en haut du forum
en bas du forum



[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders, Sekmet]

Lynne Lenhardt
Mage de soin
- Inquisition -
Messages : 285
Emploi/loisirs : Mage de soin
Jeu 18 Oct - 17:53

Entre mages et pirates




Le port était relativement peu peuplé à cette heure de la matinée. Pointant à peine le bout de son nez le soleil éclairait doucement la bordure dorée de l’horizon, offrant suffisamment de lumière pour les quelques âmes qui profitaient du spectacle.

Trois individus modestement vêtus s’arrêtèrent vers un point spécifique des quais, silencieux et attentifs aux alentours. Quelques marins et travailleurs particulièrement matinaux vaquaient à leurs occupations à plusieurs mètres de leur position sans toutefois se préoccuper de leur présence, trop absorbés par leurs tâches pour leur accorder une quelconque importance. Un spectateur qui se serait attardé aurait aperçu trois chevelures sombres appartenant à deux hommes et une femme aux mines éveillées mais graves, du moins pour le plus barbu du duo masculin. L’autre semblait plus serein, presque rêveur alors qu’il constatait en silence l’imposant bateau en face du petit groupe.

Lynne respira doucement les embruns salés, profitant de l’atmosphère du moment. L’aube était particulièrement belle, donnant au ciel une teinte à la frontière du rose et de l’orange tendant doucement vers le bleu. Le spectacle ne suffit pourtant pas à ôter la nervosité qui ne la quittait pas depuis ces trois derniers jours.

Il avait d’abord s’agit de l’attente de la réponse de Varric Tethras qui l’avait laissée sur le qui-vive, craignant une réponse négative de sa part. Mais son soulagement à réception du courrier fut bientôt écarté pour laisser place au stress lié à l’anticipation de cet évènement tant attendu.
Ce n’était que la deuxième fois de sa vie qu’elle montait sur un bateau, et bien la première fois sur un qui appartenait à des pirates. Le concept même de ces brigands des mers ne lui était pas inconnu, mais s’y confronter du jour au lendemain était une toute autre expérience. Dans son fort intérieur, elle espérait que les nouvelles qui mettaient en scène de pareils individus et les romans qu’ils inspiraient n’étaient que des faits extrapolés et caricaturés au possible. Être enfermé dans un Cercle avait ce majeur inconvénient de n'être jamais véritablement exposé au monde réel, ou du moins au travers du filtre des paroles et des écrits.

La mage jeta un regard à ses compagnons, se détendant légèrement alors qu’elle les observa un bref instant - le barbu plus particulièrement.
Ces derniers jours passés avec Anders avait au moins eus le bénéfice de calmer sa méfiance à son égard. Malgré son titre d’ennemi public numéro un, il s’avérait être d’une compagnie agréable et amusante pour un fugitif coupable d’un acte terroriste. Au fur et à mesure que Lynne le côtoyait, elle-même avait de plus en plus de mal à imaginer ce fait pourtant indéniable – ce qui d’une certaine manière la dérangeait.

Pourtant, le savoir à ses cotés la rassurait en pareilles circonstances. Elle espérait simplement que leurs futurs hôtes tiendraient parole et que le voyage se passerait sans encombres.

Une légère hésitation parcouru ses lèvres avant qu’elle ne prenne doucement la parole, d’une voix discrète – presque timide, ne voulant pas se faire entendre par de tierce personnes.

«Dit moi Will … tu ne t'es  pas entretenu avec le capitaine du bateau avant notre rencontre, je suppose ? »


#99ccff


(PNJ) Edwin Nachtigall : Un jeune homme d'une trentaine d'années au regard absent. Il s'exprime sur un ton à la fois monocorde et neutre. Un bandeau masque habituellement sa marque d'Apaisé.

Edwin s'exprime en #ccffff

Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Anders
Ennemi public n°1
- Mages Libertaires -
Messages : 314
Jeu 25 Oct - 22:22

Entre mages et pirates



Les trois jours qui avaient précédés le départ avaient été riches en discussions et en courrier. Avec la bonne nouvelle de Varric, qui avait réussi à négocier le passage à mes deux nouveaux compagnons de route. L’aube et la marrée se levaient en même temps et il serait bientôt l’heure d’aborder. L’ambiance du port ne me plaisait pas particulièrement, j’avais passé les six dernières années planqué dans Darktown, l’air marin, les odeurs de poissons, l’iode…. Je me serai presque attendu à ce que cela devienne familier et rassurant, mais ça n’était pas le cas. Tout ce que cela réussissait à me donner c’était une légère nausée.

Être debout à l’aube était habituel, mais avoir la possibilité de voir le soleil se lever était plus évocateur de mes missions avec Hawke, non pas qu’elles aient toutes été une partie de plaisir mais au moins la (presque toujours) bonne compagnie et l’air frais m’avaient fait du bien.  Mon humeur était donc mitigée ce matin là, malgré toute la souffrance dont j’avais témoigné à Kirkwall, laissé ce trou à rat derrière me semblait presque insurmontable… et en même temps…. En même temps il me tardait de revoir Ferelden.

Je jetai un œil à mes compagnons d’infortune, Edwin était égal à lui même, comme on pouvait s’y attendre, et Lynne semblait absorbée dans ses pensées. Sûrement la perspective de se retrouver sur un bateau pirate devait-elle l’angoisser. Si les choses devenaient trop insupportable il était de toute façon très probable qu’ils partagent une cabine, le voyage allait être long si elle devait se cacher des marins pour ne pas être embêtée. Mais pirate ne voulait pas nécessairement dire personnes sans manières ni éducation, c’était juste… généralement le cas. Je connaissais assez bien Isabella pour savoir que ce n’était pas le cas de tous les pirates cependant.

Le bâtiment en lui même était plutôt imposant, mais peut-être était ce l’anticipation, le stress ou la paranoïa sous-jacente à ma situation, je ne me trouvais pas plus impressionné que cela. J’avais juste hâte de voir la côte s’éloigner à l’horizon. Non pas que je fus particulièrement pressé d’arpenter la campagne fereldienne en évitant les templiers, d’ailleurs il faudrait probablement que je passe rapidement la frontière Orlésienne car la plupart des templiers de Kinloch devaient se souvenir de mon visage et il ne ferait pas bon être recapturé et condamné à mort pour possession… Et attentat…. Et meurtre… Parce qu’avec un peu de chance ils avaient probablement eu le temps de découvrir ce qui s’était passé cette nuit là avec Rolan dans la forêt… lorsqu’il avait tenté de me livrer aux templiers.

Je tournai la tête vers Lynne en entendant sa question. J’eus un petit sourire en coin avant de répondre.

- « M’entretenir c’est un bien grand mot. Le jour de mon arrivée, avant qu’on se mette à soigner des marchands, j’étais passé voir le capitaine pour lui donner la lettre de Varric avec la reconnaissance de dette qui le concernait. C’est un nain, il a pas été super enjoué à l’idée que quelqu’un arrive lui rappeler qu’il avait des dettes mais il n’a pas fait d’histoire, il m’a juste dit d’être là dans trois jour pour partir….. Mais depuis l’arrangement pour Edwin et toi, non. »

Pendant que je parlai, une ombre s’étendit sur le sol, une ombre cornue, gigantesque. Je sursautai et me retournai prestement pour me retrouver face à une femme Qunari qui descendait la planche qui reliait le pont à la berge. Secouant la tête je m’intimai de me calmer, nous n’étions pas à Kirkwall, la ville n’allait pas brûler sous l’action d’une Qunari (probablement Tal-vashoth par ailleurs). Je respirai à fond mais me tenais sur mes gardes, j’avais vu assez de natifs de Par Vollen pour me sentir mal à l’aise, pas assez pour être impressionné par son allure. Nous en avions abattu des plus massifs que cela après tout… et elle faisait probablement partie de l’équipage donc n’avait pas l’intention d’ouvrir les hostilités… en tout cas il l’espérait.




Anders s'exprime en #cccccc
Justice s'exprime en #ccffff
Vengeance s'exprime en #9999ff

Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité
Invité
Ven 26 Oct - 17:01

Entre mages et pirates


Le Capitaine n'était pas de bonne humeur depuis de notre dernière escale. Son oeil roulait dans son orbite plus que d'habitude, et sa patte en bois claquait plus fortement sur le bois du pont. Apparemment, il avait reçu une missive d'un de ses contacts, qui lui demandait une faveur en échange de quoi il épongeait sa dette. Autant vous dire que remettre sur le tapis une dette d'honneur n'était pas pour lui plaire. Il m'avait appelé deux jours avant que nous débarquions dans ce petit port, pour me confier cette mission. Il ne voulait pas en parler aux autres, et il savait que j'étais assez loyale et droite d'esprit pour ne pas souffler un mot afin de ne pas blesser plus que cela l'honneur et la réputation du capitaine. Le nain était nerveux, et me disait que j'allais être responsable d'un colis à ce port. Cela ne m'étonnait guère, ma spécialité en magie me donnait en général ce genre de mission. Mais je fus surprise d'apprendre que cette fois ce n'était pas un artefact mais des personnes. Je n'étais pas à l'aise, en général je préfère ce qui ne parle pas. Les colis humains, c'était l'autre second qui s'en chargeait. Mais il avait déjà à s'occuper d'un autre colis pris Kirkwall avant, 3 hommes qui avaient payés un droit de passage et semblaient être des contrebandiers. Sinon, pourquoi demander à ds corsaires de l'Armada ce genre de passage ? Qu'on me confie des personnes était donc particulier, mais l'affaire était d'importance. Il m'avait martelé la tête en me disant que j'allais être responsable d'eux et que je devais bien m'en occuper, en plus de mes fonctions actuelles. Je ne disais rien, me retenant simplement de lever les yeux vers le ciel. Comme d'habitude quoi... Mais là j'allais devoir composer avec des choses moins agréables. Le fait que je sois une Qunari et une mage n'allait pas aider s'ils étaient apeurés par l'un de ces deux faits. Mais bon, je n'allais pas leur laisser le choix.

C'est donc au petit matin que nous arrivions au port. Il nous fallait débarquer quelques marchandises, refaire des provisions avant de partir avant la fin de la marée. Cela nous laissait 6 heures, et il n'y avait pas beaucoup de marge de manoeuvre. C'était la nuit pour la première partie de notre travail, et le colis devait arriver quand le jour poindrait son nez. J'espérais qu'ils n'allaient pas arriver en retard, je déteste les flemmard qui ne veulent pas se lever. En attendant, je m'occupais de mon équipe de matelot, donnant des ordres et aidant à débarquer du matériel. Quand le jour se levais, nous avions presque finit et nous n'allions pas tarder à partir. Tout le monde avait finit ses tâches, il ne restait plus qu'à ranger le pont et se préparer à partir. Je regardais sur le quai, et vis trois silhouettes qui semblaient attendre à côté du bateau, sans trop savoir quoi faire ou qui demander. C'était sans doute eux. J'étais étonnée qu'il y ait une femme, ce n'était pas mentionné. Non pas que nous les refusion, j'étais la preuve vivante, mais cela changeait quelques plans. Je m'approchais de la planche de débarquement, beuglant d'une voix autoritaire un dernier ordre à un des matelots non loin.

"Zvaïn, ramène ce bastingage, il faut partir pendant la marée. Dépêche ! "

Je descendais, pour m'approcher du trio. Ils n'avaient pas l'air d'être de la haute, ni vraiment de contrebandier. Mais les apparences sont trompeuses. Mon ombre surpris l'un d'eux un brun aux cheveux attachés et à la barbe naissante qui me regarda avec une légère méfiance. Ou plutôt mal à l'aise. La jeune femme ne semblait pas très rassurée, et le troisième homme était sans surprise et très neutre. Je les regardais de mes yeux perçants, mes expressions restant froides mais mes paroles restant très polies, quoi qu'un peu pressées.

"Vous devez être le colis de Ser Varric Tethras. Je suis Sekmet Nazelek, seconde du capitaine du Revanche. Venez, nous n'allons pas tarder à partir. "

Je leur fis signe de la main de me suivre, et me retournais pour marcher vers le ponton de montée. Tout en marchant, je faisais attention de ne pas aller trop vite, je leur expliquais les différentes règles à bord. Il n'y en avait pas beaucoup, mais elles étaient importantes. Je n'y allais pas par quatre chemins, parlant avec autorité comme à mon habitude.

"Les règles sur ce bâtiment sont assez simples: pas d'ennuis sinon on vous jette dans la cale jusqu'à la fin do voyage. L'équipage sais ce qu'il fait, alors ne trainez pas dans leurs pattes. Si jamais vous avez un problème vous venez me voir. Vous avez accès au pont supérieur, à vos quartiers, à la cuisine ainsi qu'au pont commun des matelots. A part ça, restreignez votre curiosité. "

Nous étions enfin sur le pont. Les matelots s'affairaient, défaisant des câbles et bougeant certains paquets de vivre qui bouchaient le passage. Je jetais un regard vers le capitaine qui était sur le pont supérieur près du gouvernail, le nain me jetant un regard un peu sévère avant de se détourner. Le colis était récupéré, c'est ce qui comptait. Je nous dirigeais vers la porte menant au pont inférieur, pour leur montrer leur emplacement de prédilections pour ces quelques jours de voyage.  

"Je vais vous montrer vos quartiers. Vous n'êtes pas les seuls à voyager avec nous, alors vous devrez partager. "

Nous avions des quartiers que nous réservions aux différents colis humains, afin de ne pas les mélanger aux matelots et d'éviter tout grabuge. Mais notre traite n'étant pas focalisée sur celle des personnes, l'espace était assez réduit. Il y avait des couchettes dans une salle d'une dizaine de mètres quarrés, pouvant rassembler dit personnes maximum. Pour y arriver, il fallait descendre l'escalier, traverser la moitié du pont inférieur puis tourner à droite. Il faisait sombre, encore plus à cette heure où la lumière extérieure est très faible. Quelques lanternes étaient allumées, mais elles dégageaient une lumière faible. Le plafond n'était pas très haut, et je marchais par habitude avec mon corps légèrement rassemblés pour que mes cornes et ma taille ne me posent pas de problème. Raison de plus pour que je préfère être dehors sur le pont supérieur. Nous arrivions donc devant une petite porte, et je me tournais vers eux. Mes yeux se fixèrent sur la jeune femme, quelque peu soucieux.

"Cependant... Autant nos hommes savent se tenir, mais je ne peux rien garantir pour les autres passagers. Je propose donc que votre amie partage mes quartiers. Elle sera en sécurité et cela évitera de donner des idées aux autres colis pendant la nuit. S'ils tentent quoi que ce soit, je les crame. "

J'avais froncé des sourcils, donnant une expression quelque peu courroucée qui pouvait faire peur. Ce genre de personne, à abuser des êtres plus faibles, je les abhorrais. les tuer ne me posait aucun soucis, et je n'aurais aucun remord à le faire. Surtout que la jeune femme n'avait pas l'air très solide, ni vraiment avec une présence suffisante pour garder les hommes à distance. La garder dans mes quartiers sera plus sûr, et je n'avais pas de soucis à partager, surtout qu'elle n'était pas bien imposante. Soudain, je remarquais que mes paroles pouvaient prêter à confusion. J'étais mage, et brûler des gens ou parer de détruire par ce genre de magie me paraissait naturel. Mais avec tout ce qu'il se passait en ce moment sur la terre ferme, les mages, les templiers, une chantrie qui avait explosé, les gens étaient quelque peu tendus. Et je ne voulais pas qu'ils ramènent leur problème de terrien sur ce navire. Aussi, je mettais les points sur les i et les prévenais qu'il fallait qu'ils se tiennent tranquille, peu importe leur opinion.

"Ha, et peu importe ce que vous pensez sur les mages, les templiers ou autres. Ici vous êtes sur les mers, nous obéissons à nos propres règles. Alors pas de grabuge et gardez vos idées et autres opinions pour vous. Et si ça vous pose un problème, c'est facile vous pouvez débarquer tout de suite. "

Je croisais les bras, les dévisageant en attendant la moindre réflexion. Qu'ils me demandent si j'étais mage, je leur répondrais de suite par l'affirmative et sans en avoir honte. Qu'ils s'en offusquent et veulent partir, c'est leur problème. Maintenant, à voir ce qu'ils allaient dire à une Qunari qui utilise la magie.



Contenu sponsorisé

[Flashback] Entre mages et pirates [pv : Anders, Sekmet]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Souper entre amis passionnés et généreux!
» [Biblio] Histoire de l'entre deux guerres
» [RP] Entre Die et Embrun : Aspres
» [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors
» pirates îles 3D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Combrelande-
Sauter vers: