pas particulièrement, j’avais passé les six dernières années planqué dans Darktown, l’air marin, les odeurs de poissons, l’iode…. Je me serai presque attendu à ce que cela devienne familier et rassurant, mais ça n’était pas le cas. Tout ce que cela réussissait à me donner c’était une légère nausée.

Être debout à l’aube était habituel, mais avoir la possibilité de voir le soleil se lever était plus évocateur de mes missions avec Hawke, non pas qu’elles aient toutes été une partie de plaisir mais au moins la (presque toujours) bonne compagnie et l’air frais m’avaient fait du bien.  Mon humeur était donc mitigée ce matin là, malgré toute la souffrance dont j’avais témoigné à Kirkwall, laissé ce trou à rat derrière me semblait presque insurmontable… et en même temps…. En même temps il me tardait de revoir Ferelden.

Je jetai un œil à mes compagnons d’infortune, Edwin était égal à lui même, comme on pouvait s’y attendre, et Lynne semblait absorbée dans ses pensées. Sûrement la perspective de se retrouver sur un bateau pirate devait-elle l’angoisser. Si les choses devenaient trop insupportable il était de toute façon très probable qu’ils partagent une cabine, le voyage allait être long si elle devait se cacher des marins pour ne pas être embêtée. Mais pirate ne voulait pas nécessairement dire personnes sans manières ni éducation, c’était juste… généralement le cas. Je connaissais assez bien Isabella pour savoir que ce n’était pas le cas de tous les pirates cependant.

Le bâtiment en lui même était plutôt imposant, mais peut-être était ce l’anticipation, le stress ou la paranoïa sous-jacente à ma situation, je ne me trouvais pas plus impressionné que cela. J’avais juste hâte de voir la côte s’éloigner à l’horizon. Non pas que je fus particulièrement pressé d’arpenter la campagne fereldienne en évitant les templiers, d’ailleurs il faudrait probablement que je passe rapidement la frontière Orlésienne car la plupart des templiers de Kinloch devaient se souvenir de mon visage et il ne ferait pas bon être recapturé et condamné à mort pour possession… Et attentat…. Et meurtre… Parce qu’avec un peu de chance ils avaient probablement eu le temps de découvrir ce qui s’était passé cette nuit là avec Rolan dans la forêt… lorsqu’il avait tenté de me livrer aux templiers.

Je tournai la tête vers Lynne en entendant sa question. J’eus un petit sourire en coin avant de répondre.

- « M’entretenir c’est un bien grand mot. Le jour de mon arrivée, avant qu’on se mette à soigner des marchands, j’étais passé voir le capitaine pour lui donner la lettre de Varric avec la reconnaissance de dette qui le concernait. C’est un nain, il a pas été super enjoué à l’idée que quelqu’un arrive lui rappeler qu’il avait des dettes mais il n’a pas fait d’histoire, il m’a juste dit d’être là dans trois jour pour partir….. Mais depuis l’arrangement pour Edwin et toi, non. »

Pendant que je parlai, une ombre s’étendit sur le sol, une ombre cornue, gigantesque. Je sursautai et me retournai prestement pour me retrouver face à une femme Qunari qui descendait la planche qui reliait le pont à la berge. Secouant la tête je m’intimai de me calmer, nous n’étions pas à Kirkwall, la ville n’allait pas brûler sous l’action d’une Qunari (probablement Tal-vashoth par ailleurs). Je respirai à fond mais me tenais sur mes gardes, j’avais vu assez de natifs de Par Vollen pour me sentir mal à l’aise, pas assez pour être impressionné par son allure. Nous en avions abattu des plus massifs que cela après tout… et elle faisait probablement partie de l’équipage donc n’avait pas l’intention d’ouvrir les hostilités… en tout cas il l’espérait.
[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders] Latest?cb=20150523145513



Anders s'exprime en #cccccc
Justice s'exprime en #ccffff
Vengeance s'exprime en #9999ff

Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
Ven 26 Oct - 17:01

Entre mages et pirates


Le Capitaine n'était pas de bonne humeur depuis de notre dernière escale. Son oeil roulait dans son orbite plus que d'habitude, et sa patte en bois claquait plus fortement sur le bois du pont. Apparemment, il avait reçu une missive d'un de ses contacts, qui lui demandait une faveur en échange de quoi il épongeait sa dette. Autant vous dire que remettre sur le tapis une dette d'honneur n'était pas pour lui plaire. Il m'avait appelé deux jours avant que nous débarquions dans ce petit port, pour me confier cette mission. Il ne voulait pas en parler aux autres, et il savait que j'étais assez loyale et droite d'esprit pour ne pas souffler un mot afin de ne pas blesser plus que cela l'honneur et la réputation du capitaine. Le nain était nerveux, et me disait que j'allais être responsable d'un colis à ce port. Cela ne m'étonnait guère, ma spécialité en magie me donnait en général ce genre de mission. Mais je fus surprise d'apprendre que cette fois ce n'était pas un artefact mais des personnes. Je n'étais pas à l'aise, en général je préfère ce qui ne parle pas. Les colis humains, c'était l'autre second qui s'en chargeait. Mais il avait déjà à s'occuper d'un autre colis pris Kirkwall avant, 3 hommes qui avaient payés un droit de passage et semblaient être des contrebandiers. Sinon, pourquoi demander à ds corsaires de l'Armada ce genre de passage ? Qu'on me confie des personnes était donc particulier, mais l'affaire était d'importance. Il m'avait martelé la tête en me disant que j'allais être responsable d'eux et que je devais bien m'en occuper, en plus de mes fonctions actuelles. Je ne disais rien, me retenant simplement de lever les yeux vers le ciel. Comme d'habitude quoi... Mais là j'allais devoir composer avec des choses moins agréables. Le fait que je sois une Qunari et une mage n'allait pas aider s'ils étaient apeurés par l'un de ces deux faits. Mais bon, je n'allais pas leur laisser le choix.

C'est donc au petit matin que nous arrivions au port. Il nous fallait débarquer quelques marchandises, refaire des provisions avant de partir avant la fin de la marée. Cela nous laissait 6 heures, et il n'y avait pas beaucoup de marge de manoeuvre. C'était la nuit pour la première partie de notre travail, et le colis devait arriver quand le jour poindrait son nez. J'espérais qu'ils n'allaient pas arriver en retard, je déteste les flemmard qui ne veulent pas se lever. En attendant, je m'occupais de mon équipe de matelot, donnant des ordres et aidant à débarquer du matériel. Quand le jour se levais, nous avions presque finit et nous n'allions pas tarder à partir. Tout le monde avait finit ses tâches, il ne restait plus qu'à ranger le pont et se préparer à partir. Je regardais sur le quai, et vis trois silhouettes qui semblaient attendre à côté du bateau, sans trop savoir quoi faire ou qui demander. C'était sans doute eux. J'étais étonnée qu'il y ait une femme, ce n'était pas mentionné. Non pas que nous les refusion, j'étais la preuve vivante, mais cela changeait quelques plans. Je m'approchais de la planche de débarquement, beuglant d'une voix autoritaire un dernier ordre à un des matelots non loin.

"Zvaïn, ramène ce bastingage, il faut partir pendant la marée. Dépêche ! "

Je descendais, pour m'approcher du trio. Ils n'avaient pas l'air d'être de la haute, ni vraiment de contrebandier. Mais les apparences sont trompeuses. Mon ombre surpris l'un d'eux un brun aux cheveux attachés et à la barbe naissante qui me regarda avec une légère méfiance. Ou plutôt mal à l'aise. La jeune femme ne semblait pas très rassurée, et le troisième homme était sans surprise et très neutre. Je les regardais de mes yeux perçants, mes expressions restant froides mais mes paroles restant très polies, quoi qu'un peu pressées.

"Vous devez être le colis de Ser Varric Tethras. Je suis Sekmet Nazelek, seconde du capitaine du Revanche. Venez, nous n'allons pas tarder à partir. "

Je leur fis signe de la main de me suivre, et me retournais pour marcher vers le ponton de montée. Tout en marchant, je faisais attention de ne pas aller trop vite, je leur expliquais les différentes règles à bord. Il n'y en avait pas beaucoup, mais elles étaient importantes. Je n'y allais pas par quatre chemins, parlant avec autorité comme à mon habitude.

"Les règles sur ce bâtiment sont assez simples: pas d'ennuis sinon on vous jette dans la cale jusqu'à la fin do voyage. L'équipage sais ce qu'il fait, alors ne trainez pas dans leurs pattes. Si jamais vous avez un problème vous venez me voir. Vous avez accès au pont supérieur, à vos quartiers, à la cuisine ainsi qu'au pont commun des matelots. A part ça, restreignez votre curiosité. "

Nous étions enfin sur le pont. Les matelots s'affairaient, défaisant des câbles et bougeant certains paquets de vivre qui bouchaient le passage. Je jetais un regard vers le capitaine qui était sur le pont supérieur près du gouvernail, le nain me jetant un regard un peu sévère avant de se détourner. Le colis était récupéré, c'est ce qui comptait. Je nous dirigeais vers la porte menant au pont inférieur, pour leur montrer leur emplacement de prédilections pour ces quelques jours de voyage.  

"Je vais vous montrer vos quartiers. Vous n'êtes pas les seuls à voyager avec nous, alors vous devrez partager. "

Nous avions des quartiers que nous réservions aux différents colis humains, afin de ne pas les mélanger aux matelots et d'éviter tout grabuge. Mais notre traite n'étant pas focalisée sur celle des personnes, l'espace était assez réduit. Il y avait des couchettes dans une salle d'une dizaine de mètres quarrés, pouvant rassembler dit personnes maximum. Pour y arriver, il fallait descendre l'escalier, traverser la moitié du pont inférieur puis tourner à droite. Il faisait sombre, encore plus à cette heure où la lumière extérieure est très faible. Quelques lanternes étaient allumées, mais elles dégageaient une lumière faible. Le plafond n'était pas très haut, et je marchais par habitude avec mon corps légèrement rassemblés pour que mes cornes et ma taille ne me posent pas de problème. Raison de plus pour que je préfère être dehors sur le pont supérieur. Nous arrivions donc devant une petite porte, et je me tournais vers eux. Mes yeux se fixèrent sur la jeune femme, quelque peu soucieux.

"Cependant... Autant nos hommes savent se tenir, mais je ne peux rien garantir pour les autres passagers. Je propose donc que votre amie partage mes quartiers. Elle sera en sécurité et cela évitera de donner des idées aux autres colis pendant la nuit. S'ils tentent quoi que ce soit, je les crame. "

J'avais froncé des sourcils, donnant une expression quelque peu courroucée qui pouvait faire peur. Ce genre de personne, à abuser des êtres plus faibles, je les abhorrais. les tuer ne me posait aucun soucis, et je n'aurais aucun remord à le faire. Surtout que la jeune femme n'avait pas l'air très solide, ni vraiment avec une présence suffisante pour garder les hommes à distance. La garder dans mes quartiers sera plus sûr, et je n'avais pas de soucis à partager, surtout qu'elle n'était pas bien imposante. Soudain, je remarquais que mes paroles pouvaient prêter à confusion. J'étais mage, et brûler des gens ou parer de détruire par ce genre de magie me paraissait naturel. Mais avec tout ce qu'il se passait en ce moment sur la terre ferme, les mages, les templiers, une chantrie qui avait explosé, les gens étaient quelque peu tendus. Et je ne voulais pas qu'ils ramènent leur problème de terrien sur ce navire. Aussi, je mettais les points sur les i et les prévenais qu'il fallait qu'ils se tiennent tranquille, peu importe leur opinion.

"Ha, et peu importe ce que vous pensez sur les mages, les templiers ou autres. Ici vous êtes sur les mers, nous obéissons à nos propres règles. Alors pas de grabuge et gardez vos idées et autres opinions pour vous. Et si ça vous pose un problème, c'est facile vous pouvez débarquer tout de suite. "

Je croisais les bras, les dévisageant en attendant la moindre réflexion. Qu'ils me demandent si j'étais mage, je leur répondrais de suite par l'affirmative et sans en avoir honte. Qu'ils s'en offusquent et veulent partir, c'est leur problème. Maintenant, à voir ce qu'ils allaient dire à une Qunari qui utilise la magie.

[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders] Latest?cb=20150523145513


En ligne
Lynne Lenhardt
Mage de soin
- Inquisition -
Messages : 377
Emploi/loisirs : Mage de soin
Ven 22 Mar - 21:02

Entre mages et pirates



Les joues de la jeune femme s’empourprèrent légèrement tandis qu’Anders souriait de sa question. Il s’agissait d’un mélange de timidité et d’embarras – car maintenant que la phrase lui était sortie de la bouche, elle se sentait presque honteuse d’avoir utilisé ce terme qui lui paraissait inapproprié.

Mais malgré sa gêne, Lynne lui rendit son sourire tout en écoutant ses brèves explications avec attention, prenant note des détails qu’il lui fournissait. La réticence du capitaine était malheureusement à prévoir, mais tant qu’il les aidait à traverser les flots, elle était plus que volontaire à l’idée de se faire la plus petite et discrète possible. Quant à ses origines naniques, elle ne sut si cette information était de bonne augure pour ou non. A part peut-être pour lui-même, car sa taille le rendrait sans doute plus à même à passer par dessus bord en cas de tempête.

Cette pensée qui l’effleura la détendit légèrement ; mais le sursaut d’Anders et l’ombre qui lui recouvrit son visage aux traits désormais tendus alarmèrent la brune qui, immédiatement, se tourna vers la source de son changement si soudain.
Son mouvement fut rapide, instinctif, réminiscence de sa vie passée au Cercle. Ses regard alarmé rencontra immédiatement celui bien au-dessus d’elle – une paire d’yeux acérés qui les toisait avec froideur, dans un silence sévère.

Un léger frisson la parcouru. Elle n’osait pas bouger d’un pouce. Sans avoir à le regarder, Lynne devina aisément qu’Anders ne devait pas paraître plus rassuré qu’elle. Edwin, quant à lui, était l’image même de la sérénité : il ne connaissait après tout ni doutes, ni peurs, et ce n’est pas la grande Qunari qui leur faisait face qui irait changer cet état de fait.

C’était la première fois que Lynne voyait un Qunari de ses propres yeux , ce qui la fit aisément oublier le capitaine nain. Et il allait sans dire qu’elle avait entendu suffisamment de choses à leur propos pour qu’elle reste sur ses gardes en présence d’un membre de cette espèce. La Chantrie les avait présenté comme des sauvages ; l’attaque des Tal Vashoth sur la ville avait confirmé ses dires. La manière dont ils étaient peints dans les livres qu’elle avait consulté ne les rendait pas davantage attachants.

Intimidée par cette seule présence, elle demeura silencieuse tandis que la dame cornue les observait tous les trois.
Enfin, dans un ton que Lynne jugea étonnamment poli pour un membre de cette espèce, la Qunari s’exprima enfin.

« Vous devez être le colis de Ser Varric Tethras. Je suis Sekmet Nazelek, seconde du capitaine du Revanche. Venez, nous n'allons pas tarder à partir. »

Elle laissa ses compagnons se présenter (Edwin sous un faux nom bien sûr), mais elle ne marmonna le sien qu'à demi-voix. La  gorge nouée, Lynne regarda Edwin, puis Anders s’avancer quand elle leur fit signe de la suivre.  Sans hésiter plus longtemps, elle se lança sur leurs talons tout en jetant des regards prudents autour d’elle.

Elle ne quitta pas le groupe d’une semelle tandis que la géante commença à énumérer les règles qui s’appliquaient à bord. Sur le pont, les marins s’affairaient. Plus haut, sur le pont supérieur, Lynne aperçut un nain qu’elle devina comme étant le capitaine du navire. Il semblait peu commode, mais au moins, la présence supplémentaire de Lynne et d’Edwin n’avait pas l’air de le déranger plus que cela. A cette réalisation, la brune sentit un poids se lever de son cœur, remerciant intérieurement l’aide que leur avait apporté Varric Tethras. Si on lui avait dit qu’un des auteurs qu’elle lisait régulièrement lui aurait sauvé la mise , elle ne l’aurait certainement pas cru.

C’est avec un esprit allégé d’un soucis en moins qu’elle se laissa guider avec ses compagnons jusqu’aux quartiers qui allaient leur être attribués. On les informa que bien évidemment, ils n’étaient pas les seuls à voyager clandestinement, pensée qui la rendit appréhensive. Après avoir progressé dans les entrailles du bateau au sein desquels leur guide dû se baisser en raison de sa grande taille, ils arrivèrent bientôt devant une petite porte.
Lynne s’attendait à ce qu’ils la traverse ensemble ; à la place, la Qunari se stoppa, se tournant alors vers elle spécifiquement. Inconsciemment, la jeune femme se raidit, faisant de son mieux pour supporter son regard.

La cornue pondéra un bref moment avant d’exprimer le fond de sa pensée en quelques mots : partager sa cabine avec la petite humaine qu’elle était, et ce pour éviter que les autre voyageurs -à priori des hommes  - n’aient l’idée de la rejoindre la nuit.

La proposition de la Qunari lui paru surprenante. Rien ne l’obligeait à rendre son voyage plus confortable … A moins qu’elle n'ait des idées derrière la tête, mais que Lynne elle-même ne parvenait pas à cerner – car de quelle utilité pouvait-elle lui être ?
Lynne demeura muette, ne sachant à la fois quelle décision prendre, ni comment réagir face à la menace proférée par la Seconde. Mais cette-dernière réagit immédiatement, lisant sans doute le doute dans son regard car elle poursuivit immédiatement, d’une voix tranchante :

« Ha, et peu importe ce que vous pensez sur les mages, les templiers ou autres. Ici vous êtes sur les mers, nous obéissons à nos propres règles. Alors pas de grabuge et gardez vos idées et autres opinions pour vous. Et si ça vous pose un problème, c'est facile vous pouvez débarquer tout de suite. »

Intimidée, Lynne se contenta d’hocher la tête afin d’exprimer son approbation, bientôt imitée par Edwin ; il n’était pas exactement dans leurs plans de se retrouver à la case départ.

Cependant, elle demeura étonnée face aux paroles de Qunari. Venait-elle d’avouer elle-même qu’elle était une mage ? Ou était-ce une simple façon de parler ? La première option semblait étonnante aux yeux de la brune, mais elle était en aucun cas en mesure de le deviner dans l’instant ou même de faire la conversation à ce sujet. Elle la craignait beaucoup trop pour pouvoir l’interroger.

Dans tous les cas, la suggestion de la Qunari demeurant en suspend, se décida à y répondre après quelques secondes de réflexion, choisissant prudemment ses mots.

« Au sujet de votre proposition ça me, euh … » hésita t’elle un instant, sentant le regard d’acier de la Qunari sur elle. « Ça ne me dérangera pas … si je ne vous suis d’aucune gêne. »

Si elle avait eut davantage le choix, peut-être n’aurait-elle pas accepté. Mais se savoir en compagnie féminine la rassurerait – d’autant plus que la Qunari ne lui semblait pas particulièrement hostile en comparaison à ceux qui avaient attaqué Kirkwall. Son seul soucis majeur était Edwin. Jamais elle ne s’était séparée de lui depuis leur fuite, et maintenant, le laisser seul la rendait un brin nerveuse. Et si les autres passagers lui voulaient du mal ?
Son regard se fixa sur son visage aux traits calmes. Puis, instinctivement, elle le reporta sur Anders. Un léger réconfort naquit en elle ; avec lui, elle savait que son ami serait en compagnie bienveillante.

« Alors c’est réglé. Venez avec moi, je vais vous montrer. » conclua la Qunari, qui se tourna alors vers le duo d’hommes. « Quant à vous … ne causez pas de grabuge, et nous nous entendrons bien.  »

Sur ces mots, après les avoir considéré une dernière fois de son regard perçant, elle tourna les talons suivie de près par Lynne, qui leur fit un petit signe d’au revoir avant qu’elle ne s’engouffre dans le couloir à la suite de la géante.

L’Apaisé imita son geste avant de passer ses mains derrière son dos. Il ne semblait nullement impressionné par le rude accueil qui leur avait été réservé, ni nerveux de la présence d’une Qunari à bord .

Cependant, il eut comme l’air absent alors qu’il contemplait l’endroit où Lynne avait disparu. En lui, nulle nostalgie ou inquiétude de la voir partir. Mais c’était comme un repère, une ligne directrice qui s’en était allée, le laissant seul face au vide d'une existence qui lui était sans saveur.  

Soudainement, il tourna son regard argenté vers le brun à ses cotés. Anders serait sans nulle doute une source d’ordres et de directions. Edwin ne connaissait nulle autre chose pour le guider – et ce n’était pas comme si lui-même avait de quelconques désirs, étant dépourvu d’ego ; seule la manière dont il pouvait être utile à autrui était sa raison d’exister.

Aussi la question se posait en lui, insistante, difficile, et il ne tarda pas à la formuler à voix haute.

« Et maintenant ? »


[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders] Latest?cb=20150523145513

#99ccff


(PNJ) Edwin Nachtigall : Un jeune homme d'une trentaine d'années au regard absent. Il s'exprime sur un ton à la fois monocorde et neutre. Un bandeau masque habituellement sa marque d'Apaisé.

Edwin s'exprime en #ccffff

Voir le profil de l'utilisateur
Anders
Ennemi public n°1
- Mages Libertaires -
Messages : 472
Mar 26 Mar - 22:10

Entre mages et pirates



De toutes les créatures de Thedas qui pouvaient les accueillir sur ce bateau il fallait que ce soit une Qunari. Pas que j’ai des préjugés racistes mais les derniers que nous avions croisé avec Hawke étaient en train de ravager Kirkwall… Un sentiment Amer m’étreint alors que j’avais cette pensée. Je n’étais pas tellement mieux, après tout. Moi aussi, j’avais mis Kirkwall à feu et à sang en faisant exploser la Chantrie…

- « Oui, nous venons de la part de Varric. Mon nom est …. Willhelm… »

Je laissai le loisir à Lynne et Edwin de se présenter ou pas, ce n’était pas à moi de donner leurs noms s’ils souhaitaient disparaître. Monter à bord du Revanche allait se révéler être une aventure pour tout le monde… Les règles à suivre étaient assez simples, en fait cela faisait beaucoup de mot pour « tenez vous à carreaux sinon vous passe par dessus bord ». Les matelots s’affairaient dans tous les sens, leur routine bien ficelée se déroulant sans accrocs.

Nous descendions sur le pont inférieur, traversions le bateau pour arriver à une cabine commune avec des couchettes qui s’annonçaient au moins aussi confortables que mon brancard à la clinique, mais bon…. Beggers can’t be chosers …. enfin il me semble que l’adage ressemble à ça. Par contre sa manière de nous appeler des « colis » comme si nous n’étions pas des êtres humains commençait à me taper légèrement sur le système.

Lorsqu’elle proposa de prendre Lynne dans ses quartiers, j’eus presque envie de lui dire d’aller se faire foutre… mais je devais reconnaître que cela risquait d’être compliqué si jamais il arrivait quelque chose dans cette cabine et il était presque certain qu’elle serait plus en sécurité dans la cabine de la seconde du navire que dans ce trou à rats…. Un des voyageurs s’était très probablement pissé dessus à un moment ou à un autre vu l’odeur que dégageait la pièce… vivement Amaranthine.

Je restai silencieux, de toute façon ce n’était pas à moi de décider et ce n’était pas non plus à moi de prétendre mettre qui que ce soit en sécurité. J’étais un fugitif, une abomination, et je venais de faire exploser un édifice religieux…. Cette Qunari avait certainement une liste de crimes moitié moins longue que la mienne malgré le fait qu’elle soit pirate…

La dernière série de « recommandations » finit de casser le peu de bonne humeur qui pouvait me rester, pas que je comptais particulièrement passer en mode « manifeste » dans l’immédiat mais j’espérais pour elle que personne ne viendrait me chercher des noises sur le fait que j’étais un mage parce que sinon ses règles elle n’aurait pas le temps de venir faire la police. Je respirai profondément, pas la peine de se faire débarquer avant même d’être parti.

Lynne accepta finalement la proposition qui lui était faite et je croisai son regard et hochai la tête pour lui signifier que je prendrais soin d’Edwin en son absence. Une fois qu’elle se fut éloignée, je jetai mes affaires sur le premiers lit libre que je trouvai et m’affalai de tout mon poids. Ce fut la voix tranquille d’Edwin qui attira mon attention à nouveau sur ce qui se passait autour de moi. « Et maintenant ? » …. oui … et maintenant ? qu’allions nous faire en attendant d’être arrivés à Amaranthine ? Je me relevai avec un petit sourire.

- « Maintenant ? c’est évident non ? On attend d’être en mer et on postule pour devenir pirate ! Si on se fait attaquer sur la route on prouve qu’on peut être utiles, on sera peut-être même payés avant la fin du voyage ! …. Je te vois bien avec un cache-oeil….. et un tricorne, je suis certain que tu as une tête à chapeau ! »

J’attendis l’effet de ma plaisanterie …. Elle n’allait probablement pas être d’une grande spontanéïté mais sait-on jamais…..

Il faudrait bientôt retrouver Lynne cependant, où que soient les quartiers de la seconde, ils la retrouveraient probablement sur le pont.

- « Garde tes affaires sur toi si tu as quoi que ce soit de précieux et ne garde rien dans tes poches si elles ne ferment pas…. On va remonter sur le pont, si je ne sens pas l’air frais quand on va partir, je vais surement être malade de toute façon. »
[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders] Latest?cb=20150523145513



Anders s'exprime en #cccccc
Justice s'exprime en #ccffff
Vengeance s'exprime en #9999ff

Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Lynne Lenhardt
Mage de soin
- Inquisition -
Messages : 377
Emploi/loisirs : Mage de soin
Mar 16 Avr - 20:29

Entre mages et pirates


Edwin cligna des yeux en réponse à la plaisanterie d’Anders, seul semblant de confusion qu’il était encore capable d’exprimer alors qu’il tentait de décortiquer le sens qu’il pouvait bien y avoir derrière cette idée farfelue.

« Je nous donne deux mois maximum avant que soit on en ait marre, soit qu’on finisse avec les poissons. »

Il posa son sac sur son propre lit, situé juste à coté de celui d’Anders. Dans un coin de la cabine, vaquant à leurs propres occupations, leurs colocataires -deux humains et un elfe- marmonnaient dans leur coin en leur jetant de temps à autre de fugaces coup d’œils.

Indifférent à ce que le trio pouvait bien penser de leur présence, le jeune homme au front bandé fit un rapide état des lieux de ses possessions tandis qu’il poursuivait son propos.

« Je vois mal Lynne gérer une vie aussi rude, pas après tout ça. Quant à toi … tu n’es pas vraiment le type à recevoir d'ordres, non ? Enfin, peut-être que je me trompe. »

L’empathie, il ne la connaissait plus. Pour autant, la logique et les probabilités, il pouvait encore en faire usage. La meilleure amie du lui d’autrefois, il était capable de la prédire avec une petite marge d’erreur certes, mais il était encore capable d’anticiper ses réactions.
Mais Anders … il ne connaissait principalement que le révolutionnaire, le mage qui avait refusé de courber l’échine face à la tyrannie des Templiers.
Peut-être avait-il tort, mais cela importait peu.

Il regarda le contenu visible de son très léger sac. Un ou deux habits de rechange, un peu de savon que Lynne avait insisté à emporter (les pirates respectaient-ils les règles d’hygiène?), la bourse contenant l’argent qui leur restait.

Quand Anders donna son ordre, il opina du chef avant de prendre discrètement sa bourse pour la mettre dans la poche de son pantalon. Puis, il plongea sa main au fond de son sac.

Terré tout au fond et caché sous les vêtements son deck de cartes de tarot. Le seul souvenir de sa vie d'avant le Cercle. Un objet qui n’avait plus aucune valeur sentimentale à l’heure actuelle mais auquel, pourtant, il s’était raccroché même après le rituel qui lui avait coûté une partie de lui-même.

L’emporter avec lui était une idée spontanée, logique, qu’il n’avait jamais questionné. Et ce n'était pas maintenant qu'il allait le faire.


Sans plus attendre, il la glissa dans son autre poche avant de se diriger avec Anders jusqu’à la sortie de la cabine.

Ils montèrent quelques marches, le bois craquant sous le rythme de leurs pas, avant qu’Edwin ne tourne la tête vers Anders, le contemplant d’un calme parfait avant de rebondir sur sa précédente remarque.

« Si jamais tu te sens malade pendant le voyage, est-ce que tu pourras éviter de l’être sur moi ? »

[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders] Latest?cb=20150523145513

#99ccff


(PNJ) Edwin Nachtigall : Un jeune homme d'une trentaine d'années au regard absent. Il s'exprime sur un ton à la fois monocorde et neutre. Un bandeau masque habituellement sa marque d'Apaisé.

Edwin s'exprime en #ccffff

Voir le profil de l'utilisateur
Anders
Ennemi public n°1
- Mages Libertaires -
Messages : 472
Ven 26 Avr - 16:37

Entre mages et pirates



Est ce que je venais de me faire mettre le vent du siècle par un apaisé ? Je crois bien que oui. Après les quelques instants de surprises que sa réponse provoqua, je me mis à rire. C’était toujours un peu étrange au début lorsqu’on rencontrait un apaisé, on ne savait pas exactement ce qui restait de sa personnalité sous la disparition de ses émotions. Mais visiblement, il restait de la répartie à Edwin. J’aurais aimé le rencontrer lorsqu’il était encore complètement lui-même.

- « … Ah les pirates auraient sûrement marre de moi bien avant ça…  et puis tu as raison, je ne supporterai pas la vie de pirate non plus. Je me fous bien qu’on me donne des ordres, ça ne me posait pas de problème quand…. » Je m’interrompis… peut-être était-il préférable que je ne parle pas de la garde des ombres…. « Par contre je finirai par me sentir à l’étroit, et ça ne m’a jamais réussi. »

S’il y avait bien quelque chose qui n’avait pas changé après ma fusion avec Justice, je n’avais jamais sû endosser des responsabilités pour très longtemps, ou m’adapter aux règles. J’avais besoin de respirer, j’avais besoin de m’évader, littéralement, de toutes les situations qui me donnaient la sensation de manquer d’air. Etrangement les égouts de Kirkwall auraient pu avoir cet effet là mais non. J’étais dans les bas fonds de la ville parce que j’avais un but qui était le mien…. Le nôtre… Et je me fichais de l’endroit et des conditions dans lesquelles je vivais du moment que j’étais capable d’être utile.

Je ne savais pas vraiment pourquoi le sentiment d’être utile n’avait pas suffit à la Garde, toujours était-il que ça n’avait pas été le cas… Le Cercle n’en parlons pas. Mais un bateau pirate, dirigé par un autre que moi…. Cela durerait probablement peu de temps avant que je ne ressente le besoin de me jeter à la mer et de nager jusqu’au rivage pour être libre à nouveau.

De plus je n’allais pas  à Amaranthine par hasard, je voulais repasser chercher Pounce… s’il était toujours en vie et s’il acceptait de me suivre… Rah l’idée de revoir Pounce mais qu’il ne veuille pas venir avec moi me brisait le coeur, mais il fallait être réaliste , c’était un chat, il avait six ans et ne m’avait connu que quelques mois… il y avait de grandes chances que même s’il se souvenait de moi, il n’en ait pas grand-chose à faire…. Ou qu’il ne me reconnaisse pas à cause de Justice….. voir qu’il ait peur… nooon… Il fallait que j’arrête de penser des choses comme ça.

Je rangeai mon argent, mes fioles de lyrium et mes baumes dans mon manteau et laissai mes maigres possessions dans la cabine. Personne n’allait me voler quelques affaires trouées et un coussin brodé de toute façon. Je me dirigeai ensuite vers le pont avec Edwin à qui j’adressai un sourire.

- « J’essaierai de viser ailleurs, c’est promis, mais ne t’en fais pas, j’ai généralement le pied marin… donc à moins que la mer soit particulièrement agitée, tu es en sécurité. »

Tout le monde s’affairait sur le pont et nous nous appliquâmes à ne pas gêner les marins en plein effort. Juste après que nous soyons sortis à l’air libre, les voiles se gonflèrent et le bâtiment se dirigeait vers la sortie du port. Il était temps de retrouver Lynne. Je regardai aux alentours et je la repérai. Je lui fis de grands gestes depuis notre petit coin puis la rejoignis en esquivant l’équipage.

- « Alors ? Pas trop effrayant la traversée avec la seconde Qunari ? Tu as surement plus de chance que nous cela dit, quelqu’un a pissé sur un des lits et impossible de savoir lequel… et les trois lascars avec qui on partage ont l’air d’être de vrais bout-en-train... »
[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders] Latest?cb=20150523145513



Anders s'exprime en #cccccc
Justice s'exprime en #ccffff
Vengeance s'exprime en #9999ff

Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Lynne Lenhardt
Mage de soin
- Inquisition -
Messages : 377
Emploi/loisirs : Mage de soin
Dim 5 Mai - 17:42

Entre mages et pirates


Le rituel ayant été administré il n’y a seulement que quelques mois de cela, Edwin ne parvenait pas encore à distinguer les milles et unes subtilités de l’art de la conversation. Une habitude qu’il avait hérité du Cercle était de prendre les propos de ses interlocuteurs au premier degré. Il était en effet vrai que les Templiers n’étaient en rien des comédiens et, en général, ils ne lui adressaient rien de plus que des ordres simples sans double signification.

Aussi, la légèreté dont faisait preuve Anders le déconcertait quelques peu. Une déconcertation qui lui était propre, et non celle d’un individu en pleine possession de ses émotions. Chez lui, elle prenait la forme d’une réalisation. Le pointage d’une erreur dans un schéma qu’il croyait parfait, une coquille dans ce qu’il croyait être une vérité. Un paradoxe dans sa propre réalité qui, alors, se devait de faire place à une autre – plus précise, moins théorique.Un simple réajustement de sa part, sommes toute.

Il ne pourrait sans doute jamais se joindre à l’hilarité de son compagnon, mais au moins serait-il en mesure d’avoir une réponse plus appropriée dans le futur.

Anders répondit à sa précédente requête à l’affirmative, accompagné d’un sourire à la fois bienveillant et amusé. Il ne semblait pas tenir rigueur du décalage qui subsistait entre eux deux. D’habitude, en dehors de Lynne, les individus à qui il avait déjà pu adresser la parole paraissaient en général ennuyés, agaçés, ou encore mal à l’aise face à son attitude qui pouvait laisser penser à du dédain, voire de la froideur. C’était pour cette simple raison qu’il préférait rester en retrait et de laisser la parole à sa compagne : elle avait bien moins de chance d’attirer la défaveur d’autrui, ce qui leur facilitait ainsi les choses.

Peut-être que le guérisseur le comprenait, lui.

Quoi qu’il en pouvait être, Edwin s’efforça de lui rendre son sourire. Une expression qui lui parut très peu naturelle, mais qu’il afficha tout de même. Etirer les lèvres de cette manière était une manière de convoyer un positivisme qu’il ne ressentait pas, mais qu’il pouvait au moins mimiquer comme un miroir.

« Merci Wilhelm. »

Son sourire disparu bientôt tandis qu'Anders se focalisait sur autre chose que son visage. Le pont était en effet en vue.

La lumière de l’aube l’aveugla légèrement, mais ses yeux s’ajustèrent bientôt à cette soudaine clarté. A l’horizon, le soleil apparaissait comme un flamboyant point unique dans le ciel. Les rares nuages, roses et orangés, étaient parfois masqués par les mouettes qui bouchaient brièvement le spectacle.
Sur le pont, les marins s’affairaient. Le départ était imminent. Edwin esquiva de justesse un matelot assez costaud qui traversait le pont à grandes enjambées, alors qu’Anders et lui-même trainaient d’un pas lent, à la recherche du membre manquant de leur trio.


***


D’abord concentrée sur l’observation du port qui était pour l’instant encore très peu occupé, Lynne tourna finalement la tête vers le pont du bateau quand elle sentit du mouvement derrière elle. Les membres de l’équipage s’apprêtaient à lever l’ancre, et cela signifiait beaucoup d’agitation.
C’est à ce moment là qu’elle vit les grands mouvement d’Anders à quelques mètres d’elle, accompagné d’un Edwin très fidèle à lui-même.

Il ne fut question de quelques instants avant que les deux hommes ne la rejoignent en se frayant un chemin à travers la foule de monde.

C’est avec avec un sourire mi-amusé, mi-désolé qu’elle accueillit les propos d’Anders.

« Mes pauvres …  Avec un peu de chance, dans quinze jours, ça ne sera plus qu’un mauvais souvenir. » tenta t’elle de les encourager, sincère. « J’espère que les autres ne vous causerons pas de problèmes. Mais je n’ai pas l’impression que notre amie soit du genre à laisser le désordre s’installer, donc ça devrait aller … »

Elle jeta un rapide coup d’œil derrière elle. La Seconde en question s’était retirée aux cotés du capitaine sur le pont supérieur, échangeant quelques mots avec lui. Elle se tourna finalement vers Anders, l’incitant à se rapprocher un peu plus d’elle alors qu’elle baissait d’un ton, se penchant légèrement vers lui.

« Honnêtement, je ne sais pas quoi penser d’elle. Elle est plutôt … franche et brute, mais elle n’a pas l’air d’être comme ces Qunaris qui ont attaqué Kirkwall il y a trois ans. Je veux dire … elle est civilisée et elle n’a pas l’air de vouloir m’arracher la tête pour l’enfoncer sur une pique, ou de me convertir au Qun. C’est un peu bizarre, mais je ne me plains pas. »

[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders] Latest?cb=20150523145513

#99ccff


(PNJ) Edwin Nachtigall : Un jeune homme d'une trentaine d'années au regard absent. Il s'exprime sur un ton à la fois monocorde et neutre. Un bandeau masque habituellement sa marque d'Apaisé.

Edwin s'exprime en #ccffff

Voir le profil de l'utilisateur
Anders
Ennemi public n°1
- Mages Libertaires -
Messages : 472
Jeu 9 Mai - 18:36

Entre mages et pirates



Le sourire étrange que me servit Edwin me colla presque un frisson dans le dos, c’était un peu le même genre d’impression que si une statue changeait soudainement d’expression quand vous passez devant avec une chandelle… Je parvins cependant à garder une expression neutre.

« Tu sais, tu n’as pas besoin de faire semblant, tu sais, je me moque que tu ne souris pas ou que tu ne pleures pas, ou que tu n’aies pas peur… Un jour on trouvera le moyen de lever cette malédiction » dis-je en levant les yeux vers son front un instant. «  Mais en attendant, sache que ça ne fait pas de différence pour moi, d’accord ? »

Retrouver Lynne faisait néanmoins du bien, si je n’avais pas menti sur le fait que la condition d’Edwin en tant qu’apaisé ne faisait pas de différence pour moi dans la façon don je le considérais, c’était quand même plus facile de communiquer avec son amie.

- « Ah nous ferons avec, j’ai vécu six ans à DarkTown, c’est presque un quatre étoiles ici. »

Je se rapprochai quelque peu de Lynne lorsqu’elle se pencha vers moi et je ne pus retenir un petit rire quand elle parla de sa suprise quand à la civilisation de la Qunari.

- « Les Qunari de Kirkwall étaient eux aussi civilisés tu sais….. oh je viens de réaliser… la vérité n’a jamais vraiment été rendue publique….. En fait ce qui c’est passé était la faute d’un capitaine pirate nommée Isabella. Je vais raccourcir un peu l’histoire mais en gros Isabella avait volé le tome de Koslun sur le Navire de l’Arishok….. c’est le chef de l’armée de leur peuple apparemment. Bref, à la base il avait été envoyé le déplacer d’un endroit à un autre et Isabella a réussi à les aborder et à voler le livre. Le truc c’est que l’Arishok ne pouvait pas rentrer sans, donc il l’a poursuivi et ils se sont échoués dans la baie de Kirkwall. C’est pour ça qu’ils se sont installés dans la ville, parce qu’ils ne pouvaient pas rentrer. Ils ont essayé de le retrouver pendant quatre ans, et puis un jour ils ont décidé de tout faire cramer pour qu’on le leur rende. Ca paraît un peu extrême mais de ce qu’avait expliqué Fenris, apparemment c’est un peu comme si on avait volé à la Chantrie un exemple du Cantique de la Lumière écrite par la main d’Andrasté…. C’était la base de la doctrine de tout leur pays et de leur peuple. »

Je haussai les épaules.

- « Quand à te convertir au Qun, elle l’a probablement quitté elle même sinon elle ne serait pas sur un bateau pirate. Elle est probablement Tal-Vashoth….. argh regarde moi parler de trucs qu’on m’a expliqué et que je comprends moi même à peine ahah »

Je m’appuyai sur le bastingage pour regarder Combrelande s’éloigner. L’idée que je faisais route vers Ferelden avait du mal à s’ancrer en moi. J’allais revoir Amaranthine, peut-être irai-je à Garwen… Ma mère y vivait peut-être encore. Je pensais au coussin brodé qui était resté dans la cabine… peut-être pas… Est ce que cela valait le risque de la chercher ? Justice pensait certainement que non même s’il se faisait discret ces temps ci…

- « Quels sont tes projets une fois à Ferelden ? »
[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders] Latest?cb=20150523145513



Anders s'exprime en #cccccc
Justice s'exprime en #ccffff
Vengeance s'exprime en #9999ff

Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Lynne Lenhardt
Mage de soin
- Inquisition -
Messages : 377
Emploi/loisirs : Mage de soin
Jeu 30 Mai - 19:03

Entre mages et pirates


Lynne écouta posément les explications d’Anders sans l’interrompre. Il y avait beaucoup de choses à corriger dans ce qu’elle avait dit précédemment. D’une part, parce qu’elle ne connaissait des Qunaris que ce qu’on avait bien voulu lui dire, c’est à dire pas grand-chose. Et d’autre part, ce « pas grand chose » était biaisé. La Chantrie n’aimait pas trop ce qui ne ressemblait pas de près ou de loin au Cantique de la Lumière. Autant dire qu’il était difficile de peindre les Qunaris sous un jour favorable.

Elle fit tout de même une légère moue.

«  Peu importe leur raison, je trouve difficile de justifier le meurtre d’innocents …  Même si la cause est juste au regard d’un tel ou d’un tel. »

Lynne allait en dire plus, mais elle se stoppa, l’air un peu gênée alors qu’une réalisation la frappa. Ce n’était peut être pas forcément un sujet à évoquer en présence d’Anders. Non pas que le fâcher au sujet de tous les problèmes qu’il avait causé en faisant exploser la Chantrie de Kirkwall la préoccupait, mais se disputer au sujet du destin funeste de la ville pourrait attirer l’attention sur lui. Et si elle n’approuvait pas ses actes, elle ne tenait tout de même pas à ce qu’il se fasse attraper maintenant.
Elle se raccrocha à ses dernières paroles afin de changer de sujet.

«  Tal-Vashoth ? Ce sont des Qunaris ne croyant pas au Qun, ou plutôt des déserteurs ? Enfin tu me diras, j’imagine que si tu n’y crois pas tu as forcément envie de partir ... »

Une brise salée souffla un peu plus fortement sur eux, faisant jouer les cheveux du trio. Edwin se posa près de Lynne, qui lui adressa un sourire avant qu’une nouvelle question d’Anders le fasse revenir à ce dernier.

«  Mes projets … ? Euhm … »

La jeune femme semblait un peu hésitante. Elle regarda l’océan infini se dresser devant eux. Son avenir … ses possibilités … elles semblaient également sans limites. Enfin, à peu de choses près, d’un point de vue réaliste. Mais il était clair que c’était la première fois qu’elle avait autant de choix.

« C’est … un peu difficile à dire maintenant. » lui avoua t’elle avant de reprendre, un peu plus bas. « Recommencer ma vie ? Devenir comme tout le monde ? Mais où ça ? Tout ce que je sais, c’est que je ne veux plus jamais retourner dans un Cercle.»

Vivre en cessant d’être mage ? C’était toujours une possibilité. Laisser derrière elle ce qui l’avait rendu prisonnière d’une tour pendant au moins une vingtaine d’années … Cela la rendait impatiente de goûter au monde extérieur, bien qu’elle se doutait que ce ne serait sans doute pas facile. A part les Templiers, d’autres dangers rodaient. D’autres obstacles à surmonter.
Son regard aux iris sombres revint sur Edwin, qui l’observait avec neutralité. Lui aussi l’écoutait avec attention. Mais contrairement à elle, il n’avait pas cette notion de « projet » en tête. Plus jamais il n’en aurait.

La brune regarda Anders à nouveau, l’air plus grave.

« Pour autant … Je n’ai pas envie de laisser Edwin comme ça. Mais je ne sais même pas si je peux le guérir d’une quelconque manière … Je sais juste que si j’en ai la possibilité, je le ferai. »

Son expression semblait déterminée, bien qu’un peu triste. Les chances de le sauver semblaient si faibles et lointaines, et elle n’avait aucune expertise au sujet de l’Apaisement. Elle ne savait même pas comment les Templiers avaient fait pour le rendre ainsi. Ca aurait été pourtant un bon commencement.
Excepté qu’Edwin n’avait jamais voulu lui en parler.

Elle se reprit, s’efforçant à sourire.

«  …Et toi ? Tu avais des projets particuliers ? »

[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders] Latest?cb=20150523145513

#99ccff


(PNJ) Edwin Nachtigall : Un jeune homme d'une trentaine d'années au regard absent. Il s'exprime sur un ton à la fois monocorde et neutre. Un bandeau masque habituellement sa marque d'Apaisé.

Edwin s'exprime en #ccffff

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Souper entre amis passionnés et généreux!
» [Biblio] Histoire de l'entre deux guerres
» [RP] Entre Die et Embrun : Aspres
» [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors
» pirates îles 3D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Combrelande-
Sauter vers: