en haut du forum
en bas du forum



Rodéo dans les Tombes d'Emerodéo

avatar
Garde des Ombres
- Inquisition -
Messages : 117
Ven 6 Juil - 22:30

Rodéo dans les Tombes d'Emerodéo


Le doux bruit de la lame d'un couteau rencontrant le bois de la petit sculpture de Blackwall était la seule chose qui emplissait le camp. Le Garde était avachi sur un rondin de bois à moitié pourri, le soleil arrivant à peine à travers les feuilles pour rafraîchir son visage. Bordel. Qu'est ce qu'il détestait les Tombes Emeraudes ! Depuis sa dernière excursion, le jour où il avait rencontré Eliwendë, il s'était juré de plus jamais revenir ici. Mais le devoir est plus lourd qu'une montagne, et il ont du établir un camp dans cette maudite forêt. Une chose totalement inutile. Ils étaient venu avec Iron Bull et la charge, ainsi que quelques autres soldats, ils ont fait tomber deux trois arbres, établies deux trois tentes, et puis plus rien. Il ne se passait rien du tout, et cela pesait sur Blackwall. Ils avaient pour ordre de rester là jusqu'à ordre contraire, mais il savait qu'aucun messager avec ce putain d'ordre ne viendrait avant plusieurs jours. Bordel.

L'ennui était tel que même son activité favorite, la sculpture sur bois, ne lui permettait plus de tuer le temps. Il était dans une torpeur, mais il avait déjà tout fait : Il s'était entrainé, il s'était occupé du camp, il était allé cherché du bois, et il en avait marre de sculpter. C'était vraiment frustrant. Comment Bull et la charge faisaient-ils pour survivre ? Le soir, ils buvaient et chantaient. Blackwall aimait bien Iron Bull. Un peu trop... sauvage à son goût mais il trouvait que c'était un bon gars. Si « gars » pouvait caractériser ce monstre gris à cornes. Il n'osait pas imaginer le trouble que cela devait être de se balader dans la forêt, se prendre les lianes dans les cornes à chaque instant. C'était déjà bien assez chiant en tant qu'humain.

Il devait trouver quelque chose à faire. Avec quelqu'un. Sinon cet ennui l'attirerai dans la tombe. Etrangement, il semblait que la torpeur du camps ait même atteint les membres de la Charge. Leur enthousiasme, disparu dans les arbres. Bah. Peut être que discuter avec Iron Bull changeraient les choses. Il se leva de son rondin, et traversa le camp.

C'était un camp tout ce qu'il y a de plus basique. Une poignée de tente, un feu au milieu, des rondins pour s'asseoir. L'efficacité de l'Inquisition. Une tente, un peu plus grandes que les autres, étaient assignés à Iron Bull. C'était là que Blackwall se dirigea. Il entra dans la toile. Le chef de la Charge était assis, vaquant à ses occupations. Des trous dans la tente indiquait que, même si celle ci était sensé etre adapté à sa taille, ses cornes avaient transpercés le tissu. De la rosée du matin goutait lentement, pour tomber sur une petite colline de rapports. Comme quoi, Blackwall n'était pas le seul à détester la paperasse. Il s'annonça.

« Alors, Iron Bull ? Tout va bien ? »

Il se racla la gorge.

« Je voulais juste rapporter un petit problème dans le camp. Je me fais horriblement chier. »

Il lui sourit avec franchise : Iron putain de Bull pourrait trouver de quoi faire.



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef de la Charge
- Inquisition -
Messages : 47
Dim 8 Juil - 5:04
Rodéo dans les tombes d'ÉmerodéoIron Bull &BlackwallCette mission était une vraie plaie. Déjà que Bull avait pesté tout le long du trajet avec toutes ses lianes qui s'entremêlaient dans ses cornes, le voilà alors encore plus ennuyé à attendre des ordres qui ne venaient pas. En effet, la Cheffe l'avait envoyé ici pour y perdre son temps, de l'avis du Qunari. En fait, c'est ce qu'il se disait, mais il savait bien que Cordélia estimait quand même sa Charge et qu'elle ne les auraient pas gaspiller pour aller voir si l'herbe de la route d'Émeraude était aussi verdoyante qu'on le disait. Elle avait quand même aussi envoyer avec Bull un autre de ses compagnons les plus proches : Blackwall. Bull aimait bien ce barbu trapu qui semblait aussi posé que lui-même était quelque fait énervant. Il avait lui aussi aimé la compagnie de la petite archère, Eliwendë. De ce qu'il avait vu durant ses promenades dans la cour de Fort Céleste, il était devenu comme un mentor pour elle. Tant mieux, car c'était sûrement lui qui pouvait être la meilleur figure paternel. Ah, Bull aurait pu aussi, mais il était plutôt la figure du père alcoolo. Alors, aussi bien que Eliwendë suive Blackwall comme son ombre.

Lorsqu'ils avaient finalement monté un campement, les membre de sa Charge avait trouvé une occupation à la morosité ambiante. Ils avaient chantés et festoyés comme eux seuls le faisaient et Bull s'en était aussi mis à coeur joie. Mais les jours avaient passés et devant l'évidence que la missive tant attendue n'arriverait pas aussi vite qu'espérée, ceux-ci tournaient désespérément en rond. Bientôt, ils finiraient par se chamailler parce que ses petits gars ne pourraient plus s'endurer à chaque minute de la journée. Il fallait les occuper un tant soit peu. Même Bull était en train de devenir fou à ne pas se battre. Il avait quelque chose à faire, en effet, mais c'était de la foutue paperasse. Bull n'aimait pas la paperasse. Et en plus, tout se qu'il réussissait à faire, c'était de se prendre les cornes dans la toile de la tente, semant littéralement une série de trous dans le toit. Et en plus, il avait plu la veille. Bull n'avait pas dormi de la nuit et s'était fait tremper de la tête aux pieds. Il va s'en dire qu'il en avait marre. Et la paperasse qui s'accumulaient - surtout du courrier entre lui et le Qun - l'irritait davantage. Il n'avait pas l'envie d'inventer encore mille et une bêtises à envoyer à la tête dirigeante.

Blackwall se sentait tout aussi écœuré que lui de cette attente qui n'en finissait pas, puisqu'il se pointa alors que Bull faisait de petits avions en papier avec les missives venant de sa région d'origine. Il était donc en plein travail. Il lui demanda en premier s'il allait bien. Et puis, il ajouta qu'il se faisait chier. Bull eut un rire franc en se levant pour faire face à ce compagnon de l'Inquisition. Il lui aurait retourné son sourire si une de ses cornes ne s'était pas prise de nouveau dans le fin tissu de la tente. Dans un geste impatient, il secoua la tête, se qui déchirant un énorme pan de la tente. Bull grommela en jurant en Qunlat. Il regarde Blackwall avait un air désespéré.

- Je ne te le fait pas dire. Cette attente est pire que se les geler en pleine neige à Fort Céleste.

Et quand il parlait de se les geler, il parlait de ses pieds, bien entendu.

- Entre la jungle et cette paperasse, il doit bien avoir de quoi à faire. Si au moins, il y avait quelque chose d'intéressant à chasser. Un dragon, ça serait trop espéré. Tu dois bien savoir ce qu'il y a d'intéressant comme bête féroce et dangereuse, c'est toi le natif ici.


©️  YOU_COMPLETE_MESS

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garde des Ombres
- Inquisition -
Messages : 117
Ven 20 Juil - 11:32

Rodéo dans les Tombes d'Emerodéo


La chasse. C'était pas une mauvaise idée ça ! A l'époque où Blackwall était dans l'armée d'Orlaïs, il avait participé à quelques chasses à courre. Mais là, dans cette putain de forêt, ce serait probablement plus intéressant. Il avait entendu d'une certaine bestiole d'un paysan. Il avait simplement dit :

"Créateur, c'te caribou m'a bien fait courir !"

Caribou. Quel nom étrange. Mais un autre lui avait dit que "Caribou" pouvait signifier n'importe quel animal un peu gros qui avait des bois. Alors ! Peut être qu'il serait intéressant de trouver une bête pareille. Surtout pour Iron Bull. Le gars avait des muscles sur ses muscles ! Est ce que tout les Qunaris étaient comme ça ? Cela n'étonnait même pas Blackwall qu'ils avaient réussi à cracher dans l'oeil de la moitié des royaume de Thédas. Bordel. Il regarda de haut en bas le mercenaire. Il ne pouvait qu'être plus d'accord avec le fait qu'on se faisait chier à Fort Céleste.

"Ouais. Ca pourrait être intéressant. Et puis hein, l'Inquisitrice nous en voudrat pas si on fait un petit tour dans la forêt, non ?"

Il sourit à Iron Bull.

"Allez, lâche moi cette paperasse et prends quelque chose pour te couvrir. Ce n'est pas comme si tu allais te balader dans cette forêt à poil, non ?"


Blackwall ne semblait pas très bien connaître le sens de fashion des Qunaris. Il se dirigea en dehors de la tente pour attraper son épée, en laissant son bouclier accoudé à un rondin. Ils n'allaient pas combattre, quand même ? Juste suivre un caribou ou deux. Il prit un javelot qu'il attacha sur son dos, au cas où. Et au pire, les cornes d'Iron Bull utiliseront bien pour empaler un caribou qui les chargeraient !




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef de la Charge
- Inquisition -
Messages : 47
Dim 29 Juil - 22:49
Rodéo dans les tombes d'Émerodéo  


L'humain barbu ne le dit pas deux fois. Peu importe que ce soit un dragon ou une marmotte, le qunari était prêt à chasser n'importe quoi. Rien ne serait moins intéressant que de ne faire des missives plus ou moins vraies au Qun. Un jour, il devrait répondre de ces mensonges à quelqu'un, pour pas aujourd'hui. Il n'était pas nommé comme étant un menteur pour un rien dans son peuple d'origine. C'était donc pas très étonnant que Bull ne leur dise pas toute la vérité.

Le Qunari ricana en pensant à Cordélia, sûrement dans la forteresse de Fort Céleste en ce moment. Elle ne saurait jamais qu'ils s'étaient amusés dans la forêt des tombes d'Émeraude. Comme on dit, ce qui se passe au tombes d'Émeraude reste aux tombes d'Émeraude. Et puis, elle aurait dû leur trouver de quoi à faire. Elle connaissait bien Bull en plus ! Elle savait qu'il ne pouvait rester en place très longtemps. Alors, pour être plus clair, Bull se foutait pas mal de la réaction de la Cheffe pour ce moment. Et pour ce qui était de se couvrir...

- Me couvrir !? Si les muscles t'intimident Blackwall, tu n'as qu'à pas regarder. Tu voudrais que je cache ce qu'il a de plus beau chez moi ?


Dit-il en se dandinant légèrement. La corne toujours prise dans les tissus de cette maudite tente, Iron Bull tira finalement un bon coup et le guerrier humain pu le voir sortir alors qu'il était en train d'enlever des derniers bouts de tissus pris dans la corne en pestant. Il fit signe à sa Charge qu'il partait avec Blackwall et bien qu'ils semblaient cruellement curieux de savoir ce que les deux compères voulaient faire ensemble, ils ne posèrent pas plus de questions que cela. Toutefois, le qunari était certain que les éclaireurs de la bande, ceux que Bull avait toujours de la difficulté à remarquer, même alors qu'était était dans le même camp, les suivrait. C'était quand même un phénomène cocasse : les deux guerriers n'étaient pas du style à se côtoyer de façon récurrente, bien que le qunari n'avait rien à reprocher à l'humain. Il le trouvait même de bonne compagnie. Comme les compagnons des deux chefs s'ennuyaient, il était clair qu'ils étaient maintenant les principaux centre d'intérêt du campement.

Le qunari ne savait pas trop quoi prendre comme arme. Pas sa hache, car cela risquait de décapiter l'animal qu'il trouverait comme gibier. Blackwall avait déjà une lance. Et il était hors de question que Bull s'essaye à l'arc et aux flèches. Et pouvoir pas à mains nues ? Le guerrier barbu pourrait lancer la lance et après, Bull n'avait qu'à l'immobiliser correctement. Un travail d'équipe quoi. Et puis, si ça pouvait rendre un peu mal à l'aise l'humain, il n'était pas contre.

Les deux larons partirent donc vers la jungle. Bull était légèrement moins enchanté d'être dans une jungle dense, car dès qu'il faisait un pas, il n'avait que des lianes qui l'empêchaient d'avancer en restant prises dans ses cornes. Il réussissait de peine et de misère à couper les plantes avec le petit poignard qu'il avait à la ceinture qu'il utilisait habituellement surtout pour manger de la viande.

- Il doit avoir de belles bêtes ici. Tant qu'à s'amuser et se faire remonter par la Cheffe après, trouvons quelque chose qui en vaille la peine.

Alors que Bull murmurait ses quelques mots, les deux hommes se regardèrent. On entendaient de bruits de feuilles qu'on écrase son un pas lourd. Et ce n'était pas un des deux compères.  


 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garde des Ombres
- Inquisition -
Messages : 117
Sam 18 Aoû - 16:49

Rodéo dans les Tombes d'Emerodéo


Blackwall rit à la réponse de Bull. Alors comme ça il n'avait pas besoin de se couvrir ? Les Qunaris, ça devait être comme les vaches. Le cuir assez gros pour ignorer les mouches, les coups de batons, et les branches basses dans une putain de forêts. Il trembla à l'idée d'être dans la tenue d'Iron Bull, les branchages frottant, arrachant et griffant son torse jusqu'au sang. Il serra son javelot, et suivit le grand gaillard jusque dans la forêt.

Les branches basses étaient peut être plus horrible que Blackwall l'avait imaginé. Il n'était partit qu'avec son gambison, et les coutures se prenait à n'importe quelles épines, ou petit branchaillou qui se tenait sur la route. Les lianes des arbres ne gênaient pas le Garde autant que Iron Bull, qui devait batailler avec ses cornes. Au moins, si jamais Blackwall avait à se battre contre des Qunaris, il savait que les entraîner dans une forêt les handicaperait encore plus que les humains. C'était une bonne expérience.

Blackwall s'attendait presque à voir un loup blanc surgir, suivi d'une elfette aux cheveux blonds. Il leva les yeux vers une percée dans les arbres, examinant une falaise d'où une cascade crachait son débit d'eau infernal. C'était là qu'il l'avait rencontré pour la première fois. Une sacré situation, dont il était content d'en être sortit vivant. Il répondit, distrait par le souvenir.

« De belles bêtes en effet... »

Le craquement des feuilles mortes écrasé par un pas lourd fit à peine sursauter Blackwall. Iron Bull n'était pas vraiment discret, mais en voyant la tête du Qunari, le Garde sut que ce n'était pas lui. Faisant un signe de main sur ses lèvres pour lui signaler de ne rien dire, et de ne pas bouger, Blackwall mit à profit toute la furtivité dont il était capable. Il s'approcha doucement, pour déboucher sur une petite éclaircie dans les arbres. Au milieu, un grand Hart sombre broutait, apparemment ignorant des deux compères.

Retournant vers Bull discrètement, il lui dit :

« Par les couilles du Créateur, on a choppé le gros lot. Un Hart ! Ces bêtes ont le cuir aussi épais qu'un Qun-... euh qu'un Taure-... » Se rattrapant avec un grand sourire à Bull (Il l'avait à peine fait exprès, une petite boutade à ce cher Iron Bull), il finit sa phrase « enfin, tu m'as compris. Même si je lance ce javelot à grande vitesse, j'arriverais pas à lui percer le lard. Mais attends, j'ai une idée. »

Accrochant le javelot dans son dos à l'aide d'une liane, et se mit à grimper à l'arbre le plus proche. Cela était facile dans cette jungle. Les lianes et les multiples branches aidaient Blackwall, et il parvint vite à une hauteur suffisante. Il se trouvait directement au dessus du Hart, et commença à attacher quelques lianes entre elle. Son idée initiale était de faire un lanceur avec un bout de bois et les lianes, afin de donner de la force.

Mais, alarmé, le Hart leva la tête pour voir un Blackwall ahuri qui le regardait de haut. Réfléchissant d'une logique propre aux bêtes, il commença à patiner sur le sol, tapant de ses sabots. Blackwall n'eut le temps que de dire, oubliant la discrétion :

« Oh merde. »

Le Hart chargea sur l'arbre, faisant trembler toutes les branches mais en s'assommant un peu. Blackwall tomba en chute libre, les fesses la première sur le dos du Hart. Les lianes qu'il tenait dans la main s'enserrèrent autour du cou de la bête, et autour des mains de Blackwall. Il était ligoté au Hart.

Paniqué, la bête commença à gigoter de partout, Blackwall attaché sur le dos tentant de s'accrocher tant bien que mal pour ne pas finir sous les sabots de la bête. Il commença à crier, et le Hart se mit à courir de partout, entraînant le pauvre Garde sur son dos.




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Chef de la Charge
- Inquisition -
Messages : 47
Jeu 6 Sep - 0:15
Rodéo dans les tombes d'Émerodéo  


Bull s'attendait à tout, sauf au spectacle qu'il avait devant lui. En fait, déjà qu'en voyant le combattant humain monter à un arbre avec une agilité qu'il ne lui avait jamais vu, il était impressionné. Il n'avait pas encore bouger de l'endroit où il avait arrêté en entendant un bruit de branches qu'ont brisent. Il avait bien senti le regard de Blackwall sur lui lorsqu'il avait entendu le bruit lui aussi, l'accusant une fraction de seconde. C'était à lui de ne pas emmener un Qunari à une chasse où cela prenait de la finesse ! Donnez à Bull une proie où la finesse n'était pas obligatoire, par exemple, un dragon, et il arrivait à traquer la tête sans problème. Mais chasser des petits animaux craintifs dans des bois denses alors que n'importe quoi lui prenait aux cornes. Non merci ! En même temps, entre retourner à sa paperasse et chasser un animal, le choix était évident.

Ils n'étaient pas tombé sur n'importe quoi au moins ! Un Hart ! Si Bull se souvenait bien, c'était une espèce de cheval avec d'énormes bois sur la tête. Assez solide pour être monté sur un Qunari autant que pour en empaler un sur ses cornes.  La remarque sur la peau de l'animal fit aussi sourire le Qunari. Autant dire que sa peau était solide si elle pouvait être comparé à lui-même. Le Taureau aimait bien l'humour de l'humain. Il ne semblait pas avoir de problème au sarcasme, ce qui Bull aimait par dessus tout.

Donc, il l'avait regardé monter à l'arbre et Blackwall était maintenant en train de faire une sorte d'instrument dont Bull ne voyait pas encore l'utilité. Bull l'approcha doucement pour avoir un point d'observation plus intéressant que la forêt devant lui. Peut-être est-ce que c'était de sa faute, pourtant, il avait fait attention pour ne pas faire de bruit, mais le Hart leva sa tête de son repas d'herbes fraîches et aperçu le guerrier perché à l'arbre. L'animal n'ayant pas encore remarqué l'autre animal à corne se tenant dans les broussailles, il s'en prit donc d'emblée à l'humain, ou en tout cas, à l'arbre qui lui servait de cachette. Bull n'eut même pas le temps de réagir pour aider son compagnon que celui-ci perdit pied sous le coup de boule de l'animal sur le tronc de l'arbre. Et ce qui suivi était presque magique. Blackwall qui tombe sur le dos de l'Hart, les lianes qui se prennent dans le cou de l'animal et ce dernier qui prend panique, apportant avec lui l'humain.

La première chose que fit Bull, c'est rire. Il éclata d'un fou rire monumental, son rire rauque saccadé alors qu'il en riait à perdre le souffle. Non mais ! C'était quoi les chances que cela arrive ! Voir Blackwall, le garde des ombres, fait du rodéo sur un Hart ! Le taureau aurait essayer de s'imaginer cela qu'il n'aurait pas eu assez d'imagination pour le faire. À chaque fois qu'il voulait reprendre son souffle pour aller aider le pauvre homme, le ne faisait que repartir dans son fou rire de plus belle. Après une bonne minute à regarder Blackwall se démener sur l'animal, Bull prit assez de sérieux pour se dire qu'il faudrait bien l'aider. Il ne voulait pas tuer l'animal affolé avec l'humain sur son dos. Il risquait de tuer le barbu. Il n'avait pas vraiment beaucoup d'options pour les armes, car son compagnon avec toujours la lance dans son dos. À moins qu'il surprenne le Hart...

Bull sorti complètement de la forêt, et au lieu d'éviter l'animal lorsqu'il courra vers lui, il baissa légèrement la tête pour l'affronter. En espérant que cela ralentisse sa course...


 

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Rodéo dans les Tombes d'Emerodéo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Sud de Thédas :: Orlaïs :: Tombes Émeraudes-
Sauter vers: