en haut du forum
en bas du forum



[Mission] Le signe du Triomphe - Tullia, Blackwall, Wylliam

Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
avatar
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 428
Dim 19 Aoû - 10:13
Le membre 'Tullia E. Von Raijer' a effectué l'action suivante : Faire appel au hasard...


#1 'Destin' :


--------------------------------

#2 'Destin' :

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Templier perturbé
- Civils -
Messages : 70
Dim 19 Aoû - 13:48
Le signe du triompheWylliam & Combattants

Il n’y avait rien de plus humiliant que cette situation. Trébucher en plein tournois. Si au moins il aurait pu se défendre en disant qu’il y avait vraiment de quoi trébucher devant lui. Une petite roche et le voilà complètement déstabiliser. Il y avait de la rage à l’intérieur de lui lorsqu’il s’écrasa au sol, se maudissant et pestant dans son coin. Cela donnait une occasion en or à son adversaire. Une opportunité qu’il n’aurait jamais dû avoir, mais que Wylliam lui offrait sur un plateau d’argent. Il releva la tête pour apercevoir son adversaire et lorsqu’il le vu s’avancer vers lui, il s’élança pour se relever rapidement et essayer d’esquiver son attaque, mais il y eut un poids sur lui qui se rajouta avec le poids de la honte qu’il ressentait déjà. En entendant les rires de la foule, il comprit que son adversaire venait également de trébucher sur lui. D’ailleurs, il le voyait de très proche son adversaire.

De trop proche. Normalement, il n'avait rien contre le fait de quelques rapprochements pour détendre l'ambiance, mais là, c'était du n'importe quoi, il était dans un tournois, pas dans un cirque. Sa position était à la fois embarrassante et très alarmante. Vu toutes les dagues que son adversaire avait sur lui, il devait réagir en premier avant de se faire éliminer dans ce combat rapproché. Son épée ne lui servait plus à rien, il était incapable de la manier correctement. Il savait qu'on se moquait de lui, il pouvait l'entendre et ça ne faisait qu'animer la rage qu'il avait à l'intérieur de lui. Il retiendrait la voix qui avait osé se moquer de lui et s'il ne lui faisait pas payer durant le tournois, il allait s'arranger pour le retrouver plus tard. Pour le lanceur de dagues, ce n'était qu'une question de temps.

Profitant des quelques instants après sa chute pour commencer sa riposte, il serra le poing et lui envoya une bonne droite sur le nez. C’était difficile de prendre un bon élan et une bonne visée en étant sous lui et quelques peu contraint, mais il devait tenter une attaque surprise pendant que son adversaire était sous le choc de sa chute. Il pouvait entendre des dagues siffler autour de lui, s’il ne se relevait pas rapidement, des ennemis allaient profiter de sa position.

1. Des pour attaque : Échec

Suite à sa première tentative d’attaque, il attrapa sa dague à sa hanche et tenta d’atteindre son adversaire directement dans les côtes pour le sortir du tournois.

2. Des pour attaque : Réussite

©️ YOU_COMPLETE_MESS


I can't remember your eyes, your face

#ff0000

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 428
Dim 19 Aoû - 13:48
Le membre 'Wylliam Winters' a effectué l'action suivante : Faire appel au hasard...


'Destin' :

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 428
Dim 19 Aoû - 15:49

Le signe du triomphe



Elysa 


La hâche de l’alvar lui sauta des mains au contact fracassant du bouclier, un peu étourdi par l’impact contre son bras, Totan eut à peine le temps de tourner la tête pour regarder son adversaire que le bord du bouclier entra en collision avec sa pommette puis son nez. Le coup lui enfonça le visage dans un désordre ensanglanté qui le disqualifiait. Dans le mouvement qui suivit le choc il s’écroula sur le sol où gisait l’un des poignards qui avaient ratés Wyll un peu plus tôt. La lame s’était planté dans sa jambe.

Un guérisseur accourut avec son bâton et s’agenouillant près de lui il fit le signe du hors jeu au dessus du candidat.Lorsque Totan trouva à nouveau la force de cracher par terre ce fut pour désencombrer sa bouche su sang qui y coulait et non plus pour insulter ses adversaires.

Dé 1> Defense Alvar [echec critique]
Dé 2> Attaque Alvar [eliminé]


Blackwall


De la foule s’élevèrent des sifflements quiconque serait entré dans cette partie du stade aurait cru que deux des concurrents étaient en train d’avoir un tout autre type de combats que ceux prévus par le règlement. L’éclat de voix de Blackwall ne passa pas inaperçu, ayant attiré l’attention de la foule par sa victoire sur un garde des ombres local et très apprécié, il déclencha tout d’abord des rires. Puis des objets commencèrent à tomber ça et là sur le stade. Quelques fleurs en effet et quelques pièces de monnaie, accompagnées de quolibets et de quelques fruits qui manquèrent leurs cibles.

- «  Faites ça dans les vestiaires !!! »

- « On est pas venu là pour regarder des gonzesses se rouler dans la boue !!! »

Les poignards de Tullia se plantèrent autour d’eux sans que leur lutte en soit modifiée pour autant, depuis les gradins cela ressemblait à un crépage de chignon en règle, mais ça n’avait rien à faire dans un combat d’arène.




Tullia


Bereral inclina son casque sur sa tête.

- Et bien Garde Commandant Tullia Von Raijer, passez donc au second tour et nous verrons ce qu’il en est ! »

Sur ces mots, Bereral se tourna vers Wyll et Gwiwer et poussa un soupire profondément méprisant.

- «  Pathétique, ils ne méritent même pas que je m’en mêle. Bon je vais m’occuper de l’autre danseuse là bas. »


L’autre « danseuse » s’avéra être Lando de Calvio. L’elfe faisait en effet danser sa rapière d’un adversaire à l’autre sans grande difficulté. Il en avait trois qui attaquaient simultanément mais il semblait bien s’amuser à les faire trébucher et se rentrer dedans les uns les autres en attendant la fin du décompte. Bereral profita que les bleus soient occupés à chercher des failles dans l’armure de cuir de l’Antivan et brandit son marteau, en envoyant un voler par dessus la barrière des spectateurs. Avant de prendre la place des trois gosses face au blond.




Wylliam


Gwiwer n’avait jamais été aussi humilié de sa vie. Il tenta de se redresser pour poignarder son adversaire mais il rippa contre la cote de maille et un troisième poignard finit planté dans le sable. Il sentit le bras de son adversaire lui passer au dessus de la tête alors qu’il s’écrasait à nouveau sur lui et entendit les cris de la foule. Mais avant qu’il puisse retenter quoi que ce soit, il fut pris d’une douleur atroce. Une lame courte mais éfilée venait de pénétrer entre ses côte et lui coupa le souffle.

Les tribunes retinrent le leur, alors que le templier repoussait le corps de son adversaire à côté de lui dans le sable, ce dernier se tenant les côtes, le visage tordu, la bouche ouverte sans pouvoir parler, ou hurler. Un membre de l’équipe médical se pressa vers eux et annonça le hors jeu. Mais étrangement il ‘y eut pas d’acclamations, juste un silence de stupeur. Ce n’était pas le style de combat auquel les spectateurs s’attendaient et la plupart d’entre eux ne savaient pas comment réagir.

Dé 3> Defense Gwiwer [echec]
Dé 4> Defense Gwiwer [echec]




***

Trois grand coups de corne de brume résonnèrent bruyamment dans le stade. Le temps était écoulé et Lando esquissa un dernier saut périlleux pour rester hors d’atteinte de Bereral avant de trottiner vers le centre de l’arène. Les combattants encore debout étaient invités à se rendre devant la tribune officielle. Une fois rassemblés Elyséo prit la parole.

- « Mes félicitations à vous tous ! Mes amis, voici les valeureux guerriers qui participeront au second tour ! » Les acclamations eurent du mal à se tarir. « Oui oui, je sais à quel point vous avez hâte de les voir combattre à nouveau mais voilà, nos champions disposent d’une heure pour voir nos guérisseurs et se reposer, changer d’armes et se restaurer s’ils le souhaitent. Les coulisses vous attendent, messieurs, mesdames. A dans une heure ! »


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Dim 19 Aoû - 18:16
Finalement… j’avais enfin réussi à me débarrasser de cet alvar pot de colle ! je me redressais, prenant soin de vérifier que la zone était dégagée. Le nombre de combattants avec drastiquement baissés. Je repris ma lance en grimaçant de douleur, puis remarqua une scène singulière. Deux hommes en train de… S’enlacer ? En roulant dans l’herbe et Tullia qui leur jette des dagues à la tronche, mais qui se foire complètement. Et enfin, un autre homme qui arrange la foule qui jette des fleurs, des pièces et d’autres trucs sur le “couple”. Mais qu’est-ce qui se passe dans cette arène bordel ?

Je repris mon souffle en attendant sagement la fin du round. Avec mon bras en moins, il serait inconscient de faire face aux cadors du tournois que j’aurais déjà bien du mal à éliminer avec mes deux membres. De toute façon, tous les spectateurs avaient les yeux rivés sur le duo de mâle. Je me permettais même de pratiquer nonchalamment quelques étirements alors que le gong de fin retentit enfin. Je me place en rang avec les autres combattants, me plaçant à côté de Tullia et lui place rapidement:

-Tu peux m’expliquer ce qui s’est passé avec les deux qui se roulaient par terre ?

Je n’écoutais pas vraiment ce que disais Elyseo, le mécène de ce tournois, me concentrant sur la réponse de Tullia. J’étais assez contente qu’elle passe le second tour avec moi, je savais comment elle se battait et ce serait un avantage non négligeable si je dois l’affronter… Finalement, nous repartîmes tous dans les vestiaires où un mage s’occupa de mon bras. Je le remercia chaleureusement avant d’attendre sagement le début du second tour, écoutant attentivement les rumeurs et les discussions des autres combattants pour combler mon ennuie, n’ayant rien de plus à faire pour l’instant.

avatar
Garde-Commandeur d'Orlaïs
- Gardes des ombres -
Messages : 440
Lun 20 Aoû - 21:56

Le Signe du Triomphe

La chance n'avait pas été de mon côté. Roulant boulant, mes lames avaient été se planter dans le sable, à quelques centimètres de leur cibles. Je tiquais, faisant une grimace déçue mais non pas revancharde. Restant aux aguets mais observant le duel, je voyais plus loin également du coin de l'oeil l'autre Gardes des Ombres dans l'arène. Il me faudrait lui parler, ne serait ce que pour me présenter. J'étais également curieuse de savoir de quelle faction il venait. Les Marches Libres sans doute, peut être qu'il connaissait Emery. Allez savoir. Mais devant moi, le roulé boulé comique pris fin d'une façon aussi soudaine qu'elle n'avait démarrée. Voyant les gestes précis et puissant du grand gaillard blondinet, je remarquais là une agilité et une vitesse surprenante pour quelqu'un de sa stature. Quelques petites choses me firent également penser à l'allure des templiers, ou du moins à une certaine méthodologie dans sa manière de se battre. Je n'avais rien de tangible, mais cette petite impression me fit l'effet d'un charme et d'une envie de flirter. Et quand il planta ce couteau avec dextérité et savoir faire entre les côtes de ce pauvre malheureux, achevant ainsi son destin, je me vis encore plus à l'admirer. Maintenant ce n'était plus seulement par son visage agréable ni même par sa probable appartenance à l'Ordre des Templiers, mais également par son expertise et son doigté mortel. Il savait tuer. Il n'avait pas d'état d'âme. Entre prédateur de la sorte, on sait se reconnaitre après tout. Mes yeux pétillants se détachèrent de lui quand retentit l'appel de la fin du 1er tour. Il y eut comme un soulagement parmi ceux encore en lice et une ovation du public. Moi même j'étais heureuse que cela se termine. J'en avais bien ma claque de ce combat épuisant où je ne pouvais tuer. Trop d'erreur de tir, de malchance parce que j'étais trop concentrée et retenais mon naturel. Quelques uns se rassemblèrent, et je vis non loin Elysa. M'approchant d'elle pour écouter d'une oreille peu attentive le sermon du maître de cérémonie, elle m'interpella pour me demander ce qu'il s'était passé. Je jetais un coup d'oeil sur la montagne blonde ronchonne plus moins, et répondit en souriant.

"Ha, de ça, je ne peux t'expliquer le comment du pourquoi, mais ce fut une distrayante interlude ! Quelque maladresse sans doute, et Blackwall a eu la malice d'aggraver les choses avec une sournoiserie que je ne lui connaissais guère. Ma parole, mais c'est qu'il finirait par remonter dans mon estime ce bougre, fu fu fu ~ ..."

Je regardais Blackwall, qui m'avait en effet surpris. Il ne m'avait été d'aucune aide finalement, devant ma survie à Bereral, mais au moins il m'avait distrait en me montrant une facette de sa personnalité surprenante et une vision de sa maitrise de son arme. Il serait un adversaire intéressant à combattre, mais son sang de Garde m'interdisait de le confronter de si tôt. Mes yeux se posèrent de nouveau avec intérêt sur le pseudo-templier. Vraiment, il était à mon goût. Et si je ne pouvais espérer l'avoir entre mes cuisses pour l'heure à venir, je pouvais au moins me permettre de le titiller et le tourmenter par mes attentions. J'en fis part à Elysa, juste après que nous ayons enfin quartier libre pour l'heure à suivre.

"Par contre, le grand maladroit est bien à mon goût. Je croirais presque qu'il a quelque chose de ... templier... Il faut que j'enquête !"

Je fis un clin d'oeil à la noble guerrière, et partis d'un trait d'un pas sautant et joyeux. Joignant l'utile à l'agréable, je me mettais en quête des mes couteaux de vol, récupérant ce que je pouvais. Ayant calculé mon coup de mes yeux perçants et malicieux, je prenais un de mes couteaux non loin du gaillard qui avait attiré mon estime. Profitant de la proximité, je l'interpellais d'une voix chantante et charmeuse, toujours chargée de la bonne humeur et de la malice qui m'étaient caractéristiques.

"Belle lame glissée ! J'en regrette presque d'avoir essayé de vous éliminer. Je suis surprise que les templiers admettent des compétences telles que les vôtres dans leurs rangs. Pour la stature je le comprends, pour le joli minois renfrogné également, mais... pour un coup bas si fourbe et si précis, j'en suis agréablement surprise et amusée."

Je le regardais de mes yeux étranges, m'attendant soit à la politesse et à la frayeur retenue des templiers, ou bien à un caractère singulier pouvant m'apporter le moindre divertissement. J'étais réellement curieuse, et l'avoir si proche de moi montrait qu'il était sans doute un redoutable adversaire. Une raison de plus pour exciter mon sang de combattante, et mon désir charnel.




* ~ Fight to the Warden Rythm ~ *





code dialogue: #cc0033

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Templier perturbé
- Civils -
Messages : 70
Mar 21 Aoû - 3:39
Le signe du triompheWylliam & Combattants

Lorsqu'il sentit son adversaire perdre toute ambition de vouloir le blesser, il retira sa dague et le poussa sur le côté pour pouvoir se relever. Il l'avait fait sans grâce ou bonne manière, n'ayant aucun respect pour son adversaire. L'ex Templier savait que si son adversaire en aurait eu la chance, il aurait tenté la même chose avec lui sans l'ombre d'une culpabilité, alors pourquoi se priverait-il de faire la même chose ? Il était ici pour gagner un paquet de fric, pas pour se faire des amis. De toute façon, des amis, il n'en aurait jamais. Il remit sa dague à sa ceinture et se releva rapidement pour observer les alentours, replaçant son épée de façon défensive pour prévenir une prochaine attaque. Pour les autres adversaires, il avait pu paraître faible et cela allait surement lui attirer des problèmes si d'autres poissons venaient tenter sa chance avec lui, mais il réalisa qu'il ne restait plus grand monde debout pour se battre.

Il vu aussi toutes les choses qu'on avait jetées à côté de lui et aussi bien pouvait-il le cacher, une colère noire s'emparait de lui. Des fleurs. De l'argent. Des fruits. Les gens s'étaient bien moqués de lui. Il ne pouvait pas tolérer qu'on se foute de sa gueule comme ça. Quelqu'un les avait encouragés à le faire et il savait très bien qui. Le garde des Ombres qui semblait bien aimer se parader. Soit. Il voulait croire qu'il n'était qu'un amateur dans l'art d'agiter son épée ? Soit, il allait en voir de toutes les couleurs lorsqu'il verait de quoi il en retournait vraiment. Wylliam commença tout de suite à marcher vers lui lorsqu'il entendit le son de la fin de la première manche du tournois. Il laissa un soupir de rage s'échapper de ses dents et il se tourna vers l'annonceur. Sa colère devrait attendre la suite des choses. De toute façon, c'était mieux qu'il se calme avant de combat, il ne verrait plus clair.

Écoutant les consignes comme un bon petit Templier, il tourna les talons pour se diriger vers les coulisses. Cependant, une femme venue rapidement lui adresser la parole. Il roulait déjà des yeux, il n'avait pas du tout envie qu'on se moque de lui encore. Il lui jeta un rapide coup d'oeil lorsqu'elle s'approcha de lui et sa stature lui imposa par ses gestes non-verbaux qu'il ne tenait pas à être approcher plus que ça et encore moins d'être toucher. Il y avait quelque chose dans ses yeux qui n'inspiraient pas la confiance. Il haussa un sourcil lorsqu'elle lui affirma qu'elle avait essayé de le tuer. Il savait qu'on avait jeté des couteaux dans sa direction, mais il n'avait pas vu l'auteur. Elle aurait probablement dû garder ce détail pour elle.

Fronçant des sourcils pour le reste de ses affirmations, il agita une main en signe qu’il ne voulait pas continuer cette conversation. Elle essayait de lui faire dire des choses, de révéler des informations sur lui. Ce n’était pas la première femme qui essayait de le faire parler de lui, d’où il venait et jusqu’à quoi s’étendait ses compétences. En plus, elle était un ennemi jusqu’à la fin du tournois, alors il ne commencerait pas à faire étalage de ses multiples compétences meurtrières.

- Je vois que tu t’amuses et t’étonnes avec peu. J’imagines que c’est une qualité, le monde doit être si merveilleux.

Il y avait une vague d’arrogance dans ses paroles, mais aussi de mauvaises humeurs. Une foule entière venait de se moquer de lui, alors il n’avait vraiment pas la tête à faire de belle rencontre et discuter. Il restait de glace devant sa présence et il continua de se diriger vers les coulisses, pour rejoindre le garde des Ombres qui hantait ses pensées. Lorsqu’il le trouva, il avait rangé son épée à sa ceinture, mais il gardait toujours une main sur le pommeau de son épée. Il n’avait pas jeté un regard derrière lui pour s’assurer que la jeune demoiselle ne lui suivait pas. Arrivant au côté du garde, il se mit assez proche de lui, voulant sa présence comme une menace et il savait très bien comment s’exécuter pour le faire ressentir, ses années à Kirkwall lui avait appris à rendre sa simple présence imposante et menaçante.

- Tu aurais dû y penser à deux fois avant de te moquer de moi. On se verra au prochain tour, garde.

Si ses mots avaient pu le tuer sur la seconde, Wylliam l’aurait probablement tenter.

©️ YOU_COMPLETE_MESS


I can't remember your eyes, your face

#ff0000

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Garde des Ombres
- Inquisition -
Messages : 135
Mar 21 Aoû - 18:17

Le Signe du Triomphe


La fin de la mêlée se déroula tranquillement pour Blackwall. Il n'avait presque plus d'adversaire à affronter, alors il se contenta de rester sur ses gardes et d'observer le spectacle. Avec un grand rire, il  vit le combat acharné des deux hommes se roulant sur le sol se faire doucher sous une pluie de fleurs, de pièces et de moqueries. Ah, qu'il était bon de se retrouver dans une arène ! Un pan ancien de sa personnalité, qu'il n'avait pas laissé ressortir depuis des années, s'était dévoilé ici. Cela faisait du bien. A ses pieds se trouvait une jolie tulipe blanche, qu'il se hâta de ramasser pour se changer les idées.

Il leva sa masse en l'air, criant victoire, quand la corne annonça la fin de l'épreuve résonna trois fois de suite. Se trouvant proche de l'entrée des Vestiaires, Blackwall fut l'un des premiers à s'y diriger. La mêlée s'était brillament déroulée pour lui. Il avait sortit quelques adversaires, et n'avait reçu aucune blessures, alors il avait tout le temps de s'occuper de ses armes et de son armure, et de redresser sa concentration ébranlé par les éclats de rire qu'il s'était pris en observant les deux zigotos se battre. Est ce que c'était leur tactique de choix ? Déstabiliser leurs adversaires par le rire ? Pour Blackwall, ce n'était pas très efficace.

Il s'assit sur un chaise, et dégaîna sa lame d'Argentite, et toucha le fil de l'épée. C'était aussi aiguisé que du rasoir, la lame n'ayant pas vu de l'usage lors du combat. La masse, elle, avait toujours des gouttes de sang sur les ailes, notamment provenant du Garde des Ombres qu'il avait battu. Sentant une poussée d'ennuie, il enleva son plastron et se mit à polir avec précision la pièce de métal, se concentrant autour du symbole de l'Inquisition pour faire ce pourquoi il était ici : Attirer gloire et renommée sur l'Inquisition.

Finissant son travail tranquillement, il regarda d'un œil distrait les survivants de la mêlée. Tullia parlait en coup de vent avec quelqu'un que Blackwall ne pouvait décrire que par l'adjectif «intrigante ». Elle puait le noble à plein nez, et ça lui suffisait pour ne pas discuter avec Tullia. En revanche... Il vit le grand gaillard qui avait été victime d'une romance soudaine au milieu de l'arène passer en coup de vent, probablement furieux de ce qu'il s'était passé, au milieu des vestiaires. Et rien qu'à observer Tullia, Blackwall pouvait voir tout les effets d'une Garde-Commandeur intéressée.

Haussant des épaules, cela ferait un de plus pour Tullia, il continua à finir de polir son armure, avant d'entendre des pas lourds de rage se diriger vers lui. Etonnament, le grand gaillard avait réussi à se démener des griffes de Tullia et se dirigea droit vers Blackwall. Le Garde se leva tranquillement, frottant ses mains pour y enlever la poussière accumulée à l'arène. Regardant le guerrier arriver, Blackwall l'accueilla avec un petit sourire satisfait, tout en enfilant en quelques gestes expert son plastron. Il était presque une demie tête plus grand que lui, et on pouvait voir qu'il était habitué d'être plus grand que la moyenne. Il s'approcha dans une aura oppressive, comme le ferait une espèce de raclure des sous quartiers de Markham quand il voulait soutirer de l'argent à une pauvre blanchisseuse. Pathétique. Il gardait sa main sur son pommeau, et Blackwall mit une main sur sa dague par instinct, mais il la retira pour ne pas faire escalader les choses. Il ne fit rien pour reculer ou repousser la bête humaine, et tout en souriant lui dit avec un air moqueur.

« Voyons mon cher ami, m'as tu vu jeter des fleurs lors de ta petite performance ? Si tu souhaite te venger, tu devrais te jeter dans le publique tel une bête enragée ! »

Il lui sourit encore plus, et lui fit un signe de tête vers la direction de Tullia.

« Voit le bon côté des choses : Tu as impressionné la Dame. N'est ce pas une bonne chose ? Si j'étais toi, j'irais la voir après ta défaite. »

Profitant que Wylliam soit distrait par ses paroles, il coinça la tulipe blanche dans une boucle de son armure de cuir. Satisfait, il se dirigea vers la partie des Vestiaires qui donnait des rafraîchissements. Rire comme ça donnait grand soif ! Il s'arrêta en ayant dépasser Wylliam, et lui dit de dos :

« Et si nous nous rencontrons dans l'arène, je préfére te prévenir : Je préfére être au dessus. J'ai bien trop peur que tu m'écrase ! Ha ha ha ! »


D'un rire qu'il ne pouvait contenir, il finit de s'éloigner avant que l'homme ne se fasse contrôler par sa rage, et lui plante son épée dans le dos.





Oh Grey Warden... What have you done ? 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Tout-Puissant
- PNJ -
Messages : 428
Mer 22 Aoû - 14:57

Le signe du triomphe


Parmi les survivants du premier tour, il y avait donc la plupart des champions attendus. Bereral chassa un mage qui s’approchait de lui pour vérifier que tout allait bien d’un geste de la main et d’une réplique bourrue. Il s’assit près de son paquetage et commença à discuter avec un humain de haute stature, en armure complète et portant un tabar rouge et blanc. Les deux hommes avaient l’air de se connaître et se félicitaient pour être parvenu au second tour.

Askanat de son côté nettoyait ses armes en silence. Il jetait des regards peu commodes sur la foule attroupée dans les vestiaires, son regarde se promenait d’un concurrent à l’autre, répertoriant qui faisait partie des vainqueurs et qui devait se bouger les fesses pour partir. A l’opposé de la salle se trouvait Lando de Calvio, riant à gorge déployée à quelque plaisanterie que venait de lui raconter une jeune femme brune qui faisait ses bagages. Sa voix porta dans la salle en un grelot cristallin alors qu’il s’exclamait.

- «  Il y a trois femmes au second tour, c’est bien plus que la dernière fois, à ce que j’ai cru comprendre. C’est bien dommage que la gente féminine ne soit pas plus présente ces derniers temps, un peu de finesse dans les combats ne serait pas de refus !»

Il jeta un regard en direction de Bereral et d’Askhanat et leva les yeux au ciel avant de venir vers Tulia d’un pas sûr et étendit une main chaleureuse.

- « Je n’ai pas eu le plaisir de vous voir combattre, j’étais occupé de l’autre côté de l’arène. J’espère pouvoir croiser le fer avec une Commandant de la Garde des Ombres, de quel garnison êtes vous responsable ? »

Tandis qu’il laissait son accent antivan chanter chacun de ses mots, d’autres conversations se nouèrent derrière eux. Notamment une elfe absolument minuscule était en train de converser avec le champion de Kal Sharok. La jeune femme avait des cheveux auburn, bouclés aux épaules et si ce n’était pour la grosse voix rocailleuse du nain avec qui elle étaient en conversation, il semblait que personne dans la pièce n’aurait noté sa présence. Sa voix était douce, et toute son attitude criait la timidité et la discrétion, ses vêtements étaient d’une couleur brune sans aucune  prétention. Elle portait à la ceinture des petites grenades et deux épées courtes.  

Le soigneur qui s’occupait d’Elysa la relâcha après quelques minutes. Assise près de du couple étrange que formaient l’elfe et le nain, elle put entendre une partie de leur conversation.

- « C’est donc une question d’honneur, j’imagine. » Sussura presque la rousse.

- «  Si nous gagnons le Marteau au nez d’Orzammar cela leur apprendra le respect de notre Thaig, mais il y a bien plus que cela en jeu. Montrer que nous avons de l’honneur et des guerriers compétents peut nous apporter des partenaires commerciaux et diplomatiques qui nous font défaut…. En tout cas c’est ce qu’on a essayé de m’expliquer en m’envoyant ici. »

- « Je comprends… Pour être honnête, le marteau en lui-même ne m’intéresse pas, ma guilde compte le revendre au plus offrant si nous le remportons. »

- « De toute façon je ne vois pas ce qu’un non-nain ferait d’un tel objet à part l’exposer sur un mur… Ce qui est en soi un sacrilège... »


- « Les humains ont cette manie de collectionner tout et n’importe quoi pourvu que ça leur donne l’impression d’exister. » Soupira l’elfe. « Quoi qu’il en soit, si vous ne remportez pas le marteau il y aura peut être d’autres façon de le récupérer. »


L’homme au tabar rouge et blanc s’approcha de Blackwall pour lui serrer la main. Il avait combattu loin de lui dans l’arène mais avait eut la chance d’apercevoir la fin de son combat.

- « Arrun Manlius, j’ai entendu parler de vous Ser Blackwall, et de votre Inquisition.  J’imagine que votre Herault n’a pas pu se déplacer jusqu’ici pour vous voir combattre, ce doit être une femme bien occupée. »

Gwiwer revint alors de chez les guerisseurs et passa rageusement devant William, une dague pointée vers lui.

- " Ne crois pas que ce soit terminé, templier! personne n'humilie Gwiwer Davo de la sorte, je te détruirai."

Et se drapant dans sa cape, celle là même où il s'était pris les pieds, sortit des vestiaires avec un air dramatique.


.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Jeu 23 Aoû - 23:06
Une fois que le soigneur avait guéri mon bras, je me lançais dans l’entreprise de nettoyer mon bouclier. Le tranchant supérieur était recouvert du sang de l’alvar et si je ne laissais, vu la chaleur qu’il faisait, ça allait oxyder le métal et le faire rouiller. Je pris un chiffon dans un sac que j’avais emmené, versa de l’eau de ma gourde dedans puis commença le nettoyage. Pendant que j’effectuais cette tâche, j’entendais deux voix bien différentes juste à côté de moi. La première, rauque et puissante, appartenait au maître nain, champion de Kal-Sharok, un ancien thaig nain revenu d’entre les morts récemment. J’écoutais d’une oreille leur discussion, ils partagaient leurs raisons de gagner ce tournois et récupérer ce marteau. Je ne pu m’empêcher d’intervenir lorsque l’elfe fît sa remarque à propos des humains qui aiment collectionner tout et n’importe quoi:

-Je vous prierai de ne pas juger aussi hâtivement ceux que vous ne connaissez pas. Nous avons tous nos raisons d’être à ce tournois et vous serez étonnée du nombre de personnes qui le sont pour les mêmes raisons que vous. J’ai aussi besoin d’argent pour venir en aide à ma famille. Quand a vous guerrier nain, je vous souhaite de réussir dans votre entreprise. Je pense néanmoins que votre thaig sera gagnant quoi qu’il arrive dans cette histoire, si le mécène de ce tournois n’a pas directement revendu le marteau à Orzammar, c’est qu’il avait sûrement un autre intérêt derrière. Je pense qu’il souhaitait vous attirer ici, peut-être pour faire affaire avec vous qui sait. Après tout, vous dormez sur une montagne de minerais et de lyrium qui ferait baver n’importe quel investisseur… Vu qu’Orzammar est le seul fournisseur de lyrium et que la chantrie à le monopole, vous faites une excellente alternative, si on ne compte pas les parias, bien entendu. Sur ce… Je vous laisse.

J’accrochais mon casque à ma taille et mon bouclier dans mon dos pour être libre de mes mouvements. La lance trônait sur mon épaule alors que je me dirigeais vers le qunari Tal Vashoth qui semblait seul pour l’instant, un bon moment pour l’approcher. Il pouvait y avoir beaucoup de type de combat dans les rounds à venir, des combats en duo, en équipe, des joutes à cheval… Il serait bon d’avoir un allié si le choix des équipes est possible. Je m’arrêtais à son niveau, le regardant fixement dans les yeux pour lui signifier ma présence mais aussi lui montrer qu’il ne me faisait pas peur, puis entama la discussion:

-Salut Askhanat ! Tu retentes le tournois ?

J’avais déjà assistée à ses tentatives précédentes, ayant même fait les frais de l’une d’entre elle lors de ma participation au tournois il y a quatre ans:

-J’ai l’impression que le champion d’Orzammar va rafler la victoire cette année… Il aura l’avantage sur un grand gabarit comme toi, ce serait dommage que tu perdes de nouveau cette année…

J’essayais de titiller son orgueil, la dirigeant vers le nain, voulant qu’il souhaite plus que tout le vaincre:

-Avec sa taille il aura aucun mal à se faufiler entre tes jambes, c’est insaisissable comme une anguille ces machins là. Et avec son marteau, je pense pas que la résistance naturelle des qunaris suffira cette fois. Sans parler de la commandeur garde, je l’ai déjà vue abattre un ogre à elle toute seule ! Tu pourrais avoir besoin d’une personne, pour couvrir tes arrières… Et te laisser le champs libre pour massacrer tes ennemis. Qu’en penses-tu ? Et puis, je serais vraiment déçue de ne pas t’affronter en final ! Autant mettre toutes les chances de notre côté non ? En souvenir de la raclée que tu m’as mis la dernière fois.

J’attendais sa réponse, m’attendant largement à un refus. Mais bon, ça ne me coûtait rien de tenter le coup. Et puis, si j’arrive à le convaincre, j’aurais un allié de premier choix pour la suite du tournois qui s’annonce bien plus difficile...

Contenu sponsorisé

[Mission] Le signe du Triomphe - Tullia, Blackwall, Wylliam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 8Page 3 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Sujets similaires
-
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» [Blog] LEGO Actu 2011 : nouvelle mission, nouveaux gangsters !
» ====ORDRE DE MISSION=====
» Mission de mes carottes
» signe de geekitude...le nab's tee-shirt...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon Age Resurrection :: Combrelande-
Sauter vers: